« C’est terrifiant, ce qu’ils nous font ! »

Publié par le 11 Sep, 2020 dans Blog | 6 commentaires

« C’est terrifiant, ce qu’ils nous font ! »

Quand j’a appris que l’Académie des Oscars avaient pris des mesures drastiques pour favoriser les minorités dans le cinéma, j’ai pensé à écrire un article.

Et puis, je me suis ravisé en me disant : ça n’est pas un sujet pour moi. Attends qu’Eric Zemmour s’en empare et cela promet d’être percutant !

Bien m’en a pris car mercredi soir, Eric Zemmour a clôturé l’émission Face à l’info avec ce sujet. Il fut magistral avec une crédibilité énorme puisque lui-même est issu d’une minorité de juif d’Algérie immigré en France.

Christine Kelly lance le débat en prenant parti, pour une fois :

L’Académie des Oscars a pris des nouvelles mesures en faveur de la diversité. Elle contraint les producteurs de films à un casting comprenant jusqu’à 30 % de minorités, femmes, LGBT, groupes ethniques, handicapés, etc …

Le cinéma est censé représenter la réalité, c’est logique que les minorités soient représentées. Je trouve que c’est même tardif !

Eric Zemmour, sans ménagement : Vous me dites : le cinéma doit représenter la réalité. Il faut donc représenter la société telle qu’elle est, avec toutes ses composantes … Mais depuis quand ?

Depuis quand, ma chère Christine, un art doit-il représenter la réalité ?

On s’en fout ! L’artiste défend ce qu’il veut ! Le génie de l’artiste, c’est d’inventer un monde. Alors après, il y a des écoles qu’on appelle réalistes. Il y a Flaubert, il y a Zola, d’accord. Mais il y a aussi Beaudelaire, Verlaine où il n’y a pas de réalisme. On peut avoir un cinéma hyperréaliste et on peut avoir un cinéma qui ne l’est pas !

On est dans le réalisme socialiste ! Et je n’emploie pas ce terme à tort ! Pour moi, ce que l’on fait là, c’est une oeuvre politique ! De propagande ! C’est à dire qu’on veut imposer, comme représentation du réel, représentation de la société, une représentation obsédée par la race et l’orientation sexuelle. On n’est plus défini que par sa race et par son orientation sexuelle.

Les soit-disant antiracistes et les soit -disant théoriciens du genre sont obsédés, en vérité, par la race ! Ils accusent les autres de racisme, Mais ce sont eux les obsédés de la race ! Ce sont eux qui veulent qu’un Noir se sente représenté par un Noir !

Est-ce qu’un pianiste noir ou un violoniste noir n’est pas plus représenté par un pianiste juif ashkénaze que par un autre noir qui ne connait rien à la musique ? Pourquoi pas ?

Quand je regarde un film, je me sens plus représenté, en tout cas plus proche, de Yves Montand dans César et Rosalie, que des personnages de La vérité si je mens qui représentent mon milieu d’origine ! Je me sens plus proche des états d’âme de Montand et de Romy Schneider dans le film.

Relance de Christine Kelly : pour vous, ça ne part pas d’un bon sentiment de représenter …

Eric Zemmour l’interrompant : Ce n’est ni un sentiment, ni bon ! Ce n’est pas un sentiment parce que c’est une volonté idéologique et ce n’est pas bon parce que c’est profondément pervers ! Et profondément obsédé par la race !

Ces gens-là sont des racistes ! Ils sont obsédés par la race et par l’orientation sexuelle ! Ils sont obsédés par les homosexuels …

Un deuxième exemple :

Je lis Proust, homosexuel … Moi, je ne le suis pas ! Et pourtant, il y a une intelligence là-dedans, il y a une analyse sur l’être humain, sur les rapports avec les parents, sur la vie en société qui, moi, m’ont marqué, mais à vie ! Beaucoup plus qu’un autre auteur qui va me correspondre en tant que milieu d’origine et orientation sexuelle et couleur de peau  !

C’est terrifiant, ce qu’ils nous font !

C’est terrifiant ! Et ils veulent une société compartimentée par races, et tout ça pour une bonne raison qu’il faut bien comprendre : ils ont un ennemi, tous ces gens !

C’est l’homme blanc hétérosexuel !

Celui-là, il faut le tuer ! Il faut l’abattre ! Parce qu’en Europe, c’était le symbole, l’incarnation de la société.

Auparavant, tous ces mouvements étaient séparés. Au départ, il y avait les féministes, les mouvements gay LGBT, il y avait les mouvements noirs, les mouvements antiracistes. On aurait pu imaginer qu’ils poursuivent des chemins différents. En fait, ils se mettent ensemble pour abattre leur adversaire commun qui est l’homme blanc hétérosexuel d’Occident.

Relance de Christine Kelly : Derrière cette volonté de promouvoir la diversité, quelle représentation de la société l’Académie des Oscars cherche t-elle à combattre ?

Eric Zemmour : C’est ce que je vous ai dit ! Ils veulent combattre une société, une double société. D’abord combattre la société des Blancs hétérosexuels , une Europe, blanche avec un modèle à majorité hétérosexuelle. Les minorités s’adaptaient à ce modèle majoritaire. Aujourd’hui, on veut détruire ce modèle.

On veut le détruire dans la symbolique pour mieux le détruire dans la réalité.

Et deuxièmement, ils veulent une société compartimentée par race, par genre, une société où l’on interdit, à quelqu’un d’une minorité, par exemple un homosexuel noir, de s’identifier à un homosexuel blanc. C’est ça leur rêve ! Cet enfermement identitaire et sexuel. On est enfermé dans son origine.C’est même plus qu’enfermé ! On n’a pas le droit d’en sortir !

Marc Menant, en colère, vient renforcer l’analyse d’Eric Zemmour :

C’est une offense à la différence et c’est monstrueux par rapport à l’idée même de reconnaitre le talent d’un artiste. On peut avoir quinze Blancs, quinze Noirs, on s’en fout ! On peut même imaginer, demain, qu’une troupe de Noirs ait envie  de jouer Molière et de jouer Tartuffe ! Qu’est-ce que ça veut dire ? Vous vous rendez compte, ce mépris de l’être humain en général ?

C’est même pire que ça, renchérit Eric Zemmour : on va mettre un Noir pour jouer un personnage de Shakespeare ou Tartuffe alors qu’évidemment, dans la tête des auteurs, ce sont des Blancs parce qu’à l’époque il n’y avait pas de Noirs. Mais en revanche, si un Blanc joue un Noir, alors là on va dire que c’est de l’appropriation culturelle, et là, il va prendre cher, le type ! Il n’y reviendra pas !

C’est même pire que ça ! C’est la destruction de la symbolique de l’homme blanc !

Bémol tenté par Christine Kelly : Vous n’entendez pas ces minorités qui disent qu’elles aimeraient se sentir représenter ?

Eric Zemmour : Je vais vous dire, je les entends … On n’entend qu’eux ! On ne peut pas ne pas les entendre ! Ils sont assourdissants leurs bruits !

Je déteste ce discours ! Je vous répète, je viens d’une minorité, et je ne me sens pas représenté par les gens qui représentent ma minorité. Vous m’excuserez ! C’est quand même extraordinaire ! J’ai le droit de me sentir représenté par … D’abord pourquoi serais-je représenté ? Ce n’est pas un parlement, le cinéma ! C’est quand même extraordinaire !

Moi, quand je lis madame Bovary, je la trouve formidable, cette femme. Elle me parle, elle me parle ! C’est pas moi ! Je ne suis pas une femme, je ne vis pas au XIX ème siècle, je ne suis pas une bourgeoise de Rouen !

Qu’est-ce que c’est que ces histoires ! On n’a pas à être représenté par quelque chose ! Ça n’est pas une élection !

Eric Zemmour pour CNews.

La vidéo de l’émission est visible ici.

Lire aussi cet article paru dans Causeur :

L’académie des Oscars impose plus de noirs, d’homosexuels ou de femmes pour la catégorie du meilleur film

article dont le sous-titre est :

Chez Causeur, on a d’abord cru à une blague du Gorafi …

Merci de tweeter cet article :





6 Réponses à “« C’est terrifiant, ce qu’ils nous font ! »”

  1. Les films historiques deviennent impossibles, sauf à avoir un bougre (dans le sens ancien) sur le bûcher, des Turcs pour la chiourme des galères du Roy et un négrillon (dans le sens de l’époque) pour page.

    Finalement, l’Inde moderne essaie d’abolir les castes, ces gens les réinventent, chacun dans sa petite case avec interdiction d’en sortir. Ce doit être ça qu’on appelle le progrès.

  2. Kobus van Cleef dit:

    Ils veulent promouvoir leurs visions de la zoziete ?
    Aucun problème, ça n’est pas la mienne
    Et je refuse de voir les films estampillés académie des Oscars
    On verra comment ils feront sans public

    • @Kobus van Cleef : Ils se passeront de public, et sans doute même _fièrement_. Le spectateur, c’est comme le lecteur : ce n’est pas indispensable quand on a des subventions de la mafia.

  3. C’est seulement une methode pour obtenir la dictature, ceci est l’outil du moment qu’ils jeteront un jour dès qu’ils ne seront plus utile, mais a ce moment tout le monde sera mis definitivement au pas, ainsi que dans la tete.

  4. Hors sujet, mais là aussi nous avons une dictature du « bien » denoncé par des professionnels de la santé…a lire absolument et faire partager…

    Message d’alerte international de professionnels de santé aux gouvernements et aux citoyens du monde

    Publié par wikistrike.com sur 11 Septembre 2020, 20:55pm

    Catégories : #Santé – psychologie, #Science – technologie – web – recherche
    Message d’alerte international de professionnels de santé aux gouvernements et aux citoyens du monde

    Nous ne sommes pas seuls à protester contre les mesures médicalement stupides et inefficaces, socialement et économiquement suicidaires que les gouvernements ont imposé aux peuples sous prétexte sanitaire. Une union mondiale des professionnels de santé s’est créée et lance cet appel très complet qu’il faut diffuser autant que possible :

    STOP : à la terreur, à la folie, à la manipulation, à la dictature, aux mensonges et à la plus grande arnaque sanitaire du 21e siècle.Nous, professionnels de santé, à travers plusieurs pays au monde :

    1 – Nous disons : STOP à toutes les mesures folles et disproportionnées qui ont été prises depuis le début pour lutter contre le SARS-CoV-2 (confinement, blocage de l’économie et de l’éducation, distanciation sociale, port de masques pour tous, etc) car elles sont totalement injustifiées, elles ne sont basées sur aucune preuve scientifique et elles violent les principes de base de la médecine basée sur les preuves. Par contre, nous soutenons bien sûr les mesures raisonnables comme les recommandations de lavage des mains, d’éternuer ou de tousser dans son coude, utiliser un mouchoir à usage unique, etc.

    Ce n’est pas la première fois que l’humanité fait face à un nouveau virus : elle a connu le H2N2 en 1957, le H3N2 en 1968, le SARS-CoV en 2003, le H5N1 en 2004, le H1N1 en 2009, le MERS-CoV en 2012 et fait face tous les ans au virus de la grippe saisonnière. Pourtant, aucune des mesures prises pour le SARS-CoV-2 n’a été prise pour ces virus-là.
    PUBLICITÉ

    2 – On nous dit :« Mais, le SARS-CoV-2 est très contagieux » et nous répondons : C’EST FAUX.

    Cette affirmation est d’ailleurs rejetée par des experts de renommée internationale. Une simple comparaison avec les autres virus permet de constater que la contagiosité du SARS-CoV-2 est modérée2,3. Ce sont des maladies comme la rougeole qui peuvent être qualifiées de très contagieuses. Par exemple, une personne atteinte de rougeole peut infecter jusqu’à 20 personnes alors qu’une personne infectée par ce coronavirus n’en contamine que 2 ou 3, soit : 10 fois moins que la rougeole.

    3 – « Mais, c’est un virus nouveau» et nous répondons : H1N1 et les autres virus qu’on a cités était aussi des virus nouveaux. Pourtant : on n’a pas confiné les pays, on n’a pas bloqué l’économie mondiale, on n’a pas paralysé le système éducatif, on n’a pas fait de distanciation sociale et on n’a pas dit aux gens sains de porter des masques.

    De plus, certains experts disent qu’il est possible que ce virus circulait déjà avant mais qu’on s’en est pas rendu compte.

    4 -« Mais, on n’a pas de vaccin» et nous répondons : au début de l’H1N1 on n’avait pas non plus de vaccin, comme à l’époque du SARS-CoV. Pourtant : on n’a pas confiné les pays, on n’a pas bloqué l’économie mondiale, on n’a pas paralysé le système éducatif, on n’a pas fait de distanciation sociale et on n’a pas dit aux gens sains de porter des masques.

    5 – « Mais, ce virus est beaucoup plus mortel » et nous répondons : C’EST FAUX. Car rien que comparé à la grippe et si on prend en compte la période entre le 1er Novembre et le 31 Mars, il y a eu au niveau mondial -lorsque ces mesures ont été prises- : 860,000 cas et 40,000 morts alors que la grippe dans la même période de 5 mois infecte, en moyenne, 420 millions de personnes et en tue 270,000. De plus, le taux de létalité annoncé par l’OMS (3,4%) était largement surestimé et était rejeté dès le début par d’éminents experts en épidémiologie

    . Mais, même en prenant ce taux de létalité, on constate que ce coronavirus est trois fois moins mortel que celui de 2003 (10%) et 10 fois moins mortel que celui de 2012 (35%).

    6 – «Mais, la COVID-19 est une maladie grave» et nous répondons : C’EST FAUX. Le SARS-CoV-2 est un virus bénin pour la population générale car il donne 85% de formes bénignes, 99% des sujets infectés guérissent, il ne constitue pas un danger pour les femmes enceintes ainsi que les enfants (contrairement à la grippe), il se propage moins rapidement que la grippe6 et 90% des personnes décédées sont des personnes âgées (qui doivent, bien sûr, être protégées comme les autres populations à risque). C’est pour cela que des experts ont qualifié de «délire» l’affirmation que c’est une maladie grave et ont affirmé, le 19 Août dernier, que «ce n’est pas pire que la grippe»

    .-«Mais, il y a des personnes asymptomatiques» et nous répondons : dans la grippe aussi, 77% des sujets infectés sont asymptomatiques et ils peuvent aussi transmettre le virus

    . Pourtant : on ne dit pas, chaque année, aux sujets sains de porter des masques et on ne fait pas de distanciation sociale malgré que le grippe infecte 1 milliard de personnes et en tue 650,000.

    7 – «Mais, ce virus entraîne une saturation des hôpitaux» et nous répondons : C’EST FAUX.

    La saturation ne concerne que quelques hôpitaux mais on fait croire aux gens que tout le système hospitalier est saturé ou que la saturation est imminente alors qu’il y a des milliers d’hôpitaux dans certains pays. Est-il raisonnable et vrai d’attribuer, par exemple, à 1000 ou 2000 hôpitaux une situation qui ne concerne que 4 ou 5 hôpitaux ? Rien d’étonnant, aussi, au fait que certains hôpitaux soient saturés car il s’agissait de foyers épidémiques (comme la Lombardie en Italie ou New-York aux USA). Il ne faut pas oublier que les hôpitaux de beaucoup de pays ont été submergés (y compris les soins intensifs) lors de précédentes épidémies de grippe et qu’à cette époque, on parlait même de : « tsunami » de patients dans les hôpitaux, « d’hôpitaux saturés », de tentes érigées à l’extérieur des hôpitaux, de « zones de guerre », « d’hôpitaux effondrés » et d’un « état d’urgence ». Et pourtant : on n’a pas confiné les pays, on n’a pas bloqué l’économie mondiale, on n’a pas paralysé le système éducatif, on n’a pas fait de distanciation sociale et on n’a pas dit aux gens sains de porter des masques.

    8 – Nous disons : STOP à ces mesures folles à cause, aussi, de leurs conséquences catastrophiques qui ont déjà commencé à apparaître : suicide de gens angoissés comme ça été rapporté en Chine, développement de pathologies psychiatriques, paralysie du parcours éducatif des élèves et des étudiants à l’université, impacts négatifs et dangers sur les animaux, négligence des autres maladies (surtout chroniques) et augmentation de leur mortalité, augmentation des violences conjugales, pertes économiques, chômage, crise économique majeure (peu de gens savent que la crise économique de 2007-2008 a entraîné le suicide d’au moins 13,000 personnes rien qu’en Europe et en Amérique du Nord), graves conséquences sur l’agriculture, déstabilisation des pays et de la paix sociale et risque de déclenchement de guerres.

    Un editorial publié dans l’European Journal Of Clinical Investigation a dénoncé, dès le début, les méfaits : des mesures extrêmes prises non fondées sur des preuves, des informations exagérées sur la dangerosité réelle du virus et des fake news propagées (y compris par des grandes revues). Certains ont même comparé cette pandémie à la celle de la grippe de 1918, ce qui est un MENSONGE et une manipulation puisqu’elle a tué 50 millions de personnes, ce qui n’a absolument rien à voir avec le nombre de morts de ce coronavirus.

    9 -. Nous REFUSONS l’obligation des applications de traçage des contacts comme c’est le cas dans certains pays car le SARS-CoV-2 est un virus bénin qui ne justifie pas une telle mesure. D’ailleurs, selon les recommandations internationales et quelle que soit la sévérité d’une pandémie (modérée, élevée, très élevée), le traçage des contacts n’est pas recommandé. Lors des épidémies de grippe, faisons-nous un traçage des contacts ? Pourtant, le virus de la grippe infecte beaucoup plus de gens et comporte plus de populations à risque que ce coronavirus.

    10 – Nous disons : STOP à la censure des experts et des professionnels de santé pour leur empêcher de dire la vérité (surtout dans les pays qui se disent démocratiques).

    11 – Nous partageons l’avis des experts qui dénoncent l’inclusion des dépistages dans le comptage des cas, même si les sujets sont bien portants et asymptomatiques.

    Voir suite sur le lien…

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *