Cher Laurent, bravo à toi !

Publié par le 28 Jan, 2018 dans Blog | 10 commentaires

Cher Laurent, bravo à toi !

Oui, bravo Laurent Wauquiez !

Car il faut un certain courage pour aller sur une chaine de gauche, dans une émission animée par des « journalistes » militantes de gauche. En plus, tu savais qu’on allait te tendre des traquenards …

Depuis des semaines, tu avais essuyé, depuis ta pourtant brillante élection à la tête des Républicains, un véritable tir de barrage de la presse, tel une préparation d’artillerie avant ton émission. Il fallait t’affaiblir au maximum, de façon à ce que cette émission puisse te donner le coup de grâce médiatique …

Pendant deux mois les médias t’ont pilonné et juste avant ton émission, Ils ont sorti un sondage mauvais pour ton image.

Mais la stratégie montée contre toi a fait long feu car les arguments que t’ont servis tes interlocuteurs durant l’émission – Alain Minc et Benjamin Griveaux – avaient déjà été usés jusqu’à la corde par les bombardements médiatiques précédents.

Le principal argument contre toi était ton supposé manque de sincérité sous prétexte que depuis ton début en politique, ton positionnement politique aurait varié. Ah, si tu t’étais gauchisé au fil du temps, ces journalistes auraient applaudi mais – horreur – tu t’es droitisé et c’est insupportable à leurs yeux !

Tu n’as pourtant que suivi cette maxime célèbre :

« Celui qui n’est pas socialiste à vingt ans n’a pas de cœur ;
celui qui est socialiste à quarante n’a pas de tête »

Pour répondre à ce soupçon d’insincérité, tu as magnifiquement répondu à Alain Minc qui pensait te mettre K-O. à la première reprise :

Monsieur Minc, vous évoquez des échanges qu’on a pu avoir quand j’avais 28 ans. Nous sommes 14 ans plus tard !

  • Vous n’avez pas vu la France changer autour de vous ?
  • Vous n’avez pas vu le terrorisme monter ?
  • Vous n’avez pas vu les problématiques de l’intégration se durcir ?
  • Vous n’avez pas vu, vous qui êtes un apôtre de la mondialisation, la détresse des classes moyennes et leur paupérisation ?
  • Vous n’avez pas compris ce qui s’est passé en Allemagne, avec le vote sur Angela Merkel ?
  • Vous n’avez pas regardé ce qui s’est passé sur le brexit ?
  • Vous n’avez pas vu ce qui s’est passé aux Etats-Unis ?

Oui, monsieur Minc, j’ai fait un choix et ce choix je l’assume ! C’est de me remettre en question.

Mais vous avez raison. J’ai eu la chance de faire les grandes écoles de la République, et j’en suis fier ! Mais j’en connais aussi les limites. J’en connais les contours de sa pensée unique ! Je sais aussi la façon dont elle formate les esprits ! Et j’ai fait le choix de me libérer ! Et l’homme qui est devant vous, effectivement, est quelqu’un qui est passé au travers de l’épreuve du terrain, de la Haute-Loire, de ce que j’ai vu d’une société française que j’aime et dont il m’a semblé qu’elle perdait progressivement ses repères. Et bien, ce que je défends, c’est cette idée pour moi très simple que je ne crois pas qu’on construira la réussite de la France en tournant le dos à toutes les valeurs et tous les repères qui nous ont construits.

Et ma différence fondamentale avec Emmanuel Macron, c’est que je pense que, pour lui, la France doit sauter dans le train de la mondialisation. Tant mieux pour ceux qui réussissent ! Tant pis pour ceux qui restent à quai ! Et quitte à ce que la France se renie pour s’adapter à cette mondialisation. Moi ce que je crois, c’est que, pour que la France retrouve un avenir, elle doit retrouver ce qu’elle était : un pays qui croit au travail, un pays qui croit à la laïcité, un pays qui croit à l’intégration républicaine.

Je crains, monsieur Minc, que mon cas ne soit encore plus grave que ce que vous pensez ! Ce n’est pas une stratégie politique. Ce sont des convictions ! Des convictions profondes !

Vous savez, monsieur Minc, quand vous expliquez qu’écouter les gens, essayer de faire l’effort de comprendre ce qui se passe dans le pays, […] et que vous qualifiez ça de populisme, je pense que, précisément, toute l’errance actuelle dans laquelle sont toutes les démocraties européennes, c’est qu’elles n’ont pas suffisamment écouté ce que leur disaient leurs habitants.

Magistral ! Non ? Tu en as profité pour tuer ce lamentable reproche que l’on te fait souvent : « Vous critiquez les élites mais vous êtes vous-même le produit de cet élitisme français ! » Comme si chaque homme, malgré son miliei ou son éducation n’était pas capable de réfléchir par lui-même et de refuser le formatage qu’on voudrait lui imposer …

Pour le reste de l’émission …

Pour le reste, nous avons assisté à une caricature de débat.

Je n’ai rien à dire sur la prestation de monsieur Lenglet, toujours égal à lui-même.

Ce fut ensuite un long échange avec une intellectuelle musulmane franco-marocaine qui contesta le fait, cher Laurent, que tu aies parlé d’une sourate du Coran à la place d’un verset. Personne n’y a rien compris mais on a bien vu l’universitaire sous-entendre que la société française (à cause, donc, de son racisme) était en partie responsable du développement de l’intégrisme dans les quartiers dits « sensibles ». Mais, cher Laurent, tu as rejeté fermement cette accusation trop facile.

Mais le clou de la soirée fut l’intervention d’une lesbienne mariée à une femme qui a eu un enfant par PMA. Grâce à la loi Taubira, elle a pu épouser sa compagne et surtout pu bénéficier de l’adoption plénière de l’enfant de sa compagne, type d’adoption que tu contestes, cher Laurent. Nous avons tous sorti les mouchoirs quand cette femme nous a expliqué qu’elle élevait son enfant adopté avec beaucoup d’amour et que, contrairement à ce que tu disais, Laurent, elle donnait bien des repères à son enfant. Elle lui parle de ses grands parents et de toute la famille …

A l’évidence, France2, en faisant témoigner cette lesbienne, qui nous a brossé un tableau idyllique de cette famille, visait à stigmatiser ta position. Tu lui as très bien répondu, Laurent, en saluant son rôle de mère mais en élevant le débat au niveau politique en évoquant les problèmes d’éthique et de respect des droits de l’enfant.

La même stratégie a été utilisée par la chaine en t’entrainant dans un refuge pour migrants où tout se passait « merveilleusement bien ». Les intervenants ont essayé de montrer ton incohérence entre ta revendication des racines chrétiennes de la France et ton refus d’accueillir plus de migrants au mépris des préceptes de la religion catholique. Là encore, tu as su élever le débat et faire la part des choses entre les demandeurs d’asile et les migrants économiques.

Quant au débat avec Benjamin Griveaux, il me semble que tu as su démontrer, grâce à un exemple pratique, que la politique de Macron favorisait les Français les plus aisés (42 % des exonérations d’impôts bénéficieront seulement aux 5 % des Français les plus riches !) au détriment des retraités modestes (1 000 € de retraite).

En résumé

Oui, vraiment bravo Laurent. Tu as su ne rien lâcher sur tes positions politiques que tu as exprimées sans outrances mais de manière très claire ! Je pense que beaucoup de Français auront été sensibles à tes arguments et à cette totale absence de langue de bois qui rafraîchit un peu la politique française.

La route est longue vers la reconstruction de la droite que tu as promis mais une étape importante a été franchie. Le lynchage médiatique dont tu as fait l’objet, et qui nous rappelle celui contre Nicolas Sarkozy, et cette embuscade sur le « service public » auront fait long feu.

Bon courage à toi ! Et surtout ne dévie pas de ta ligne !






10 Réponses à “Cher Laurent, bravo à toi !”

  1. Je ne peux juger puisque je n’ai pas regardé: au vu des « invités à débattre » et de la « journaliste engagée mais neutre », je ne voulais pas assister à la mise à mort. Je me contente de lire les commentaires. Mais je me dis qu’il va avoir du travail pour redresser le pays et je lui souhaite bon courage.

  2. Je n’ai pas regardé la TV (ni même en replay).
    Je boycotte tous les médias mainstream (hormis la lecture des titres du Point et du Figaro

    J’ai noté, ainsi, quelques titres qui en disent long sur la quantité de peaux de bananes bien gluantes qu’il va se -qu’il commence- à se prendre sur son chemin!

    LE POINT :

    * Wauquiez-Pécresse : scène de ménage entre Républicains

    * Neumann – Immigration : les fausses bonnes idées de Laurent Wauquiez

    * Laurent Wauquiez s’attire les foudres d’une partie des Républicains

    * « L’Émission politique » : le flop d’audience de Laurent Wauquiez

    LR : Calan et Portelli, deux épines dans le pied de Wauquiez

    LE FIGARO :

    * Les Républicains : un conseil national électrique

    * Les Républicains : les «deux droites» de Pécresse et Wauquiez

    * Conseil national LR : Portelli absente, Calan prêt à rejoindre Pécresse

    * Sondage : l’image de Laurent Wauquiez auprès des Français s’est dégradée

    Rien que pour cela, je soutiendrai Wauquiez.
    Un homme tellement détesté par la presse ne peut être qu’un homme bien, qualifié et compétant, à même de nous débarrasser de ce minus de l’Elysée, aux dents longnes.!

    • c’est affligeant de voir ces journaux, prendre parti de façon aussi inique contre Wauqiez, comme contre Trump d’ailleurs !
      Après, cette presse ne survit que grâce à des subventions de plus en plus conséquentes.
      Les vieux réflexes sont à revoir : désormais je lis Atlantico, Causeur, l’Opinion, ainsi que divers Blogs, dits « de la fachosphère » parce que tout ceux qui ne bêlent pas avec le troupeau ne peuvent être que d’odieux fachos-réacs-intégristes cathos-racistes-xénophobes, c’est bien connu !

  3. J’avoue avoir eu des réticences à regarder l’émission, compte tenu du comportement des journalistes qui n’arrivent jamais à se montrer neutres quand il s’agit d’un représentant de la droite et d’une agressivité maladive. Le traitement de Fillon par cette horde sans éthique m’avait profondément écoeurée!
    Pourtant, je me suis risquée sur France2, ce soir-là.. Je ne l’ai pas regretté! Wauquiez s’est montré clair, combattif, convaincant avec une argumentation carrée et sans langue de bois. Une excellente prestation que Salamé a essayé de torpiller, sans faire perdre son calme à son interlocuteur et au final, sans y parvenir. Bref! Voilà qui est réconfortant pour l’avenir!
    On souffle!

  4. Pas regardé non plus : je hais ces journalistes biberonnés dans leur école de journalisme par le socialisme bien pensant. Et ça m’écœure de les entendre envoyer des flèches empoisonnées sur ceux qui se prêtent sincèrement à cet exercice casse-gueule à la télé. Ces fonctionnaires du socialisme ont assassiné Fillon et depuis je n’ai que de la haine pour ce métier

    J’espere que Laurent Wauquiez saura démontrer qu’il est le digne représentant de notre Droite et surtout des VRAIS Français et des VRAIES valeurs de notre France

    • COGNET Marie dit:

      Moi non plus, je n’ai pas regardé. Depuis un an, je ne regarde plus aucune chaîne de télévision et je ne m’informe plus que sur Internet. Le traitement réservé par les journalistes à Sarkozy, Fillon (et même encore maintenant alors qu’ils n’ont plus de responsabilités politiques…) puis maintenant à Wauquiez est insupportable!!! Avec 95% des médias marqués à gauche, cela va être très difficile de reconquérir l’opinion. Mais heureusement Wauquiez tient bon et semble s’en être très bien sorti et, au final, ces « journalistes » n’auront pas réussi à atteindre leur but : abîmer son image.
      La seule chose à faire est de ne rien lâcher.

  5. J’ai regardé l’emission de goche, L Wauquiez, coherent, sans langue de bois contrairement aux journalistes de goches ( pleonsame),
    qui a relevé le debat là ou il souffrait de cette emotivité maladive socialiste gocho conno…

    L Wauquiez se doit desormais de faire bien attention aux medias ( de goche (pleonasme), qui essaieront de le « tuer ».

    J’ai bien aimé lorsqu’il imposait sa reponse, aux journaleux et autres contradicteurs, qui esperait le noyer sous diverses question pendant ses reponses, et le priver de toute clarté possible et esperant le rendre inapte de de bonne reponse, comme ce fut toujours le cas contre la droite.

    Les gocho conno ont toujours utilisé toutes les ficelles de la subversion, pour detruire, empecher la droite d’etre claire et competante.

    L Wauquiez est desomrais un homme politique avec lequel ( ouf ) on peut compter.

  6. Et ce matin, le Figaro qui en remet une couche avec :
    http://www.lefigaro.fr/politique/2018/01/28/01002-20180128ARTFIG00164-guillaume-tabard-le-coup-d-envoi-de-la-guerre-wauquiez-pecresse.php#reagir

    ce qui est rassurant , ce sont les commentaires des lecteurs …
    Ah, et dans ma liste de lectures plus haut j’avais oublié, Valeurs Actuelles

    • Tout comme vous!

      J’ai jeté aux orties depuis longtemps toutes les informations venant des medias mainstream,véhicules de la doxa et d’un politiquement correct insinuant et étouffant,pour ne me concentrer que sur le seul « Valeurs actuelles »,côté presse.
      Pour le reste, je fais mon miel des blogs de la « fachosphère »(notre hôte, Vanneste,Causeur,Corto,Delanopolis,Rioufol etc.)…

  7. Les journaleux, les animateurs de débat, les « artistes » sont au service d’un certain pouvoir politique pour envahir le cerveau des electeurs!

    C’est comme vous l’indiquez le même acharnement, le même scénario qui se met en place contre LW afin de dégommer le candidat qui risque de faire de l’ombre ou qui déplait à ceux qui détiennent le pouvoir et « l’argent », ceux qui financent les campagnes et autres.

    Que LW ne se laisse pas intimider et diaboliser par la vieille garde par toute cette chienlit journalistique qui a permis l’élection de Hollande et il y a quelques mois l’élection d’une imposture à savoir Micron1er.

    Les électeurs de droite ne veulent plus d’une droite molle et frileuse……….

    LR : Calan et Portelli étrillent Wauquiez, un «président stalinien»

    LR: Maël de Calan se «rapproche de Pécresse»!

    Que pecresse et cie quittent les LR……….
    Au moins les choses seront claires une bonne fois pour toute.
    Y’en à marre de toutes ces tergiversations, qu’ils rejoignent lREM comme darmanin, le maire et autres. Ils en crèvent d’envie, qu’ils y aillent, castaner et ferrand les attendent.

    Peut-être que LW ne pèsera pas lourd sans les Pécresse et cie….mais pecresse si elle fonde un parti pesera encore moins.

    Si LW s’allie avec ça, pecresse calan portelli, il est cuit et recuit!

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *