Choisissez votre camp !

Publié par le 24 Oct, 2019 dans Blog | 7 commentaires

Choisissez votre camp !

J’aimerais rapprocher, ce matin, deux tribunes, l’une proposée par Le Monde et l’autre par Marianne.

Deux tribunes antagonistes, mais sur le même sujet :

le problème musulman en France

Les deux tribunes partent en effet de l’affaire du voile au Conseil régional de Bourgogne-France-Comté, mais aboutissent à des conclusions opposées. La première, à destination du monde progressiste, dénonce « la haine » dont seraient l’objet les Musulmans et l’autre dénonce le voile comme signe de soumission des femmes.

Voici une petite synthèse de ces deux tribunes :

1 – Tribune du Monde

« Jusqu’où laisserons-nous passer la haine des musulmans ? »

90 personnalités, parmi lesquelles Omar Sy, Céline Sciamma ou Christine Delphy, demandent à Emmanuel Macron, dans une tribune au « Monde », de condamner l’agression d’une accompagnatrice scolaire voilée.

L’image a fait le tour des réseaux sociaux : celle d’une femme réconfortant dans ses bras son propre fils, en pleine assemblée plénière du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, à Dijon, après son agression verbale par un élu d’extrême droite. Si l’image nous révolte tant, c’est parce que nous en sommes tous collectivement responsables.

Ce vendredi 11 octobre, Julien Odoul, président du groupe d’extrême droite Rassemblement national, s’en est pris violemment en public à cette dame en s’adressant à la présidente de région, la socialiste Marie-Guite Dufay. « Madame la Présidente, je vais vous demander, s’il vous plaît, au nom de nos principes laïcs, de bien vouloir demander à l’accompagnatrice qui vient d’entrer dans cette salle de bien vouloir retirer son voile islamique.[…]

Cette scène, ces mots, ce comportement sont d’une violence et d’une haine inouïes. Mais par notre lâcheté, par nos renoncements, nous avons contribué, petit à petit, à les laisser passer, à les accepter.

Ils sont d’une violence et d’une haine inouïes pour tous ces enfants de CM2, âgés d’à peine 10 ans, venus assister à cette assemblée plénière de rentrée du conseil régional dans le cadre de l’opération Ma République et moi. Objectif de la démarche : initier les enfants à la vie publique.

Ils sont d’une violence et d’une haine inouïes pour ces instituteurs, soucieux, dans un souci de transmission du savoir, de donner à voir à leurs élèves l’illustration de l’exercice du débat démocratique. Quel fiasco…

Vous aurez noté la violence injustifiée des termes employés dans cette tribune : « agression », « agression verbale », « s’en est pris violemment », « comportement d’une violence et d’une haine inouïes ».

Une violence qui qualifie une simple demande d’un élu formulée de manière très courtoise : « Madame la Présidente, je vais vous demander, s’il vous plaît, au nom de nos principes laïcs, de bien vouloir demander à l’accompagnatrice qui vient d’entrer dans cette salle de bien vouloir retirer son voile islamique.  »

La Tribune va même jusqu’à utiliser les enfants pour dramatiser la scène :

Ces mots sont d’une violence et d’une haine inouïes pour tous ces enfants de CM2, âgés d’à peine 10 ans, venus assister à cette assemblée plénière de rentrée du conseil régional dans le cadre de l’opération Ma République et moi. Objectif de la démarche : initier les enfants à la vie publique.

Rappelons au Monde, cette maxime de Talleyrand :

« Tout ce qui est excessif est insignifiant ! »

2 – Tribune de Marianne

A la publication excessive du Monde a répondu une tribune parue dans Marianne, avec un texte d’une tout autre tenue !

« Le voile est sexiste et obscurantiste » : l’appel de 101 musulman(e)s de France

D’une tout autre tenue et surtout d’une tout autre portée puisqu’il émane de personnes musulmanes peu suspectes d’anti-islam primaire.

En voici le texte :

Notre pays se déchire depuis trente ans au sujet du port du voile de certaines Françaises de confession musulmane. Ces femmes sont de plus en plus nombreuses, tant l’influence des prédicateurs extrémistes est très forte. Le sujet est donc grave. Beaucoup de choses sont dites. Mais beaucoup de ces choses sont fausses.

Il nous est apparu urgent à nous autres, Français de culture ou de confession musulmane, humanistes, progressistes et féministes, de prendre la parole publiquement.

Il est grand temps que nos compatriotes sachent que le port du voile ne fait pas l’unanimité, chez « les » musulmans. Il ne relève pas du culte, contrairement au jeûne du Ramadan ou aux cinq prières quotidiennes. Il n’est pas un « signe religieux » puisque l’islam réprouve tout fétichisme matériel. L’islam se vit dans le cœur, pas sur la tête. D’ailleurs, « les » musulmans, cela n’existe pas. Il y a DES musulmans, DES pratiques, DES interprétations, et DES convictions. Ces clivages et oppositions existent depuis le VIIe siècle.

Nous, signataires de ce texte, affirmons haut et fort que le port du voile est le signe ostentatoire d’une compréhension rétrograde, obscurantiste et sexiste du Coran.

Voiler les femmes, c’est stigmatiser leur présence dans l’espace public. Faire d’elles des citoyennes assignées à la scandaleuse identité de « subordonnées au désir supposé des hommes ». Or, notre beau pays lutte pour aller vers toujours plus d’égalité entre les sexes.

Le sexisme et la diabolisation du corps des femmes sont contraires à nos idéaux.

Les auteurs de « la tribune des 90 » parue dans Le Monde, ont été mus par la volonté de combattre la stigmatisation et l’amalgame. Démarche qui part d’un bon sentiment. Cependant, nous affirmons ici que c’est bien le voile qui stigmatise les femmes.

Nous nous désolons de voir ces 90 Français faire l’amalgame entre « des » musulmans orthodoxes obsédés par le corps des femmes, et « les » musulmans tout court.

LES musulmanes ne portent pas le voile, sachez-le bien. Ce sont DES musulmanes qui le portent. DES musulmanes qui font une lecture patriarcale et faussement littéraliste du texte coranique. DES musulmanes et DES musulmans qui refusent l’intelligence de la foi, qui refusent d’allier la foi avec l’exercice de la Raison critique.

DES musulmans veulent figer l’islam dans le paradigme du VIIe siècle, celui du désert arabique, en y greffant le port d’un voile, par ailleurs inexistant dans le Coran. Ces musulmans donnent une telle importance à cet accessoire sexiste créé dans l’Antiquité, qu’ils en ont quasiment fait le 6ème pilier de l’islam.

Ces musulmans ne sont pas, et ne seront jamais LES musulmans. Ils ne sont que DES musulmans qui, par leur affichage, sont plus visibles
que les autres.

Nous avons décidé de faire entendre notre voix, car les événements nous obligent à prendre nos responsabilités. Nous ne pouvons plus rester spectateurs lointains et désabusés d’un débat qui a tant d’importance. Nous estimons qu’il est de notre devoir de faire savoir à tous nos compatriotes, que la question du voile est un sujet de discorde, à l’intérieur même des écoles juridiques sunnites officielles.

Alors de grâce, soutenez les Françaises et les Français de confession ou de culture musulmane qui se battent contre cette terrible vague néoconservatrice, venue des pays du Golfe arabo-persique, il y a 30 ans. Ne confondez plus CES musulmans orthodoxes, qui prônent le sexisme par le port du voile, réflexe bien plus identitaire que religieux, avec tous LES musulmans.

Je salue ces courageuses personnalités qui osent braver la bien-pensance et se démarquer franchement de la frange plus radicale des musulmans.

Alors, vous aussi, choisissez votre camp !

Merci de tweeter cet article :





7 Réponses à “Choisissez votre camp !”

  1. Le problème n’est pas religieux, il est politique. La plupart des musulmanes ne portent pas le voile, le porter est un signe politique, les reste est du mouron pour les petits oiseaux.

    • Dans la mesure où le Coran et l’Islam (donc les musulmans) ne séparent pas le temporel du spirituel, les signes religieux sont aussi des signes politiques.

  2. Christian 54 dit:

    Tout indique que le port du voile est de plus en plus un acte politique. Cette nature politique rend indispensable une lecture nouvelle du rapport que l’islam entretient avec la République : une tentative totalement perverse pour peser sur un état laïc au nom d’une religion. Ce dernier point devrait en bonne logique totalement disqualifier les religieux musulmans en tant qu’interlocuteurs valables de la République.

  3. « Madame la Présidente, je vais vous demander, s’il vous plaît, au nom de nos principes laïcs, de bien vouloir demander à l’accompagnatrice qui vient d’entrer dans cette salle de bien vouloir retirer son voile islamique. »
    Je vois comment cette phrase ait pu tellement terroriser les enfants au point de provoquer des pleurs hystériques et traumatisme à vie.
    Plus sérieusement il est pathétiquement évident que tout cela était une mise en scène tout comme l’histoire des femmes agressées sur une plage à cause de burkini.
    Voici une citation trouvée sur internet concernant les enfants:

    La religion est comme une b*te. On a le droit d’en avoir une et on peut même en être fier. MAIS!
    On ne la sort pas en public!
    On ne réfléchit pas avec!
    Et surtout, on ne l’impose pas aux enfants!

    A méditer …

  4. Ils sont mignons les  » 101″, leur démarche part d’un bon sentiment, n’empêche qu’on trouve bien, dans le Coran, des versets appelant (dans le Coran, Mahomet n’invite pas, il fulmine…) au châtiment et au meurtre des Juifs et des incroyants…

    Je ne sais plus qui a dit qu’un musulman doit faire une lecture littéraliste du Coran, s’il veut être considéré par ses coreligionnaires comme un  » bon  » musulman, mais je suis assez d’accord…

  5. Je suis de l’avis de Galatine.

    Prêtant mon V.A. à un ami qui me prête son Marianne, j’ai lu celui parlant du problème musulman.
    S’ils sont au top sur l’observation du phénomène, on se rend compte qu’ils n’ont pas lu ce livre et qu’ils s’en tiennent aux discours d’enfumage de ceux qui pratiquent la Taqiya!

    Un excellent article, précisément sur V.A. , qui explique ce qu’il en est exactement dans le Coran au sujet du voile, après une émission sur Cnews
    https://www.valeursactuelles.com/clubvaleurs/societe/le-voile-est-il-oui-ou-non-une-prescription-coranique-comme-laffirme-cette-femme-voilee-sur-le-plateau-de-cnews-112081

    Pour ce qui est de l’appel au meurtre des mécréants, des associateurs et des juifs, le Coran est très clair et j’ai du mal à y lire un second degré!

    Ne me rappelant plus de la sourate et des versets (j’ai honte, mais avec l’âge, ma mémoire me fait défaut ;-( , j’ai regardé sur le web des sites musulmans =

    *** Celui qui a dit qu’il fallait faire une lecture littéraliste du Coran est Allah lui-même par l’intermédiaire de Mohamed.
    Ils ont failli te détourner des révélations que nous t’avons transmises. Ils voulaient que tu inventes quelque chose d’autre, afin de te considérer comme un ami. N’eut été que nous t’avions raffermi, tu as failli t’incliner un peu vers eux. Si tu avais fait cela, Nous aurions doublé le châtiment pour toi en cette vie, et après la mort, et tu n’aurais trouvé personne pour t’aider contre nous. (17:73-75)

    *** dans l’encyclopédie juridique (35/214): Le coran est la parole inimitable d’Allah révélée au Messager d’Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) et retransmise de façon concordante. Aussi est il interdit de le déformer délibérément; que la déformation entraîne une modification du sens ou pas. Car ses mots, qui nous ont été transmis de façon concordante, sont à prendre tels quels. Aussi n’est-il pas permis d’en changer un seul; que le changement résulte d’une analyse grammaticale ou d’une manipulation consistant à substituer une lettre à une autre.

    J’y ai appris aussi ceci (je savais que le Coran indiquait que la Bible avait été trafiquée par les juifs! Ben voyons!):

    « Abraham n’était ni Juif, ni Chrétien ; il était un monothéiste musulman. Il n’a jamais été un idolâtre. Les gens les plus dignes à se réclamer d’Abraham sont ceux qui l’ont suivi, et ce prophète (Mohamed) et ceux qui croient. Dieu est le Seigneur et Maître des croyants. (3:67-68)

    Vous pouvez constater que cela va loin!!!!

  6. Excellent commentaire d’un lecteur du blog de M Riuofol:


    Sartene | 24 octobre 2019 17h59 | Répondre

    Il serait si facile d’en imposer si nos politiques avaient des coucoug..tes et d’édicter quelques règles comme celles décritent ci dessous par des nations qui n’ont aucun état d’âme avec qui on s’accoquine et qui n’ont que faire des droits de l’homme.

    1.Il n’ y aura pas de programmes en langues étrangères dans les écoles.
    2.. Toutes les annonces du gouvernement et les élections se dérouleront
    dans la langue nationale.
    3. Toutes les questions administratives auront lieu dans notre langue.
    4. Les étrangers ne seront pas un fardeau pour les contribuables.
    Pas de sécurité sociale, pas d’ indemnité de repas, pas de
    soins de santé ou tout autre avantage public ne seront accordés.
    Tout abus provoquera la déportation.
    5. Les étrangers peuvent investir dans ce pays, mais le montant doit
    s’élever au minimum à 40.000 fois la moyenne journalière de
    subsistance.
    6. Si les étrangers achètent de l’ immobilier les possibilités sont limitées.
    Certains terrains, en particulier les biens immobiliers disposant d’ accès à
    l’ eau courante, seront réservés pour les citoyens nés ici.
    7. Les étrangers ne peuvent pas protester chez nous.
    Aucune manifestation, aucune utilisation d’ un drapeau étranger,
    aucune organisation politique. Aucune calomnie sur notre pays, le
    gouvernement et sa politique.
    Toute violation conduira à la déportation.
    8. Si quelqu’un pénètre dans ce pays illégalement, il sera traqué sans
    merci.
    Arrêté, il sera détenu jusqu’à ce qu’il soit expulsé.
    Tous ses biens seront saisis.

    Sans pitié, inhumain, trop dur ?

    Les règles ci-dessus ne sont pas celles d’un quelconque parti d’extrême droite,
    ce sont les règles d’immigration en vigueur
    en Arabie Saoudite
    et dans les Émirats Arabes Unis …

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *