Comment reconstruire la droite ? (2/2)

Publié par le 27 Juin, 2017 dans Blog | 10 commentaires

Comment reconstruire la droite ? (2/2)

Je poursuis et termine notre réflexion sur la reconstruction de la droite. Tout d’abord, il convient de faire la synthèse de vos commentaires. Globalement, vous adhérez à ma suggestion. Je note qu’aucun commentaire n’a rejeté d’emblée l’idée d’une alliance avec une personnalité du Front national. Je me demande si vous n’êtes pas tous un peu de droite, ici ! (Rires) Vos réserves portent sur le risque de diabolisation de l’alliance du fait de la présence de Marion Maréchal et un peu sur la personnalité de Laurent Wauquiez (trop rigide et trop énarque !).

Sur la diabolisation, il me semble que le chiffon rouge du Front national est sérieusement élimé aux yeux d’une majorité de Français. Il me semble que Marion Maréchal ne porte pas sur ses épaules toute l’image négative des Le Pen. Mais c’est surtout sur le plan économique que la différence se fait. Marine Le Pen s’est totalement ridiculisée lors du débat contre Emmanuel Macron. Elle avait mis de côté les aspects sociétaux classiques du FN (immigration, identité française) au profit un programme économique similaire ç celui de Mélenchon. C’est ce qui l’a perdue ! Marion Maréchal reste dans la tradition de défense des Français et n’aa pas été atteinte par l’idéologie gauchiste imposée par Florian Philippot, ancien chevènementiste.

Je vous propose pour vérifier si Marion Maréchal est « Wauquiez compatible« , des extraits d’interview de Laurent Wauquiez donnée au Parisien le 20 juin dernier (version intégrale disponible ici) :

Laurent Wauquiez : « Pour moi, le modèle, c’est Nicolas Sarkozy »

Laurent Wauquiez appelle la droite à « tourner la page des rivalités ». Il met en garde ceux qui sont tentés de rallier l’équipe de « mercenaires » d’Emmanuel Macron.

Premier vice-président des Républicains et président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez se confie au Parisien/Aujourd’hui en France après plusieurs semaines de diète médiatique. Il appelle la droite à se relever et en profite pour régler quelques comptes tout en se projetant sur la présidence des Républicains qu’il convoite.

Le Parisien : On ne vous a pas entendu ces dernières semaines. Pourquoi ce silence ? 

Laurent Wauquiez : En politique, on parle souvent trop. J’étais sur le terrain, avec nos candidats que je suis allé soutenir, pendant que certains pratiquaient la politique des petites phrases. Je n’ai pas voulu participer à ce cirque médiatique qui a beaucoup écœuré les Français.

Laurent Wauquiez se confie au Parisien.
Crédit photo : LP / Lejeune

Le Parisien : Dans quel état jugez-vous la droite au lendemain de cette défaite ?

Laurent Wauquiez : On a connu un terrible échec. Il est d’autant plus dur que je suis convaincu que le pays attendait les valeurs de la droite : le travail, l’effort, la lutte contre le communautarisme, la méritocratie, l’autorité, la laïcité, etc. Mais on a totalement manqué ce rendez-vous avec le peuple français. On aurait même pu mourir. Aujourd’hui, on arrive sur des ruines qui sont encore fumantes. A nous de redonner du souffle en retrouvant de la voix d’abord à l’Assemblée nationale, et ensuite sur le terrain. La droite va se relever.

Le Parisien : Vous serez candidat à la tête de votre parti ?

Laurent Wauquiez : Ce n’est pas encore le temps de ce genre d’annonce. Il faut d’abord mettre en place la voix de l’opposition à l’Assemblée nationale, panser les plaies et les blessures, puis surtout rassembler. Mon obsession dans cette période, c’est l’unité et la cohérence de notre famille politique.

Le Parisien : Le débat sur la ligne n’a jamais été tranché depuis l’échec de Nicolas Sarkozy en 2012 …

Nicolas Sarkozy : un modèle pour Laurent Wauquiez

Laurent Wauquiez : C’est vrai ! Et pour moi, le modèle, c’est Nicolas Sarkozy justement : ce qu’il a réussi à faire en 2007 avec une droite qui parle à tout le monde, une droite forte sur ses convictions et en même temps rassembleuse et très présente sur les thématiques populaires. Tout le contraire de Macron qui est un président hors sol, qui ne parle pas à toute la France.

Le Parisien : Que pensez-vous de ces élus LR qui ont rejoint le gouvernement ?

Laurent Wauquiez : Quand Bruno Le Maire défend l’augmentation de la CSG, alors qu’il disait il y a quelques mois qu’il fallait baisser la CSG, j’ai un grand doute sur sa sincérité. Quand un Gérald Darmanin qui n’avait pas de mots suffisamment durs il y a trois mois pour taper sur Macron, et qui est devenu aujourd’hui le meilleur des courtisans de la cour de Louis XIV, j’ai un doute également… Le président de la République a tort de constituer son équipe uniquement sur fond de trahisons achetées avec un portefeuille ministériel. La France n’a pas besoin d’une armée composée de mercenaires.

Le Parisien : Et ces parlementaires LR qui menacent de créer leur propre groupe à l’Assemblée, les « constructifs » ?

Laurent Wauquiez : S’ils font un groupe, c’est eux qui partent, eux qui décident de divorcer, et je le regretterai. Mais ce chemin est sans issue pour eux parce qu’ils ne pèseront pas beaucoup à l’arrivée.

Le Parisien : Marion Maréchal-Le Pen dit que vous « auriez des choses à faire ensemble ». Mais quoi ? Vous pourriez travailler avec elle ?

Laurent Wauquiez : Je vais être très clair : je ne ferai jamais d’alliance avec Mme Le Pen, et jamais de compromis avec le FN. J’assume même de vouloir faire revenir parmi nous les électeurs qui à un moment sont partis vers le Front national du fait des lâchetés de la droite.

En conclusion …

Quand on compare les deux interviews de Marion Maréchal et de Laurent Wauquiez, on peine à distinguer des points qui les opposeraient sur le fond.

Restaurer les valeurs de droite que rappelle Laurent Wauquiez :  le travail, l’effort, la lutte contre le communautarisme, la méritocratie, l’autorité, la laïcité semble un objectif commun avec Marion Maréchal.

N’oublions pas que si une alliance se nouait entre les Républicains et Marion Maréchal, c’est tout le « FN du sud », la région PACA, qui pourrait la suivre dans ce nouveau mouvement ! Et ça fait du monde !

Quant à la dernière réponse de Laurent Wauquiez, à la question : « pourriez travailler avec Marion Maréchal ?« , nous avons tous noté qu’il avait répondu habilement  « je ne ferai jamais d’alliance avec Mme Le Pen ! » C’est à dire avec Marine Le Pen et le Front national.

Alors qu’il est accusé par ses rivaux au sein des Républicains de vouloir droitier le parti, il ne pouvait pas répondre oui à la question …





10 Réponses à “Comment reconstruire la droite ? (2/2)”

  1. Pour paraphraser Audiard : « C’est curieux chez les politiques cette manie de se trouver des modèles ».

    Evidemment, quand Wauquiez parle de « modèle » il pense « modèle électoral », seul horizon de ces politiciens professionnels, seule « validation » de leur capacité à rassembler, à faire peuple.

    Et bien non, Monsieur Wauquiez, des « modèles » il y en a 100, il y en a 1000.
    De la vieille femme qui jeta une tuile sur la tête de Pyrrhus jusqu’à ces musulmans qui abandonnent leur foi, en passant par des jeunes filles de Lorraine ou des guerriers à Isandlwana, les « modèles » ne ressemblent pas à de minables épiciers, comptables de leurs adhésions et soutiens, quêteurs éternels de l’onction du moment pour exister.

    Un « modèle », Monsieur Wauquiez, c’est une vision, un coeur, un courage, une volonté. Un « modèle », c’est l’exemple extraordinaire d’un individu ordinaire.

    Est-il besoin de vous préciser pourquoi aucun politicien ne pourra jamais prétendre à ce statut ?

    • Bonjour,
      j’aimerais vous situer politiquement, votre commentaire n’est pas assez clair sur votre choix politique.

      Je conçois qu’on veuille suivre un ideal,mais je vous trouve un peu « brutal » dans votre reponse vis a vis de L Wauquiez…

      Pourriez m’eclairer un peu plus sur votre reponse.

      • « positionnement politique » ?

        A « droite », si vous y tenez absolument.

        Mais je récuse ce terme de « modèle », employé pour qualifier des gens inqualifiables.
        Non, Sarko n’a rien d’un modèle à suivre.

        Pour le bien du pays, s’entend.
        Pour leur bien électoral, c’est possible, mais ça ne m’intéresse pas véritablement.

        A mon sens, d’autres paradigmes doivent se mettre en place rapidement si la « droite » tient vraiment à être une alternative crédible pour la gestion de ce pays.

        Si peu de votants, tant d’abstention…pour une nation que l’on dit « à droite », c’est curieux, tout de même.

        Les calculs de M. Wauquiez ne me semblent pas dépareiller de ceux de ces perdants magnifiques -ou gagnants satisfaits- qui nous plongent, élections après élections, dans une mélasse indistincte, une médiocrité magnifiée, un quotidien toujours plus morne et pénible.

        Je ne sais pas si la France à besoin d’un homme providentiel, mais peut-être qu’elle a besoin de plus que d’alliances électorales pour se sentir vivre.

  2. Exellent commentaire, que je partage en partie.

    L Wauquiez est bien celui qui convient a la presidence du LR.

    De la mouvance de N Sarkozy, ayant des valeurs que je partage sur la droite, ( non il n’est pas rigide pour moi),

    il permettra a la droite ( la vraie) de s’exprimer, autrement tout en rassemblant.

    Connaissant les medias, et la goche, il leurs sera facile de recreer un climat qui rediabolisera le FN en temps voulu.

    Le nom des Le Pen, disbolisera quiquonque ira avec eux.

    Les Francais changent sur le FN, c’est vrai, mais il est facile de les retourner par les medias, et de faire tomber le FN ou une partie de celui ci, et avec lui ceux qui se seront alliés avec Marion M LP.

    Il est facile pour les medias de fabriquer le climat qui modifiera l’image sur le FN, jusqu’ici il ont eu besoin de lui pour battre la droite,
    puis de creer de possible alliance, avec lui, J Chirac ne qui n’etais pas opposé a un rapprochement vers le FN, ne s’y est pas trompé, il a revu sa copie.

    Evidement il est tentant d’aller au plus facile, une alliance envers une partie du FN…

    Attendez quelques temps et quelques scenario montés par les medias pour modifier tout les parametres actuels, il est facile de retourner les Francais.

    J’insiste, vous devez vous mefier des medias bien plus que vous ne le faites.
    Ce sont les medias qui font la pluie et le beau temps, pas le bon sens des partis et des francais.

    L Wauquiez a raison d’etre prudent, les medias tout puissant ne demande pas meieux que de le pousser a la faute.

    Pour revenir, la droite doit inclure a nouveau la culture, l’identité, le combat contre le communautarisme, l’insecurité…

    Ce fut aussi un des point important de la politique de N Sarkozy en 2007, mais adapté a cette periode moins negative.
    Les medias ont tout fait pour cacher une insecurité qui baissait,
    il ont tout fait pour donner le sentiment aux Francais que sur l’insecurité, rien n’avait été fait ou tres peu changé…

    Les medias n’ont pas changé, ils ne suivent pas le sentiment des Francais,
    il le construise, le modifie,le tempere, l’assagi, le rend violent, lui fait execrer ce que les medias veulent qu’ils execrent,
    le sensibilise, l’insensibilise.etc…

    Les medias sont le veritable theatre des operations « de pseudo infos » qui formate le Francais,
    bien qu’etant devenu mefiant,
    le Francais est encore soumis a sa paresse intellectuelle, ce qui permet des coups bas comme celui utilisé contre F Fillon, ou N Sarkozy, sans que nul ne s’y oppose.

    Les medias ont demontré, qu’il ne craignent pas vraiment des Francais, puisqu’il peuvent faire un push contre des hommes politiques de droite, malgres un quinquenat des plus desastreux a tout les niveaux,

    Aujourd’hui F Fillon est tombé, nul doute que le prochain sera un L Wauquiez qui sera sous les feux de la rampe, comme le fut N Sarkozy…

    Les medias ne se reposent jamais, c’est dans leur interet, ils soufleront dans le sens qui leur conviendra, et quand il le faudra, il tomberont sur la droite, en ayant preparé les esprit auparavants.

    Les medias officiels sont les strateges de l’infos, des calculateurs, des manipulateurs de la pensée, il n’en est pas autrement.

    • Si je suis en accord avec vous sur la presse (les médias en genéral) française, je pense que, si nous attendons un peu, nous pourrions avoir d’agréables surprises!

      C’est pourquoi dans mon dernier com, je suggérais de ne pas faire d’élection pour la présidence des LR en fin d’année, j’ajouterai : voire de dissoudre notre parti jusqu’à 2018

      En effet, nous pouvons constater que Macronix va devenir, petit à petit Micronix.

      — Dame merckel a commencé à lui imposer ses vues.

      — Ensuite, au niveau économique, ce n’est pas le top Le chômage remonte… Ce qui est assez logique : on ne va pas embaucher sans savoir un programme avec, en même temps, un laxisme ou un relativisme sur le dit programme)

      — Le monde de la santé commence à bouger,
      ****notamment les étudiants à cause des tirages au sort à l’entrée en fac et autres foutaises qui vont encore baisser le niveau de compétence de nos médecins et spécialistes, tandis que les jeunes compétents vont se retrouver sur le carreau et les malades dans les cimetières (je caricature, rassurez vous)

      **** PMA autorisée pour les LGBT and Co, (remboursée tandis que les personnes âgées ne pourront plus s’offrir des médicaments de confort non remboursés? A suivre..)

      **** Étude de la légalisation de l’euthanasie/suicide assisté pour les personnes âgées non malades, non dépendantes, mais en ayant assez de la vie,

      **** 200 millions de coupe dans le budget des EHPAD publics
      etc, etc… Sans compter les conflits d’intérêts antre la ministre de al santé, ancienne ARS avec son époux (ANSM et les labos industriels producteurs de médicaments… et accessoirement de vaccins qui sont sur le point de devenir obligatoires -11 vaccins obligatoires, dites donc!!! (je suis loin d’être contre la vaccination, mais l’exagération n’a jamais été profitable, sauf pour ceux qui s’en mettent plein les poches!

      **** Erreur de la ministrucule des armées sur le lieu de sécurité des soldats

      **** Impôts et taxes augmentées pour tous les riches (vous savez, ceux qui touchent plus de 1200€ s’ils sont seuls et 1800€ en couple!)

      **** et autres foutaises jupitériennes, qui sont mises au jour et vont saper l’aura de ce « gamin »…

      Une fois cette aura bien ternie (ce qui ne saurait tarder malgré l’empressement d’une presse assoiffée demandant toujours plus de subventions, alors, nous pourrons mettre en place une nouvelle opposition, une vraie droite et Marion y aura toute sa place si elle enlève son appellation le Pen.
      La presse ne pourra rien faire, car alors (c’est mon espoir) les veaux auront enfin les yeux décillés devant leurs fakes news instillées façon méthode Coué.

      Bon, je dois être plus optimiste que vous…

      • Je vous cite:
        « Bon, je dois être plus optimiste que vous… »

        Sur la bse de 25 années d’observations des medias, je peux affirmer que oui, vous etes trop optimiste.

        Les medias cacheront les problemes autant qu’il le peuvent, noieront les verités qu’il ne faut pas entendre.
        Instrumentaliseront les infos par des affaires comme « l’affaire Gregory » pour detourner l’attention.

        Les moyens pour les medias sont tres importants,
        en general, il ne se font pas imposer par les faits, il imposent leur faits/infos…

  3. « Le président de la République a tort de constituer son équipe uniquement sur fond de trahisons achetées avec un portefeuille ministériel. »dixit Wauquiez.C’est pourtant ce qu’avait fait son maître à penser Sarkozy en 2007 avec les
    Besson et autres Kouchner!

  4. Christian, combien de fois faudra-t-il vous l’expliquer :le Front National c’est le mal absolu. Mme MMLP est jeune, plutôt jolie, pas bête, mais elle a une tare congénitale : son nom !
    Il y a 40 ans, j’étais au lycée et j’entendais déjà « le Pen c’est un facho raciste et collabo », et c’était avant que Mitterrand Attali, Bianco, Dray ne lancent SOS racisme …
    Le simple nom de Le Pen servira encore longtemps de repoussoir, ainsi que le nom du parti familial. Ca tient du réflexe pavlovien, et ça mettra longtemps avant de changer !
    Alors, parier sur MMLP fera peut-être récupérer des électeurs du FN, mais servira de repoussoir à beaucoup d’autres !
    La reconstruction prendra du temps, le temps que les esprits se calment, que les rivalités cessent. Et surtout, pour qu’il y ait un jour alternance, il faut que la majorité déçoive, pour que l’opposition … l’opposition ? les oppositions

    Macron peut dormir tranquille !

    • Bonjour,
      Vous auriez du avoir mon père comme père!

      Il vous aurait permis de demander à ceux qui vous disaient que le Pen était un collabo de leur expliquer que c’était un peu difficile à 10 ans… et que ce « brave homme  » avait été refusé dans la résistance car trop jeune!

      (nous ne l’apprécions pas pour autant dans la famille ;-).
      Pas plus que sa fille pour qui j’ai voté au 2eme tour des présidentielles afin que ma voix soit comptée comme opposition à Macronix, et parce que je savais qu’elle ne serait pas élue, tant elle est minable )

      Enfin, vous avez entièrement raison, l’opposition et la « droite » (sic) est tellement éclatée que le Tyran Macronix peut, pour l’instant dormir tranquille

      Ceci dit, il est vrai que les veaux/tants ont un réflexe pavlovien qui montre combien le cerveau reptilien est encore en forte activité dans l’espèce humaine, je vous le concède.
      http://www.lexpress.fr/actualite/politique/quand-le-pen-voulait-rejoindre-les-ffi_463702.html

      Il vous aurait aussi permis de dire la vérité sur les collabos (à savoir que les pleins pouvoirs ont été accordés au maréchal Pétain par une Assemblée de gauche, que Déat, Doriot, Laval étaient de gauche, que le pacte entre les nazis et les soviets a été célébré par la gauche et que les milliers d’assassinats de l’épuration sauvage ont été effectués (en 1944) par l’extrême gauche)

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *