Dans le silence de mort des médias français …

Publié par le 27 Nov, 2019 dans Blog | 2 commentaires

Dans le silence de mort des médias français …

Pourquoi les médias français ne parlent-ils quasiment pas de ce qui se passe actuellement en Iran ?

Des femmes risquent la prison en retirant leur voile. Des manifestants ont même osé brûler des affiches à l’effigie du « guide suprême » l’ayatollah Ali Khamenei à Eslamshahr !

Quand on fait une recherche sur Google, avec cette dernière info, on ne trouve que des sites étrangers (juifs notamment) pour relayer cette info.

Quelle est la raison de cette omerta ?

La presse française craindrait-elle de froisser la communauté musulmane en informant les Français sur cette convulsion du régime à bout de souffle qu’est devenue la République islamique d’Iran ?

Ou bien, ne souhaite t-elle pas se mettre du côté de Donald Trump dans sa lutte contre l’Iran ?

Une fois de plus, l’information en France est la victime du prisme idéologique qui fait perdre tout sens de l’éthique aux médias français.

Gilles-William Goldnadel n’a pas manqué de souligner le silence coupable des médias :

Merci de tweeter cet article :





2 Réponses à “Dans le silence de mort des médias français …”

  1. Bof, les Iraniens sont des chiites, ceux qui habitent en France sont en grande majorité sunnites et ne peuvent pas supporter les premiers, ce qui se passe en Iran devrait donc plutôt les réjouir. Ou les journalistes ne connaissent rien, ce qui est possible, ou il y a une autre raison à découvrir.

  2. Je crois que vous avez répondu deux fois au silence des médias sur la dernière répression en Iran : l’antitrumpisme et le pas de bruit, pas de vagues dès qu’il est question des conséquences visibles de l’extrémisme en terre d’islam…
    Surtout quand le pouvoir iranien en difficulté cherche à en faire porter la faute sur le grand Satan américain et démontre, depuis 1979, sa nature fasciste et théocratique.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Ces révoltés que la gauche méprise | A droite fièrement ! - […] un précédent article, je m’étonnais du peu d’écho que renvoie la presse de la révolte qui gronde en […]

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *