De la décroissance punitive …

Publié par le 7 Juil, 2020 dans Blog | 5 commentaires

De la décroissance punitive …

L’écologie est une chose bien trop sérieuse
pour la confier aux écolos surtout français !

Emmanuel Macron aurait dû s’inspirer de Clemenceau !

Il faut qu’il soit vraiment aux abois pour avoir pris autant de risques avec l’écologie.

Mettre en place cette Convention citoyenne pour le climat constituait déjà un risque certain de débordement. Mais laisser cette convention se faire circonvenir par une présidence marquée à gauche et des experts très orientés « écologie punitive » a transformé le risque en danger immédiat.

Et depuis, il ne cesse de s’enfoncer ! Avoir déclaré qu’il faisait siennes 146 des 149 propositions de la Convention relève déjà d’une certaine inconscience mais nommer une écologiste au ministère de la transition écologique montre une nette tendance au suicide politique.

Paris m’a tuer : la grogne des voitures bannies de Paris le 1er juillet 2016.
IMAGE © LES BANNIES DU 1ER JUILLET 2016

Après mon précédent article : L’art de détourner et finalement de gâcher une belle idée dans lequel j’avais relevé deux mesures de la Convention qui illustraient bien l’aspect punitif de ses préconisation (interdiction des voitures de collection et du sport automobile), notre ami Vicento80 vient de me proposer de lancer un grand concours qui pourrait s’intituler :

« toi aussi, propose ton catalogues de mesures liberticides
et anti-consommation pour sauver notre planète !
»

Pour lancer le concours, il nous propose lui-même toute une série de mesures « alléchantes » sur le thème :

 « Comment cesser de rendre désirable la voiture »

– Création d’une Loi Evin sur l’automobile qui interdira toute publicité pour l’automobile, même électrique. On commencera par les SUV et berlines allemandes, puis on généralisera.
– Interdiction des petites voitures Majorette ou autres Solido, maquettes, … Idem pour les modèles Lego, … Accepte t’on encore que nos chères têtes blondes jouent avec des cigarettes en jouet ? Eventuellement Barbie montera dans la Tesla de Ken, mais là aussi cette tolérance est discutable
– Fermeture immédiate de tous les musées dédiés à l’aventure automobile. Exit la (magnifique) collection Schlumpf de Mulhouse, fermés les musées Peugeot à Sochaux ou Michelin à Clermont. On ne peut tolérer de tels lieu de propagande révisionniste
– Arrêt définitif des 24h du Mans, Bol d’Or, Grand Prix de France de F1, Tour de Corse, étant entendu,

– Interdiction de toute diffusion TV des sports mécaniques. Les médias, y compris l’Equipe, auront interdiction d’en rendre compte. Le visionnage en streaming sera sévèrement puni. Alain Prost, Sébastien Loeb, Michèle Mouton ou Henri Pescarolo verront leurs noms supprimés des annales du Sport français.
– tous les films y compris anciens faisant l’apologie de l’automobile seront censurés, coupés ou re-montés. Exit l’Aston Martin DB6 de James Bond. Exit la Cadillac du Corniaud. Et puis on peut censurer quasiment tous les films d’une époque faisant l’apologie d’un art de vivre « à la Française » trop polluant et de toute façon rance et démodé
De même pour les livres (Christine de Stephen King), les BD (Michel Vaillant,…).

Une fois que l’on aura réussi à ramener la voiture à son seul but utilitaire et strictement réglementé, on imposera donc un modèle unique monocouleur et laid, avec version familiale (mais qu’il faudra un jour supprimer pour inciter à ne plus faire d’enfant). Cette Trabant made in France électrique sera imposée au peuple, la Nomenklatura aura toutefois droit à une Tesla importée.

Bref on peut continuer longtemps comme ça. Inventer un tirage au sort où on guillotine chaque semaine un possesseur récalcitrant de véhicule thermique (une nouvelle de SF que j’avais lu ado),…

Vous avez remarquablement choisi votre exemple, avec l’idée d’interdire l’ENVIE, il montre à quel point cette soi disant écologie est en fait un projet totalitaire de contre-civilisation auquel il faut s’opposer de toutes ses forces.

Vicento80 pour A droite, fièrement !

Je vous engage donc à me transmettre dans vos commentaire ou par email, vos propositions pour dégoûter à jamais les Français de la voiture.

Merci de tweeter cet article :





 

 

 

 

5 Réponses à “De la décroissance punitive …”

  1. Pour la majorité de nos concitoyens, la voiture est la vie, celle qui permet le lien en l’absence de toute autre alternative. Les Verts peuvent interdire toute incitation, il ne peuvent empêcher l’instinct de survie.

    Ces élucubrations autour de la voiture sont des lubies de rats des villes, les rats des champs n’en ont cure.

  2. Je propose des camions a voiles, économique, ne consomme pas de carburant, et ne fait pas de bruit…

    Ou les trottinettes a voiles…

    Bref, d’exellentes idées, et surtout de leur niveau, pour la goche et les econlos en manquent d’idées.

  3. Christian 54 dit:

    Le plus écologique serait certainement le retour immédiat à la vie dans les cavernes, mais nous sommes sur le bon chemin.

    • Hum…
      Et le feu de bois qui provoque des particules polluantes, comme l’avait dit si bien Ségolène, hein?
      (sans compter le CO2!!!!)

      Et le massacre de ces pauvres ours, de ces pauvres aurochs, de ces tigres à dents de sabre ( 😉 ), de ces antilopes ?
      En plus avec des armes dangereuses et douloureuses pour ces pauvres bêtes!
      Vous y pensez à ces pauvres bêtes, tuées pour le plaisir des humains?

      Et les poissons qu’ils pêchaient sans s’assurer d’un quota maximal à ne pas dépasser!
      Déjà, à cette époque, nos mers, nos océans nos rivières étaient délestées de trop de poissons…

      Sans compter les végétaux et les fruits qu’ils cueillaient pour manger sans se soucier de la préservation des espèces naturelles….
      Vous y avez pensé aux pauvres mouches, aux pauvres abeilles, aux pauvres moucherons sans nourriture, puisque avec moins de fleurs à butiner…

      Sans compter les ours qui, en plus, ne trouvaient plus de miel à se mettre sous la dent?

      Je me demande même s’ils ne chassaient pas ces pauvres ours de leur habitat naturel pour dormir dans leurs cavernes!

      Pauvres bêtes devenues SDF et obligés à aller aux Restos du cœur qui n’existaient même pas à l’époque, en plus!
      ….à cause de ces hommes, sans aucun doute mâles, voire, Oh Horreur, occidentaux dans nos contrées sauvages de France et de Navarre…

      Et ces mauvaises femmes qui osaient s’habiller avec de la fourrure naturelle!
      Les pauvres avaient une excuse ceci dit!
      Ces machos les obligeaient à rester dans la grotte à s’occuper des enfants, à nettoyer la grotte, à coudre avec une aiguille d’os la fourrure de ces malheureuses bêtes et à faire cuire la viande sur un feu de bois, tandis que les mâles (tous des sangliers!) allaient s’amuser en forêt ou peindre dans des cavernes selon des croyances stupides.

      J’en frémis rien qu’à penser à votre suggestion discriminante (en fonction du sexe, des espèces…), et polluante!

      Vous n’êtes qu’un spéciste, sexiste et écolo-phobique au moins, je crois bien!
      🙂 😉

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *