De l’hystérie pro-avortement …

Publié par le 28 Sep, 2018 dans Blog | 3 commentaires

De l’hystérie pro-avortement …

Ce sera juste un petit coup de gueule !

Je reprends la plume contre les activistes pro-avortement qui ne supportent pas la moindre remarque, la moindre opinion qui pourrait laisser penser que l’on n’est pas un militant pour l’IVG.

Dans un précédent article :

« Mon Dieu, délivre nous du … Bien ! »

j’avais dénoncé l’hystérie qui avait suivi les propos du professeur Bertrand de Rochambeau, gynécologue, qui déclarait refuser de pratiquer des avortements par conviction. La toile s’était enflammée et deux ministres avaient cru devoir sermonner le scandaleux praticien.

Il est tout simplement interdit de rappeler ce droit des médecins !

Et bien, cet article est motivé par le fait que non seulement il est interdit de parler de cette clause de conscience à laquelle se référait le précédent gynécologue, mais certains demandent …

sa suppression pure et simple !

C’est un tweet assez violent qui m’a alerté :

C’est effectivement Laurence Rossignol, sénatrice socialiste, qui s’était illustrée, aux côtés de Christiane Taubira, dans le passage en force pour la loi sur le mariage gay, qui vient de déposer une proposition de loi pour supprimer la clause de conscience spécifique à l’IVG.

Elle, et ses amis, justifient leur initiative de la façon suivante :

Les professionnels de santé disposent déjà, dans le code de la déontologie, du droit de refuser de pratiquer des actes médicaux pour des raisons personnelles. La clause de conscience spécifique à l’IVG est un doublon dont la seule finalité est de culpabiliser et dissuader les femmes.

Cette suppression permettrait d’adresser un message fort aux adversaires de l’IVG et à la société : le corps des femmes leur appartient !

On peut, comme moi, approuver totalement le droit à l’IVG pour toutes les femmes, et dénoncer cette action de pure propagande et de pure provocation puisque Laurence Rossignol le dit elle même : c’est un message fort pour les adversaires de l’IVG.

Les femmes désireuses d’avorter ne gagneront strictement rien si cette loi est votée. Précédemment, elle pouvait s’entendre dire : « Je regrette, madame, mais, je ne pratique pas l’IVG en invoquant la clause de conscience propre à l’IVG. » Demain, on invoquerait devant elle le droit de refuser de pratiquer des actes médicaux pour des raisons personnelles … 

Une fois de plus, la gauche fait montre d’un sectarisme des plus radicaux en tentant d’imposer sa morale !

  • Quand on défend le droit des enfants à la filiation naturelle, on ne peut qu’être homophobe,
  • Quand on demande la maitrise des flux migratoire, on ne peut être que raciste !
  • Et maintenant, on dénie aux médecins le droit à suivre leur conscience.

En accroche, j’ai mis volontairement la photo de Simone Weil, au Palais Bourbon, en train de défendre sa loi sur le droit à l’IVG. C’était une femme extraordinaire à qui les femmes doivent beaucoup. Je ne pense pas trop la trahir en pensant qu’elle aurait probablement souhaiter garder cette clause de conscience pour les médecins.

Et certains prétendent que le clivage droite – gauche n’existe pas. L’existence même de cet article prouve le contraire !






3 Réponses à “De l’hystérie pro-avortement …”

  1. 216.000 avortements l’an dernier, à une époque où la contraception est enseignée à l’école (!), remboursée par la Sécu et disponible partout. C »est hallucinant.L’avortement n’est pas une méthode de contraception anodine , que diable !

    Quant à restreindre la liberté de conscience des médecins, nous reconnaissons bien là une méthode bien socialiste qui prône la liberté uniquement quand ça les arrange.

  2. Moi qui recherchait depuis que Grincheux a fermé sa boutique,les blogs où commentait Le Nain,je suis très heureux de retrouver ici sa belle plume et sa vaste culture.Le Nain,Si vous commentez ailleurs,n’hésitez pas à nous indiquer où.Merci

    • Merci, vous me faites rougir. Je commente peu, ici, et chez Corto.
      Mais que peut un peu de culture dans un monde qui se barbarise ? Je songe parfois à Sidoine Apollinaire.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *