Défendons la police ! Praud et Bauer en première ligne !

Publié par le 13 Juin, 2020 dans Blog | 11 commentaires

Défendons la police ! Praud et Bauer en première ligne !

Combien de temps la fausse affaire Traoré va t-elle scandaleusement tenir l’affiche ?

Je dis fausse, pour deux raisons :

– D’abord parce que trois expertises demandées par la Justice, qu’il est difficile d’accuser de sympathies particulières pour la police, ont conclu à l’innocence des gendarmes ayant procédé à l’arrestation d’Adama Traoré.

– Ensuite parce que l’accusation de racisme tient mal quand deux des trois gendarmes « impliqués » sont martiniquais !

Combien de temps va t-on tolérer que se tiennent des manifestations interdites ?

Au nom de l’émotion « saine » comme s’en est expliqué Castaner ?

Oui, nous devons défendre la police !

Et d’ailleurs, les Français, selon un récent sondage Odoxa, sont 76 % à avoir une bonne opinion des policiers.

Avant de vous livrer deux vidéos qui montrent que certaines personnalités n’hésitent pas à défendre les forces de l’ordre, voici un court témoignage de l’un des gendarmes qui a interpellé Adama Traoré :

Je ne peux pas vous dire combien de fois j’ai procédé à son interpellation mais peut être trois ou quatre fois en 3 ans. À chaque fois, cela s’est toujours mal passé car il y a toujours eu une opposition violente de cet individu. Il y a eu des violences, des rebellions, des outrages, des fuites.

A la violence de certains délinquants (multirécidivistes comme Adama Traoré avec ses 17 procédures), ne peut que répondre la violence légitime de la police.

Voici d’abord un extrait d’une intervention chaude de Pascal Praud qui s’en prend à l’un de ses chroniqueurs bien pensant, Gérard Leclerc :

Quant à Alain Bauer, il colle au mur un militant anti-police :

Merci de tweeter cet article :





11 Réponses à “Défendons la police ! Praud et Bauer en première ligne !”

  1. Richard Mauden dit:

    Praud ne défend rien d’autre que son pouvoir de détenir la parole pour empêcher les invités de parler et de dire vrai pour leur imposer le silence pour complaire au CSA et sauver sa place de commentateur de foot appliqué à l’actualité politique.

  2. le barbu dans quel monde il vit – un fou furieux pourquoi lui donner la parole a interner

  3. Bien Pascal Praud, quand aux autres qui preferent vivre dans leur monde a eux, qu’ils dégagent.

    Tres bon etat d’esprit d’Alain Bauer.

    Hors sujet:
    Un juge mis en examen proposait sur un site sa fille pour des ebats sexuel:

    https://www.msn.com/fr-fr/actualite/faits-divers/besançon-un-magistrat-soupçonné-d-avoir-proposé-sa-fille-pour-des-rapports-sexuels/ar-BB15oaL5?ocid=spartan-dhp-feeds

    • ça prouve tout simplement que les juges sont des hommes comme les autres, avec leurs qualités et surtout leurs défauts.
      Ils font leur travail en fonction de leur sensibilité politique, dommage qu’ils soient presque tous issus du même bord.

  4. Alain Bauer ? on rappelle quand même : « Ancien dirigeant de l’UNEF-ID , puis conseiller auprès du Premier ministre Michel Rocard de 1988 à 1990, Alain Bauer possède de nombreux liens avec des responsables du Parti socialiste, dont Jean-Christophe Cambadélis, Jean-Jacques Urvoas, Manuel Valls ou d’autres dirigeants et anciens militants de la MNEF, dont il était administrateur minoritaire » Il a fait du chemin depuis … dans le bon sens 😉

    • Oui, Pheldge, je connais le passé d’Alain Bauer.
      Mais je préfère mille fois un socialiste à la Bauer, à la Collomb ou à la Védrine qu’un centriste à la Bayrou ou un soi-disant de droite à la Juppé !

    • hijodearagon dit:

      Comme vous j’allais poster des réserves sur Bauer , l’auto-proclamé spécialiste sécurité .

  5. lisez actu 17 ça vaut tous les commentaires.

  6. soutien aux policiers
    l n’y aurait pas besoin de clé ou autre si les délinquants mettaient les mains dans le dos quand on leur demande et se laissaient menottés POINT BARRE
    Ils provoquent, cherchent la confrontation , refusent d’obtempérer, avec certains énergumènes chaque contrôle fini en rébellion

  7. C’est la chienlit, on se dirige vers le chao total mais le pire est toujours ailleurs, chez Trump, chez Bolsonaro, chez Orban, …

    À croire que l’on jouerai un rôle pour leur réélection !!!

    Pourtant, chez nous, c’est le « en même temps » qui risque bien de se prolonger

    – les trouillards, responsables de cette chienlit qui demandaient aux forces de l’ordre de faire preuve de discernement durant le confinement et qui réclament plus de déontologie, moins de racisme et moins de violence à ceux qui sont devenus « des cibles » dans les quartiers difficiles.

    – les mêmes qui ont demandé de l’intransigeance, qui ont justifié la violence légitime contre des foules haineuses, des factieux, des séditieux et à l’origine de mutilations.

    – hier, le conseil d’état est venu au secours du gouvernement en retablissant la liberté de manifester sur la voie publique, ce, afin de mettre fin à la position caduque de tolérer des manifestations interdites par l’état d’urgence sanitaire.

    – le problème est la différence de traitement qui ne gêne nullement les responsables de la police, 135 euros d’amende si pas d’attestation dérogatoire, là, manifestation interdite mais tolérée. Aucun commentaire sur le nombre de « gardes à vue » d’ éventuels séditieux possedant des boules de pétanques dans leur voiture, une paire de lunettes et un masque dans le sac à dos.

    Ils parlent de déontologie, ils n’ont même pas un échantillon sur eux, tous des vendus à virer, on ne pourra pas faire pire que les 2derniers présidents…

  8. Christian 54 dit:

    Lorsque j’ai appris la décision du Conseil d’Etat, j’ai d’abord été outré. Mais en lisant le texte, il en ressort que l’interdiction est valable si la manifestation peut déplacer plus de 5000 personnes ou ne pas respecter les mesures barrière.
    Le chiffre de 5000 est à mon sens beaucoup trop grand.
    Mais l’interdiction reste valable.
    C’est une simple question de volonté, et alors, là…

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *