Démission de Hulot : l’overdose !

Publié par le 28 Août, 2018 dans Blog | 11 commentaires

Démission de Hulot : l’overdose !

Le pape, combien de divisions ?

C’est dit-on, ce que Staline avait répondu à Pierre Laval qui le priait de ne pas trop agresser le Vatican !

C’est la question que j’ai envie de poser aux médias, ce matin :

Nicolas Hulot, combien de divisions ?

Car depuis ce matin, quand la nouvelle de la démission du ministre est tombée, la presse a ses vapeurs ! On dirait qu’un véritable cataclysme a frappé la France ! Ce serait, à entendre la presse, un véritable tsunami politique !

Mais de qui se moque t-on ?

Prenons, par exemple, deux réactions :

  • Michel Apathie : « Les dégâts de la démission de Hulot seront considérables et irréversibles ! »
  • Christophe Barbier sur BFMTV : « C’est un énorme coup de théâtre ! C’est la plus grande crise gouvernementale depuis le départ obligé de François Bayrou. »

S’il s’agit de théâtre, alors la pièce est très mauvaise puisque le dernier acte était prévisible dès l’entrée en scène de l’acteur principal ! Comme beaucoup de monde, Calimero-Hulot a cru qu’Emmanuel Macron allait tout changer. Il a voulu croire que le « nouveau monde » de Macron serait forcément écologique ! Il fallait être très naïf – et Calimero-Hulot est un naïf sincère – pour croire qu’un technocrate formé dans une grande banque d’affaire et élu avec le soutien de  grands groupes financiers allait scier la branche dorée sur laquelle ces mêmes groupes sont installés !

Quant à « la plus grande crise gouvernementale », quand un ministre qui n’obtenait rien ou pas grand chose quitte un gouvernement si peu préoccupé de l’écologie, et bien, la vie continue comme avant avec son remplaçant qui sera choisi avant tout pour sa docilité.

Christophe Barbier compare cette démission à cette de François Bayrou. Mais quel a été l’impact de la démission de François Bayrou ? Voisin du zéro absolu ! Et pourtant, l’exilé de Pau avait un parti derrière lui ! Nicolas Hulot est seul et n’a même pas les écologistes derrière lui.

Nicolas Hulot dispose, il est vrai, de la sympathie des Français et sa démission va un peu aggraver les difficultés de rentrée de Macron. Mais à côté de l’impact du gel des retraites (qui suit de peu le précédent racket de la CSG), le départ de Hulot pèsera très peu.

Seul Nicolas Sarkozy a osé minimisé l’événement

A micro de France Culture, il a déclaré :

Je ne veux blesser personne, mais la vie politique, dans ses soubresauts quotidiens, n’est pas mon domaine, a poursuivi l’ex-chef de l’État. Qu’il y ait monsieur Hulot ou pas, la question de l’immigration est centrale, qu’il y ait monsieur Hulot ou pas, la question du montant des impôts qu’on paye ou pas est centrale, c’est tellement plus important, passionnant.

Bref, je m’aperçois que je participe moi-même à l’overdose hulotesque, je me tais donc immédiatement !

Merci de tweeter cet article :





11 Réponses à “Démission de Hulot : l’overdose !”

  1. C’est la plus grande crise gouvernementale depuis le départ obligé de François Bayrou.

    Allons… C’est un espoir pour beaucoup ici… Ne le douchons pas, cet espoir!

    la vie continue comme avant avec son remplaçant qui sera choisi avant tout pour sa docilité.
    Hélas exact. Je me demande quel godillot va être nommé à sa place : Bennalla ?

    En fait, moi qui n’apprécie pas particulièrement Hulot, il s’en faut, j’admire le fait qu’il ait prévenu Jupiter par émission radio interposée…
    J’éprouve un immense plaisir à imaginer la tête de notre triste Sire Méprisant 1er apprenant, par la voix des ondes, la démission de l’un de ses ministres !

    A part cela, comme très très souvent, je me retrouve dans les paroles de M Sarkosy : le problème le plus important est le remplacement de notre peuple par un peuple exotique aux mœurs exotiques et violents.

    Et, en parallèle, autre problème important : la diminution, encore une fois, de ma faible retraite – malgré mon parcours professionnel- diminution qui servira à n’en pas douter, à financer l’AME et autres subventions nécessaires à la continuation de cette immigration de remplacement.
    (Vu la forte motivation pour le travail de ce peuple migrant, je doute que ma retraite soit financée par ses cotisations)

  2. L’écologie, celle de Hulot, mais pas que, c’est d’abord et surtout une histoire de fric à la mode Soros, qu’elle soit plus ou moins pastèque, plutôt plus que moins, et à destination des gogos avalant la propagandastaffel !

    • Il y en a assez avec le fric de dingue que l’on engouffre dans l’immigration alors qu’on pourrait le mettre ailleurs.
      Les immigrationnistes qui fustigent la fachosphère, comme ils l’appellent, en leur reprochant d’être raciste alors que c’est juste une histoire de pognon de dingue qui est répendu par ce panier percé.
      Moi je propose que nos impôts financent plutôt l’AFM et la recherche contre les maladies orphelines.
      À contrario, les illuminés pro-migrants doivent organiser leur téléthon pour faire leurs promesses de dons et ainsi financer la venue de leurs invités au pro rata de ce qu’ils auront récolté, bien des Français en ont assez de payer à cause de ces lobbies immigrationnistes de la bien-pensance.

      Pour ce qui est de Hulot, cela devait finir ainsi, ce n’est pas une surprise, tant le ministre avait jeté de bouteilles à la mer. Le problème, est que votre Président n’écoute personne, ne fait confiance qu’à lui-même et verrouille tout autour de sa garde rapprochée, alors les bouteilles, il pensait que c’était du vin bio et il les a mises à vieillir dans la cave présidentielle.

  3. Et vous avez entendu parler de la non-revalorisation des retraites ce matin? Et du nombre de chômeurs qui a augmenté en juillet alors que les polonais et autres viennent faire les vendanges?
    Comme dit plus haut, seule consolation: la réaction en direct de notre Marlène et des autres membres du gouvernement! Comment, il quitte de son plein gré une place si bonne!!!!

  4. On a même avancé le nom de Ségolène pour remplacer Hulot. Pitié !!! qu’elle reste sur son pôle, au moins on ne l’entend plus.

    Faut dire que les chasseurs ont bien eu la peau de Hulot !! je ne supporte pas la chasse, j’aime trop les animaux. C’est la dernière goutte………………

    J’ai quand même adoré la manière peu cavalière dont Hulot a annoncé sa démission ! une vraie peau de banane pour le petit macaron.

  5. Récapitulons:

    -La démission de Hulot: un non-événement(Hulot qui?)
    -L’embarras de Macron: On s’en fiche,Macron est une imposture éventée depuis le début de son aventure.
    -Ségolène Royale serait sur la ligne de départ pour remplacer le démissionaire.
    Comment revoir encore ce mélange de morgue technocratique,d’incompétence et d’arrivisme;à croire que les Thénardier de la politique,le couple Royale-Hollande n’en a jamais assez…
    – Et Nicolas Sarkozy est venu à l’enterrement de Hulot pour prononcer son épitaphe 🙂

    • nicolas sarkozy a remis les points sur les i hier aux journalistes et IL A EU RAISON.Le départ de hulot n ‘est vraiment pas la priorité et je l’approuve à 100°/° d’avoir eu le courage de le dire.

  6. Euh, Christian, « l’exilé de Pau avait un parti derrière lui », un parti ? un parti qui tient ses congrès dans une cabine téléphonique, et qui prétend influencer la politique du pays ?
    De même, que représentent les écologistes dans l’électorat ?

  7. J’enchaîne avec la diminution du prix du permis de chasse…sachant que plus d’un million de personnes pratiquent la chasse en France chaque année, avec un permis de chasse national ou départemental…. Incroyable mais vrai!

    Peut être que Jupiter imagine qu’il va pouvoir encore diminuer notre train de vie : Yoraka tuer le lapin pour son déjeuner… (mais pas dans les chasses présidentielles, hein, faut pas pousser)

    Allain Bougrain-Dubourg, président de la Ligue de protection des oiseaux (LPO) est sidéré de ces annonces:

    « C’est surréaliste. Les chasseurs ne s’intéressent qu’au gibier et ils vont même taper des espèces en mauvais état de conservation. Il faut arrêter de nous bassiner avec la régulation, on a un déclin de la biodiversité et du vivant. L’urgent c’est de sauver les espèces agonisantes. Je voudrais connaître une espèce non gibier protégée par un programme porté par les chasseurs. Je n’en connais pas. Les chasseurs se battent pour le gibier auxquels ils ajoutent 20 millions d’animaux élevés en captivité. Si c’est ça la protection de la nature, moi je n’y comprends rien ».

    Pendant ce temps là, Sébastien Lecornu a parlé de «gestion adaptative» des espèces mais chaque partie en a sa définition… La réforme doit aussi trancher sur l’intégration de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) dans l’Agence française pour la biodiversité (AFB) davantage pilotée par des scientifiques, la création d’une police rurale et environnementale, les quotas, les dates de chasse, ou encore la «mobilisation des chasseurs pour entretenir les milieux naturels». Autant de points qu’il faudra déminer… (la dépêche)

    Et moi, dans ma cambrousse, que vois-je?

    — Des faisans dans les rues de mon village, 2 jours avant l’ouverture de la chasse, faisans qui cherchent à manger dans nos cours et jardins et qu’on pourrait presque attraper, comme ça, avec des miettes de pain.

    — des chevreuils (soit-disant une calamité dont il faut réguler le nombre), qui eux aussi sont facilement approchables … Nous en avons fait l’expérience.
    (une amie m’a dit que près de chez nous, il y avait une ferme d’élevage permettant d’en lâcher avant la curée)

    — Des lièvres/et lapins qui se baladent dans nos jardins et dans nos champs (fermés et interdits aux chasseurs) dès le 1er coup de fusil, lapins absolument pas farouches.
    (mon voisin et… chasseur, m’a dit qu’ils en élevaient parce qu’il n’y en avait plus assez!!!)

    A la fermeture de ladite chasse (dont la durée rallonge tous les jours un peu plus), nous avons compté 3 couples de faisans + une faisane + des lapins qui se sont sécurisés chez nous…
    Incroyable…

    En même temps, si je puis dire, le maire a autorisé la chasse de nuit contre le « gros gibier » tout le temps , ce qui nous permet de dormir avec la « douce » musique de bruits de guerre…

    Il faut dire que chez nous, ce sont les bobos et les agriculteurs qui tiennent le fusil, tous viandards, tous aimant, plus que la normale, le vin et autres euphorisants permettant de fêter le carnage.

    Ils n’aiment absolument pas les animaux -hormis une micro minorité, ne généralisons pas… padamalgam- ayant des meutes de chiens qui hurlent toutes les nuits et toutes les journées.
    Chiens enfermés dans des boites (aux normes européennes!!!), ne sortant que pour chasser
    Et qui, si ils chassent mal, ont droit à la boite toute leur vie.

    Ils sont protégés par le maire (leurs subventions étant supérieures à celles données aux assoces d’aides aux humains), qui refuse nos demandes réitérées d’obtenir le silence la nuit et le jour dans les chenils (de 9 chiens, hein, fait respecter les lois!) du centre du village!

    Alors, ces violents, qui assimilent les tueries de masse à du sport, je peux vous dire que le respect de la nature, ils s’en fichent!

    Ils font du maïs (dans notre région sèche l’été, avec restriction d’arrosage pour tous sauf pour eux), traité bien sur… (pour faire les sacs en maïs dans les magasins?), qui attirent le gros gibier qu’ils tirent même la nuit
    Ils traitent au point que parfois nous sommes obligés de fermer nos fenêtres pour ne pas être asphyxiés!

    Je suis à 100% de l’avis de Mme B Bardot et d’A BD!

    …Expérience vécue « Cheux nous », hein!
    Ailleurs, genre dans le marais parisien, j’ignore comme cela se passe.
    J’ai cru comprendre qu’à Paris, on protégeait même les rats… Sans doute aussi les grenouilles, surtout si elles sont en marche?

    Je n’ai aucune estime pour Hulot.
    Néanmoins, dans ces conditions, je comprends son départ.

  8. Je suis depuis hier, à la fois tres surprise de l’ampleur médiatique que prend la démission de Hulot(il n’etait quand meme pas 1er ministre) et ravie de son départ (ravie aussi de la « surprise » faite à micron.)

    Qu’as tu fait pour les français, Nico? pas grand chose. Ah si quand meme, pour une fois tu étais mieux habillé , bon je chipote mais j’ai beau cherché, je ne vois rien d’autre, les amis .

    Tu « as essayé de faire entendre ta voix « , mais tu ne devais pas parler assez fort.A mon avis, c’est un probleme de cordes vocales.Comment s’imposer en ténor quand on a la puissance vocale d’un canari? Des le départ,tu étais désavantagé, mon pauvre.

    Eh oui Nico, tu y a cru au Nouveau Monde et à ses belles promesses, et tu t’es fait berner par le miroir aux alouettes.Tu as misé sur le mauvais cheval…

    Tu avais refusé d’entrer dans le gouvernement de Sarkosy, ( » pouah je ne mange pas de ce pain là, j’ai mon éthique tout de meme « ),et ….
    tu as préfère la place offerte par Macron pour te prendre claque sur claque, des claques officielles en plus,c’est ballot.

    Tout « écolo » que tu te dis (parce que meme le tri à la maison tu ne le fais pas, c’est ta femme qui l’a dit aux journaux), cela ne t’a finalement pas déplu d’etre nommé ministre, toi qui à un moment etais candidat à la presidentielle…diable que de contradictions tu representes.

    Six voitures personnelles,tout en incitant les autres  » d’aller en vélo ou en transports en commun », des voyages en avion et helico pendant des annees pour tes émissions (et l’empreinte carbone c’est pour les chiens? ),ta superbe maison surplombant la mer en corse,tout en prechant la sauvegarde du littoral, l’urgence d’interdire des composants cancérigènes dans les produits de soins alors que les tiens en contiennent (ushuaia), etc etc…la liste est longue des contradictions et des renoncements..

    Pas étonnant que tu ne « sentes pas bien dans ta peau de ministre », ce poste est « ennuyeux », parait il.
    C’est sur que rester le derriere sur une chaise est moins excitant que de plonger dans les lagons, mais tu le savais au départ.

    Il est certain que les lobbies sont bien là et pèsent sur les décisions du gouvernement tout comme les syndicats.
    Tu le savais aussi, non?

    Alors finalement, j’ai envie de te demander Nico, pourquoi tu as pris ce poste, si ce n’est pour la gloire ephemère de cette nomination et pour ses avantages matériels passés, présents et futurs, car je suis bien certaine que
    ta conscience vertueuse qui t’a fait « arreter de te mentir » et démissionner ne t’empechera pas de toucher ta retraite de ministre alors que les français se serrent la ceinture.
    Dèsolée mais ton départ ne me désole pas, reste animateur si cela te chante (quoique maintenant tu commences à etre un peu rouillé, il doit bien y avoir peut etre un poste de consultant quelque part )mais avant de donner des leçons aux français, de grace mets enfin ta vie et tes actes en conformité avec tes convictions et « ton éthique », tu seras plus crédible.
    Salut Nico, bonne retraite!

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *