Des mots pour s’imposer (3/3)

Publié par le 5 Juil, 2018 dans Blog | 1 commentaire

Des mots pour s’imposer (3/3)

Voici la suite du dossier Le Vocabulaire, publié sur le site LIGNE ¦ DROITE.

Après : « Les mots pour désigner nos adversaires et leurs idées », 

et : « Les mots pour promouvoir nos valeurs et nos concepts »

voici : « Les mots qu’utilise le Système pour manipuler l’opinion »

qui dénonce les actions de propagande menés par les médias « main stream ».

La sinistre prévision de George Orwell, dans son roman 1984, est devenue réalité : le Système, notamment par le truchement de ses médias de propagande, manipule le sens des mots pour tromper les Français. Il impose la novlangue politiquement correcte partout afin d’essayer de cacher la réalité et d’empêcher la population de conceptualiser une pensée dissidente. La novlangue du pouvoir s’inscrit dans un processus d’inversion des valeurs, consistant à présenter positivement l’oppression post-démocratique que le Système met en place et à diaboliser tous ceux qui s’y opposent. Ligne droite dénonce ce processus totalitaire. Pour y mettre fin, il faut sans cesse dénoncer et décrypter les mots trompeurs dont use l’oligarchie. Voici quelques exemples :

Mots trompeurs pour diaboliser tous ceux qui combattent le Système ou dénoncent sa politique

Extrême Droite : les mouvements de droite nationale
 Ultranationaliste : les mouvements patriotes en Russie
 Xénophobe : patriote
 Raciste : personne qui se préoccupe de la sauvegarde de l’identité nationale et européenne
Populiste : démocrate qui veut que le peuple soit souverain
Islamophobe : personne qui refuse l’islamisation de l’Europe
Homophobe : défenseur des valeurs familiales , hostile au « mariage » des homosexuels
Antisémite : personne critiquant la politique israélienne
Europhobe : personne hostile à l’Europe de Bruxelles, mais qui n’est pas pour autant hostile à une autre forme d’Europe
Sexiste : personne hostile au féminisme punitif et militant du Système
Démocratie illibérale : désigne les démocraties qui n’adhérent pas à l’idéologie de la superclasse mondiale
Fachosphère : médias alternatifs
Dictateur : homme d’État qui déplaît au Système et qui pour cette raison doit être éliminé
Peur, frilosité : termes destinés à dévaluer l’inquiétude des Français devant l’immigration de peuplement et les ravages sociaux du libre-échangisme
Dérapage, polémique : désigne une prise de position politiquement incorrecte conduisant au lynchage médiatique d’un homme public
Nauséabond : adjectif utilisé pour disqualifier une idée politiquement incorrecte
Fausse nouvelle : information politiquement incorrecte ou pluraliste que le Système veut censurer

Mots trompeurs pour désigner l’idéologie libérale/libertaire et mondialiste du Système

Valeurs de la République : alors que l’oligarchie bafoue les principes républicains et au premier chef la souveraineté populaire
Liberté, libération : soumission des hommes déracinés, transformés en monades et à la loi de l’argent
Libération de la femme : soumission de la femme au travail salarié
Droits de l’homme : idéologie individualiste niant la nature sociale de l’homme et destinée à déconstruire la citoyenneté
Humanitaire, caritatif : désigne l’action des ONG agissant conformément aux vœux des oligarques
Éthique : mise en œuvre des commandements de l’idéologie dominante
Environnemental, durable, vert : termes désignant l’écologisme punitif
Vivre ensemble : prétention du Système à imposer la société multiculturelle aux Français qui n’en veulent pas
Militant : terme lénifiant désignant des activistes d’extrême-gauche quand ils commettent des violences
Mémoire : déconstruction et dévalorisation systématiques de l’identité et du passé de l’Europe
Liens transatlantiques : soumission de l’Europe à la domination des États-Unis
Société ouverte : société déconstruite par la mise en œuvre de l’idéologie libérale/libertaire
Tolérance : ne s’applique qu’à ceux qui ne contestent pas la domination du Système
Inclusif : le Système prétend lutter contre l’exclusion de tous mais en réalité organise la mise en minorité des Européens sur leur propre sol et la discrimination politique et médiatique contre tous les dissidents

Mots trompeurs pour présenter sous un jour positif la catastrophe morale, économique et sociale provoquée par le Système

Gouvernance : désigne le processus par lequel la superclasse mondiale veut se substituer aux gouvernements démocratiques pour imposer sa dictature
Mondialisation heureuse : ce terme cache le fait que l’oligarchie veut imposer le mondialisme, c’est-à-dire le cosmopolitisme
Dérégulation : déconstruction libérale de toutes les protections et réglementations faisant encore obstacle au règne de l’argent et à la loi du profit
Flexibilité : instauration de la précarité sociale pour le plus grand nombre
État de droit : désigne en réalité la mise en tutelle des législateurs élus par les juges non élus, c’est-à-dire le gouvernement des juges
Responsabilité des journalistes : censure des informations politiquement incorrectes
Discrimination positive : discrimination à l’encontre des Français de souche
Parité : méthode consistant à imposer des quotas de femmes dans certaines fonctions
Diversité : préférence donnée aux personnes de couleur ou issues de l’immigration
Famille recomposée : famille souvent décomposée
Famille monoparentale : contradiction dans les termes qui cache l’implosion de nombreux couples
Droit des minorités : désigne au contraire la dictature des minorités sur lesquelles s’appuie le Système pour réduire les majorités au silence
Société de l’information : rééducation de l’opinion par les médias de propagande
Transparence : suppression de la confidentialité au seul profit de la superclasse mondiale et mise en place d’une société de la surveillance généralisée
Vigilance : appel à la délation contre les personnes et les idées politiquement incorrectes

Mots trompeurs pour cacher ou présenter positivement l’étendue de la catastrophe migratoire

Migrant, réfugié, candidat à l’Europe : immigrant s’introduisant irrégulièrement en Europe
Nouveaux habitants : immigrants clandestins selon certains maires de grandes villes françaises
Jeune : désigne principalement une personne issue de l’immigration
Banlieue populaire : zone peuplée principalement de personnes issues de l’immigration et de religion musulmane
Banlieue défavorisée : banlieue profitant au contraire des largesses de la « politique de la ville » 
Gentil garçon : se dit habituellement d’un « jeune » ayant commis un délit ou un crime par ceux qui l’ont fréquenté
Drague : harcèlement des femmes non voilées
Dégradation : profanation d’une église ou de sépultures chrétiennes
Incivilités : délits commis par des « jeunes »
Démantèlement : s’applique aux camps de migrants lorsque ceux-ci sont simplement transportés et répartis ailleurs
Attaque : terme utilisé pour ne pays employer le mot attentat
Déséquilibré : islamiste présenté comme une personnes atteinte de «troubles psychologiques » ou ayant des « antécédents psychiatriques »
Incident terroriste : expression pour ne pas dire « attentat terroriste »
Propos incohérents : propos haineux tenus par les djihadistes mais que les médias censurent
Polyamour : polygamie
Repas aménagé : repas conforme aux prescriptions de l’islam
Islamisme violent : expression suggérant que finalement l’islamisme n’a rien à voir avec le terrorisme
Pas d’amalgame : expression ne s’appliquant qu’aux seuls musulmans consistant à affirmer qu’il n’y a aucun rapport entre immigration, islam, islamisme et terrorisme
L’islam est compatible avec les valeurs de la république : formule employée par les oligarques pour faire croire que l’islamisation ne pose aucun problème
Laïcité positive : inversion de la loi de séparation des Églises et de l’État pour faire croire que désormais la laïcité consisterait à financer les lieux de culte musulman
Identité heureuse : mise en place du multiculturalisme

Extraits du chapitre Le Vocabulaire du site LIGNE  ¦ DROITE.






Une réponse à “Des mots pour s’imposer (3/3)”

  1. « Antisémite : personne critiquant la politique israélienne »

    Il fallait bien la petite touche antisioniste pour discréditer l’ensemble.
    Quand on connaît la prise de position pro palestinienne de l’intégralité des médias mainstream, je rigole.
    Ligne Droite, adieu!

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *