Doctor « Liberal » and Mister « Social » …

Publié par le 30 Jan, 2018 dans Blog | 0 commentaire

Doctor « Liberal » and Mister « Social » …

L’expression « En même temps » est devenue
la marque de fabrique d’Emmanuel Macron.

Je crois que c’était François Mitterrand qui disait qu’en politique, on ne sort de l’ambiguïté qu’à ses dépens !

Emmanuel Macron la cultive, lui, l’ambiguïté avec son « ni de droite, ni de gauche », ou parfois son « et de droite, et de gauche », mais je pense qu’après 7 mois,  les électeurs de gauche doivent se demander s’ils ne sont pas les cocus du macronisme !

Récemment, à Davos, Emmanuel Macron a porté son ambiguïté à un niveau encore jamais atteint, en prononçant un discours à double sens grâce à l’utilisation mélangée des langues anglaise et française. Il a réussi l’exploit de tenir, en anglais, un discours libéral dans ce temple de la mondialisation heureuse qu’est Davos, tout en parlant en français de redistribution et de social !

Sur RTL, l’humoriste Cyprien Sini, s’inspirant du site américain Quartz, a réalisé une vidéo qui illustre parfaitement cet art de la manipulation que maîtrise totalement Macron.

Avant de vous livrer cette vidéo voici les vocabulaires utilisés respectivement dans les parties en anglais et en français de son discours :

En anglais :

  • to be more competitive, more inovative,
  • more flexible structures,
  • more productive,
  • acceleration of flexibility,
  • to improve competitiveness, attractivity,
  • decreasing corporate taxes,
  • reducing the cost of capital,
  • We passed a very important reform of labour legislation.

En français :

  • le droit social,
  • la régulation,
  • le devoir de partager,
  • le devoir de protéger,
  • mettre fin à ce système injuste,
  • la croissance économique n’est pas une finalité en soi,
  • on a fait croire que la croissance concernait tout le monde. Ça n’est pas vrai !
  • elle est structurellement de moins en moins juste !
  • on doit arrêter cette tendance à détricoter notre droit social …

Etonnant, non ?

Mais une question se pose : combien de temps encore va durer cette dualité ?

Déjà, le titre de « président du en même temps » est remplacé par celui de « président des riches« . Si les résultats économiques ne sont pas au rendez-vous, toute cette stratégie médiatique pourrait s’écrouler comme un château de cartes biseautées …






Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *