Du « Tout sauf Sarkozy » au « Tout sauf Wauquiez »

Publié par le 8 Sep, 2017 dans Blog | 3 commentaires

Du « Tout sauf Sarkozy » au « Tout sauf Wauquiez »

En France, si vous voulez être bien considéré …

– Mieux vaut appartenir à une minorité,
– Mieux vaut être homo qu’hétéro,
– Mieux vaut être musulman que chrétien,
– Mieux vaut être immigré que Français de souche,
– Mieux vaut être pauvre que riche,
– Mieux vaut être salarié que patron !

Et surtout :

Mieux vaut être de gauche que de droite !

Dans notre pays, et particulièrement dans les médias, la droite porte une lourde croix et reste marquée du sceau d’une certaine infamie.

La droite modérée a eu beau oublier ses idées, trahir ses idéaux même, se gauchiser au fil du temps, le soupçon de sa proximité avec l’extrême droite plane constamment au dessus de sa tête. Et si par malheur, elle tente de redresser la tête et de se souvenir de ses racines, la sentence tombe immédiatement :

  • Vous vous radicalisez!
  • Vous vous droitisez !
  • Vous faites le jeu du FN !
  • Vous courrez après le FN !
  • Vous maraudez sur les terres du FN !

Viendrait-il à l’idée à un journaliste de poser la question suivante à un socialiste : « Ne pensez-vous pas  vous couper des Français en gauchisant votre politique ? Certains diront que vous courrez derrière Mélenchon, qu’en pensez-vous ? »

Evidemment que non, la gauche est légitime à faire une politique de gauche !

Que Hollande choisisse à des postes stratégiques des personnalités de la gauche la plus sectaire comme Taubira, Peillon, Hamon ou Belkacem ne soulève aucune critique de la part des médias !

Mais, ça ne vaut pas pour la droite !

La question précédente sera transposée à droite de façon toute naturelle ! D’ailleurs, quand elle accède au pouvoir, la droite est priée de bien vouloir faire une politique de centre droit !

Et je ne parle même pas des alliances ! Si les socialistes s’alliaient à la France insoumise de Mélenchon, les médias salueraient « l’union de la gauche », mais si la droite modérée se rapprochait de l’extrême droite, ils crieraient à la forfaiture !

Avant même que Laurent Wauquiez n’ait annoncé sa candidature à la présidence des Républicains, ce n’était qu’accusations de droitisation voire de « radicalisation identitaire » dans les médias qui se délectaient des critiques de ses adversaires de droite et des menaces de Valérie Pécresse, de Xavier Bertrand et d’autres de quitter le parti en cas de victoire de Laurent Wauquiez …

Quel bel exemple de respect de la démocratie et surtout de respect des militants !

On est donc passé, dans les rangs des Républicains, du « Tout sauf Sarkozy » au « Tout sauf Wauquiez » !

Dans cet article du Parisien intitulé : « Présidence des Républicains : tous contre Laurent Wauquiez !« , le journal se fait l’écho de l’unanimité des 5 autres candidats déclarés contre le favori de cette élection.

Le Parisien rapporte ainsi les déclarations des uns et des autres :

  • Laurence Saillet : « trop droitier, pas assez rassembleur, déjà tourné vers 2022… Ce scrutin doit être déconnecté de la prochaine présidentielle. Ceux qui pensent le contraire se trompent, ce n’est pas la priorité du moment.  »
  • Julien Aubert :  « Laurent Wauquiez n’est même plus député, alors que tout se joue aujourd’hui au Parlement. Comment l’opposition peut-elle exister si son principal représentant n’y siège pas ?
  • Maël de Calan : «  Il y a deux lignes dans ce congrès : une ligne très clivante sur la forme et très dure sur le fond qui est portée par Laurent. Et une ligne plus crédible sur la forme et plus ouverte sur le fond, qui est la ligne historique de la droite française, et qui est la seule à pouvoir nous faire gagner les futures échéances électorales. »
  • Florence Portelli (la plus violente) : « Je n’étais pas planquée, je n’ai pas déserté. J’ai fait partie des combattants de la première et de la dernière heure. C’est très important de briguer la présidence d’un parti quand on ne déserte pas le navire en pleine tempête. » Florence Portelli fait allusion à l’attitude en retrait qu’avait adoptée Laurent Wauquiez durant les législatives de mai 2017 …

Mais toutes ces attaques ne font que renforcer l’image de Laurent Wauquiez auprès des militants des Républicains, qui, d’une part veulent un président qui replace le parti bien à droite et d’autre part sont excédés par la guerre des chefs !






3 Réponses à “Du « Tout sauf Sarkozy » au « Tout sauf Wauquiez »”

  1. Les « mou » de la droite du centre, ne connaissent que la droite de goche,
    et hostile, a la maniere de la pensée gochiste, et bien pensance envers L Wauquiez, ( on aura tout vu), se trompe de droite.

    La leur est celle du centre mou de la droite, qu’il considere comme « dure », la vraie droite.

    Il faut se souvenir du RPR, qui etablissait une liste des problemes en France, sur l’immigration, sans racisme, juste avec realisme.

    Mais les mou du centre de la droite, impregnés de la bien pensance, et du quand dira t’on chez les journaleux (tous de goche), invective, s’acharne contre une vraie droite qui se doit a nouveau de reexister.

    J’ajoute que N Sarkozy (devenu president) a remis les mots a sa place et dans l’ordre pour la verité, contrairement aux socialos
    trop souvent inapte en matiere de verité, comme les journaleux officiel de la TV.

    En remettant les choses a leurs place, ca a ete untravail de fond de la part de N Sarkozy, que de mettre la verité dans les discours, de mettre les vrais mot quand on qualifie ls actes, les personnes,
    c’est aussi pour ca que la goche, inapte bien trop souvent a la verité, a contesté, combattuu par les medias N Sarkozy.

    Malheureusement ce spectacle de la bien pensance, allait influencer les plus fragile a « droite »,
    de sorte qu’aujourd’hui,
    les centristes et des gens de la droite, se borne a rester dans les clous que leur on imposé la goche et surtout les medias gochistes.

    Ces gens de « droite » comme nkm, s’obstine a ne pas voir les vrais problemes que subissent la population…

    Rapelons nous que F Fillon n’a pas perdu a cause de son programme, mais uniquement a cause d’un acharnement mediatique orchestré par la goche, et soutenu par une « justice » en evidence a goche.

    La plupart des centriste qui « respectent » dans une certaine mesure cette justice et ces medias, font le jeu de ces extremiste de goche, pret a tout pour arracher le pouvoir par un putch « democratique », dont le chantre particulier sont les medias.

    Rappelons nous l’identite heureuse, preuve que la bien pensance, agit sur les idées des centristres et non de la vrai droite, qui se doit enfin d’exister.

    Donc oui a N Sarkozy, et oui a L Wauquiez.

  2. Adhérent, je souhaite ardemment une droite à droite. Pas une droite qui penche à gauche, comme ‘ l’identité heureuse ‘ pas une droite qui penche au centre fluctuante avec Bayrou.
    Mme Saillet : aucun intérêt
    Julien Aubert : Laurent Wauquiez a été maire, député, et Président de Région. Il a donc une excellente connaissance des besoins de la population. Nous pouvons constater (dit par un député ) que le parlement n’est qu’une chambre d’enregistrement.
    M.Aubert revoyez votre copie. Sans intérêt.
    Maël de Calan : rien de concret . Sans intérêt.
    Florence Portelli : fait un procès d’intention, L. Wauquiez n’a jamais déserté. Mme Portelli n’est qu’une opportuniste en talons aiguille, alors que L. Wauquiez je l’ai vu à la campagne patauger dans cette boue faite de nos pleurs.
    Mme Portelli : sans intérêt.
    Oui, toutes ces attaques déloyales ne font que renforcer l’image de Laurent Wauquiez auprès des militants des Républicains, ceux qui veulent un président qui replace le parti bien à droite.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *