En 1941, un texte dénonçait déjà le politiquement correct

Publié par le 21 Oct, 2019 dans Blog | 3 commentaires

En 1941, un texte dénonçait déjà le politiquement correct

Devinerez-vous le nom de l’auteur du texte suivant ?

« Ça y est ! Il paraît que tout change qu’on est maintenant dans les façons, la rédemption, les bonnes manières, la vraie vertu. Faudra qu’on surveille son langage. Y a des décrets aussi pour ça. Je suis passé en Correctionnelle, faut pas que ça recommence ! Surtout ne dénommons personne ! […]

Je m’hermétise, je suis bourrelé de mots secrets. Je m’occulte. Et encore tout à fait prudent ! Tout devient des plus épineux. Y a des censeurs, des délateurs dans tous les coins … Je sais plus où me mettre …

Châtions, châtions, nos expressions ! …

La France est bourrique, c’est plein la Commandantur des personnes qui viennent dénoncer… Elles vont au Parquet ensuite… le lendemain elles retournent rue de Rivoli * … Au nom de la Patrie toujours ! donner le copin, la copine … Comme ça ne perdant pas une minute… Le Fiel est Roi ! Regardez la gueule du trèpe, c’est du long cauchemar en figures. C’est tout obscène par le visage. Parties honteuses remontées au jour.

Châtions ! châtions nos expressions !

Il n’est que temps Bordel de merde ! On se méfie jamais assez ! »

* Pendant l’occupation les chefs de la Kommandantur étaient installés à l’hôtel Meurice, 228 rue de Rivoli.

Alors, avez-vous deviné le nom de l’auteur qui publia ce texte prophétique en pleine période d’occupation ? Un écrivain très controversé mais à l’immense talent ?

Oui, c’est bien Louis-Ferdinand Céline, l’auteur du cultissime Voyage au bout de la nuit qui nous a livré cette prophétie Ô combien raccord avec notre époque.

Les dénonciateurs étant aujourd’hui toutes ces officines gauchistes soi-disant anti-racistes !

C’est dans un article de l’Observatoire du journalisme que j’ai trouvé cette pépite accompagnée du texte suivant :

La loi Avia est l’aboutissement d’un long processus de lois liberticides :

  • La loi Pleven dite anti-raciste en 1972,
  • renforcée en 2003 par la loi Lellouche
  • et en 2004 par la loi Perben,
  • Loi Gayssot dite loi mémorielle en 1990,
  • Loi Taubira sur l’esclavage en 2001,
  • Loi dite contre l’homophobie de 2008,
  • Loi Avia elle-même de 2019.

Prescience ? Louis-Ferdinand Céline avait écrit dans les premières pages des Beaux-draps un texte prophétique sur la passion des dénonciations, que nous livrons à nos lecteurs. Nous avons respecté l’orthographe et la ponctuation de l’auteur.

Nous dédions cet article à Madame Laetitia Avia, députée LREM de Paris, et rapporteur de la loi AVIA.

Merci de tweeter cet article :





3 Réponses à “En 1941, un texte dénonçait déjà le politiquement correct”

  1. Christian, malheureux, mais Céline, c’est le mal absolu …

  2. Et en plus ils sont stupides à Libération…ces crétins sont bien-pensants, heureux de l’être et s’en vantent, comme les vulgaires bigots qu’ils sont !

    Que Télérama et les Inrocks en prennent de la graine et affiche eux aussi leur profession de foi.

  3. HS, encore que…

    J’aimais bien lire le blog « Pauvre France », bien que ne commentant pas.
    Il y avait des articles tous les jours et des illustrations humoristiques un peu « fortes », mais amusantes.

    Depuis quelques jours je tombe sur : « Ce CenterBlog n’existe pas ou a été désactivé. »

    Quelqu’un en connait il la raison???

    Maladie, lassitude ou manque de langage politiquement correct????

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *