Enfin un peu de clarté chez les Républicains !

Publié par le 17 Sep, 2017 dans Blog | 8 commentaires

Enfin un peu de clarté chez les Républicains !

Emmanuel Macron, dont l’image positive, complaisamment et artificiellement construite par les médias, est en passe de s’effacer, aura eu au moins un effet bénéfique : celui d’obliger les partis traditionnels à se redéfinir et même à se refonder.

Puisque Macron revendique une position « ni de droite, ni de gauche », c’est à dire centriste, il n’y a plus de place, ni pour un centre droit, ni pour un centre gauche.

Les forces de gauche, dieu merci, sont en déshérence et ne peuvent faire font commun pour cause de leaders à l’égo surdimensionné (Mélenchon) ou de leaders inaudibles (Hamon, le PC, NPA, LCR).

A droite, la recomposition doit se faire « à droite, fièrement ! » Faute de pouvoir s’allier à un Front national encore trop sulfureux, les Républicains doivent redéfinir leur raison d’être en précisant leurs valeurs en vue d’en tirer, le moment venu, un programme pour les futures élections.

C’est semble t-il l’approche de Laurent Wauquiez, le favori pour l’élection du président des Républicains qui aura lieu en décembre prochain.

Voici un article du journaliste François Baudillon, paru dans Causeur.fr, et qui voit, dans la candidature de Laurent Wauquiez, l’espoir qu’un peu de clarté éclaire enfin le parti des Républicains :

Wauquiez, l’anti-Macron

Enfin un peu de clarté chez LR

Laurent Wauquiez est candidat à la présidence du parti Les Républicains et serait le favori trois mois avant l’élection en décembre. Selon les medias, il incarnerait une ligne dure, plus proche de celle du FN que de celle des centristes. Le ralliement de Virginie Calmels, premier adjoint d’Alain Juppé à la mairie de Bordeaux, n’y changera rien. Pour les médias, le « en même temps » est une marque déposée par Emmanuel Macron et qui ne peut donc pas être utilisée par d’autres.

En savoir plus ?

En fait vous n’en saurez pas beaucoup plus d’ici décembre. C’est le discours officiel, la pensée unique qui vous sera imposée. Il est vrai que Valérie Pécresse, Alain Juppé et les «  constructifs » qui se réunissent à Trouville alimentent une tel discours et annoncent clairement leur départ des Républicains en cas de victoire de Laurent Wauquiez, considéré comme le « fossoyeur de la droite » par Thierry Solère. Pas Nicolas Sarkozy. Ses lieutenants et au premier chef Brice Hortefeux ont pris nettement position pour soutenir Laurent Wauquiez.

François Fillon et NKM ne se sont pas prononcés. C’est sage, il n’y a pas d’urgence. NKM avait lors de sa campagne législative perdue adopté la bonne méthode à l’égard d’Emmanuel Macron en distinguant les points d’accord, les points nécessitant une inflexion et un approfondissement, les désaccords représentant une ligne rouge.

Vague jeuniste et dégagiste

Les Républicains n’échapperont pas à la vague jeuniste et dégagiste instaurée par Emmanuel Macron et son mouvement En Marche. Il appartiendrait aux jeunes militants adhérents républicains de choisir la ligne à adopter. A partir de quel âge et jusqu’à quel âge ? A droite comme à gauche, parmi les pro-Macron comme chez les opposants, le ridicule ne tue plus. Mais il contribue à démobiliser.

Laurent Wauquiez, dans son discours de dimanche près du Puy-en-Velay, a redit qu’il voulait rassembler. Pas original, mais indispensable. Il faut préciser comment réconcilier l’humanisme bonne conscience généreux, surtout avec l’argent des autres, et les revendications d’une France qui souffre, qui se sent dépassée et abandonnée, en termes de sécurité, de services publics, de cadre de vie. Evidemment sur le plan économique et social, des finances publiques, mais surtout sur des thèmes sociétaux tels que l’identité, l’immigration, la lutte contre le terrorisme, l’éducation et la culture.

La droite a déçu

Il  a reconnu que la droite a non seulement perdu mais a aussi déçu. Il a rappelé que «  l’instrumentalisation des affaires de François Fillon nous a tués. » Il a opposé ses valeurs de constance et de fidélité, du gaullisme social à la duplicité d’Emmanuel Macron, son «  vide », considérant que « son seul projet, c’est lui. » Selon Laurent Wauquiez, Jean-Luc Mélenchon ne pourra jamais incarner l’opposition , la gauche s’est ralliée à En marche et, point essentiel, les ex-sympathisants du FN ont compris que ce parti ne sera jamais qu’une impasse, Marine Le Pen incarnant – à tort ou à raison – la haine et l’incompétence.

Deux droites irréconciliables?

Il a eu le courage de s’en prendre aux commentateurs qui considèrent « que vous ne devriez pas être là, qu’il n’y a plus de droite, plus de place pour l’enthousiasme, l’énergie et l’espoir à droite ». Et puis enfin à tout ce qui discrédite la politique française : la trahison, l’absence de morale, les « gens qui se vendent pour des places ».

« Je veux qu’ils sachent que nous ne céderons plus… Nous avons le devoir de dire la vérité. Ceux qui veulent nous diaboliser sont ceux  qui ne veulent pas faire face à ces vérités. Plaire à tous est la maladie de la politique moderne. »

Il y a donc deux droites en France : la droite d’en haut, la droite des « barons et des baronnes » et la droite d’en bas, la droite populaire diront les uns, populiste jugeront les autres.

François Baudillon pour Causeur.fr

Juste un mot pour condamner ici tous les leaders de droite, les « Pécresse, les Estrosi, Darmanin et autres Soler » qui ne cessent de prendre des initialives personnelles sans espoir et qui ne font que diviser la droite au profit de Macron.

Les Républicains doivent avoir le courage de se couper de leur aile de centre droit même si ça prolonge leur maintien dans l’opposition. Si une refondation clairement à droite n’a pas lieu rapidement, la droite va se décomposer et disparaitre au profit du FN et de LREM.






8 Réponses à “Enfin un peu de clarté chez les Républicains !”

  1. Laurent Wauqiez est sans doute la dernière opportunité sur laquelle nous pouvons fonder quelques espoirs, mais il faudra qu’il ne lâche rien. Les Juppé et autres lamentables traitres (avec mention spéciale à tous les soi disant reconstructeurs) n’ont pour seule ambition que de continuer à profiter de leurs nombreux avantages.
    Encore merci de nous donner cet espace de véritable liberté.

  2. heureusement qu’on a l’avis de NKM ? on s’en fiche de NKM ! Et franchement, je suis content qu’elle ait été dégagée !
    Le premier tour de la présidentielle a montré quels étaient les rapports de forces : la droite doit être de droite si elle ne veut pas disparaître. Et le FN étant en difficulté, c’est le moment pour reprendre l’initiative.
    Cependant un parti de droite seul, n’aura pas la majorité.

  3. Vouloir réunir la droite et le centre a été un échec, mais je pense que vouloir réunir la droite et le FN sera un échec. Ce parti est encore trop catalogué, le nom fait toujours aussi peur et ce n’est pas Marine Le Pen qui peut le dédiaboliser.
    Mais ce n’est que mon avis, je ne suis pas spécialiste, je suis juste une électrice basique de droite qui n’a pas pu voter FN aux dernières élections. Et qu’on ne me reproche pas que par mon abstention j’ai favorisé l’élection de Macron, elle était déjà actée.
    Espérons que dans 5 ans il restera encore un espoir de remonter la France.
    Pour moi, cet espoir repose sur Vauquiez, en espérant qu’il ne renoncera pas à ses idées, comme l’ont fait ces soi-disant hommes (et femmes) de droite.

  4. Dupont Aignan a tendu la main à M Wauquier mercredi, sans encore de réponse;
    il vient d’ouvrir une plateforme participative, appelée les amoureux de la france, censée réunir tous les partis de vraie droite, en affirmant, et j’adhère : « La question du candidat qui fédérera les patriotes et les républicains en 2022 ne doit surtout pas se poser maintenant

    J’en ai marre des querelles d’égo, et comme le dit, justement Dupont Aignan, il y a « Trop d’ego, trop de ressentiment, trop d’arrière-pensées »

    Il nous faut d’abord vouloir redresser la situation nationale en bien piteux état et chercher des solutions, de droite tout en trouvant la méthode pour les mettre en pratique, et cela fièrement, sans céder un pouce aux LREM et autres constructifs ou juppéistes, qui recherchent leur pouvoir, leur puissance et du fric à se mettre dans les poches avant de penser à leur pays et au peuple qui les nourrit.

    Pour l’instant, je soutiens les pensées de Wauquier. mais qu’il n’oublie pas Dupont Aignan, Frédéric Poisson et d’autres personnalités de droite qui ne sont jamais tombés dans les pièges d’une gauche idéologique et tyrannique.
    Il se doit de les écouter et de faire alliance avec eux. sans eux, nous ne pourrons faire avancer les choses seuls. l’Union fait la force, à condition que cette union relie tous ceux qui sont à droite fièrement!

  5. Ce que je pense de tout cela?

    Pas grand chose de bon, tout ça me désespère quand je vois les marcheurs qui nous gouvernent, les judas au gouvernement et ceux qui rêvent d’entrer!
    Quel bazar, de la com rien que de la com et encore de la com, le règne des opportunistes!
    A part ça, un grand foutoir à tous les étages!

    J’entendais l’autre jour un journaleux, peut être Domenach ou un dans son genre……..Je m’imaginais qu’il faisait à nouveau le procès de Sarko!
    Mais pas du tout, il postillonnait sur Wauquiez, même mot, même critique!
    Pécresse qui se révèle…….juppé qui poursuit son travail de sape……

    Alors je vous le dis comme je le pense, avec la clique de la fausse droite, Wauquier a du mouron a se faire, il va en baver!
    Les journaleux aux ordres lui cherchent déjà des poux dans la tête…….pour le dégommer!

    C’est macron qui va tirer les bénéfices de la gabegie chez les LR, il a un boulevard devant lui pour un second mandat!

    • Tout à fait d’accord avec vous , Lisa et Suzanne, je soutiens et j’espère vraiment que Wauquiez va arriver à rassembler cette droite qui attend tellement qu’on l’entende et qu’on la respecte.OK pour des réformes mais pas n’importe quoi qui fragilise encore plus la société et l’économie.

      Marre des egos surdimensionnés des NKM, Juppé , Pecresse et autres qui jouent contre leur propre camp pour se faire remarquer, ce que les média se font un plaisir de monter en épingle continuellement pour discréditer,les gens de droite et semer la zizanie dans les rangs.
      Les journalistes ont réussi à mettre Fillon à terre et ont compris depuis plusieurs années, la puissance de leur action non plus lors d’une campagne mais au quotidien.
      Ils « font » ou défont un homme politique ou un parti.Je souhaite de tout coeur courage, et endurance à Wauquier car certains ne vont pas lui faire de cadeau, y compris dans son propre camp …jalousie et ambition sont des ennemies redoutables.

  6. Je cite:
    Les journalistes ont réussi à mettre Fillon à terre et ont compris depuis plusieurs années, la puissance de leur action non plus lors d’une campagne mais au quotidien.

    C’est exactement ce que j’observe depuis des decennies.

    L Wauquiez se doit d faire bien attention.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *