Et ils osent porter plainte contre le Professeur Raoult !

Publié par le 28 Déc, 2020 dans Blog | 5 commentaires

Et ils osent porter plainte contre le Professeur Raoult !

Le Conseil de l’Ordre des médecins a décidé de porter plainte contre six médecins dont les professeurs Raoult, Perronne et Joyeux.

On devine derrière cette décision la main du gouvernement et notamment celle du ministre de la santé Olivier Véran, vous savez celui qui a interdit l’hydrochloroquine sans danger et autorisé le remdesivir notoirement toxique !

Mais que représente aujourd’hui l’Ordre des médecins ?

Plus grand chose, notamment après la publication d’un rapport de la Cour des comptes qui étrille  cet organisme, comme le rapporte cet article de L’infodojour.fr dont voici des extraits.

On y remarquera sans surprise la critique de la Cour des comptes concernant les conflits d’intérêts car le Conseil de l’ordre a brillé par son silence dans les multiples conflits d’intérêts  dont se sont rendus coupables nombre de médécins se succédant sur les plateaux de télévisons durant la crise du Covid !

Un rapport accablant pour l’Ordre des médecins

Passé quasiment inaperçu lors de sa publication, en décembre 2019, sans doute en raison du chaos lié à la réforme des retraites, le rapport des magistrats de la juridiction financière dévoile le côté sombre de l’instance professionnelle des médecins.

Salaires très élevés, dérives financières et déontologiques, gestion opaque et peu rigoureuse, absences de contrôle des conflits d’intérêts, budgets de communication mal maitrisés, lacunes en matière de parité … La Cour des comptes a ausculté l’instance de contrôle des médecins. Et le diagnostic n’est pas des plus encourageants.

Traitement de choc

Les griefs sont légion. Dans leur rapport définitif publié en décembre 2019 – passé inaperçu pour cause de grève lié au débat sur les retraites – les magistrats de la Cour des comptes font un état des lieux peu reluisant de l’Ordre des médecins. Le diagnostic est si préoccupant qu’un traitement de choc est prescrit aux toubibs.

Une gestion hasardeuse

Riche de 300.000 médecins et à raison d’une cotisation individuelle de 335 euros, l’Ordre des médecins dispose d’un budget annuel de 85 millions d’euros. Ses réserves sont abondantes : 152 millions d’euros soit deux années de cotisations. Pour faire fructifier ce magot, le Conseil a choisi de placer 106 millions d’euros en compte à terme ou en valeurs mobilières de placement.  Entre 2011 et 2017 la masse salariale du Conseil National a augmenté de 58 %. Raison essentielle : une hausse de 40 % de ses effectifs.

Au passage, la Cour remarque que le recrutement prend des airs de népotisme. Elle a constaté une fâcheuse tendance à privilégier les liens familiaux. Avec cet exemple emblématique pour le moins choquant : l’élu qui fixe les salaires et les primes des salariés n’a pas hésité à recruter sa fille et, un vice-président, sa nièce !
En interne, la politique salariale n’est pas des plus désavantageuses. Et a de quoi faire tousser un certain nombre de généralistes de province.

Complément de salaire

Jugez plutôt : la moyenne des rémunérations les plus élevées est de 100 000 euros bruts par an – 8300 euros par mois. Le salarié le mieux rémunéré du Conseil national « a perçu en moyenne 8 900 € nets par mois en 2017, ce qui le place 7 % au-dessus du seuil des 1 % de salariés les mieux rémunérés du secteur privé ».
Qui plus est, certains cadres, notamment à la direction informatique, se sont vus attribuer des primes d’astreinte et d’heures supplémentaires d’un montant annuel de 8000 euros ! Joli complément de salaire.
Quant au Président de l’Ordre, il touche 9177 euros par mois en indemnités brutes forfaitaires et le trésorier 7245 euros. Plus des indemnités de déplacement, d’hébergement ou de restaurant en hausse permanente.

Un budget communication délirant

Selon la CDC, le budget com’ est passé de 1,5 M€ en 2011 à près de 4,1 M€ en 2017.
Plus d’un million est consacré au congrès annuel de l’Ordre qui rassemble un millier de personnes. Chaque année plus de 1,7 M€ sont dépensés pour la rédaction et l’envoi par courrier de bulletins alors qu’un simple envoi par mail suffirait amplement à faire des économies.

Des conflits d’intérêts

Dans le domaine très sensible des relations entre les médecins et les industriels, de nombreux abus ont été relevés. A l’origine, l’absence d’un contrôle strict. A l’appui de cette affirmation, plusieurs exemples sont cités qui en disent long sur des pratiques très douteuses. Tout d’abord celui de l’un des membres non élus de la Commission Nationale. Celui-ci a « omis » de déclarer les rémunérations qu’il avait perçues de laboratoires pharmaceutiques, alors qu’il siégeait au sein de la commission des relations médecins industrie.

Plus éloquent encore, le cas de ce médecin

le Dr X pneumologue qui a participé à onze congrès internationaux entre 2016 et 2018 pour un coût dépassant 27 000 €, invité par des sociétés spécialisées dans les dispositifs médicaux respiratoires. Pas moins de 37 autres conventions le concernant (pour un montant de 47 000 €) ont été transmises au Conseil national depuis 2012 pour des congrès se tenant notamment à Santa Monica, Port Louis, Dubaï, Port Elizabeth, Amsterdam, Marrakech, Los Angeles, Saint-Pétersbourg, Chicago, Yokohama et Milan.
Le conseil départemental où il est inscrit n’a jamais émis d’avis défavorable. Le Conseil national, quant à lui, a donné trois avis défavorables en 2017 dont l’un pour le congrès Gulf thoracic se tenant à Dubaï, ce qui n’a pas empêché le Dr X d’y participer !

Et sans qu’il soit le moins du monde sanctionné.

Face à ce bilan peu glorieux, la Cour des comptes a fait comme à son habitude un certain nombre de recommandations. Les plus importantes tendent à ouvrir les instances dirigeantes de l’Ordre à des non-médecins et à apporter plus de transparence à la fois dans la gestion et les procédures à l’encontre des médecins. Sera-t-elle suivie ?

Frédéric Crotta pour L’infodujour.fr.

En conclusion …

Oser porter plainte contre un médecin aussi renommé que le professeur Didier Raoult relève de la mascarade d’un organisme visiblement sous pression du pouvoir.

Merci de tweeter cet article :





5 Réponses à “Et ils osent porter plainte contre le Professeur Raoult !”

  1. C’est idem pour le Conseil de l’Ordre des Pharmaciens!!!

    Aussi cher pour se faire taper dessus par ces con/frères..;

    Je me rappelle d’un blâme (seulement, hein) parce que j’avais décidé d’ouvrir et fermer un quart d’heure plus tard (donc même temps de travail) que mes con/frères.

    A l’hôpital, ce Conseil de l’Ordre n’est pas mieux sur d’autres peccadilles….surtout sur les documents papiers pas assez ci, pas assez ça…

    En ce moment c’est la chasse à qui délivre quoi… Si vous voyez ce que je veux dire!

  2. Plus d’info…

    Raoult en remet une couche
    Publié le 28 décembre 2020

    http://www.urantia-gaia.info/2020/12/28/raoult-en-remet-une-couche/
    Entre autres choses, le professeur Raoult nous apprend que E.Macron a été témoin direct du lobbying du directeur de GILEAD.

    Peu à peu les us de la corruption politico-médicale en France se dévoilent. Toutes les autres institutions y passeront, rien ne restera dissimulé.

    Pr. D.Raoult dénonce la corruption – 14mn 25″
    Raoult denonce la mafia qui a pris le controle de la france.

    Source : http://www.urantia-gaia.info (en cas de copie, merci de respecter l’intégralité du texte et de citer la source.

  3. jacques boudet dit:

    A cinquante ans :
    – Sans Rolex, Vie Ratée
    – Encore à Soigner, Loquedu

    Distributeur de douceurs, pantoufles dorées, prébendes, tables ouvertes, congrès sous les tropiques,
    Corne d’Abondance Électorale c’est qui?

    D’Amour nous font, Coquine Covid, virus mourir !

    Hydroxychloroquine Combien de Milliards ????

    Au nom du Pèze et du Fric et du Saint Bénéfice
    Amen le Pognon!

  4. J’aime beaucoup le site Dreuz.
    Aujourd’hui encore, un excellent article, cette fois ci sur le Dr Delepine qui, comme le Pr Raoult est mise au banc des accusés!

    https://www.dreuz.info/2020/12/29/quand-lordre-fait-desordre-soutien-au-docteur-nicole-delepine/

  5. Et il y a désormais ceci qui est l’arme ultime anti-contestation de la doxa :
    https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/delit-de-blaspheme-medical-sous-controle-inquisiteur-du-conseil-de-lordre-des

    « Art. R. 4127-13. – Lorsque le médecin participe à une action d’information du public à caractère éducatif, scientifique ou sanitaire, quel qu’en soit le moyen de diffusion, il ne fait état que de données confirmées, fait preuve de prudence et a le souci des répercussions de ses propos auprès du public. Il ne vise pas à tirer profit de son intervention dans le cadre de son activité professionnelle, ni à en faire bénéficier des organismes au sein desquels il exerce ou auxquels il prête son concours, ni à promouvoir une cause qui ne soit pas d’intérêt général. »
    J’ai lu cette info dans un commentaire chez Maxime Tandonnet, ma réaction fut :
    « de la belle ouvrage, c’est ciselé, taillé sur mesure pour Raoult … manque plus que de rendre cette loi rétroactive et le tour est joué, le Didier est condamné, on lui retire ses titres, médailles et décorations publiquement afin de bien faire passer le message, puis on l’embastille avec -quand même, par humanité – de quoi se suicider proprement, et c’est fini,il n’emm3rdera plus personne, Veron, Salomon, et les autres guignols pourront sabrer le champagne avec Buzyn et son mari !
    Bon, je crois que je vais commencer à demander l’asile politique chez Xi ou chez Kim, je me sentirais plus en sécurité ! »

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *