Et Jupiter descendit de l’Olympe …

Publié par le 3 Juil, 2018 dans Blog | 13 commentaires

Et Jupiter descendit de l’Olympe …

Après les pantalonnades de Normal 1 er,

Macron devait relever la fonction présidentielle !

Au début, Emmanuel Macron en donna l’illusion. La communication fonctionna à plein rendement et on le vit descendre les Champs-Elysées, fièrement campé à l’arrière d’un command car de l’armée de terre …

Cela fonctionna si bien que le premier surnom donné à l’hôte de l’Elysée fut … Jupiter !

On était brutalement passé des croissants « scootérisés » de la rue du cirque aux hautes sphères d’altitude de l’Olympe !

Mais, comme dirait certains, « Aujourd’hui, ça se barre en sucette ! »

Voilà qu’à l’occasion de la fête de la musique, le dieu Jupiter et la déesse Junon alias Brigitte, invitent le DJ Kiddy Smile à se produire dans la cour « d’honneur » de l’Elysée.

Le DJ arborait un T-shirt du meilleur goût, frappé du texte de son CV : « Fils d’immigré, noir et pédé »

Quant aux paroles de certaines « chansons », l’émission de Yann Barthes, Quotidien, a cru devoir en traduire une partie :

« Ce soir, brûlons cette maison. Ce soir, brûlons-la complètement. »
« T’es vénère parce que je me suis fait sucer la bite et lécher les boules. »

La prestation de l’artiste a été d’autant plus commentée qu’elle a été accompagnée par la performance de ses danseurs LGBTQ, qui ont enflammé le perron de l’Elysée.

Pour bien échauffer les esprits, le couple présidentiel, qui n’a plus de jupitérien que le surnom, a cru devoir poser pour une photo avec le groupe improbable de Kiddy Smile :

Cette photo qu’on aurait pu admettre prise dans la loge des artistes a énormément choqué car prise sous les ors de la République.

Où est passée la haute tenue promise de la fonction présidentielle ? Quand Jupiter sermonne un gamin qui l’appelle « Manu », il laisse Junon, son épouse, se faire enlacer dans son palais ! Où est la cohérence ?

La gauche, Jack Lang en tête, a applaudi à l’entrée à l’Elysée de cette musique « populaire » ! A droite on a dénoncé l’abaissement de l’Etat, et surtout à l’extrême droite, on s’est insurgés. Evidemment, la gauche n’a pas manqué d’atteindre le point Goldwin comme par exemple dans cet article d’AgoraVox, intitulé : « Fête de la musique à l’Élysée : Emmanuel Macron indigne la « fachosphère » » dans lequel un dénommé Alain Grand Bernard s’exprime :

Mais quel a donc été le tort du président à leurs yeux ? Tout simplement celui d’avoir invité à l’Élysée des personnes qui, pour eux, ne le méritaient. Parce que noires, parce qu’homosexuelles, parce qu’artistes « underground » et politisées.
Mais que serait donc pour eux l’art respectable ? Celui qu’on danse entre nazillons dans les bals d’Autriche auxquels Marine Le Pen aime se rendre ?

L’exemple vient toujours d’en-haut !

Dans le même temps, on observait Paris se repeindre aux couleurs arc-en-ciel des homosexuels :

C’est Anne Hidalgo qui avait doublé certains passages cloutés de bandes arc-en-ciel pendant les célébrations des fiertés LGBT et qui décide finalement de les laisser en permanence. La maire de Paris ne précise pas si ces nouveaux passages bariolés sont réservés aux homosexuels, les bandes noir & blanc étant utilisées par les « gens normaux » (j’adore provoquer ! … Comme Macron !) les hétérosexuels.

Pire, le président de l’Assemblée nationale faisait pavoiser son édifice public aux couleurs homosexuelles :

Une bataille juridico-médiatique s’en est suivie pour savoir si cet affichage était légal au regard de la réglementation.

On peut lire cet article documenté de Causeur.fr sur le sujet : « Peut-on vraiment orner la façade de l’Assemblée d’un drapeau LGBT ? »

On y notera la bien pauvre et laborieuse défense de François de Rugy, président de l’Assemblée nationale !

On va finir par regretter Hollande ! (je plaisante !)

Au moins l’histoire de la rue du cirque faisait-elle sourire, alors que le rap insultant et grossier à l’Elysée ferait plutôt grincer des dents !






13 Réponses à “Et Jupiter descendit de l’Olympe …”

  1. La triste pantalonnade dans la cour de l’Elysée montre simplement que Jupiter rend aveugle ceux qu’il veut perdre…

    Ou bien,comme on disait dans la cour de récréation de mon enfance,que le couple présidentiel ne « se sent plus pisser ».

    Personnellement,je n’ai jamais vu en Macron autre chose qu’un produit d’appel en toc préfabriqué par la caste dont il est issu,des médias complaisants et par le capitalisme de connivence,ses démonstrations solennelles pour faire Président n’y changeant rien,révélant seulement qu’il a été à bonne école avec son professeur de théâtre,Brigitte…

  2. la tactique est connue et éprouve depuis Mitterrand : on prend un groupe minoritaire, mais facilement identifiable, on le présente comme « victime du rejet » des conservateurs, réacs, fachos … au choix, ce qui permet de rallier une solide majorité de « contre l’exclusion de la-dite minorité », en appelant soit à la compassion, soit le plus souvent à la république, à l’égalité, et la fraternité. Et ça marche à tous les coups ! Hidalgo est en difficulté suite à sa gestion calamiteuse ? allez, on en rajoute sur les LGBTQI ! Macron reprend à son compte cette tactique et ça lui permet de désigner ses détracteurs sous le vocable peu flatteur de fachosphère …
    Ca rappelle le bon temps du stalinisme « comment camarade, tu ne soutiens pas la révolution ? tu es sûr, parce que, sinon, c’est le camp … » On y va tranquillement !

  3. Les bandes piétonnières multicolores de Madame Hidalgo ou la décision cavalière(« l’assemblée édicte ses propres règles ».)de Monsieur de Rugy de pavoiser l’Assemblée nationale aux couleurs des LGBT,ne montrent pas seulement que le politiquement correct s’insinue partout,d’abord dans les cerveaux lobotomisés de nos élites,mais qu’il agresse également notre vue.

  4. Ridicule et lamentable, ce n’est plus un president, mais un rigolo comme hollande et toute la goche.

  5. Depuis, on sait qu’il a demandé si la photo avec le groupe drag queen buzzait et qu’à l’acquiescement de son interlocuteur, il aurait répondu « les Français adorent! ». Ce qui prouve deux choses: 1- qu’il connaît bien mal les Français, 2- que le jugement d’Eric Ciotti qui le définit comme « un adolescent immature » est parfaitement fondé.

  6. Ma crotte ou le représentant du lobby homo ! Couvert par sa maman

  7. Comment faire accepter l’inaceptable:
    exemple:
    Légaliser le cannibalisme, c’est facile !
    https://ripostelaique.com/legaliser-le-cannibalisme-cest-facile.html

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *