France Inter telle qu’en elle-même … Gauchiste !

Publié par le 28 Déc, 2019 dans Blog | 4 commentaires

France Inter telle qu’en elle-même … Gauchiste !

J’ai souvent dénoncé ici l’audiovisuel public et plus particulièrement la radio France Inter, mettant en cause l’utilisation politique orientée qui est fait de la redevance payée par les Français, de gauche comme de droite !

Que jamais le CSA n’ait interpellé cette radio démonétise totalement cette institution, sans doute trop occupée à scruter les moindres esquisses de début, de commencement d’un dérapage d’Eric Zemmour.

Je relaye ce matin un petit article de Judith Waintraub paru dans Le Figaro Magazine qui a pioché sur le site de France Inter. Un inventaire édifiant !

France Inter dans le texte

Le triple devoir d’honnêteté, d’indépendance et de pluralisme que lui impose son cahier des charges n’empêche pas la radio publique de pratiquer l’humour – de gauche – , l’impertinence et la critique au vitriol …

contre ce qui n’est pas de gauche !

1 – France Inter à la manif anti-retraite à points

Le fan-club de Charline Vanhoenacker a immortalisé sur son compte Twitter@TeamHouit la présence de la « journaliste satirique » , et de sa joyeuse bande à la manif du 10 décembre contre la réforme des retraites.

Au cas où les auditeurs auraient eu
un doute sur ce qu’ils en pensent.

2 – Un Noël anti-capitaliste …

Dans la hotte de France Inter :

  • un jeu sur la lutte des classes de Monique Pinçon-Charlot et Michel Pinçon, le couple de sociologues tellement fascinés par les « riches », qu’ils leur ont consacré leur carrière,
  • la BD d’une militante anticapitaliste, Emma,
  • Les conseils de Razmig Keucheyan pour sortir du consumérisme,
  • le livre du député LFI François Ruffin(Il est où le bonheur, il est où ?)
  • L’histoire de l’Internationale,
  • Un badge de XR (Extension Rebellion) groupuscule anticapitaliste écologiste,
  • Des autocollants pour s’opposer à la privatisation d’ADP,
  • Un CD des Choeurs de l’Armée Rouge.

Vous ne nous croyez pas ? La preuve ici !

3 – Pour enfoncer le clou contre la retraite à points

Tout en finesse, cette présentation de la playlist de la radio publique reprend l’un des principaux angles d’attaque des partisans du retrait pur et simple de la réforme : si le gouvernement veut en dispenser les générationsantérieures à 1975, c’est bien qu’elle est punitive.

4 – Le pire pour la fin !

Comme le précise l’auteur de l’article, François Fillon s’est engagé dès 2014 en faveur des chrétiens d’Orient. Mais lier l’action « humanitaire », (avec des guillemets) de l’ancien candidat à la présidentielle et ses ennuis avec la justice est tellement plus vendeur !

Là on touche le fond le la haine de ce média pour la droite !

Judith Waintraub pour Le Figaro Magazine.

Merci de tweeter cet article :





4 Réponses à “France Inter telle qu’en elle-même … Gauchiste !”

  1. Le site « A droite fièrement » est décidément un excellent outil de surf sur l’actualité en faisant la synthèse sans emportement de nombreuses causes des malheurs de la France.

    Comme le dit Dreuz dans un article de ce jour (Le suicide-collectif-des-progressistes) :

    « Sans les médias qui les maintiennent en vie sous perfusion, les gauchistes ne seraient plus qu’un mauvais souvenir »…..

  2. La goche et ses debilitées quasi naturels, est presente partout.

  3. Faire comme Bo-Jo, qui coupe les subventions à certaines chaines de la BBC
    https://www.lefigaro.fr/medias/boris-johnson-croise-le-fer-avec-la-bbc-20191222

  4. Je suis plus inquiet que vous car le gauchisme à la française est le maître pour embobiner notre jeunesse, surtout depuis l’avènement des réseaux sociaux…
    Fini le temps où les plus à gauche revendiquaient la résistance au nazisme et le progrès social en vendant l’humanité sur les marchés de France. Ce que nous révèle Judith n’est que la partie émergée de l’ice-berg. En effet, j’ai moi-même deux enfants majeurs, une fille qui a voté aux présidentielles et un garçon qui votera pour la première fois aux municipales de mars 2020 et je sais très bien que nos votes seront très éloignés voire aux antipodes, ma fille avait voté uniquement au premier tour de la présidentielle et pour Hamon car il avait « l’air gentil » et rassemblait un ensemble de valeurs qui lui paraissait convenable. Pour ma part, ce fut FF au premier et MLP au deuxième, tandis que le garçon, non-votant, arborait un tract de « la méluche » scotché sur sa porte de chambre.
    La seule chose sur laquelle nous sommes tous en phase, c’est l’antimacronisme mais pas forcément pour les mêmes raisons.

    Voilà pourquoi le progressisme s’attaque aux sites qui promeuvent une autre façon de penser et je dois dire que les nantis et les élites sont derrière cette machination qui mènera à leurs pertes (exemple des sleeping-giants).

    Je crois que le ver est dans le fruit et que personne ne veut croquer dedans en ces temps aseptisés par une succession de gouvernements tous aussi nuls et carriéristes les uns que les autres et ce depuis la mort de Pompidou.
    Ces magouilleurs et calculateurs ont laissés cette idéologie conquérir la sphère médiatique par intérêt pour la gauche et par fainéantise ou mauvais calcul pour la droite.
    Cette dernière, majoritaire depuis trop longtemps s’est laissée débordée par les idées de « goche » et par la force mecanique de la pensée unique combinée avec des naturalisations post immigratoires massives et massivement orientées contre la droite venant amplifier le déplacement du curseur en proportion et en conversion, par victimisation de l’immigré, pourtant accueilli comme nulle part ailleurs dans le monde. Ils sont, par ailleurs, en train de récidiver avec l’islamisme radical, idéologie qui ne peut que créer le chao dans les ruines de la nation française.
    J’ajoute à ceci le mal absolu des anarchistes, le service militaire, supprimé par ce diable de « Chichi » qui permettait, par un apprentissage strict, basé sur l’ordre, la discipline, la franchise et un esprit de cohésion, au moins de réparer quelques déformations de pensées pratiquées par l’éducation nationale « soixantehuitarde » et amplifiées par un allongement de cette lobotomisation en la garantissant jusqu’au BAC, par la « goche ».

    Mes enfants regardent tres peu la TV et n’écoutent pas non plus la Radio alors la bande de sinistrés du PAF, mise à l’index par Judith. C’est sûrement par des « hashtags » si leur idéologie inonde le cerveau de ma progéniture ou par des « hashtags associés au haschisch » si elle hypnotise la jeunesse française.
    C’est bien là que l’on voit comment la droite s’est suicidée en laissant la goche s’armer et même en lui vendant le peu d’armes qui lui restait pour quelques voix qui garantissaient une carrière longue à ses barons.
    Après avoir financé la gochisation, l’immigration et maintenant l’islamisation de la France, les fossoyeurs de la nation française continuent de financer leurs bras armés initiaux alors que ces médias ont d’autres moyens de se rémunérer, l’audimat et donc les annonceurs. Ce système ne sert pour l’instant qu’à enrichir les stars de ces médias et de leurs satellites que sont le sport, la musique, le cinéma et la plupart des divertissements de la populasse. Ces mêmes stars qui créent la pensée unique, la partialité et qui polluent la vie politique française en cohalisant avec les administrations régaliennes de la « République », notamment la justice, et qui décident de ce que peut ou doit penser, voir, regarder, entendre, dire, manger, boire et faire le reste de la population. Ce harcèlement quotidien est devenu insupportable, tant est si bien que je n’ose même plus prendre de « bonne résolution » pour la nouvelle année à l’exception d’un choix électoral.
    La publicité et les annonceurs ont envahi l’espace médiatique, culturel et même vital des citoyens à un tel point que les multinationales et les grandes entreprises de tous les secteurs y dégagent des sommes astronomiques à l’instar de la rémunération des actionnaires. Tout ceci se fait au détriment d’une plus juste rémunération de la main d’oeuvre qui cotise toujours pour la retraite des aînés, pour les chômeurs et la dépense sociale nationale, mais PAS QUE.
    Pourquoi seul les fruits du travail des victimes de la mondialisation, ainsi que celui de leurs employeurs, modestes pour la plupart et donc tout autant impactés par ce bouleversement, devraient verser au pot de la solidarité?
    Pourquoi la conception, la fabrication, le transport, la distribution et la vente d’un produit ou d’un service devraient tous contribuer alors que le marketing, certes nécessaire mais occupant une part de plus en plus importante dans ce « nouveau monde » n’y serait pas contraint?
    Ceux qui en abusent cotiseraient proportionnellement à l’investissement publicitaire tandis que ceux qui rémunèrereraient mieux leurs employés auraient, eux, des avantages fiscaux.
    Je crois que Sarko avait parlé de un tiers pour les employés, un tiers pour les actionnaires et un tiers pour l’investissement, bizarrement, le banquier n’a pas suivi.

    Je crois que cette taxe sur l’audiovisuel est d’un autre temps dans cette start-up nation tout comme les subventions faites à une multitude d’organisations ou associations plus ou moins utiles pour certaines voire même néfastes pour d’autres. Leurs suppressions permettraient d’économiser un pognon de dingue, de réduire l’impôt du contribuable, d’augmenter son pouvoir d’achat favorisant cette fameuse relance de la consommation et donc de l’emploi qui créerait plus de cotisations et moins d’indemnisations chômage. Les dons et les cagnottes en ligne qui fleurissent ça et là et accordant même des ristournes fiscales pour celles qui profitent aux décideurs et influenceurs prouvent bien que la générosité des francais est intacte pour ce qui est necessaire voire primordial à leurs yeux. Lorsque la cause ne rassemble pas tant de générosité de la part des français, il y a même le « loto à la Stéphane Bern » pour motiver les accrocs du jeu à rallier une cause utile ou la vente de produits dérivés que sont les concerts les DVD et CD mais aussi les droits TV des « restos du coeur ».

    Effectivement, « France merdias » est d’un autre temps, c’est comme-ci « Orange » nous louait de force le minitel alors que l’ordinateur a pris le pas. Le gouvernement a bien contraint la population à la transition progressive vers la déclaration en ligne et a même réussi à mettre en place le « nouvel emprunt Russe » avec son prélèvements (bien gras) à la source.

    On attend toujours les économies sur le « pognon de dingue », surtout celui que verse l’ensemble des français dans le tonneau des Danaïdes et je crois bien que « France-merdias » est l’entonnoir qui permet de ne pas rater le tonneau.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *