GPA : cachez cet esclavage que je ne saurais voir !

Publié par le 12 Sep, 2019 dans Blog | 3 commentaires

GPA : cachez cet esclavage que je ne saurais voir !

Quand on fait remarquer que beaucoup d’avancées sociétales votées par la gauche pour satisfaire les individus se font au détriment du droit des enfants. On nous rit au nez. Le député LREM Jean-Louis Touraine vient de déclarer en commission des lois : « il n’est pas inscrit, dans aucun texte, qu’il y ait un droit de l’enfant à avoir un père ».

D’accord, mais les mêmes, quand on leur reproche de reconnaitre tacitement la GPA en reconnaissant les enfants nés de GPA à l’étranger, nous jettent à la figure le droit des enfants !

Summum de l’hypocrisie et du double langage typique de la gauche !

Voici un texte de Rémy Mahoudeaux paru sur Boulevard Voltaire qui pointe une autre hypocrisie encore plus criante, toujours autour de la GPA :

Oui, c’est tentant et facile de pasticher le Tartuffe de Molière, tant l’hypocrisie ambiante semble de mise à la République, qu’elle soit En Marche ou pas.

Acte I : on assure « coram populo » et avec force trémolos dans la voix que la GPA (gestation pour autrui), jamais. D’ailleurs, ça ne fait pas partie du projet de révision de la loi de bioéthique.

Acte II : l’annonce d’une circulaire du ministère de la Justice, qui entraînerait l’inscription automatique à l’état civil français des enfants nés de GPA à l’étranger d’une filiation basée sur les « parents d’intention ». Les commanditaires. Les clients. Puisque ce sont l’intention et le projet parental qui vont fonder la filiation dès que la PMA sans père sera votée, pourquoi se gêner ! Stanislas Guerini dénonce une hypocrisie de la loi actuelle, qui ne reconnaît que le père biologique, et sert l’argument lacrymogène des situations intimement douloureuses de ceux qui se sont livrés à l’esclavagisme pour assouvir leur légitime désir d’enfant.

Acte III : la levée de boucliers est immédiate. C’est une légalisation de la gestation pour autrui qui ne dit pas son nom. C’est la fin de l’indisponibilité du corps humain. C’est la reconnaissance, en droit français, des effets d’une convention portant sur le corps humain. C’est la désabolition de l’esclavage, pourvu qu’il soit suffisamment caché pour profiter des effets sans encourir l’opprobre d’une infamante proximité.

Acte IV : la gêne semble perceptible au ministère de la Justice, qui assure maintenir la ligne rouge de la GPA mais souhaite se conformer à la jurisprudence de la CEDH tout en bottant en touche vers la Cour de cassation.

L’acte V n’est pas encore écrit à l’heure où sont rédigées ces lignes.

Simple cafouillage d’une bande d’amateurs arrogants portés au pouvoir ? « Leurre de communication », comme l’affirme Alexis Corbière, et qui viserait à créer une diversion ? Ballon d’essai jeté pour évaluer l’opportunité d’être éventuellement plus audacieux dans la loi de bioéthique ? Ceux qui n’ont pas la mémoire si courte que ça se souviendront de l’histoire de la circulaire Taubira venue perturber les discussions déjà houleuses entourant le mariage pour tous. Mais la méthode pour obtenir qu’un débat sur la révision des lois de bioéthique soit apaisé et serein est très surprenante. Déjà que pour la case consensus, c’est raté…

Deux petites conclusions :

Penser que les progressistes de La République en marche sont sincères quand ils disent oui à la PMA et non à la GPA, c’est un droit garanti par la Constitution, qui n’oblige pas au discernement en la matière.

Chesterton disait : « Le monde s’est divisé entre conservateurs et progressistes.

L’affaire des progressistes est de continuer à commettre des erreurs.

L’affaire des conservateurs est d’éviter que les erreurs ne soient corrigées. »

Et si nous nous bougions un peu pour éviter que les progressistes ne commettent les erreurs qu’ils se préparent à commettre en nous entraînant avec eux ?

Rendez-vous le 6 octobre !

Rémy Mahoudeaux pour Boulevard Voltaire.

Merci de tweeter cet article :





3 Réponses à “GPA : cachez cet esclavage que je ne saurais voir !”

  1. Oui! rendez-vous le 6 octobre dans la rue! Marre de toutes ces conne..ies! Les Schiappa, Touraine et autres Taché commencent à nous les briser menues.. (pour reprendre la réplique de qui vous savez!) Aucune cohérence dans leur idéologie à la noix: on peaufine des lois sur la parité à tous les étages et là où elle est naturelle pour enfanter, on nous explique qu’elle n’a plus de raison d’être et qu’un enfant pourrait se passer d’un père, fastoche. Avec la consultation sur les lois sur la bioéthique, on nous a demandé notre avis: on a répondu dans une large majorité qu’on ne voulait pas de la PMA pour les couples de femmes et les femmes seules. Réponse du gouvernement: » non seulement vous l’aurez, mais en plus on vous demande de payer pour.. » Vive la démocratie..
    Depuis ce matin je ne décolère pas avec la mise en examen de Ferrand et tous les inféodés à ce gouvernement qui défilent dans les médias pour expliquer qu’une mise en examen ne vaut pas condamnation et que Ferrand, soutenu par l’Elysée, a raison de ne pas démissionner du perchoir! Le même Ferrand qui disait de Fillon qu’il avait perdu toute autorité morale après sa mise en examen! Les 2 poids, 2 mesures encore à l’honneur chez la LREM! On n’en peut plus de cette équipe sans foi ni loi! Et après, on s’indigne de voir des gilets jaunes défiler tous les samedis?

  2. « Le député LREM Jean-Louis Touraine »

    N’oubliez pas le lien entre JL Touraine et Marisotte (appelée MST par le milieu médical : Marie Sotte Touraine = maladie sexuellement transmissible..)

    Je pensais qu’on avait touché le fond avec elle, je constate dque Bouzin, pour les intimes est pire!

    Elle s’est pourvue en cassation dans l’affaire Lambert, et j’imagine que la cour de cassation ayant jugé sur le fond (athée progressiste anti catho anti handicapé qui coûte un pognon de dingue), sans que cela ait fait bougé un seul média ou membre des LREM, il devait y avoir un ordre du prince (pardon de Jupiter), avec chantage aux subventions à l’appui!

    Pour la PMA pour toutes même chose : La clause de conscience des médecins est supprimée!
    (ils essaient de supprimer la cjause de conscience dans le cas d’euthanasie, même si les gens ne sont pas en fin de vie!)

    C’est donc :
    — Pour l’euthanasie et la PMA, l’esclavage du corps médical et des familles, sans compter des enfants qui vont arriver au monde sans père

    — Pour la GPA, l’esclavage des mères porteuses, ce qui est déjà le cas dans les pays pauvres.

    Mais quel business! (j’ignore si ces liens sont vrais, mais j’avais lu sur le Figaro, à l’époque où je lisais encore ce torchon gauchiste, l’histoire de sites semblables et hélas vrais)

    https://mere-porteuse-centre.fr/services.php?utm_source=google&utm_medium=cpc&utm_campaign=6443927674&utm_term=%2Bgpa&gclid=EAIaIQobChMIhbrIiZ3N5AIVyYbVCh1b4QgSEAAYASAAEgK42fD_BwE

    https://intraius.com/MaterniteDeSubstitution?campaignid=1786859423&adgroupid=69576281176&gclid=EAIaIQobChMIoKzDwZ3N5AIVh4xRCh3FMgQoEAAYAiAAEgK2CvD_BwE

    Que peut on faire contre les esclavagistes?

    Déjà, les « passeurs », esclavagistes par excellence, de même que les ONG qui les aident, sont portés aux nues.

    (toujours le business!)

    Alors là, le gain estimé étant dingue, pas de risques que cela s’arrête!

    le 06 octobre, je ne serais pas là. Donc, je n’irais pas à la manif.
    Dommage qu’il n’y ait pas d’autres actions en parallèles pour ceux qui ne peuvent faire partie de cette manif.

    Dommage, car lorsqu’on voit un député affirmer que le droit de l’enfant à avoir un père n’est pas écrit dans la constitution en oubliant que le droit d’avoir un enfant, même lorsqu’on est LGBT ne l’est pas non plus, il y a de quoi être en colère!

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *