Humour fiscal

Publié par le 24 Fév, 2018 dans Blog | 1 commentaire

Humour fiscal

Rien de plus efficace que l’humour noir !

Et en matière d’impôts, le noir s’impose ! Il y a tellement à dire en France, tant nos gouvernants rivalisent d’imagination pour nous essorer.

Ginette, ma plus prolifique pourvoyeuse de liens pour enrichir de blog, m’a transmis quelques citations sur le fisc et les impôts …

Une très bonne idée pour un article du week-end !

Crédit illustration : GREMI.fr

Bernard Hinault : « Lorsque je donne quatre coups de pédale, il y en a trois pour le fisc ! »

Philippe Bouvard : « Le fraudeur fiscal est un contribuable qui s’obstine à vouloir garder un peu d’argent pour son propre usage.  »

Roger Pierre : « C’était un Français qui payait tellement d’impôts… que le jour où il mourut… le gouvernement fit faillite !  »

Albert Einstein : « La chose la plus difficile à comprendre au monde est l’impôt sur le revenu »

Charles Dickens : « C’était sûr comme les impôts ; et ça, y a rien de plus sûr ! »

Michel Audiard : « Les conneries c’est comme les impôts, on finit toujours par les payer ! »

Michel Audiard : « Des milliards d’impôts ! J’appelle plus ça du budget, j’appelle ça de l’attaque à main armée !  »

Un inconnu : « L’impôt est un tribu prélevé sur le travail des uns pour entretenir la paresse des autres. »

Alphonse Allais : « Puisque les impôts ont une assiette, pourquoi mangent-ils dans la nôtre ? »

Ronald Reagan : « Chaque contribuable est quelqu’un qui travaille au profit du gouvernement sans être astreint à passer les concours de fonctionnaires. »

Un anonyme : « Nous payons des impôts pour rétribuer des fonctionnaires chargés de veiller à ce que nous payions bien nos impôts afin de rétribuer d’autres fonctionnaires. »

Un anonyme : « Un moyen de réduire les impôts serait d’organiser une élection chaque année, car il semble que l’année des élections, il n’y ait jamais d’augmentation d’impôts. »

Clemenceau : « La France est un pays extrêmement fertile : on y plante des fonctionnaires et il y pousse des impôts.  »

Pierre Dac : « Pourquoi payer ses impôts  sur le revenu ? Il vaut mieux attendre qu’ils repartent. »

Un socialiste : « En France, tout ce qui bouge, on le taxe ; tout ce qui bouge encore, on le réglemente ; tout ce qui ne bouge plus, on le subventionne … »

Benjamin Franklin : « Dans ce monde, il n’y a rien d’assuré que la mort et les impôts. »

Mazarin : « Qu’ils chantent, pourvu qu’ils paient. »

Achille Tournier : « Grâce à la bureaucratie et au socialisme, il n’y aura bientôt que deux partis en France : ceux qui vivent de l’impôt et ceux qui en meurent. »

Vilfredo Pareto : « Il est doux de prendre sa part d’un impôt qu’on ne paie pas. »

Michel Audiard : « Le jour est proche où nous n’aurons plus que l’impôt sur les os. »

Alphonse Allais : « Il faut demander plus à l’impôt et moins aux contribuables. »

Hergé : « Mon percepteur des contributions m’abandonne généreusement une partie de ce que je gagne. »

Mark Twain : « La seule différence entre la taxation et la taxidermie est qu’avec la taxidermie on sauve sa peau. » et sa variante : « Quelle est la différence entre un taxidermiste et un percepteur ? Le taxidermiste ne prend que la peau. »

Alain Dumait : « L’impôt est tenu comme mieux réparti quand il est payé par les autres. »

Un anonyme : « L’impôt, tu l’aimes ou tu l’acquittes ! »

Et j’ai gardé le meilleur pour la fin :

Jean Yanne : « J’ai déjà essayé de payer mes impôts avec le sourire, ils préfèrent un chèque. »






Une réponse à “Humour fiscal”

  1. Super!

    Puis-je le faire passer à mon carnet d’adresses?

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *