Il n’y a pas plus raciste qu’un antiraciste !

Publié par le 30 Août, 2018 dans Blog | 8 commentaires

Il n’y a pas plus raciste qu’un antiraciste !

On vous le répète : le racisme antiblanc n’existe pas !

L’Occident est coupable, par définition ! Il est l’oppresseur et ne pourra jamais être considéré comme une victime !

Quand Rokhaya Diallo d’indigne que les compresses des pansements sont toujours blanches, son combat est légitime !

Quand les rappeurs conspuent la France et insultent les Français de souche, ils sont dans leur droit !

Je viens de lire un article ahurissant dans les colonnes de Causeur.fr dans lequel Jérôme Blanchet-Gravel relate un acte de pur racisme qui a eu lieu à l’occasion du mariage de Vincent Cassel avec une jeune femme métisse :

Mariage de Vincent Cassel: dis-moi qui tu es, je te dirai qui baiser

Quand le multiculturalisme mène à l’apartheid. La mairie de Bidart où l’acteur, Vincent Cassel, a épousé une femme métissée a été vandalisée. On lui reproche d’être « sexclavagiste ». 

Vincent Cassel est-il « sexclavagiste » ? Apparemment, la question se pose en ce mois d’août 2018. Tout récemment, l’acteur célébrait son mariage avec le mannequin Tina Kunakey, une femme couleur café de 21 ans. Il n’en fallait pas plus pour faire réagir sur les réseaux sociaux. Dès l’annonce de leur liaison, en 2015, des internautes se disaient déjà scandalisés de voir l’acteur aux côtés de cette bombe édénique.

Le multiculturalisme refait le mur

La hargne à l’endroit de l’acteur ne se manifeste pas seulement virtuellement. La presse nous apprenait hier que la mairie de Bidart, au Pays basque, avait été vandalisée après le passage des deux tourtereaux. Le lendemain de la cérémonie du mariage, les services municipaux ont dû effacer des messages haineux laissés sous forme de graffitis.

« Femme objet pornifiée, mariage machiste, sexclavagiste », pouvait-on lire, entre autres, sur les murs. Vincent Cassel ferait de sa femme un objet pornographique. En bon Européen, Vincent Cassel serait sexuellement colonialiste.

Ce n’est pas seulement la différence d’âge entre les deux amants (il en a 51) qui a pu choquer certains exaltés. Après tout, ce n’est pas la première fois qu’un homme riche et célèbre épouse une femme beaucoup plus jeune que lui. Évidemment, le puritanisme gagne du terrain, mais cet écart n’explique pas à lui seul cette réaction.

Il est vrai qu’aujourd’hui, Serge Reggiani ne pourrait peut-être plus chanter Il suffirait de presque rien sans susciter la désapprobation de certains mouvements.

 

Mais le cas de Cassel est différent, car son crime semble aussi d’ordre ethnique… En épousant une métisse, l’acteur aurait transgressé les nouvelles règles du racialement correct. Vincent Cassel pillerait des trésors qui ne lui appartiennent pas.

La fesse cachée du multiculturalisme

Cette histoire n’est pas anecdotique. Au contraire, elle est symptomatique du triomphe du multiculturalisme. Il faudra bien finir par l’admettre : poussé à l’extrême, le multiculturalisme mène à l’apartheid. Les libéraux nous avaient promis le métissage, mais il n’adviendra jamais dans ces conditions. Les antiracistes racistes veulent nous dire avec qui sortir, manger, boire, flirter et baiser. Avant de nous marier, nous devrons leur demander une autorisation. Le nouvel antiracisme est un antilibéralisme.

Les nouveaux antiracistes voient du colonialisme partout. Puisque les rapports de domination sont de moins en moins économiques entre l’Occident et le reste du monde, il fallait bien en inventer d’autres qui seraient symboliques. Ainsi, manger des sushis serait de l’appropriation culturelle, boire du thé serait colonialiste et se marier avec une femme noire impérialiste. Les antiracistes racistes puisent ces idées dans les « cultural studies », un courant universitaire qui prône une sorte de décolonisation totale de l’imaginaire.

Gaughin rentre au pays …

Lire la suite de l’article sur Causeur.fr

Merci de tweeter cet article :





8 Réponses à “Il n’y a pas plus raciste qu’un antiraciste !”

  1. Des trucs comme ça, ça me donne des envies de frapper ! pour citer Nietzsche «À lutter contre la bêtise, les plus justes et les plus doux des hommes finissent par devenir brutaux. Car au front stupide, l’argument qui revient de plein droit est le poing brandi.».
    Ca ne fait certes pas avancer le débat, mais au moins ça soulage !

  2. La folie continue a goche, et chez le « multi culturalisme, encore des cases de plus en plus vide… Ca empirera sans arrets.

    Rien n’arretera la connerie et celle ci sera un jour considéré comme de la culture, tellement l’intellect aura baissé. Ca deviendra la vraies culture, ( ce sera sans moi).

    L’auto flagelation, la goche aime ça.

    Et a l’inverse, si c’etait moi qu’elle avait epousé, qu’aurait on dit ?
    Je dois ajouter que j’etais encore mieux qu’elle physiquement…

  3. Je vais vous faire hurler mais moi, ce n’est pas la différence de couleur qui me dérange, mais la différence d’âge, elle a 21 ans et ils se fréquentent depuis 3 ans: à 18 ans, avec tous les avantages physiques qu’elle avait, elle fait son choix pour un homme de 48 ans, même un bel homme, intelligent, cultivé …..
    Il n’y a que son sex-appeal qui l’a attirée?

    • Ah, permettez moi de disconvenir courtoisement : il y a « un certain nombre » de femmes qui préfèrent fréquenter/sortir/concubiner/épouser un homme plus âgé. Ca rassure, ça résout le « complexe d’Electre », et accessoirement, ça garanti un meilleur niveau de vie.
      Bon, prenez moi commentaire pour ce qu’il est, un peu polémique, un peu taquin, et sans prétention.

      • Je le prends sans prétention! mais moi j’ai choisi un homme plus jeune, je vois bien autour de moi que passé un certain âge, il ne reste pratiquement plus que des femmes!
        Bon, on n’a pas 20 ans d’écart, je ne me fais pas d’illusion sur mon attractivité physique, je ne suis pas Paméla!

  4. Personnes sans intérêt, sujet sans intérêt, le racisme anti-blancs est autrement plus violent et dramatique que le traitement moral de la petite personne qu’est Vincent Cassel !!!

  5. Bof..Pour moi,dont Vincent Cassel n’est pas vraiment la tasse de thé,Cassel-rappeurs-racailles,c’est du pareil au même.

    J’ai du mal avec Cassel,chaque fois que je l’ai écouté en interview:très bobo,insolent,un peu fils de famille qui se donne des airs de racaille,comme Mathieu Kassovitz…

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *