Il reste quelques journalistes courageux !

Publié par le 12 Juil, 2020 dans Blog | 3 commentaires

Il reste quelques journalistes courageux !

Dans ces colonnes, je ne cesse de pester contre le politiquement correct, la langue de bois de la bien-pensance des politiques mais surtout des journalistes.

J’ai dénoncé récemment la complaisance médiatique vis-à-vis du clan Traoré comparée à la couverture très « mesurée » des assassinats successifs de Thomas, Mélanie et Philippe.

Doit-on comprendre que parce que ces derniers étaient blancs et innocents de tout crime, il ne mérite pas autant de considération qu’un noir délinquant ?

J’ai une grande admiration pour des personnalités telles qu’ Alain Finkielkraut, Michel Onfray et surtout Eric Zemmour qui montrent un immense courage pour braver le front des médias bien-pensants et d’une partie de la population qui leur est hostile.

Il y a aussi quelques journalistes qui osent aussi sortir du politiquement correct et appeler un chat un chat et un voyou, un voyou !

Parmi eux, j’ai récemment découvert Guillaume Bigot un politologue et éditorialiste officiant sur CNews, une chaine qui, décidément, a décidé de rompre avec la soupe progressiste des autres chaines d’infos.

Voici trois des éditos de Guillaume Bigot qui, j’en suis certain, emporte l’approbation de la grande majorité des Français :

« Où est le racisme systémique quand Omar Sy est l’acteur préféré des Français ? »

« La loi doit être la même pour tous ! »

« Tous les jours, 110 policiers ou gendarmes sont agressés ! »


Merci de tweeter cet article :





3 Réponses à “Il reste quelques journalistes courageux !”

  1. CNEWS est la seule chaîne info que je regarde, les débats sont de qualité, les journalistes sont libres d’invités des personnalités différentes qui savent s’opposées et ne renient pas leur convictions.
    On ne trouve pas ça sur BFM et LCI où les infos sont tronquées, biaisées, tendancieuses.
    Les journalistes ne sont pas serviles, pas lèchent Q comme les Truchot, Bourdin, De Maherbe, Neumann et tant d’autres

  2. On peut saluer le journaliste qui a conservé des valeurs.

  3. Je viens d’écouter les vidéos (déjà connaissance de la 1ère), rien à ajouter.

    Heureusement qu’il y a des journalistes comme lui. Ou des Zineb El-Razhoui, des Céline Pina, …

    J’aimerais croire comme lui que ce n’est que le début, et qu’un jour la France se réveillera. Effectivement, elle a TOUJOURS réussi à rejeter les greffes étrangères qui ne prenaient pas.
    Cela dit, cette fois le cancer est tellement metastasé que même une chimio très lourde risque d’avoir du mal à en venir à bout, et gare aux effets secondaires.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *