Il y a deux choses infinies, l’univers et la bêtise humaine, mais pour l’univers, je n’ai pas de certitude absolue

Publié par le 21 Nov, 2019 dans Blog | 9 commentaires

Il y a deux choses infinies, l’univers et la bêtise humaine, mais pour l’univers, je n’ai pas de certitude absolue

Le titre de cet article est une citation d’Albert Einstein !

C’est une maxime qui en appelle immédiatement une autre probablement encore plus célèbre :

Les cons, ça ose tout !
c’est même à ça qu’on les reconnaît !

On avait déjà entendu la féministe intersectionnelle et décoloniale Rokhaya Diallo, dénoncer les compresses de couleur blanche, une preuve évidente du racisme au quotidien enduré par la communauté noire.

A un internaute qui lui faisait remarquer que des pansements transparents existaient, la militante avait répliqué « Mais pourquoi nous orienter vers des pansements transparents sous lesquels la compresse blanche reste visible quand le sparadrap pourrait être marron et la recouvrir ?

On pensait avoir touché le fond mais non, les antiracistes creusent encore ! Voilà qu’ils dénoncent aujourd’hui les statues anciennes grecques ou romaines qui auraient été « décolorisées » par ces salopards de Blancs pour montrer leur supériorité …

Jean-Pierre Pélaez, dans cet article de Boulevard Voltaire, en rit pour ne pas en pleurer :

Selon un article paru, ce 19 novembre, dans l’hebdomadaire Marianne, un nouveau tremblement de terre secoue le microcosme culturel inculte et bien-pensant dans le combat qu’il mène contre l’horrible racisme, lequel, on le sait, est partout, en tout et dans le contraire de tout. Après les masques noirs et blancs d’une tragédie d’Eschyle interdite de Sorbonne, voilà qu’une grande découverte archéologique et patrimoniale vient corroborer la thèse selon laquelle on ne nous dit pas tout, on nous cache des choses, dès lors qu’il s’agit de proclamer la supériorité du Blanc sur les autres races, et par conséquent de s’en prendre au métissage et à la diversité : non, les statues de la Grèce ou de la Rome antique n’étaient pas blanches, comme on les voit aujourd’hui dans les musées, elle étaient en couleur. Mais cela nous a été dissimulé pour nous faire croire à la supériorité de la race blanche !

Quiconque possède un peu de culture – et notamment en ce qui concerne la civilisation gréco-latine – sait bien que ces statues, comme les murs des temples, étaient peintes, et donc en couleur, mais tout le monde sait aussi que la peinture subit les effets du temps, de la pluie, des dégradations diverses, surtout au bout de vingt à vingt-cinq siècles – de même que les yeux des statues qui, constitués de pierres précieuses, ont été dérobés au cours des différents invasions -, si bien que tous ces ouvrages se sont retrouvés, à force, dans leur état d’origine, c’est-à-dire en marbre ou en pierre nue, et par souci de ne pas les défigurer ou les dégrader un peu plus – et comme, en ces temps lointains, la photographie, hélas, n’avait pas encore été inventée, et l’on n’a aucune photo d’Athéna Promachos ou de la Vénus de Milo -, on a préféré ne pas les repeindre. Mais peut-être bientôt, au train où va l’art patrimonial ministériel revu par les créateurs contemporains subventionnés, les verra-t-on entourées d’un ruban autocollant jaune, comme la cité de Carcassonne, ou bien enveloppées dans des bâches en plastique, comme il était question de le faire pour l’Arc de Triomphe de la place de l’Étoile, ou bien tenant dans la main un bouquet de tulipes façon Jeff Koons.

Donc, pour en revenir à cette décoloration statuaire, l’explication est simple comme bonjour, et claire comme de l’eau de roche. Mais pas pour certains esprits éclairés d’aujourd’hui qui voient là une nouvelle preuve du racisme des Blancs à l’égard de la sacro-sainte diversité. Et voilà qu’aurait encore sévi (mais on ne le savait pas) la race pure, aryenne et blanche ! C’est Hitler II le retour, les nazis sont dans nos musées… D’ailleurs, c’est certainement pour ça que ces monstres les pillaient pendant la dernière guerre. Et si c’était eux qui avaient décoloré les statues pour les rendre blanches ? Une enquête s’impose.

Hier, c’était le théâtre et ses masques qui étaient racistes, à présent, c’est la sculpture…

Et peut-être que, demain, c’est la musique à son tour qui va être démasquée, et les compositeurs se verront accusés de racisme s’ils ne bannissent pas de leurs portées les notes blanches, pour ne composer qu’avec des noires. Ce qui doublera le nombre de notes, puisqu’une blanche vaut deux noires – je parle des notes, pas des femmes !-, mais aussi peut-être celui des soupirs.

Vraiment de quoi se mettre en colère, et
sans risque, cette fois, puisque la colère est noire !

Vous ne le croyez pas ? Alors regardez cette vidéo émanant de France Culture :

Petite question innocente à poser :

Si les Blancs ont volontairement laissé blanches les statues antiques au nom de la suprématie de la race blanche, pourquoi ne l’ont-ils pas fait avec la peinture ? Pourquoi les tableaux célèbres sont-ils tous polychromes ?

Merci de tweeter cet article :





9 Réponses à “Il y a deux choses infinies, l’univers et la bêtise humaine, mais pour l’univers, je n’ai pas de certitude absolue”

  1. La conclusion de l’article est savoureuse…

    En tout cas, cette polémique imbécile et à sens unique est une parfaite illustration de la connerie crasse de certains zécertaines que même une greffe de civilisation ne saurait guérir.

  2. Richard Mauden dit:

    Lu sur MPI : Impunité pour le rappeur Nick Conrad qui veut “brûler la France” et “pendre les Blancs” par Pierre-Alain Depauw — 18 novembre 2019
    Nos lecteurs se souviendront du rappeur noir Nick Conrad. Dans sa chanson – si on peut qualifier cela de chanson – “Doux Pays”, Nick Conrad éructait « J’ai brûlé la France ». Même le ministre Christophe Castaner, peu suspect d’appartenir au camp de la droite réactionnaire, avait considéré qu’il s’agissait d’un « appel à la haine de notre pays et à la violence ».
    Or, selon différents médias, malgré le signalement du ministre de l’Intérieur au parquet de Paris et une mobilisation des services de la plateforme policière Pharos, l’enquête ouverte et confiée à la brigade de répression de la délinquance contre la personnes (BRDP) a été classée sans suite le mois dernier, aucune poursuite pénale n’ayant été engagée contre Nick Conrad !
    Le parquet a justifié que les faits n’étaient pas « clairement établis » et que les preuves étaient « insuffisantes pour que l’infraction soit constituée »…
    En matière de racisme et d’appel à la haine, on a connu le parquet plus prompt à trouver les preuves suffisantes.
    D’autant que le rappeur Nick Conrad est un récidiviste.
    Dans son précédent clip, il hurlait « Pendez les Blancs ». Une bagatelle qui lui avait valu d’être condamné le 19 mars à une simple amende de 5.000 euros d’amende avec sursis pour provocation au crime.
    Mais selon que le racisme visera les Blancs, les Français ou les autres populations, la magistrature se montrera laxiste ou sévère.
    Et le racisme anti-blanc peut continuer à proliférer en toute impunité.

    • Ce qui prouve que ces @#**# de juges peuvent décider de s’affranchir des textes et lois de la République en toute impunité ! Et on n’a même pas le droit de donner lueurs noms…

      • jacques boudet dit:

        @ Christian 54
        hors sujet mais jouissif rien de neuf sous le soleil
        Bien à vous
        1941 copyright « LES BEAUX DRAPS »
        « Tout de même y a une grosse différence entre 14 et aujourd’hui. L’homme il était encore nature, à présent c’est un tout retors, maintenant il est roué comme potence, rusé pitre et sournois et vache.
        C’est un escroc comme tout le monde. Il est crapule et de naissance, c’est le tartufe prolétarien, la plus pire espèce dégueulasse, le fruit de la civilisation.
        Il joue le pauvre damné, il l’est plus, il est putain et meneur, donneur fainéant, hypocrite. Le frère suçon du bourgeois. Il se goure de toutes les arnaques, on lui a fait la théorie, il sait pas encore les détails, mais il sait que tout est pourri, qu’il a pas besoin de se tâter, qu’il sera jamais assez canaille pour damer là-dessus le dirigeant, qu’il aura toujours du retard pour se farcir après tant d’autres.
        C’est de l’opportunisme de voyou, du “tout prendre” et plus rien donner. L’anarchisme à la petite semaine. C’est de la bonne friponnerie moyenne.

        Vous remarquerez que les grands despotes, les présidents, les forts ténors, les rois, les princesses, tout ça se déhotte, fonce au couvert, dès que l’aventure tourne aigre, vacille…
        Foudres d’escampette. Pas un qui paye de sa personne. Sauver la viande c’est le suprême serre.
        Pendant les plus farouches exhortes,
        pendant qu’ils affolent au massacre,
        ils quittent pas leur “Shell” du regard.
        C’est leur vraie Madone !
        Pas si cul de se faire étendre ! »

  3. Les Cathédrales et les églises étaient peintes aussi, l’Antiquité et le Moyen-Age sont des périodes de couleurs. C’est avec l’invention de l’imprimerie que le noir et blanc s’imposera jusqu’à nos jours. Relire Pastoureau dont les livres sont un régal d’érudition et de simplicité.

  4. jacques boudet dit:

    ZEN

    « COLONISES » FUTURS ESCLAVES DES ISLAMISTES! conchiez la France.

    Le comte Pierre Savorgnan di Braza plantait le Drapeau Français et proclamait aux peuplades:

     » Celui qui touche le drapeau, la France le PROTEGE « .

    Il conquit le Congo avec une poignée auxiliaires indigènes.

  5. jacques boudet dit:

    Les singes en pleurent de honte!

  6. Pour parler de l’universalité de la bêtise, voici la dernière polémique qui agite le landerneau des medias: la guerre déclarée entre l’hebdo  » extrême droitier » ( pour paraphraser la presse bien-pensante de gôche qui le qualifie ainsi..)  » Valeurs actuelles » et le petit monde de Yann Barthes, l’animateur bobo de « quotidien » sur TMC…
    Jamais vu cette émission; jamais entendu parler de ce gus jusqu’à ce que j’apprenne son existence grâce à  » Valeurs actuelles »…
    En clair, on s’en fout !

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *