Il y aura forcément une bonne nouvelle en 2020 !

Publié par le 1 Jan, 2020 dans Blog | 14 commentaires

Il y aura forcément une bonne nouvelle en 2020 !

Je vous souhaite à tous, simples lecteurs
ou zélés contributeurs de ce blog :

Vous êtes en moyenne un bon millier quotidiennement à m’aider à continuer à défendre « fièrement », une droite qui ne cesse de s’enfoncer doucement. Restons groupés !

Un grand merci à vous tous donc ! Et particulièrement à Suzanne, Christian 54, Papsy, Pheldge, Pseudo49, Galatine, Le Nain, Jacques Boudet, Forban, Mayall, Chor, Vincento80 et l’Atalante. Mes excuses à tous ceux que je n’ai pu citer  …

Vous avez peut-être été intrigué par le titre de cet article qui, pas son optimisme, parait quelque peu décalé dans l’atmosphère délétère que les foudres Jupiter ont imposée depuis deux ans et demi dans notre pays.

Oui, la bonne nouvelle, c’est qu’en 2020, la France sera
forcément débarrassée d’au moins l’un de ses fléaux …

Débarrassée, soit de Macron, soit de la CGT !


La formule n’est pas de moi, mais d’Alain Neurohr dans un savoureux article de Causeur que je suis heureux de partager maintenant avec vous :

Serons-nous débarrassés de Macron ou de la CGT ?

J’ai deux bonnes nouvelles pour 2020 !

Voilà longtemps qu’une année ne s’était pas présentée sous d’aussi bons auspices pour la France que 2020. 20 sur 20, c’est un chiffre d’excellence et il serait dommage que pareille combinaison numérique ne profite pas à notre vieux et cher pays. Pourquoi faire des vœux ? Avant même que ne commence la nouvelle année, une énorme satisfaction nous est promise. Et promise avec une certitude quasi absolue de survenir.

Les jeux obscurs des hommes politiques et des chefs des syndicats ont accouché de cette miraculeuse situation, sans que personne ne l’ait voulue, bien sûr. On n’osait pas rêver à cette chance insolente que nous offre la Destinée, toujours représentée aveuglée par un bandeau qu’elle porte sur les yeux. Formulons-le, ce bonheur qui nous pend au nez: soit Macron a le biceps le plus fort et fait tomber sur la table l’avant-bras de la CGT et alors ce vieil ectoplasme communiste se dissipe à l’instant dans l’air ambiant. Soit le gros à grosse moustache fait plier le freluquet de l’Elysée, qui perd toute chance d’être réélu en 2022. Bref, la France va être gagnante à tous les coups.

La CGT jusqu’au boutiste

Dans la première hypothèse, la CGT, déjà passée seconde derrière la CFDT, verra son déclin s’accentuer. La vieille dame née à Limoges en 1895 sera transportée en soins palliatifs et aura tout loisir de se remémorer la liste de ses méfaits. Parmi lesquels: la décadence des grands ports français à la suite d’une erreur de De Gaulle qui lui avait imprudemment confié la gestion des dockers. L’essentiel des conteneurs que reçoit la France transite par Rotterdam ou Barcelone. Le port de Marseille a perdu depuis longtemps tout trafic de marchandises grâce aux multiples grèves de dockers organisées par la CGT. Le dernier secrétaire, Thierry Lepaon, a été épinglé pour des dépenses fastueuses faites pour la rénovation de son bureau. Les austères générations d’anciens syndicalistes ont dû hurler de rage dans leurs tombes.

Depuis le début de la grève la rivalité entre Laurent Brun, dirigeant de la CGT cheminots, et Philippe Martinez s’est exacerbée. Elle se traduit par un concours de  jusqu’au boutisme et la crainte incessante d’être dépassé en radicalité par la base. Leurs interventions télévisées, à eux comme aux autres syndicalistes, me sidèrent par leur aplomb dans le mensonge et par la rhétorique bien huilée avec laquelle ils font passer la défense de leurs privilèges pour la défense de tous les retraités. C’est l’argent public, c’est-à-dire l’argent pris dans la poche de tous les Français, qui a remboursé ce printemps les 14 milliards de dettes de la SNCF et qui paie chaque mois les retraites précoces et avantageuses de milliers de retraités de la SNCF. Celle-ci est une entreprise à démographie calamiteuse: un cheminot au travail pour quatre retraités qui sarclent leurs salades du côté de Vierzon ou de Saint-Pierre-des-Corps. La blague du “service public à la française” est un mensonge éhonté, il suffit pour s’en rendre compte de lire le savoureux article de Jean-Pierre Robin dans le Figaro du 8 décembre dernier : “Paris-Lyon et Tokyo-Kyoto au banc d’essai” où il compare le trajet français en TGV à un trajet équivalent du Shinkansen japonais. Sur tous les plans notre TGV d’un service public “que le monde nous envie” est battu à plates coutures par le Shinkansen, une entreprise privée.

On ne pleurera pas la CGT

Je n’ai entendu qu’à deux ou trois reprises l’expression “grève par procuration”, mais il faut se rappeler que cette formule éhontée a considérablement aidé les syndicats  à terrasser Juppé en 95. La “grève par procuration”, c’est comme si l’amant d’une femme mariée consolait le cocu en lui expliquant que l’adultère est un “amour par procuration” qui en définitive profite au mari. Tout est fait pour brouiller un fait assez simple dans la vie économique d’une société: l’argent public sort d’une poche pour entrer dans une autre et si le dévalisé est content, c’est qu’il n’a rien compris à la manœuvre.

On l’a deviné l’enterrement de la vieille dame de Limoges ne m’arrachera pas une larme, et je lancerai simplement une rose fanée sur son cercueil en mémoire de tous les braves gens qui ont cru dans le syndicalisme et y ont fait souvent, ne soyons pas injustes, du bon travail.

Je vous ai aussi parlé d’une seconde option

Deuxième issue, tout aussi agréable à envisager: Macron capitule, il se traîne sous les quolibets jusqu’au printemps 2022, est battu à la présidentielle (par qui, c’est une autre affaire dont je ne néglige pas la gravité…) Et alors quel soulagement ! Il ne faudra plus craindre, à chaque voyage présidentiel à l’étranger, les tombereaux d’insultes déversées sur la France, sa culture, son histoire, sa population moisie, la réticence gauloise à accueillir sa substitution par d’autres populations avec des cris de joie. Prendra fin l’épouvantable laisser-aller sécuritaire, la mise à sac de la France par des bandes venues de toute la planète, la réduction de Paris à l’état de coupe-gorge où on se fait saucissonner par des cambrioleurs et piquer son portefeuille par de braves garçons très problématiquement mineurs et très problématiquement isolés. Mme Belloubet, version blonde décolorée de Mme Taubira, rendra son tablier et on se remettra à construire des prisons, puisque la nature humaine est assez profondément différente de la nature rêvée des anges. Puissions-nous vivre assez vieux pour voir la fin du bisounoursisme que nous impose le petit jeune homme propre sur lui de l’Elysée ! Oh avec quelle joie nous passerions à notre tour en soins palliatifs, remplis d’optimisme et de bonne humeur, à faire crouler de rire les infirmières spécialisées et les croque-morts venus nous emmener vers notre dernière demeure.

Le vieillard Siméon fut heureux de mourir après avoir vu le Christ enfant, nous serons heureux d’entraîner dans l’au-delà le progressisme niaiseux et infantile du début du XXI ème siècle.

Que vienne enfin un monde d’adultes !

Alain Neurohr pour Causeur.

ATTENTION : il ne faudrait pas que le conflit social sur la réforme des retraites se termine avec … deux vainqueurs. Le gouvernement et donc Macron qui réussiraient à mettre fin à la grève en cédant tellement d’avantages aux cheminots et autres favorisés que la CGT pourrait clamer sa victoire !

Ne laissons pas le traitre à la droite, Edouard Philippe, nous trahir à niveau sur le dos des travailleurs du privé !

Merci de tweeter cet article :





14 Réponses à “Il y aura forcément une bonne nouvelle en 2020 !”

  1. Bonne année à vous tous.

    • Merci.
      Bonne année à tous, également.
      Puissions nous être débarrassés, simultanément, de Ramirez la moustache et de Macron l’avorton !

  2. Bonne année à tous, il y aura bien une once de miel dans cet océan de vinaigre, nom d’une pipe.

  3. Je crains que ce ne soit votre dernière hypothèse qui ne se réalise: à voir comment les régimes particuliers remplacent allègrement les régimes spéciaux, Martinez se réjouira d’avoir fait reculer Macron, et Macron se valorisera d’avoir remis la France en marche….
    Mais peut-être dans un sursaut de lucidité, le bas peuple se déplacera en mars pour remettre au placard ces marcheurs qui n’auraient jamais dû en sortir.
    Bonne année à tous!

  4. Christian 54 dit:

    A tous une excellente année et beaucoup de réalisations, que du positif. Une pensée particulière pour celui qui nous offre un lieu d’expression extrêmement convivial mais surtout dans lequel la parole est totalement libre.

  5. Bonne année à vous tous.

    Merci en particulier à Christian qui me permet de lire des articles fort judicieux en les publiant ici, même si je lis plus que je ne commente.

    Un point m’amène à commenter cet article en particulier. Je pense que nous nous trompons de lutte, de combat.
    La réforme des retraites, voulue par le micron mignon poudré, n’est pas bonne; elle ne fera qu’amener vers plus de précarité davantage de gens, les rendant dépendant à l’Etat nounou, mais aussi les laissant à sa merci de la valeur du point.
    La CGT, parmi d’autres qui sont syndicats ou particuliers, sont d’accord avec ce constat.
    La grève actuelle emmerde des tas de personnes, c’est désolant, et elle est néfaste pour le pays. Elle est menée avant tout par la CGT à qui joue une sainte horreur, mais, et je me dois de le reconnaître, fait quelque chose.
    Cette réforme des retraites de gauche qui n’aboutira qu’à des cataclysmes ne doit pas se faire en l’état. Si réforme des retraites il faut, c’est inévitable, il aurait fallu une retraite par capitalisation à l’exemple du Chili dans les années 80, pas une retraite par points dont belges et suédois ont déjà goûté et qui a montré qu’elle était injuste.
    Cette réforme concernera tous les salariés, du public comme du privé; nous serons tous broyés et enfin égaux dans une injustice flagrante. Quelqu’un du privé ayant travaillé durant 44 ans comme simple maçon ou vendeur se retrouvera à la retraite avec autant qu’un glandus qui n’aura rien fait durant toute sa vie hormis vivre au dépens de la société, via le RMI puis le RSA et sa suite. Est-ce normal et logique ?

    Aussi, mes questions sont les suivantes: C’est bien beau de crier à l’abject attitude de la CGT et des grévistes, au fait qu’ils ruinent le pays, chose qui est vraie, mais que font ces gens-là, ceux qui crient enfer et damnation sur la CGT Et grévistes, pour lutter contre cette réforme ? Courbent-ils l’échine en se disant qu’ils ne sont pas concernés, comme j’ai entendu certains retraités, étant alors égoïstes au point de ne pas penser à leurs enfants ? Quelles solutions plus adéquates proposent-ils à la CGT et aux grévistes pour lutter contre cette réforme ?
    Pour ces deux questions, je n’ai rien entendu que ce soit dans les médias classiques ou de ré-information, mais je suis preneur de vos avis.
    Bien sûr, si vous n’en avez pas, j’estime que vous n’êtes pas aptes et en situation appropriée pour critiquer cette grève et la CGT, sauf si vous cautionnez la réforme du micron mignon.

    En clair, si vous n’avez pas d’autres solutions à proposer pour lutter contre cette réforme des retraites, inutile de réagir. Assumez !

    • Je vous présente à toutes et à tous mes plus sincères voeux pour cette année 2020 qui nous rapproche un peu plus de la fin de ce que j’espère n’être « qu’1quennat ».

      C’est ainsi que je suis 100% en phase avec Stéphane B. dans le soutien des grévistes qui sont loin d’être exclusivement des « CGTistes » mais qui pourraient bien, sans renfort ou coup de pouce de l’opinion, concéder le match nul en conservant une bonne part de leurs avantages tout en permettant au gouvernement de passer cet « ersatz de réforme » (pire scénario double peine).

      Toute la droite (la vraie) appelait à se rapprocher de Bashar et de Poutine pour combattre le « pire du mal », l’état islamique, c’etait une evidence car l’union fait la force dans tous les combats et là, je donne du crédit à la CGT dans la convergence des luttes. C’est ainsi qu’à l’inverse, le gouvernement ne fait que diviser ses opposants en les caricaturant pour creuser les clivages afin d’éviter tout rassemblement.
      La gauche et ses idées ont infligé des défaites à la droite que par des unions d’idées mais aussi en agglomérant les rejets de ses principaux adversaires.

      Qui aurait pu croire, en 2010, que « Flamby » serait le prochain président ?
      Combien à gauche, en 2010, rêvaient de faire sauter « Sarko » ?
      Le Sarko-bashing n’a-t-il pas créé la défaite de la droite en 2012 ?
      Qui, à l’automne 2016, annonçait que Fillon serait battu à la présidentielle et que le futur président serait « Manu » ?

      Allons allons ! Très chers lecteurs de ce formidable blog rendu possible et réformé (réellement) suite à l’avènement de Jupiter, par ce génialissime Christian, soutenons cette chienlit qui a, en son temps, fait plier un certain Général.
      Il ne pourrait en être autrement pour ce réformé de service militaire suite à la suppression de la conscription par son prédécesseur « chichi » et qui a pourtant arboré un bon nombre d’uniformes de nos armées lors de sa tournée des popotes de debut de mandat. Les déguisements lui vont si bien à cet imposteur d’acteur de théâtre qui je l’espère, avec sa troupe, feront beaucoup moins d’entrées en mars 2020 et surtout au printemps 2022.

      Souvent quand la situation est irrécupérable, il vaut mieux raser et reconstruire…

      Comment pourrait-on soutenir:
      -Une réforme qui était universelle mais qui ne l’est plus.
      -Une réforme qui allonge la durée de cotisation, donc l’age des cotisants alors que le problème du travail des seniors n’est pas résolu, ce qui ralentirait probablement l’entrée des nouvelles générations auxquelles on demandera de cotiser plus longtemps.
      -Une réforme plus juste mais qui accentue l’écart entre les régimes spéciaux et le régime général.
      -Une réforme qui donne la certitude à la majorité des employés du privé qu’ils vont servir de variable d’ajustement pour garantir à tous, peut-être même à ceux entrés en France tardivement, de beneficier d’une retraite minimum apres avoir bénéficié de l’AME et/ou de la CMU.
      -Une réforme qui ne permettra qu’aux plus aisés de capitaliser leur propre retraite et qui justifie donc une entrée progressive suivant l’age.
      -Une réforme qui va au final coûter plus cher que le régime actuel donc qui est devenue un non-sens.

      S’il est sûr de sa réforme, il doit l’expliquer clairement et la soumettre, s’il a appris de la crise des gilets jaunes, aux électeurs. Au moins, ce ne sera pas une reculade
      Il pourra éventuellement rejeter la faute sur une mauvaise concertation entre gouvernement et partenaires sociaux, aura tenté de réformer et pourra se targuer d’être un démocrate.

  6. Meilleurs vœux pour 2020 : santé, force et courage pour affronter cette année jour après jour.

    Il parait que 2020 sera un excellent millésime d’après l’un de mes amis (et paraît il une blague qui court sur les réseaux sociaux : parce que 2000 vins, cela ne peut qu’être formidable.

    Sinon, j’ai bien peur que nous ayons de nombreux gagnants : zupiter, les syndicats, les minorités agissantes, les égalitaristes, les adorateurs de Ste Greta….

    Mais, oui une bonne chose : nous serons, pour une fois, les premiers sur le podium international de ceux qui ont eu le plus de gagnants.

    Ah , je veux souheiter à tous longue vie à mon blog préféré et à son créateur.

    Amicalement à tous les intervenants qui nous permettent d’échanger et grâce à ces échanges d’apprendre, de réfléchir et donc d’avancer. (sans marcher, hein, surtout pas, et pas vers un mur, ni sur l’eau !!!)

  7. Une bonne année a vous tous !

  8. Bonne année à tous et merci à Christian pour son blog

  9. Ecoutez bien cette vidéo et faites la suivre!

    https://www.facebook.com/nicolasdupontaignan/videos/1009534492756222/?notif_id=1577897609969646&notif_t=live_video

    Les français voulaient des réformes?
    Ils vont en avoir.
    C’est une catastrophe et les c.ns refusent de voir la réalité!

    Pas la peine de se congratuler avec les vœux de la bonne année! C’est micron et ses amis qui se frottent les mains en faisant les comptes!
    Il sera bien récompensé, il remplit le cahier des charges pour lequel il a été élu!

  10. maria-miguel Bechet dit:

    Bonne Année à tous et merci Christian pour ce blog qui nous donne l’espoir que tout n’est pas perdu pour notre pays.

  11. Bonne année Christian, merci pour le Blog, et bonne année à tous !

  12. Bonne année a tous…

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *