Ils ont osé normaliser le halal !

Publié par le 25 Sep, 2017 dans Blog | 8 commentaires

Ils ont osé normaliser le halal !

L’islamisation de la France est en marche !

– On le voit dans les rues avec l’augmentation évidente du nombre de femmes voilées …
– On le voit sur les plages avec l’offensive burkini …
– On le voit à l’école avec les repas de substitution …
– on le voit dans les piscines (de gauche !) avec les horaires spécifiques réservés aux femmes …
– On le voit dans certains quartiers de Paris où la djellaba et le hijab règnent en maitres …

Mais tout cela se faisait petit à petit sans qu’aucun cadre règlementaire ou juridique ne contrôle les choses. Cela ne pouvait pas durer et l’Administration a décidé d’agir …

Et c’est l’Association française de normalisation (AFNOR) qui s’y est collée en normalisant, devinez quoi ?

Le Halal !!!

C’est l’objet de cet article extrait du Bulletin Hebdomadaire d’André Noël n°2531 paru le 25 septembre 2017 :

Quand l’Afnor prétend définir ce qui est halal

C’est une curieuse démarche qu’a entreprise l’AFNOR (Association française de normalisation.) Comme son nom l’indique, elle est chargée de certifier pour les consommateurs que les produits ont été élaborés conformément à des normes techniques, hygiéniques ou de sécurité. C’est un organisme public placé sous la tutelle du ministère de l’Industrie. Il est donc censé être laïque.

Or, le 15 septembre, elle a publié la première norme française pour les aliments halal transformés. Elle définit des processus de fabrication, des recommandations à suivre « pour permettre aux industriels de conduire leur analyse des risques en identifiant les étapes critiques qui pourraient rendre leur production non halal » ! De quoi se mêle l’Afnor en donnant des recommandations pour éviter que des produits soient « non halal » ? D’autant que cela va très loin. L’Afnor définit une méthode de production unifiée halal en aval, de la matière brute au produit transformé, qu’il s’agisse de conserves, de plats préparés, de charcuterie, ou encore de confiseries.

Cette norme toutefois n’est pas obligatoire, c’est juste une recommandation. Encore heureux qu’il n’y ait pas de sanction prévue ! On avait cru comprendre que cela relevait des autorités religieuses musulmanes ! L’AFNOR explique que cette norme a été mise sur pied à la demande d’industriels français de l’agro-alimentaire en vue de faciliter l’exportation de certains produits dans les pays musulmans. Il ne s’agirait nullement de religion mais d’économie.

Mais la certification halal, de la mosquée de Paris ou d’une autre instance religieuse,
ne suffirait-elle pas au Maroc, en Tunisie ou en Algérie notamment ?

Pour une fois, nous sommes d’accord avec le Conseil français du culte musulman (CFCM) qui le 18 septembre a dénoncé « avec la plus grande fermeté » la publication de cette norme qu’il qualifie de « manoeuvres d’ingérence » dans « la définition du halal. » Laquelle doit être, affirme le CFCM, « du ressort exclusif des instances religieuses musulmanes ». Le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, s’est « vigoureusement élevé » le même jour « contre la prétention de cet organisme laïc et civil, non religieux. »

L’AFNOR a obtenu un résultat que l’on croyait impossible :
faire l’unanimité des nombreuses obédiences musulmanes … contre elle !

L’AFNOR travaillerait sur d’autres sujets de normalisation :

  • Longueur des robes,
  • Surface de visage autorisée à la vue,
  • Gradation des sanctions à appliquer aux femmes désobéissantes,
  • Etc …




8 Réponses à “Ils ont osé normaliser le halal !”

  1. je vais dire, qu’en même temps, cela permettra de constater ce qui est halal et de le boycotter, ce qu’on ne peut pas faire actuellement, puisqu’on ne sait pas ce qui est halal ou pas!
    (je boycotte déajà (et le dit haut et fort devant les rayons), Nestlé, Lipton and Co pour gommage des croix sur certains de leurs produits (je boycotte la marque et pas que les produits en question)

    Moi, j’aimerai une norme certifiée NON HALAL.

    En effet, en bonne chrétienne, je veux pouvoir respecter les directives des Evangiles, à savoir St Matthoieu et St Paul : je ne veux pas manger un produit sacrifié ou béni au nom d’une idole (violente qui pus est), sauf si je suis reçue chez des amis, ce qui est alors autorisé, sachant que ce qui entre en moi, sera alors deshalalisé, si je puis dire!

    Je plaisante à peine, car si je suis croyante, je ne suis pas idéologue mais en colère perpétuelle refusant cette discrimination positive qui discrimine donc tous les autres et surtout refusant avec force la collaboration avec ceux qui « vont jusque dans nos bras égorger nos fils et nos compagnes et compagnons » (à coups de camions fous, de casques de motos ou de couteaux déséquilibrés),

    ….Et veulent nous imposer leurs cultures et religions plus que moyenâgeuses, ce que les collabos en question acceptent pour quelques dollars de pétrole ou des dessous de tables conséquents payés par les Sieur Soros et compagnie.

    J’espère que cette norme permettra à tous de ne pas avaler le halal (donc payer la cotisation halal) des rogatons que ne mangen pas notre diversité enrichissante.

    j’en suis honteuse (encore que), mais ne puis plus supporter ces entorses à
    —notre laïcité,
    —notre liberté (de manger à notre convenance, de croire à des idées différentes de nos envahisseurs ou aux bobos de service),
    —notre égalité
    Certains sont plus égaux que d’autres, comme l’a dit si bien Coluche, grâce à la discrimination positive),
    —et la fraternité :
    les occidentaux ne pouvant pas être les frères des autres peuples et cultures, tant ils sont mauvais, des rien-sur-les-quais-de-gare, des cyniques, des fainéants, des illettrés, qu’on ne peut considérer comme frères… (Je passe sur la couleur blanche qui est abjecte, bien évidemment…)

  2. Encore une trahison.

    La norme, non obligatoire, s’impose petit a petit.

    J’ai enormement de doute, quand a l’excuse pour la facilitée pour l’exportation de ces « aliment a tendance religieux », ce n’est que du baissage de pantalon, comme d’habitude, ou des idiots qui ne comprennent pas grand chose, ou complice du grand remplacement.

    • Vrai.
      mais comme je l’explique dans mon commentaire ci-dessus, cela nous permettra de boycotter toutes les marques qui font du halal et que nous ne connaissions pas comme telles;

      Nous avons déjà gagné une manche avec certains fournisseurs de yaourts. Nous allons ainsi pouvoir gagner encore quelques batailles… jusqu’à ce que nous gagnions la guerre.

      Nous avons une excellente boite à outils (meilleure que celle d’un certain fFlanby): nos sous, notre oseille, notre fric… qui n’iront pas enrichir tous ces collabos. Et, croyez moi, si nous le faisons tous, ils plieront. Ils aiment trop l’argent (des autres)!

  3. Le hallal est déjà bien présent dans la vie courante, et bien des collectivités s’y mettent « en douce ». Tout ça par « principe socialiste de précaution », pour ne pas froisser les « communautés ».
    A la Réunion, il y a des musulmans, et des tamouls qui eux ne mangent pas de boeuf : moralité, sur les avions, on ne sert que « des plats consensuels » à savoir poisson, ou poulet, et sans ce cas, du poulet hallal, bien sûr ! ça me met en rogne à chaque fois que je voyage 🙂
    On peut commander un « repas gastronomique » moyennant un supplément, pourquoi cette option n’existe-t-elle pas pour le hallal, qui ne concerne qu’une minorité de la clientèle ?

  4. Et puis, que vient faire l’état et sa réglementation à la noix dans un sujet qui ne le concerne pas ? à quand une norme sur la taille des hosties, le degré du vin de messe ?

    • Il y en a bien sur la courbure des concombres…
      NORME CEE-ONU FFV-15 concernant la commercialisation et le contrôle de la qualité commerciale des CONCOMBRES ÉDITION 2010
      Ils doivent être:

      Bien développés;

      Bien formés et pratiquement droits (hauteur maximale de l’arc intérieur: 10 mm
      pour 10 cm de longueur du concombre).

      Sans doute que certaines formes et tailles ne sont pas halal?…
      (Le Cheikh Al-Qardawi) aurait émis une fatwa interdisant aux femmes musulmanes le droit de toucher une banane ou un concombre dans les années 2010. Fatwa controversée par certains milieux musulmans qui considèrent que c’est une fake-new.)

      Chez les soignantes, on préfère les carottes -en réf à la Petite Charlotte- et, là, ce n’est pas encore halal! génial non?
      (humour caustique envers certains dictats religieux exotiques et barbares qui commencent sérieusement à m’agacer)

      Pour ma part, je pratique les réflexions à voix haute devant les étals, en disant à voix haute le pourquoi de mon boycott!
      (exemple : je dis à mon conjoint, devant le rayon frais, tout fort : « Tu ne prends pas de produits Nestlé : je refuse de voir entrer chez moi des produits halal! »
      idem pour « Charal » ou « Doux »

      Oh, je pense que nous allons avoir plus qu’une norme: une interdiction!
      Comment? Boire du vin (alcool) à la messe… mais allons, cela pourrait indisposer certaines cultures opprimées par l’occidental blanc (cela va de soi)!
      Vite il faut le supprimer!

  5. le changement de population est flagrant dans le 93,je ne croise que des femmes voilées, des femmes en boubous africains, des femmes en burqas, des hommes barbus.
    Dans la police changement flagrant aussi dans les équipages des bacs ,personnes de couleurs et d’origine maghrébine
    Les hôpitaux, les labos idem, lorsque nous les Français d’origine devons nous y rendre nous faisons tâche
    Plus de charcuterie, toutes les boucheries sont hallal (centre commercial beausevran)
    Chaque fois qu’un Français déménage le pavillon ou l’appartement est repris par une de ces personnes dans ma rue nous ne sommes plus que 2 résistants Français.
    Des familles nombreuses, des enfants qui hurlent et jouent dans les rues jusqu’à pas d’heure, pour le moment je tiens le coup mais jusqu’à quand. Je ne vous parle même pas des écoles, collèges ou lycées du département, il suffit de passer devant les sorties d’écoles, il n’y a quasiment plus d’enfants blonds aux yeux bleus, c’est dramatique
    dans les super marchés la place faites au hallal est de plus en plus grande, méfiance il faut faire très attention
    Je sens que ça va mal finir, ils nous détestent, ils provoquent

  6. le halal adopté dans les Hauts de seine…
    (tandis que l’ONU condamen le généocide des chrétiens et « autres minorités religieuses » par les islamistes)

    Voir sur l’observatoire de la christianophobie (christianophobie qui n’existe pas, comme chacun le sait : encore une fake-new)

    « Clichy : prière de rue musulmane appelant à détruire tous les chrétiens !
    ________________________________________

    L’affaire fait grand bruit ! Majid Oukacha a mis en ligne, vendredi 22 septembre, une vidéo tournée à Clichy (Hauts-de-Seine) le même jour. Il s’agit d’une prière de rue de musulmans devant la Mairie… Les musulmans n’ayant pas été dispersés, comme ils auraient dû l’être par la police se contenant de régler placidement la circulation, c’est donc qu’ils y ont été autorisés par la mairie ou par la préfecture… Vous découvrirez la vidéo ici. Mais ce problème se double d’un autre que j’estime encore plus grave, beaucoup plus grave. L’imam qui dirige cette prière du vendredi des musulmans, psalmodie le verset 36 de la sourate 9 du coran, dans lequel on peut lire : « Combattez [dans le sens de jusqu’à leur extermination] les associateurs [les chrétiens ceux qui associent d’autres dieux à dieu, proclamation anti trinitaire] sans exception [dans le sens de totalement], comme ils vous combattent sans exception. Et sachez qu’Allah est avec les pieux. »
    Aldo Sterone, qu’on ne présente plus, y a consacré dans la foulée une vidéo particulièrement explicative et instructive. Je me permettrai, toutefois, un correctif. Aldo Sterone fait brièvement allusion dans son commentaire improvisé au fameux « Tuez les tous » imputé au légat Arnaud de Montfort lors du siège de Béziers dans la campagne contre les cathares de 1209. Cette (trop) fameuse déclaration est apocryphe… À ce détail près, la vidéo d’Aldo Sterone est à découvrir et à partager.
    Nous attendons les poursuites qui s’imposent contre cet appel au meurtre des chrétiens, de la part de la Mairie, de la Préfecture ou du Parquet. Vous pouvez, courtoisement, écrire au maire de Clichy ici ! »

    Bref, encore de la discrimination positive, sans aucun doute : ces pauvres petits sont des victimes des hideux, sournois, méchants français chrétiens, bouddhistes, juifs…

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *