Immigration, bientôt l’heure de vérité ?

Publié par le 4 Juin, 2020 dans Blog | 9 commentaires

Immigration, bientôt l’heure de vérité ?

Après un an de Gilets jaunes, après des mois de grève contre la réforme des retraites, après la catastrophe sanitaire du coronavirus, voici que l’affaire George Floyd est instrumentalisée par certains politiques d’extrême gauche et par des associations racialistes, et a débouché, avant hier, sur une manifestation très importante (20 à 25 000 personnes) émaillée de violences.

Ce matin, dans l’émission L’heure des Pros de Pascal Praud sur CNews, un policier du syndicat SGPA Police, Yves Lefebvre, est intervenu, d’une part pour expliquer la technique d’immobilisation au sol utilisée par la police française et d’autre part pour exprimer sa vive inquiétude pour l’été qui arrive.

Il nous prédit très clairement l’explosion des banlieues.

Sa voix porte car on a affaire à un syndicaliste responsable aux paroles mesurées.

Je vous laisse avec l’équipe de Pascal Praud. L’intervention du policier démarre 3 minutes 10 après le début (désolé, je n’ai pu retirer la pub !).

Si l’explosion se produit, la gauche en portera, au premier chef, la responsabilité.

  • Depuis des décennies, elle a interdit tout débat sur l’immigration,
  • Elle a favorisé l’immigration pour des raisons électorales,
  • Au nom du droit à la différence, elle a interdit l’assimilation au profit du communautarisme,
  • Elle n’a cessé de victimiser les descendants des immigrés et de forcer la France à une repentance perpétuelle,
  • Elle a nourri une multitude d’associations soi-disant anti-racistes qui ne font qu’attiser les frictions entre les communautés.

Mais la droite n’est pas pour autant sans responsabilité. Par lâcheté, la droite républicaine a courbé l’échine devant les diktats de la gauche et des médias. Elle s’est laissée phagocyter par le centre mou et son électorat de droite l’a quittée pour l’abstention ou le Rassemblement national !

La France pourrait-elle se relever d’un été de violence après toutes les catastrophes qu’elle vient déjà de subir ?

Merci de tweeter cet article :





9 Réponses à “Immigration, bientôt l’heure de vérité ?”

  1. Christian 54 dit:

    Le danger vient toujours du même côté, il se renforce. Ceci n’empêche absolument pas nos gouvernements, de plus en plus aveugles, de persister voire de s’enfoncer dans l’erreur.

    • Vicento80 dit:

      Non ils ne sont pas aveugles. Hollande a clairement parlé de sécession dans le bouquin des deux « journalistes » du Monde.

      Donc ils ne font rien et persistent en toute connaissance de cause.

      Pour l’extrême gauche, cest clairement à dessein pour provoquer l’insurrection et détruire le système.
      Mais pour les autres : gagner du temps le temps de réarmer ? Je n’y crois pas un instant. Couardise ? Possible. Cynisme électoraliste ? Possible aussi. Choix délibéré pour provoquer un état d’urgence permanent qui leur permettra de récupérer tout les pouvoirs ? Pas à exclure non plus.

  2. Richard Mauden dit:

    Causeur : Plus de 5000 clandestins ont défilé samedi dans Paris malgré l’interdiction de la préfecture. La manifestation n’a pas été réprimée. Un tel laxisme démontre que le gouvernement n’entend pas infléchir une politique migratoire folle, selon Yves Mamou. Le 30 mai, plus 200 organisations gauchistes et antiracistes ont organisé librement, sans aucune répression policière, une manifestation de quelques milliers de sans-papiers, au mépris de l’interdiction faite à cette manifestation de se former et au mépris de l’interdiction sanitaire de se regrouper au-delà de dix personnes. C’est la démonstration terrible que le pouvoir politique considère les sans-papiers comme dans son camp ! Comme toutes les manifestations de sans-papiers, celle-ci était une provocation gauchiste et indigéniste. Ses organisateurs ont voulu montrer que les règles communes ne s’appliquent pas aux étrangers entrés illégalement dans le pays, et que ces étrangers en situation illégale ont des droits supérieurs à ceux des citoyens qui résident légalement dans le pays.
    Et la provocation a réussi, car Macron a laissé faire sans quasiment intervenir. Le laxisme avec lequel cette manifestation d’immigrés sans-papiers a été traitée est nul. Macron parle de rebâtir notre souveraineté économique, il parle de produire en France, mais cette stratégie nationale peut-elle s’effectuer avec une main d’œuvre mercenaire, déqualifiée, sous payée et qui n’adhère à aucune des valeurs d’une nation souveraine ?
    Causeur : L’étrange suicide de l’Europe : Immigration, identité, Islam. Macron a laissé des migrants illégaux manifester en plein Paris par milliers, malgré l’interdiction. Samedi 30 mai, des milliers de sans-papiers ont défilé dans les rues de Paris pour demander leur régularisation. Traduction : Samedi 30 mai, une foule étrangère présente au mépris de nos lois sur notre sol a organisé une démonstration de force dans notre capitale pour imposer ses exigences à la République, contre la volonté du peuple souverain.
    Nous savons tous qu’un référendum qui demanderait s’il faut les expulser ou les régulariser aboutirait à leur expulsion. Avec la complicité des associations habituelles, mais aussi des pouvoirs publics qui ont laissé faire, alors même que pour les Français les rassemblements de plus de 10 personnes sont interdits.
    Où étaient les rodomontades du préfet Lallement ? Faut-il rappeler les milliards d’euros versés par la France à des étrangers au titre de multiples aides, alors qu’elle endette jusqu’à nos petits-enfants pour tenter de relancer l’économie, qu’elle manque d’argent pour les hôpitaux, les écoles, les infrastructures, pour ses propres citoyens. Mais le gouvernement a choisi de laisser faire cette manifestation officiellement interdite.
    Une telle démonstration de faiblesse ne peut qu’inciter toujours plus de migrants à venir s’imposer en France, et persuader un peu plus les Français qu’ils ne peuvent pas compter sur les pouvoirs publics pour défendre l’un de leurs droits les plus fondamentaux, le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.
    Causeur : L’immigration coûte beaucoup plus que 6,57 milliards d’euros à la France. Dans un rapport, la Cour des comptes analyse le coût de l’entrée, du séjour et du premier accueil des personnes étrangères en France pour 2019. Un montant de 6,57 milliards d’euros y est avancé. Cette estimation est relayée par la presse et de nombreux élus comme représentant le poids total de l’immigration pour les finances publiques.
    En réalité, cette somme ne constitue qu’une petite partie de l’ensemble et son istrumentalisation témoigne d’une totale méconnaissance du sujet. La Cour des comptes ne dit pas que l’immigration a coûté 6,57 milliards d’euros en 2019. Les magistrats ne se sont pas intéressés au coût global de l’immigration pour les finances publiques. Leur analyse se concentre sur les procédures et dispositifs, les seuls prévus par le code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile. Les grandes masses budgétaires en sont donc explicitement exclues : dépenses sociales, assurance maladie, retraites et l’ensemble des aides sociales de droit commun (type RSA et APL), dépenses liées à la justice et à la politique de sécurité, dépenses des collectivités territoriales comme la prise en charge des mineurs isolés, etc. Le montant minimisé de 6,57 milliards d’euros est extrait d’un document budgétaire qui sous-estime grandement les coûts de l’immigration et qui présente de nombreuses approximations, incohérences et lacunes qui le rendent inexploitable.
    Alors, que peut-on attendre de ces gens-là, ces idéologues adeptes de la religion du mensonge ?
    Comme le dit si bien H16 : Ce pays est foutu !
    Assurément, tout ça va mal finir !

  3. On ne reprime que les séditieux, les factieux, les foules HAINEUSES, ceux qui peuvent et surtout qui DOIVENT raquer pour que les organisateurs de ces manifs puissent conserver leur siège ou le financement de leurs associations, subventionnées par l’impôt, « bizness is bizness » !!!

  4. Je cite:
    Si l’explosion se produit, la gauche en portera, au premier chef, la responsabilité.

    Jamais la goche fera une telle chose, elle est au dessus de ce genre de probleme et preferera accusé les autres qu’elles meme.

  5. Vicento80 dit:

    Cher Christian
    En ligne à 100% avec votre article.
    J’ajouterais toutefois à votre liste des méfaits de la gauche un point qui me semble essentiel : la Justice. La Gauche est totalement responsable du désarmement total de cette institution autrefois réputée pour sa sévérité.
    Dans le contexte actuel, nos policiers et gendarmes font un travail remarquable, malgré quelques brebis galeuses et quelques bavures évitables. Mais vu la violence à laquelle ils sont soumis au quotidien, ils démontrent dans l’ensemble un sang-froid à saluer.
    Simplement si la Justice faisait son travail, on le niveau de violence diminuerait et donc la réaction inverse aussi. Si la Justice ne renvoyait pas systématiquement dans la nature les délinquants multirécidivistes, si elle prononçait de vraies peines de prison qui ne sont pas a chaque fois ŕéduites de moitié, si on expulsait de France les délinquants étrangers et clandestins déboutés du droit d’asile… mais il faudrait pour cela construire des prisons et ça la gauche y a toujours faut barrage.

    • hijodearagon dit:

      elle a ( et une partie de la droite aussi ) surtout fait barrage à l’expulsion AUTOMATIQUE des criminels et délinquants étrangers ET récidivistes ,qui sont déjà une des causes de surpopulation carcérale , donc du manque de places . Mais bon nombres de politiques ( avant LREM ) étaient avocats ( dont Sarkozy ) , juges et n’avaient aucun intérêt à tuer la poule aux oeufs d’or .

  6. Marie SIMON dit:

    TRUDEAU un genou à terre … Peut-on m’expliquer tous ces individus tellement pressés de mettre un genou à terre (belle image) de mon temps celui qui mettait un genou à terre n’était pas fière de s’être trouvé dans cette situation mais bon …

    Peut-on m’expliquer pourquoi ne l’ont-ils pas fait en mémoire de Kylian 4 ans, Yanis 4 ans, Laura 13 ans, Brodie 11 ans ….Trudeau et tous les autres y compris les Mélenchon et consors seraient bien incapable de mettre un événement sur ces enfants qui n’avaient pour torts se profiter de la vie qui leur fut retirer … Rappelez vous un certain mois de juillet à Nice
    HONTE A EUX –

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *