Immigration : les chiffres qui font peur !

Publié par le 31 Oct, 2018 dans Blog | 5 commentaires

Immigration : les chiffres qui font peur !

Le débat sur l’immigration a été interdit par la gauche
avec la complicité des médias depuis des décennies.

Encore aujourd’hui, en pleine crise migratoire en passe de détruire l’Europe, les grands médias font profil bas sur tous les problèmes liés à l’immigration.

Beaucoup de faits divers, notamment à l’étranger, mettant en cause des migrants, sont censurés par la presse.

« Cela pourrait profiter aux extrêmes ! »

Pourtant les chiffres associés à l’immigration en France sont très inquiétants. Voici une lettre ouverte au gouvernement sur la question de l’immigration transmise par Valérie Boyer, Secrétaire générale adjointe des Républicains. Elle est riche de chiffres qui peuvent légitimement inquiéter :

Question écrite sur la lutte contre l’immigration

Valérie Boyer appelle l’attention du Ministre de l’Intérieur sur l’augmentation spectaculaire en France de l’immigration.

Pour l’année 2017 la France a délivré 262 000 titres de séjour, soit une hausse de 13,7 % sur un an.

L’immigration au titre du regroupement familial a pu bénéficier à 91 070 personnes, et l’immigration professionnelle a quant à elle progressé fortement de 20,5 % représentant ainsi 11 % des titres délivrés.

C’est aussi plus de 100 412 demandes d’asile qui ont été enregistrées avec 35,8 % de ces demandeurs ont obtenu un statut de réfugié.

Il est indispensable de rappeler que 90 % des déboutés d’une demande d’asile demeure quand même sur le sol hexagonal.

Concernant les profils de ces demandeurs d’asile, en 2017 les Albanais étaient la première nationalité représentée avec 7630 demandes, ainsi que la plus forte proportion de personnes hébergées dans les centres d’accueil pour demandeurs d’asile.

L’immigration a bien un coût que nous devons cesser d’ignorer, comme le démontre notamment le fonds social d’investissement de 200 millions d’euros qui a été mis en place par une filiale de la Caisse des dépôts.

Pour l’année 2017, l’Agence Français du développement a engagé plus de 10,4 milliards d’euros pour financer différents projets dont un peu moins de la moitié concerne l’Afrique, avec 44 des 52 pays africains qui ont bénéficié de cette aide.

Nous ne pouvons plus fermer les yeux face à ce phénomène qui repose en grande partie sur un trafic à échelle mondiale.

Le groupe d’Action financière internationale (le Gafi) les profits du trafic d’être humain entre 201 1 et 2016 ont été multipliés par 6, pour un bénéfice total de 150 milliards d’euros.

Selon l’ONU 84 % des personnes victime de traîtres d’êtres humains sont des femmes.

Cette tendance inquiétante laisse présager une immigration massive qui aura des conséquences dévastatrices sur notre modèle économique et social.

La mission « immigration, asile et intégration » voit ses ressources augmenter de façon considérable pour l’année 2019 (+ 22,7%, ce qui correspond à 313 millions d’euros supplémentaire en crédits de paiement en comparaison avec 2018).

Mais soyons transparents sur cette hausse. L’enveloppe consacrée à l’intégration et à l’accès à la nationalité française sera doté de 132 millions d’euros supplémentaires.

L’Aide Médicale d’Etat va elle aussi augmenter de 6 %, soit un budget total de 935 millions d’euros.

Valérie Boyer souligne que le projet de loi de finances de 2019, prévoit près de trois milliards d’euros pour l’aide publique au développement, soit une augmentation de 4 ,85 %. La France étant déjà selon l’OCDE le 5 ème contributeur mondial dans ce domaine.

Au-delà de ces diverses augmentations, nous pouvons considérer que la hausse globale du budget de cette mission est la conséquence directe de la crise migratoire actuelle. Ce budget en hausse s’apparente avant tout à un appel d’air et il reste de nombreux angles morts.

Le Gouvernement ne donne aucun moyen à I’OFPRA pour réaliser ses objectifs alors que son activité augmente de 17 ,8 %.

Seulement 10 ETPT supplémentaires pour recruter des effectifs dans le cadre de l’expérimentation menée en Guyane.

Concernant le coût de la prise en charge d’un mineur étranger au titre de l’aide sociale à l’enfance (ASE) atteint 50.000 euros par jeune et par an, alors que la contribution de l’État ne dépasse pas 1 250 euros par mineur. Chaque année, les départements assument 25.000 cas, soit 1,25 milliard d’euros.

De plus, certains mineurs déboutés dans un département se rendent dans un autre département pour tenter une nouvelle évaluation. Selon le rapport Doineau du Sénat la part des évaluations concluant à la minorité et à l’isolement est aujourd’hui proche de 40 % à l’échelle nationale et ne dépasse pas 15 % dans certains départements.

Dans les Bouches-du-Rhône, on accueille 500 enfants. Cela représente un budget de 20 millions d’euros.

Bien sûr les départements sont prêts à prendre leurs responsabilités, encore faudrait-il que l’État fasse de même.

Enfin il est inquiétant de voir que rien n’est véritablement mis en oeuvre pour diminuer notre immigration légale et surtout pour lutter contre l’immigration clandestine.

Face à l’urgence de cette situation Valérie Boyer aimerait savoir ce que le Gouvernement compte faire afin de réduire ces trafics d’êtres humains.

Valérie Boyer.

Merci de tweeter cet article :





5 Réponses à “Immigration : les chiffres qui font peur !”

  1. Ouaip et même le collomb s’en alarmé en février 2018
    lefigaro.fr/politique/le-scan/2018/10/31/25001-20181031ARTFIG00146-quand-collomb-faisait-le-lien-entre-immigration-et-insecurite.php

  2. Une immigration voulue par les bobo bien a l’abri de l’insecurité dans leur quartier.

  3. Mais cela ne durera pas car Collomb l’a avoué après avoir annoncé son départ, nos elites des forces de l’ordre le savent depuis longtemps que l’affrontement est inéluctable.

    Le clip de propagande du parti « présidentiel » montre bien que les français ont propulsé au pouvoir des néophytes de la politique qui sont en train de provoquer une rupture diplomatique au sein de l’Europe en opposant sciemment les camps « populistes » et « progressistes » comme « Jupiter » aime les nommer.
    Il joue a « Risk », en bombant le torse, il joue avec l’avenir de la France et du peuple français, il joue avec l’avenir de l’Europe et du peuple européen, il joue pour rentrer dans l’HISTOIRE, bref il joue comme un gamin trop gâté avec le feu (veuillez bien m’excuser pour l’anaphore hollando-macronienne) !!!

    Je crois meme qu’en continuant de la sorte, il va provoquer un conflit mais pas comme celui qu’il connait si bien et donc auquel il aime faire référence par sa seule qualité de conteur, comme si le peuple français avait élu Alain Decaux Président en limogeant Pierre Repp.
    Mais « Manu », Visegrad ne veut pas envahir l’Europe mais veut juste ne pas être envahi et rester souverain. Orban, Salvini et consorts ne veulent pas exterminer des peuples, ils veulent juste contrôler l’immigration dans leur pays.
    Alors « Manu » tu t’enflammes un peu, et tu aurais dû suivre des cours particuliers auprès de grands diplomates au lieu de les corneriser, écouter les professionnels de la strategie militaire comme l’ancien CEMA, le Général de Villiers qui t’aurait envoyer prendre des cours au CID (collège inter-Armées de défense).
    Mais par manque d’humilité tu préfères te comporter comme, en son temps, Slobodan Milosevic (ancien banquier) qui s’était opposé à la dislocation inéluctable de la RFSY (republique fédérative socialiste de Youvoslavie).
    En effet, cette fédération dirigée, certes, par le parti communiste mais confrontée à une grave crise économique, sociale et ethnique identitaire (mixité entre orthodoxes, catholiques et musulmans) comme l’est actuellement l’Europe avec les diverses poches de migrants, francais de confession musulmane, intégristes et djihadistes tout comme la RFSY avait des poches de réfugiés et installés albano-musulmans.

    Je pense « Manu » que ce conflit colle plus à l’avenir possible de l’Europe si on braque les dirigeants démocratiquement élus de la communauté européenne en les qualifiant de nazis et si l’on s’oppose aux peuples electeurs en les qualifiants de « populistes » tout en s’autoproclamant « progressistes ».

    Le pouvoir est grisant mais s’exerce avec une certaine gravité qui demande de la retenue dans les propos et les actes, on ne joue pas avec une arme chargée et encore moins dans une poudrière.
    La cohérence est qu’il faut régler les problèmes dans son pays plutôt que de vouloir sauver l’Europe. Désarmons déjà nos quartiers a risque limitons les entrées de possibles opposants de l’intérieur avant de faire la leçon aux pays « encore alliés » qui ne font que mener la politique pour laquelle ils ont été élus.

    Comme avec le peuple francais, « Manu », tu es trop impulsif avec les autres dirigeants et peuples du monde entier, je dirai même virulent pour ne pas dire dangereux pour la paix.
    Il faut mettre de l’eau dans ton vin, tu peux t’entourer de bon conseillers, de livres traitant de diplomatie, de coachs en zenitude, manger du Quinoa ou arrêter les amphétamines, si tu n’ecoutes pas ton peuple, que tu l’affames, que tu l’insultes ou le maltraites, tu vas vers de grosses désillusions. Si tu fais de même avec les autres peuples, tu vas vers le chao exterieur et interieur à la fois.
    On implore pas la popularité, on ne ment pas ou ne triche pas pour la gagner, elle n’arrive qu’à ceux qui la mérite.
    On attend toujours que tu respectes tes promesses, ou les résultats de ce que tu nous improvises un peu plus chaque jour, à force de te disloquer de ceux qui:
    t’ont permis d’etre élu (Bayrou)
    ont compris que tu te fous de l’ecologie (Hulot)
    ont voulu t’ouvrir les yeux sur la Défense (de Villiers)
    ont voulu t’ouvrir les yeux sur l’insécurité (Collomb)
    ont voulu abuser de ta gentillesse (Benala)
    Le prochain c’est celui qui traite du chômage, du pouvoir d’achat, de l’immigration, …, etc.
    Je crois que le nouveau monde s’ ecroule comme un château de cartes et j’espère que cela ne coûtera pas trop chère au peuple des lumières qui préférerai attraper la « lèpre » plutôt que d’être envoyé au front pour qu’un prétentieux entre dans l’histoire.
    On guérit de la « lèpre » mais pas de la « mort pour la France » et c’est pour cela que l’on exerce le pouvoir avec serieux et gravité, pas comme des placements financiers ou la direction d’une start-up qui ne mettent en jeux que l’argent des contribuables et le job de ses collaborateurs.
    Car pour le job de l’autre côté de la route, c’est un mythe mais pourrait devenir une nécessité si la mise au pouvoir du courant « en marche » ne soit qu’une pietonnisation de la France « d’en bas » alors que les yachts et jets des riches ne sont plus taxés car ils ne font pas partie des richesses immobilières et que bien évidemment sont écologiquement compatibles avec la planète des bobos du nouveau monde.

  4. J’avoue être toujours sidéré quand je lis des montants comme 50000 EUR par an pour un mineur illégal. Quand on sait qu’en moyenne un salarié en France va toucher dans les 30000 euros bruts… Je ne sais pas comment on s’y prend…

  5. Jacques Dejean dit:

    UN BEAU MENSONGE
    Vous écrivez que « L’immigration au titre du regroupement familial a pu bénéficier à 91 070 personnes ». C’est un vrai mensonge : en 2016, ce sont 11005 personnes qui sont venues en France au titre du regroupement familial.
    Le regroupement familial n’est qu’une des mesures pour obtenir une carte « Vie Privée et familiale » : 89124 personnes ont obtenu cette carte en 2016.
    On peut trouver les vraies informations sur ce lien : https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2018/04/18/non-la-loi-asile-et-immigration-ne-prevoit-pas-d-etendre-le-regroupement-familial_5287247_4355770.html

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *