J’adorerais être de gauche …

Publié par le 23 Août, 2018 dans Blog | 8 commentaires

J’adorerais être de gauche …

Ce matin, je lisais un article de Jean-Paul Brighelli qui dénonçait un ancien prof devenu philosophe et prônant l’envahissement de la France par les migrants. Ce prof bien-pensant déclarait notamment :

« En 2060, grâce à notre révolution fraternelle, grâce aux migrants et à leurs descendants, nous pourrions être 200 millions. »

Une réflexion m’est soudain venue :

« Ah, si j’étais de gauche, comme tout serait plus facile ! »

Evidemment, immédiatement m’est revenu à l’esprit ce grand moment de télévision, que nous devons à Fabrice Luccini :

 Lucchini, président !!!

Que Fabrice Lucchini, soit loué pour ces paroles ! Elles nous vengent, nous pauvres hères de droite, qui brûleront probablement en enfer, de décennies de leçons de morale infligées par la gauche !

La vision de cette vidéo est jubilatoire car elle constitue, de la part de Fabrice Lucchini, une formidable claque à David Pujadas, représentant typique de la gauche bobo socialiste !

Oui, j’adorerais être de gauche :

  • J’adorerais manifester pour plus de mixité sociale dans tous les quartiers … Mais pas dans celui où j’habite !
  • J’adorerais défendre l’école publique, tout en continuant à mettre mes enfants dans le privé !
  • J’adorerais manifester avec l’Unef pour refuser toute sélection à l’université, mais en poussant mes enfants vers les Grandes Ecoles
  • J’adorerais promouvoir l’accueil des migrants, mais malheureusement mon 180 m2 à Neuilly est trop petit pour en héberger quelques uns !
  • J’adorerais me battre pour le Vivrensemble sans toutefois aller jusqu’au VivreToutPrès !
  • J’adorerais militer pour l’égalité absolue Homme-femme, tout en qualifiant de « religion de paix et de lumière » un islam qui discrimine les femmes !
  • J’adorerais stigmatiser l’extrême droite en le traitant de raciste tout en ignorant le racisme anti-blanc !
  • J’adorerais distribuer les richesses aux pauvres avant même de les avoir créées !
  • J’adorerais pouvoir déclarer sans rire : ça ne vous coûtera rien, c’est l’Etat qui paye !
  • Etc …

Mais comme dit Fabrice Lucchini :

« Etre de gauche, c’est tellement élevé comme vertu que j’y ai renoncé !  »

Car hélas, je ne suis qu’un salopard de droite !

  • Je ne crois pas à la mixité sociale imposée,
  • Je conteste l’Education nationale et son égalitarisme forcené et mortifère,
  • Je crois qu’un certain élitisme est bon pour le pays et je me battrai pour défendre la filière  Grandes écoles,
  • Je suis pour une vraie maîtrise de l’immigration et à court terme pour son gel temporaire,
  • Je ne crois pas au Vivrensemble avec des personnes qui ne peuvent s’assimiler dans la civilisation occidentale,
  • Je ne crois pas que l’islam soit compatible avec la République sans un nettoyage drastique de ses dogmes,
  • Je dénonce les extrémistes mais d’où qu’ils viennent, y compris d’extrême gauche,
  • Je suis borné : je pense qu’il faut créer les richesse avant de les distribuer,
  • Je suis réaliste et libéral et je sais que l’argent de l’Etat, c’est le mien !

Oui je suis vraiment un salopard de droite !

Et pire ! Je refuse de me soigner !

Merci de tweeter cet article :





8 Réponses à “J’adorerais être de gauche …”

  1. maria-miguel Bechet dit:

    Jubilatoire !

  2. Exellent.

  3. Ce qui est grave, Christian, c’est qu’une bonne partie des électeurs de droite est complexée par ce qualificatif, parce que si la gauche c’est le Camp du Bien, la droite, ne peut être que le mal ! Et, hélas, combien d’élus « de droite », LR notamment, courent derrière la gauche, à l’évocation du moindre problème de société : Calmels, Pécresse, Bertrand, sans oublier les néo-convertis, dits « constructifs » ! Ce sont là des gens qui adoreraient être de gauche. Et Chirac ? qui, étudiant, vendait l’Huma ? la coup de « la fracture sociale » …
    Et puis comment oser s’affirmer de droite, ou pire, libéral dans un pays où depuis plus de 40 ans on glorifie le socialisme dès l’école, sinon comme le fait courageusement Christian, en se qualifiant de « salopard de droite » ?

  4. J’ai adoré votre diatribe, Christian. Elle est juste ! vous visez juste, comme dirait l’excellent Fabrice Luchini.

    Et puis ce comédien-philosophe Fabrice Luchini est vraiment au-dessus des autres, avec son humour « l’air de rien ».

    Merci pour votre énoncé et ce grand moment face au petit journaleux !

  5. Pardon si je me suis un peu laissé emporter par une certaine lassitude, revoir Lucchini est toujours un régal !

  6. Comment dire?
    Je me retrouve totalement dans vos affirmations, Christian!

    Hélas, je suis donc vraiment un(e) salopard(e) de droite !

  7. Même avis que pour Onfray,sur l’autre billet: Lucchini,le phraseur,récitant avec verve et talent les phrases et les mots des autres,est lui aussi un bobo de gauche,même s’il est plus drôle et moins sérieux qu’Onfray.

  8. Pour ceux qui aimeraient être de goche, la bonne goche-caviar, qu’ils aillent s’installer au cœur de la capitale, à Hidalgo-land, le plus grand laboratoire de l’Europe de demain.
    Cette concentration de bobos, gochistes, bourgeois, résistants du vivre-ensemble profitant de l’air assaini des quartiers chics vidés des voitures, taxis, cars de tourisme, camions de livraison et autres indésirables. Néanmoins, pour s’y rendre, il faut emprunter d’autres espaces embouteillés, ou envahis de paumés, SDF, clochards, pickpockets venus chercher de quoi vivre au plus près de la manne touristique.
    D’autres zones, de plus en plus nombreuses regroupées le long des quais de Seine, sous les ponts ou aux abords du périphérique, et occupées de toxicomanes, migrants venus bâtir de véritables bidonvilles, détruits régulièrement par les forces de l’ordre mais en reconstruction permanente, sont devenues des coupe-gorge désertés par les bobos autochtones et évités par les touristes de moins en moins enchantés de leur séjour parisien.
    Seul espoir pour ces rescapés du vivre-ensemble et devenus les cobayes du vivre-à-côté, les J.O. de 2024, seule gloire de la locataire de l’hôtel de Ville qui devra sûrement passer la main au prétendant du « nouveau monde » qui pourrait bien être Benjamin griveaux.
    Pour l’après J.O., tout dépendra de la politique du successeur de l’actuelle responsable de la politique d’assainissement de l’air au détriment des transports et du vivre ensemble qui expose touristes, travailleurs (surtout commerçants) et résidents à une insécurité grandissante.

Trackbacks/Pingbacks

  1. « Faut pas vous essayer à penser … Ça n’est pas fait pour vous ! » | A droite fièrement ! - […] mon défoulement d’hier contre l’hypocrisie de la gauche : (J’adorerais être de gauche), j’ai un peu le sentiment de tirer sur…
  2. J’aurais tant aimé être de droite ! | A droite fièrement ! - […] J’adorerais être de gauche … […]

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *