Jamais on ne tolèrerait ça d’un homme de droite !

Publié par le 9 Juin, 2020 dans Blog | 6 commentaires

Jamais on ne tolèrerait ça d’un homme de droite !

Ah, que j’aurais aimé être dans le Camp du Bien !

Comme ce serait enthousiasmant d’être persuadé, non seulement d’avoir raison, mais en plus d’être convaincu d’oeuvrer pour la justice et le bonheur du peuple …

Comme ce serait confortable de se sentir presque partout en bonne compagnie … Dans les médias qui chanteraient la même chanson que moi, dans les prétoires où mes adversaires politiques seraient toujours condamnés et mes amis systématiquement relaxés …

J’aurais adoré parler le politiquement correct dans le texte et penser naturellement comme les bien-pensants !

J’aurais aimé trouver formidable de dénaturer le mariage, génial de fabriquer des enfants sans père, et ravi de me battre pour qu’on puisse bientôt louer le ventre des femmes …

Quelle griserie ce doit être de se sentir progressiste, pour toujours plus d’avancées sociales et sociétales !

Quel nirvana de penser que supprimer les frontières évite pour toujours les guerres !

Quel confort d’esprit de se sentir toujours du côté des faibles, des pauvres !

Quelle félicité de ne voir dans le migrant qu’une chance pour la France et dans l’islam qu’une pure religion d’amour et de lumière !

Mais, voila, le constat est là, je suis de droite et conservateur !
Et je tiens un blog appelé avec provocation : « A droite, fièrement ! »

Ce qui m’a amené à cette réflexion, c’est la dernière tribune antiraciste de Virginie Despentes et surtout l’article que lui a consacré Jean Messiha dans Valeurs actuelles.

Dans cet article, les contre-vérités du discours antiraciste sont légion ! Et pourtant le journaliste de Libération Daniel Schneidermann a osé écrire pour l’excuser :

« Virginie Despentes a factuellement tort, mais elle a politiquement raison. »

A gauche, quand on atteint le pouvoir, on a l’arrogance facile et une idée très spéciale de la démocratie !

Cela rappelle, en 1981, le député PS André Laignel, crier à la face de la minorité de droite :

« Vous avez juridiquement tort parce que vous êtes politiquement minoritaires ! »

Jean Messiha dénonce le propos de Virginie Despentes et rappelle aussi sa déclaration scandaleuse au lendemain du massacre de l’équipe de Charlie Hebdo par les frères Kouachi :

J’ai été Charlie, le balayeur et le flic à l’entrée. Et j’ai été aussi les gars qui entrent avec leurs armes. Ceux qui venaient de s’acheter une kalachnikov au marché noir et avaient décidé, à leur façon, la seule qui leur soit accessible, de mourir debout plutôt que vivre à genoux.

J’ai aimé aussi ceux-là qui ont fait lever leurs victimes en leur demandant de décliner leur identité avant de viser au visage.

J’ai aimé aussi leur désespoir. Je les ai aimés dans leur maladresse – quand je les ai vus les armes à la main hurler ‘on a vengé le Prophète’ et ne pas trouver le ton juste pour le dire. Jusque dans leur acte héroïque, quelque chose qui ne réussissait pas.

Et je m’interroge … Cette déclaration est abjecte et obscène ! Pourquoi cette femme n’a t-elle pas été condamnée pour incitation au terrorisme ?

On a trainé Eric Zemmour devant les tribunaux pour mille fois moins que ça ! Parce qu’il est de droite ?

Et on trouverait mille autres exemples !

Est-ce qu’une personnalité de droite aurait pu avouer sur le plateau d’Apostrophes qu’il adorait se faire déshabiller par des enfants de 5 ans puis faire tranquillement toute une carrière de député européen et trahir sa jeunesse trotskiste en finissant comme cireur de pompe du libéral Macron sur les plateaux de LCI ?

On a excommunié Nadine Morano pour 10 000 fois moins que ça !

A propos de Nadine Morano, est-ce qu’un comique de droite aurait pu traiter Christiane Taubira de conne et de salope sans être condamné pour incitation à la haine raciale. Mais Guy Bedos, lui, a été relaxé ?

Je m’arrête là pour ne pas lasser …

Oui le racisme antiblanc existe ! Je l’ai rencontré ! Il s’appelle Virginie Despentes !

Je termine par la conclusion de l’article de Jean Messiha que je fais mienne :

Enfin, mes amis blancs, quand on vous pointe ignominieusement du doigt pensez à ce monde dans lequel nous vivons. Pensez à l’Europe, aux Etats-Unis, au Canada, à l’Australie et à la Nouvelle Zélande, à ces pays vers lesquels se précipitent les « Noirs » et les « Arabes » de Virginie Despentes qui n’ont qu’un seul rêve : y vivre. Pensez au reste du monde et dites-vous : nous pouvons être fiers de ce que nous sommes et de ce que nous avons construits.

Jean Messiha pour Valeurs actuelles.

Merci de tweeter cet article :





6 Réponses à “Jamais on ne tolèrerait ça d’un homme de droite !”

  1. Christian 54 dit:

    C’es5 peut être que comme traiter Taubira de conne et de salope n’est pas de l’humour mais la vérité que c’est interdit. Il n’y a aucune incitation à la haine raciale, juste une affirmation d’une incontestable vérité.
    Quant à Despentes, c’est une incontestable et incurable ordure absolue sur le plan humain.

  2. Castaner : Les manifestations pour George Floyd ne sont « pas autorisées » mais « il n’y aura pas de sanctions » et il se dit « prêt à mettre un genou à terre »

    « prêt à mettre un genou à terre »??????
    Les deux genoux sont déjà à terre, la tête en avant et le slip baissé….….Ces gauchos n’ont ni honneur ni dignité!Ils ne savent pas ce que cela signifie.

    Quant à une instruction pour qu’une « suspension soit systématiquement envisagée pour chaque soupçon avéré d’actes ou de propos racistes ». Et que des « procédures disciplinaires soient toujours engagées en parallèle des procédures pénales ».

    Soupçon avéré………………Il me semble que cette déclaration change complétement notre système judiciaire!
    Plus de charge par la preuve ou encore de présomption d’innocence! Il suffira d’avoir une mauvaise pensée selon ceux qui se prétendent du camp du bien……….

    J’attends de lire les articles sur « vu du droit » ou encore « le blog de P.BILGER ».

  3. Jean Messiha a choisi la France, il n’appartient donc pas au « camp du bien ». Il ne sera donc pas entendu quoi qu’il dise :

    https://www.youtube.com/watch?v=u5h9GQnx_Ng

  4. Soupçons avérés ? C’est presque un oxymore, non ? Non, vraiment, je reste confondu devant tant de médiocrité et de bassesse !

  5. Quasi pas un seul mot à changer, tant je suis de votre avis.

    Juste un petit point au sujet de M Laignel.

    j’ai eu, à une époque de ma vie, besoin de lui.
    Nous l’avons rencontré, mon mari et moi, dans son bureau.
    Pour pouvoir lui parler , nous avons dû faire la queue (il recevait tous ceux qui avait besoin de lui, sans rendez vous, même ceux qui n’habitaient pas dans « sa » ville, tant pis s’il devait finir très tard le soir.

    Lorsqu’il passait devant des personnes âgées ou en difficulté qu’il avait déjà rencontrées, il les appelait par leur nom, les sourires fleurissaient sur les lèvres, il leur serrait la main avec douceur et gentillesse.
    Nous n’avions jamais vu cela!
    Lorsqu’est venu notre tour, nous avons expliqué notre problème.

    Sa réponse a été : « je sais que vous n’êtes pas de mon bord politique et que, jamais, vous voterez pour mon parti.
    Mais je peux faire quelque chose pour vous. Je vais le faire et vous tenir au courant. Si besoin, vous pourrez revenir me voir ».

    Il a tenu parole : nous avons eu une lettre de confirmation de notre entretien dans les 48h, nous avons eu connaissance de ses démarches.
    Nous avons du refaire la queue pour le revoir une seconde fois, à sa demande, pour des renseignements complémentaires.
    Il a fait ce qu’il avait dit qu’il ferait, et ce avec succès.

    J’étais de droite, nous étions contre Mitterrand et sa clique.
    Mais restera toujours dans notre souvenir ce côté humain empathique de M Laignel.

    Et c’est une femme « à droite fièrement » qui tient à dire qu’il ne faut pas toujours juger sur les apparences cet homme, très orgueilleux d’apparence dans les médias, mais qui est toujours maire d’Issoudun, réélu avec 74,6% des voix en 2020 et ce depuis 1977.

    (j’ai vérifié car je n’ai jamais habité dans cette ville de ma vie)

    Je lui resterai reconnaissante toute ma vie d’avoir été à notre écoute, avec bienveillance, bonté et empathie, en cette période difficile de notre vie.
    (et pourtant je ne serai jamais, au grand jamais socialiste!)

  6. Que fait la pseudo justice essentiellement de goche devant des propos aussi haineux de la part d’une gochiste…

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *