« Je veux devenir un moustique femelle ! »

Publié par le 7 Août, 2019 dans Blog | 11 commentaires

« Je veux devenir un moustique femelle ! »

Droit des minorités, droit des noirs, droit des migrants, droit des musulmans, droit des femmes voilées, droit des homosexuels, droit des transgenres, droit des hommes de petites tailles, droit des personnes en surpoids …

La morale envahit tout !

Et nous, blancs, hétérosexuels, mâles de plus de 50 ans, nous, les descendants de colonialistes et pire d’esclavagistes, nous sommes en plein dans la cible des chevaliers blancs de la morale !

Et maintenant, voici, érigé en priorité, le droit des animaux que certains poussent jusqu’à la défense d’une créature détestable, nocive, énervante,  en un mot insupportable …

J’ai nommé le moustique !

En complément de mon précédent article (L’Aymeric-tigre a encore frappé !), je vous propose aujourd’hui un complément plein d’humour (grinçant) d’Olivier Auguste paru dans le journal l’Opinion :

Anti-spécisme : je veux devenir un moustique femelle

Il me reste un bon trente-cinq ans devant moi – en tout cas, si je me conforme sagement aux statistiques d’espérance de vie de l’Insee. Et comme il n’est jamais trop tôt pour anticiper, je voudrais remercier ici Aymeric Caron de m’avoir soudain fait prendre conscience de ce qui me conviendrait pour la suite.

L’« écrivain anumaniste », tel qu’il se définit, vient de diffuser dans une vidéo son point de vue sur le moustique. Insupportable, la bestiole qui vous pourrit la nuit de son vrombissement aigu, avant de vous causer trois jours de démangeaisons ? Mais pour qui vous prenez-vous ! L’insecte est un « animal sensible » comme vous et moi. Sa piqûre, rappelle le héraut anti-spéciste, est l’acte d’une « mère de famille » à la recherche de « protéines pour nourrir ses bébés », le geste d’une « dame qui risque sa vie pour ses enfants en devenir » (sic). Ses œufs, quoi. Autant dire que la claque que vous cherchez à lui infliger fait de vous un assassin.

Olivier Auguste

Dans trente-cinq ans, il n’est guère permis d’en douter, le moustique sera espèce protégée capable d’ester en justice ; l’écraser vous mènera en prison et ouvrira droit à dommages et intérêts pour sa famille endeuillée. Juris-fiction ? Le passionnant épisode du jour de notre série Les Nouvelles frontières montre comment, peu à peu, l’idée de « droits de l’animal » gagne de la place dans notre législation. Les arguments ne manquent pas, et faire souffrir des animaux par négligence ou sadisme est d’une imbécillité indéfendable. Mais le chemin des anti-spécistes purs et durs est tout tracé : après avoir protégé les animaux domestiques, la loi devra couvrir tous les animaux doués d’émotion. Puis les autres, des insectes aux mollusques. En attendant peut-être les arbres…

Dans trente-cinq ans, s’il vous plaît, ne me faites pas ressusciter.

Réincarnez-moi en maman moustique.

Olivier Auguste pour l’Opinion.

Merci de tweeter cet article :





11 Réponses à “« Je veux devenir un moustique femelle ! »”

  1. Christian 54 dit:

    Franchement, un tel niveau de nullité intellectuelle et humaine mérite t’il qu’on perde même une seconde pour y penser ?

    De grâce, Cher Christian, ne le tirez plus de ce degré zéro absolu de l’humanité où il se complaît !

  2. Heureusement qu’il nous restera toujours la ressource d’écraser un moustique, dans le huit clos d’une chambre à coucher, à l’abri de la vigilance des Ayatollah, comme Caron.

    Et puis, un moustique ne peut pas parler…

    • Oh si : elle fait buzz, buzz…

      D’ailleurs caron a fait la moustique : il a fait du buzz…

      Et sin on n’entend plus le buzz de la moustique (il parait que le moustique est muet), on se croit sauvé, mais le silence nous accuse…

      Et puis si on tue un moustique, faudra t-il faire une PMA à la moustique? Cela coûterait un pognon de dingue et ce serait de notre faute, nous terroristes xénophobes, voyons.. 🙂

    • Christian 54 dit:

      Hier soir c’ Une grosse araignée velue (comme Caron) que j’ai écrasée dans le couloir.

      Aucun remord, j’ai été satisfait d’avoir débarrassé la maison de ce nuisible.

      Ensuite, j’ai dormi comme un loir.

      • Moi, j’ai carrément commis un génocide!
        J’ai tué une bonne centaine de fourmis, attirées dans ma cuisine en ces temps d’orage (sans pluie hélas, ceci est une autre histoire).

        Je n’ai absolument pas eu de remords et ai, moi aussi, parfaitement bien dormi!

  3. Cette morale est un moyen pour brider le peuple et de glisser vers la dictature, tout est bon pour eux, a mesure que le temps passe, il ce profile a l’horizon.

    Un debat est en cours en matiere de securité routiere ou est proposé au depart une tolerance zero avec retrait de permis pour avoir bruler un feu, un stop et telephoner,merci la soi disant democratie.

  4. Ce toto sera t’il capable d’avoir les memes sentiments envers un mouton qu’avec les moustiques ?

    Quid du mouton charollais à l’approche de l’Aïd el-Kébir?
    https://ripostelaique.com/quid-du-mouton-charollais-a-lapproche-de-laid-el-kebir.html

  5. Tout les cons ne sont pas enfermés hélas,ce mec si tout les cons volaient serait chef d’escadrille.

  6. En fait, ce monsieur est là, comme bien d’autres qui y travaille soit disant pour le bien, pour destabiliser et renverser les valeurs actuelles, d’ou de pareilles absurdités, qui font partis d’un plan general car tout converge comme par hasard vers ce renversement des valeurs actuelle qui mene forcement vers la destruction de la societé et des valeurs humaine, a tous les niveau.

    Tous les sujets sont bons pour cela.

  7. Buzzinette59 dit:

    Et bien moi, sans le faire exprès, marchant dans mon jardin d’un pas tranquille, j’ai vu trop tard que j’avais écrasé une … fourmi !! Vous rendez-vous compte, cette petite bête ardue à la tâche, sans cesse en train de courir, pour aller chercher pitance pour les froids d’hiver, je l’ai anéantie. Si seulement elle avait crié, mon pied se serait retenu. Maintenant, je pense à cette fourmilière amputée de son ouvrière, et ça me fend … le cœur … oui, ne riez pas … ça me fend le cœur 😉
    Bon là, je sens que le Caron, il va avoir la tête au carré !!!
    Depuis quelques temps, la raison, le bon sens s’en sont allés, il faut penser bêtement … c’est le cas de le dire …

  8. je viens de lire sur V.A. ce matin, un commentaire qui a sa place ici.

    @pfff – 15/08/2019 à 13h56

    1) Entièrement d’accord avec les autres commentaires 2) Mais, me semble-t-il, l’ancien gouvernement, pour une fois inspiré à mon sens, n’a -t-il pas fait voter une loi disant que l’animal était doué de sensibilité et durcissant les actes de cruauté envers les animaux ? Donc ces gens sont multi-transgresseurs de lois civiles et pénales ! Où sont les artistes défenseurs des animaux? À part Brigitte Bardot qui , elle , a des tripes et peur de rien, , tout le monde panique quand il s’agit de se frotter à ces gens ; pauvre pitoyable AYMERIC CARON et compagnie qui défendent les moustiques et ignorent par lâcheté uniquement ( et peut -être aussi imbécilité) l’acte de cruauté que constitue l’égorgement de pauvres moutons… Je suis malheureuse et impuissante face à ce que nos gouvernants nous imposent et aux gens qui ont une tribune sur la place publique et s’en serve pour étaler leur crétinisme qui dessert la noble cause qu’ils défendent .

Répondre à Galatine Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *