Je vote contre le budget, puis j’entre au gouvernement !

Publié par le 27 Nov, 2017 dans Blog | 10 commentaires

Je vote contre le budget, puis j’entre au gouvernement !

Au bal des faux culs, la gauche n’est pas en reste !

Jusqu’à présent, dans la soumission à Emmanuel Macron, pour la chasse aux postes et aux maroquins, c’était la droite qui faisait la course en tête.

Les « Con-structifs » avaient montré la voie et les attaques contre leur ancienne formation et surtout contre Laurent Wauquiez, le favori de la toute prochaine élection à la présidence des Républicains donnaient la nausée.

Mais tout récemment, la gauche a repris la tête de la course avec l’entrée au gouvernement d’Olivier Dussopt, socialiste bon teint  !

Le journal 20 minutes titre :

« Nouvelle prise de guerre pour Emmanuel Macron, le député socialiste Olivier Dussopt est nommé secrétaire d’Etat et sera chargé de la Fonction publique. »

Mais, peut-on parler de prise de guerre pour cet illustre inconnu, député de l’Ardèche ? Il s’agirait alors d’une toute petite guerre avec de toutes petites prises !

Mais ce qui est important, dans cette « prise de guerre », c’est le passé législatif récent de ce député ! Et chose jouissive, c’est le parti socialiste lui-même qui prend un malin plaisir à rappeler les derniers votes de la « prise de guerre » :

  • Olivier Dussopt n’a pas voté le budget pourtant défendu par Gérald Darmanin sous l’autorité duquel il va être placé !
  • Olivier Dussopt n’a pas voté le budget de la sécurité sociale !
  • Olivier Dussopt n’a pas voté les ordonnances !
  • Olivier Dussopt s’est abstenu lors du vote de confiance !

C’est du reniement pur jus ! Surtout quand on se souvient que Olivier Dussolt fut le porte-parole de la dame des 35 heures, Martine Aubry :

A droite, Olivier Dussopt, porte-parole de Martine Aubry, le 2 avril 2011 à Paris. – HALEY/SIPA

La même Martine Aubry, qui déclarait, il y a seulement quelques mois :

« Emmanuel Macron … Comment vous dire ? … Ras le bol !  »

Lecornu Darmanin et Solere

Mais certains Constructifs ont contre-attaqué immédiatement car ils tiennent à porter haut et fort l’étendard de la soumission à Emmanuel Macron !

Gérald Darmanin, Sébastien Lecornu et Thierry Solère, tous les trois membres de LR avant leur exclusion fin octobre, ont déclaré au JDD avoir adhéré à La République en marche.

Après avoir trahi les Républicains, ils quittent aujourd’hui les Constructifs alors que ces derniers étaient en train de créer un nouveau parti appelé « Agir ».

Mais c’est sans doute pour être plus très de Jupiter !

Cette manoeuvre politicienne, a été fermement dénoncée par Laurent Wauquiez :

« Avec Thierry Solère, les trois questeurs, ce qui n’est jamais arrivé, appartiennent au même parti. Ce n’est pas acceptable. Il faut plus de diversité dans la parole républicaine »

Et il a ajouté (voir la vidéo dans cet article du Figaro) :

« Toute leur démarche n’était dictée que par des petits calculs », assène-t-il. Et de poursuivre: « Au fond, ils partent à LREM parce qu’ils ont échoué, que plus personne ne veut d’eux et qu’ils n’ont pas réussi à torpiller la droite. Cela ressemble de plus en plus aux petites combines de la IV ème République ».

Selon lui, cette « trahison » crée le risque de voir se former un vaste « marigot d’opportunistes » au centre du jeu politique. « S’il échoue, ça veut dire quoi ? Que les Français n’auraient plus le choix qu’entre Mélenchon d’un côté et Marine Le Pen de l’autre ? Moi, je ne veux pas de ça », s’inquiète encore Laurent Wauquiez.

J’arrête cet article ici, tellement la nausée me prend … Et vous ?






10 Réponses à “Je vote contre le budget, puis j’entre au gouvernement !”

  1. Rien que la « tronche » de Solère me met de très mauvaise humeur. Mais quand il parle… je manque de vocabulaire pour décrire mon mal être !
    Mais comment peut on élire des @#%##@ pareils ?

  2. Bonjour

    Avez vous lu le livre de Stéphanini, ex directeur de campagne de F.Fillon ? Ils parlent d’eux. Maxime Tandonnet a fait un résumé
    https://maximetandonnet.wordpress.com/2017/11/25/lecture-deflagration-patrick-stefanini-robert-laffont-2017/

    Des pourris !

    • Après le lynchage médiatique, voici le lynchage littéraire de F. Fillon. Ce n’est pas très glorieux de la part de Stéphanini de livrer des confidences sur des faits (dont certains ont été contestés par F. Fillon récemment). Pour quelle raison fait-il cela pour l’argent, la gloire, ou bien de se dédouaner de quelques remords d’avoir LÂCHÉ F. Fillon dans la tempête.
      En France se développe cette mystique du livre sur les confidences, sur ce qui a été fait, sur ce qui aurait dû être fait, et sur ce qu’il faudrait faire. Les soi-disants bons conseils arrivent toujours après coup quand la bataille est terminée, trop tard ! Il n’est pas certain que ce monsieur ait été un si bon conseiller que ça !!!
      Les accusations polémiques, déloyautés, trahisons, dénonciations en tous genres n’ont aucun intérêt mais font hélas parties de notre histoire…
      Jeanne d’arc aurait dit : FRANÇAIS DIVISES, PARDONNEZ-VOUS DE TOUT CŒUR.
      S’il y a commis des maladresses, F. Fillon mérite t-il ce traitement détonnant ? La justice ne s’est pas encore prononcée, la prudence serait d’attendre qu’elle le fît.

      • Présidentielle : Stefanini évoque un agent double dans le camp Fillon (valeurs actuelles)

        Mystère. L’ancien directeur de la campagne de François Fillon révèle dans son ouvrage Déflagration le rôle trouble d’un des proches de l’ex-Premier ministre pendant l’élection présidentielle.
        Dans son livre “Déflagration. Dans le secret d’une élection impossible” (Robert Laffont), l’ex-directeur de la campagne de François Fillon, Patrick Stefanini, revient sur l’élection présidentielle 2017. Il analyse et tente de comprendre plusieurs moments de la campagne de François Fillon, dont le rôle de François Sureau, avocat et ami du candidat.
        Rédacteur des statuts d’En Marche !
        Si cet homme, qui avait aidé l’ancien Premier ministre à diriger son discours de Trocadéro, intéresse tant Patrick Stefanini, c’est qu’il serait en lien avec le mouvement d’Emmanuel Macron, En Marche !, lancé en avril 2016. En effet, il serait le rédacteur de ses statuts.
        Sur le même sujet
        Fillon dément avoir été informé d’une enquête du Canard enchaîné avant ses révélations
        “Le plus étrange, et cela les militants du Trocadéro ne pouvaient évidemment pas le savoir, c’est que l’homme qui avait rédigé le discours qu’ils allaient applaudir avec force penche et pense plutôt à gauche (…) Il est suffisamment à gauche pour avoir été le premier rédacteur des statuts d’une association appelée à un grand succès politique puisqu’il s’agit d’En Marche!”, écrit ainsi dans son ouvrage Patrick Stefanini.
        Un agent double
        “Cette anecdote lui sera confirmée par Laurent Bigorgne, l’homme qui a hébergé à son domicile le premier siège d’En Marche!”, précise de ses colonnes l’Express, qui publie comme Le Point, ce 23 novembre, les extraits de “Déflagration. Dans le secret d’une élection impossible”.
        Pour Patrick Stefanini, il y aurait donc un agent double dans le camp Fillon. Un scénario possible qui le pousse à s’interroger : “La seule question intéressante, au fond, est de savoir si François Fillon connaissait les liens de François Sureau avec l’équipe d’Emmanuel Macron, et si c’est en toute connaissance de cause qu’il a choisi de suivre les conseils de maintien de sa candidature”.

  3. Mais bien évidemment que tous ces types me donnent la nausée. J’ai toujours été persuadée que les faux c.ls ,n’étaient pas qu’à gauche…….Mais alors, là, c’est royale aussi bien au ps que chez les républicains!

    D’ailleurs bon nombre chez les lr et ceci depuis des années étaient des socialos refoulés !

    Pour ma part, que ce soit gauche droite, les soumis à macron, ils dégoutent ils m’insupportent à un point que l’on ne peut imaginer!
    Dés que j’en entends un je tourne le bouton ou je change de chaîne!
    Pour ne pas mourir idiote et entretenir mon dégout de tous ces opportunistes, je consulte internet, les blogs…..

    En ce moment c’est WAUQUIER l’homme à abattre!
    Wauquier aux dires de certains ce ne serait pas terrible, il joue le jeu de l’extrême droite……..
    Ben voyons, il faut mieux dire le contraire de ce que l’on pense pour conserver un bon siège ou même un petit strapontin!

  4. Solère est un mec sans honneur,une girouette,un tourne veste et un mange merde qui trahis ses conviction dans l’espoir d’un maroquin. Avec sa tête et sa mentalité de faux cul,il aurait été un exellent collaborateur des boches en 39/40

  5. Solère est ses complices ont prémédité ce coup de longue date, et ils se sont plantés, discrédités pour faire gagner un illusionniste, un prestidigitateur qui est en route sans tambour ni musique vers une dictature…
    Vu sur Valeurs Actuelles :
    ‘’ Le syndicat de la magistrature, réuni à Nice pour son 51e congrès, a une dent contre le gouvernement. En effet, dans un rapport au vitriol sur l’état de la justice française, publié ce samedi 25 novembre, il dénonce une certaine dictature d’Emmanuel Macron. “Du ministère de la Justice, rien n’émanera qui n’ait été au préalable annoncé à l’Élysée”, fustige le SM. Et d’ajouter : “Ce nouvel exécutif pratique la concentration au sommet et le télévangéliste devenu président est tout sauf un novice et impose un verrouillage quasi total”.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *