Jean Gabin, Lino Ventura : la leçon de cinéma

Publié par le 15 Oct, 2020 dans Blog | 3 commentaires

Jean Gabin, Lino Ventura : la leçon de cinéma

Je trouve ce matin, sur mon fil twitter, un document de l’INA, proposé par Pascal Praud.

Il s’agit d’un court reportage consacré au tournage du Clan des siciliens, le film d’Henri Verneuil, avec Jean Gabin, Lino Ventura et Alain Delon. Excusez du peu !

Quand on regarde cette vidéo, et qu’on entend d’immenses acteurs, comme Gabin et Ventura, donner, avec une grande modestie, leur regard sur le cinéma, on mesure le monde qui les sépare du cinéma d’aujourd’hui, plus préoccupé des équilibres ethniques et d’orientation sexuelle que de raconter de belles histoires !

Jean Gabin, Lino Ventura et Henri Verneuil

A la fin de la vidéo, on voit Lino Ventura remettre à sa place un journaliste qui affiche son mépris pour le cinéma qu’il appelle « commercial ».

Extrait du dialogue avec le journaliste qu’on devine de Télérama ou assimilés :

Le journaliste : Vous tournez avec Henri Verneuil qui fait partie des metteurs en scène que l’on considère – et je le dis, moi, sans nuance péjorative – commerciaux …

Lino Ventura (alerté) : Hummmm

Le journaliste : Il y a en France, deux grandes méthodes de tournage, la sienne et celle d’un Lelouch par exemple … Sans parler de Godart …

Lino Ventura (énervé) : Pourquoi, Lelouch, c’est pas commercial ? Il faudrait définir ce qu’on entend par commercial. Pourquoi vous sentez-vous obligé d’ajouter « sans aucun sens péjoratif » ?

C’est fait pourquoi le cinéma ? Pour que ça marche ? Alors c’est commercial ! Ceux qui prétendent ne pas faire du commercial, qu’est-ce qu’ils veulent faire ?

Le journaliste : De l’Art …

Lino Ventura : l’Art … Alors là, je m’excuse … Mais j’en suis pas là !

Tout est dit et le dernier sourire de Lino Ventura en dit long !

Voici cette vidéo rafraîchissante :

Qu’on nous rende ce cinéma de divertissement et qu’on nous épargne le nombrilisme sociétal du cinéma français actuel !

Merci de tweeter cet article :





3 Réponses à “Jean Gabin, Lino Ventura : la leçon de cinéma”

  1. Trois hommes blancs hétéros!!!!!!!!
    Alerte!!!!
    Vite retrait du film!!!!

  2. Richard Mauden dit:

    Le cinéma français c’est la tête de l’art à la recherche de subvention pour les intermiteux du pestacle, des socialistes assistés incapables de vivre par leur propre talent inexitant !

  3. oui, mais ça mon bon Christian, c’était « avant », avant que l’état ne se mette à déverser des millions d’argent gratuit, permettant au cinéma français de produire des bouses infâmes que personne ne va voir, et de surpayer les acteurs « tête d’affiche » …
    Dominique Maraval a longuement détaillé ce système, « l’exception culturelle » qu’on doit à l’inénarrable Jack Lang.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *