Jupiter : courageux mais pas téméraire !

Publié par le 25 Juil, 2018 dans Blog | 16 commentaires

Jupiter : courageux mais pas téméraire !

Jupiter vient de dégringoler de son olympe !

Bravache ! C’est le premier mot qui m’est venu à l’idée, ce matin, en entendant le compte rendu de la visite d’Emmanuel à un pince-fesses organisé par les élus de la République (exemplaire ?) en marche.

Que disent les dictionnaires sur le mot Bravache ?

« Personne qui affecte la bravoure. Personne qui se vante, qui aime se montrer sous un jour plus flatteur qu’elle ne l’est vraiment. Synonyme de fanfaron ».

Voici la vidéo de cette intervention d’Emmanuel Macron :

A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire !

Depuis la révélation du Monde, on presse de toute part Emmanuel Macron de s’expliquer devant les Français. Certains voudraient même qu’ils soient entendu par les commissions d’enquête parlementaires en cours.

Il vient de rompre son long silence pour enfin s’exprimer mais devant qui s’est-il produit ?

Devant son fan-club !

C’est une véritable provocation pour le reste des Français et notamment les 76 % de Français qui n’ont pas voté pour lui au premier tour de l’élection présidentielle !

Oui, le ton qu’il y a employé était celui d’un bravache :

S’ils veulent un responsable, il est devant vous ! Qu’ils viennent le chercher !

Ce responsable, il répond au peuple français, au peuple souverain et à personne d’autre !

Quel gloire peut-on en effet tirer de cette déclaration ? Aucune ! Aussi bien sur la forme que sur le fond :

  • Sur la forme : choisir son fan-club n’est pas digne d’un « Jupiter » Dieu censé régner sur le France entière, voire l’Europe et le Monde ! Non, ainsi, Macron de répond pas au peuple français !
  • Sur le fond : provoquer ses adversaires, en l’occurence les commissions parlementaires, qui sont une émanation du peuple, alors qu’on n’hésitera pas à se frapper dans l’immunité présidentielle, est juste une provocation !

Une anaphore digne de son lamentable prédécesseur

Aurait-on pu imaginer que Jupiter s’abaisserait à répondre aux plus sombres idiots qui sévissent sur les réseaux sociaux ?

Monsieur petite blague aurait-il trouvé son digne remplaçant ?

Alexandre Bennala n’a jamais détenu de codes nucléaires !
Alexandre Bennala n’a jamais occupé un 300 m2  l’Alma,
Alexandre Bennala n’a jamais gagné 10 000 €
Alexandre Bennala, lui non plus, n’a jamais été mon amant !

On se croirait à un discours de fin de banquet trop arrosé où tout est bon pour faire rire l’assistance. Les applaudissements des béni oui oui de la République en marche qui ont ponctué ces pauvres saillies étaient assez lamentables !

Et tout cela sera probablement contre-productif !

Car enfin, à quoi bon tenter de convaincre une assemblée dont les membres n’ont en commun aucune conviction, aucune idéologie, mais   uniquement une seule chose : l’adoration d’Emmanuel Macron ? Je doute que les autres Français aient apprécié cette surprise-party entre copains du même quartier !

L’anaphore précédente ne fait finalement que colporter et donc promouvoir les rumeurs les plus basses du Net. Par exemple, dans mon cas personnel, si j’avais vaguement entendu parler, pendant la campagne présidentielle, de rumeurs concernant la supposée homosexualité du candidat Macron, je n’avais jamais lu, sur Facebook ou Twitter, d’allégations concernant une relation intime entre Benalla et Macron !

Je suis donc maintenant bien au courant et ne peut que constater que cela pourrait effectivement expliquer la mansuétude dont a bénéficié Alexandre Benalla après la découverte de la vidéo de la rue de la contrescarpe ! Tout à fait contreproductif !

Oui, c’est la panique à l’Elysée qui n’a vraiment plus rien de commun avec l’Olympe !






16 Réponses à “Jupiter : courageux mais pas téméraire !”

  1. COGNET Marie dit:

    Effectivement, c’est la panique à l’Elysée ! Le « supercommuuiquant » à mis près d’une semaine à réagir et, toujours aussi méprisant pour les Français, il le fait devant son « fan club »… pitoyable… Et en plus il ose parler de peuple souverain, alors que depuis plus de 2 ans il ne fait que le trahir !!

    Et maintenant puisqu’il s’est mis en première ligne en se disant le seul responsable, il ne pourra pas compter sur les éventuels fusibles.

    Il pensait profiter de l’été pour étouffer l’affaire mais c’est raté, cela laissera des traces.

  2. « Alexandre Bennala, lui non plus, n’a jamais été mon amant ! »

    En effet, Jupiter est descendu de son Olympe pour s’installer durablement dans le caniveau des blagues de comique troupier,qui feront sûrement rire son dernier carré de fidèles,qui lui doivent tout…

    Putain! encore quatre ans…

  3. C’est qu’il se met à parler comme une racaille,notre jeune,beau et jupitérien président: « Zyva! viens me chercher bouffon, si t’es cap! »

    Avec les différentes racailles qui se sont placées aux premières places de son entourage,il a dû être à excellente école!

  4. Ce que pourrait cacher l’affaire de benalla :

    Pendant que l’affaire de benalla tourne a fond, une loi sur la PMA et GPA qui devait se retirer revient a l’assemblé, et serait prete a etre votée.

     

    SOUS L’AFFAIRE BENALLA,
    ET LA COUPE DU MONDE…
    LES PMA ET GPA EN MARCHE FORCÉE
    POUR TOUS !

     

    Edition du rapport de synthèse des Etats Généraux de la Bioéthique du Comité Consultatif National d’Ethique (2 juillet 2018), avis du Conseil d’Etat sur la loi bioéthique (11 juillet 2018, au lendemain de la demi-finale victorieuse des Bleus (!)), annonce d’une proposition de loi de PMAanonyme ET GPA par la majorité LREM à l’Assemblée Nationale (15 juillet 2018, jour de la finale des Bleus (!)), publication de la proposition de loi (18 juillet 2018), vrai-faux retrait de la proposition de loi parlementaire redevenue projet de loi gouvernemental (19 juillet 2018), contenu du projet de loi PMA/GPA validé par le bureau exécutif LREM (23 juillet 2018), confirmation du contenu du projet de loi par la ministre de la Santé Agnès Buzyn (25 juillet 2018) …

    Ainsi, sous la baguette présidentielle hyper-active malgré la crise élyséenne, nombre d’institutions, profitant de la victoire des Bleus, du scandale Benalla-Macron et des vacances estivales, se sont coalisées pour fait prospérer en ce mois de juillet la révolution du mode de reproduction humaine par PMAanonyme pour toute femme. Les élus LREM l’ont même renforcée par l’extension de la filiation d’intention aux mères commanditaires de GPA à l’étranger et le remboursement de l’ensemble par la Sécurité Sociale.

    Les politiques de droite, comme les réseaux laïcs d’Eglise, donnent de la voix mais sans jamais émettre LA MOINDRE CONTRE-PROPOSITION face à cette reproduction marchande anonyme, qui subtilise les corps et les personnes génitrices, pour les remplacer par un marché de fécondation et gestation d’enfants par semences et embryons sélectionnés, séquençables et modifiables. Et uterus loués… A ce rythme, demain, matrices comme semences seront tous artificiels.

    Si L’Avenir pour Tous a pu se féliciter que la sortie par LeMonde.fr le 18 juillet dernier (20h) de l’ »affaire Benalla » ait semblé permettre à l’exécutif de retirer dès le jeudi 19 juillet la proposition de loi PMAnonyme du député Guillaume Chiche, sa déléguée générale Virginie Tellenne constate ce jeudi 26 juillet que c’était reculer pour mieux sauter !

    Dans un télescopage qui ne doit rien au hasard, Emmanuel Macron affirme mardi 24 juillet devant les députés LREM qu' »Alexandre Benalla n’est pas son amant » (sic !), laissant planer un doute évident sur son orientation homosexuelle, au lendemain du bureau exécutif de LREM arrêtant le contenu de la loi de reproduction destinée, entre autres, aux couples lesbiens et gays. Cette décision corrobore ce que Virginie Tellenne annonçait dès le 17 novembre 2012.

    Six ans plus tard, à l’automne 2018, la PMAanonyme pour toutes sera donc bioéthique, déposée en septembre par le gouvernement après l’avis du CCNE (qui s’y est déjà déclaré favorable en juin 2017) et comprendra en plus de la double filiation entre femmes sans homme, l’extension de cette filiation d’intention à la GPA faite à l’étranger et le remboursement de l’ensemble par la Sécurité Sociale – ce qui confirme l’abrogation de la filiation biologique des enfants, insitutionnalisée en mai 2013 par la loi Taubira d’adoption plénière par les couples de même sexe.

    A l’issue de cette séquence politique, on constate le profond mépris des pouvoirs publics pour les travaux des citoyens réalisés durant 6 mois lors de la consultation des Etats Généraux de la Bioéthique, qui concluaient exactement à l’inverse de ces récentes décisions : les Français consultés ont largement rejeté la PMAanonyme et lui préfèrent des contre-propositions opposées au projet gouvernemental, qui a été profondément renforcé lundi 23 juillet au soir par le parti présidentiel, faisant écho à la proposition de M.Chiche, aux propos intimes d’Emmanuel Macron et à l’avis prescripteur du Conseil d’Etat.

    CONTRE-PROPOSITIONS DE L’AVENIR POUR TOUS

    Devant la non-information manifeste des Français sur cette avancée au pas de charge, les citoyens étant tous subjugués par le mondial et désormais par la crise Benalla-Macron, L’Avenir pour Tous appelle les Français à redoubler de vigilance : ils doivent faire émerger une nouvelle demande sociétale en se rassemblant dès maintenant sur le CONTRE-PROJET à cette légalisation de la PMAanonyme et de la filiation non biologique des enfants nés de GPA :

    Comme en 2012-13 avec le statut d’union civile des couples de même sexe face au mariage reproductif homosexuel,
    Virginie Tellenne et L’Avenir pour Tous proposent face aux PMAanonyme et GPA pour tous, la solution réaliste et humaniste qui reconnaît à toutes les personnes le droit d’avoir des enfants dans toute forme de familles, du moment qu’elles maintiennent la filiation biologique de ceux-ci, donc la nature sexuée de notre humanité.

    Il s’agit de la Co-parentalité des parents géniteurs inscrits dans l’acte de naissance de l’enfant et des parents éducateurs inscrits dans le livret de famille, par un accord prénatal qui respecte la réalité de fécondation et de gestation de l’enfant et la volonté des parents qui le désirent.
    Ce contrat de co-parentalité sera passé devant notaire.

    L’Avenir pour Tous invite les citoyens à prendre connaissance de ses dispositions déposées et votées massivement sur le site des Etats Généraux de la Bioéthique, et comme telles reprises dans le rapport et les synthèses du Comité Consultatif National d’Ethique, et mentionnées par le Conseil d’Etat, en cliquant ici.

    Pour les faire mieux connaître, Virginie Tellenne et L’Avenir pour Tous lanceront prochainement une web-TV. Elle aura pour but de faire comprendre au plus grand nombre de Français les tenants et les aboutissants de cette mutation de procréation sans précédent.

    Virginie Tellenne (Frigide Barjot), déléguée générale
    06 09 62 00 31 – virginie.tellenne@avenirpourtous.fr

    Xavier Bongibault, délégué général adjoint
    06 69 51 82 55 – xavier.bongibault@avenirpourtous.fr

    SOUTENIR L’AVENIR POUR TOUS, C’EST VITAL POUR L’HUMANITÉ BIO !

    L’Avenir pour Tous met à disposition des citoyens des moyens d’expression, d’argumentation et de réformes inédits face à l’explosion des technologies NBIC (NanoBioInformatiqueCognitives) qui réalisent la duplication de la vie naturelle en vie artificielle. En commençant par la reproduction marchande anonyme, épicentre de la mutation vers un être artificiel.

    L’Avenir pour Tous informe les populations depuis 2013 pour étendre la filiation et la procréation sexuée à tous, au-delà du couple homme-femme, pour conscientiser les parents homosexuels et célibataires afin qu’ils donnent un père ou une mère naturels à leurs enfants.

    L’Avenir pour Tous est ainsi complémentaire des partis et réseaux institutionnels qui informent depuis 1974 (IVG/FondationLejeune), 1998 (Pacs/AllianceVita), et 2013 (Mariage homo/LMPT) sur l’avancée des technologies NBIC en matière de reproduction et de post-humanité. Du fait de la Doctrine Sociale de l’Eglise (DSE) et de leur subordination à cette dernière, les réseaux de cette institution ne peuvent proposer face aux réalités NBIC que l’abrogation des lois nouvelles, sans proposition sociétale autre que la famille constituée par le couple sexué marié.

    C’est donc bien le rôle spécifique de L’AVenir pour Tous,
    avec l’union civile co-parentale depuis 2013,
    et avec la co-parentalité entre célibataires et pour couples de même sexe depuis 2017,
    de mobiliser pour encourager
    1/ le couple stable, homme-femme comme de même sexe, chez tous les adultes, et
    2/ la filiation naturelle de tous leurs enfants.

  5. SOUS L’AFFAIRE BENALLA,
    ET LA COUPE DU MONDE…
    LES PMA ET GPA EN MARCHE FORCÉE
    POUR TOUS !

     

    Edition du rapport de synthèse des Etats Généraux de la Bioéthique du Comité Consultatif National d’Ethique (2 juillet 2018), avis du Conseil d’Etat sur la loi bioéthique (11 juillet 2018, au lendemain de la demi-finale victorieuse des Bleus (!)), annonce d’une proposition de loi de PMAanonyme ET GPA par la majorité LREM à l’Assemblée Nationale (15 juillet 2018, jour de la finale des Bleus (!)), publication de la proposition de loi (18 juillet 2018), vrai-faux retrait de la proposition de loi parlementaire redevenue projet de loi gouvernemental (19 juillet 2018), contenu du projet de loi PMA/GPA validé par le bureau exécutif LREM (23 juillet 2018), confirmation du contenu du projet de loi par la ministre de la Santé Agnès Buzyn (25 juillet 2018) …

    Ainsi, sous la baguette présidentielle hyper-active malgré la crise élyséenne, nombre d’institutions, profitant de la victoire des Bleus, du scandale Benalla-Macron et des vacances estivales, se sont coalisées pour fait prospérer en ce mois de juillet la révolution du mode de reproduction humaine par PMAanonyme pour toute femme. Les élus LREM l’ont même renforcée par l’extension de la filiation d’intention aux mères commanditaires de GPA à l’étranger et le remboursement de l’ensemble par la Sécurité Sociale.

    Les politiques de droite, comme les réseaux laïcs d’Eglise, donnent de la voix mais sans jamais émettre LA MOINDRE CONTRE-PROPOSITION face à cette reproduction marchande anonyme, qui subtilise les corps et les personnes génitrices, pour les remplacer par un marché de fécondation et gestation d’enfants par semences et embryons sélectionnés, séquençables et modifiables. Et uterus loués… A ce rythme, demain, matrices comme semences seront tous artificiels.

    Si L’Avenir pour Tous a pu se féliciter que la sortie par LeMonde.fr le 18 juillet dernier (20h) de l’ »affaire Benalla » ait semblé permettre à l’exécutif de retirer dès le jeudi 19 juillet la proposition de loi PMAnonyme du député Guillaume Chiche, sa déléguée générale Virginie Tellenne constate ce jeudi 26 juillet que c’était reculer pour mieux sauter !

    Dans un télescopage qui ne doit rien au hasard, Emmanuel Macron affirme mardi 24 juillet devant les députés LREM qu' »Alexandre Benalla n’est pas son amant » (sic !), laissant planer un doute évident sur son orientation homosexuelle, au lendemain du bureau exécutif de LREM arrêtant le contenu de la loi de reproduction destinée, entre autres, aux couples lesbiens et gays. Cette décision corrobore ce que Virginie Tellenne annonçait dès le 17 novembre 2012.

    Six ans plus tard, à l’automne 2018, la PMAanonyme pour toutes sera donc bioéthique, déposée en septembre par le gouvernement après l’avis du CCNE (qui s’y est déjà déclaré favorable en juin 2017) et comprendra en plus de la double filiation entre femmes sans homme, l’extension de cette filiation d’intention à la GPA faite à l’étranger et le remboursement de l’ensemble par la Sécurité Sociale – ce qui confirme l’abrogation de la filiation biologique des enfants, insitutionnalisée en mai 2013 par la loi Taubira d’adoption plénière par les couples de même sexe.

    A l’issue de cette séquence politique, on constate le profond mépris des pouvoirs publics pour les travaux des citoyens réalisés durant 6 mois lors de la consultation des Etats Généraux de la Bioéthique, qui concluaient exactement à l’inverse de ces récentes décisions : les Français consultés ont largement rejeté la PMAanonyme et lui préfèrent des contre-propositions opposées au projet gouvernemental, qui a été profondément renforcé lundi 23 juillet au soir par le parti présidentiel, faisant écho à la proposition de M.Chiche, aux propos intimes d’Emmanuel Macron et à l’avis prescripteur du Conseil d’Etat.

    CONTRE-PROPOSITIONS DE L’AVENIR POUR TOUS

    Devant la non-information manifeste des Français sur cette avancée au pas de charge, les citoyens étant tous subjugués par le mondial et désormais par la crise Benalla-Macron, L’Avenir pour Tous appelle les Français à redoubler de vigilance : ils doivent faire émerger une nouvelle demande sociétale en se rassemblant dès maintenant sur le CONTRE-PROJET à cette légalisation de la PMAanonyme et de la filiation non biologique des enfants nés de GPA :

    Comme en 2012-13 avec le statut d’union civile des couples de même sexe face au mariage reproductif homosexuel,
    Virginie Tellenne et L’Avenir pour Tous proposent face aux PMAanonyme et GPA pour tous, la solution réaliste et humaniste qui reconnaît à toutes les personnes le droit d’avoir des enfants dans toute forme de familles, du moment qu’elles maintiennent la filiation biologique de ceux-ci, donc la nature sexuée de notre humanité.

    Il s’agit de la Co-parentalité des parents géniteurs inscrits dans l’acte de naissance de l’enfant et des parents éducateurs inscrits dans le livret de famille, par un accord prénatal qui respecte la réalité de fécondation et de gestation de l’enfant et la volonté des parents qui le désirent.
    Ce contrat de co-parentalité sera passé devant notaire.

    L’Avenir pour Tous invite les citoyens à prendre connaissance de ses dispositions déposées et votées massivement sur le site des Etats Généraux de la Bioéthique, et comme telles reprises dans le rapport et les synthèses du Comité Consultatif National d’Ethique, et mentionnées par le Conseil d’Etat, en cliquant ici.

    Pour les faire mieux connaître, Virginie Tellenne et L’Avenir pour Tous lanceront prochainement une web-TV. Elle aura pour but de faire comprendre au plus grand nombre de
    Français les tenants et les aboutissants de cette mutation de procréation sans précédent.

     

    Contacts presse

    Virginie Tellenne (Frigide Barjot), déléguée générale
    06 09 62 00 31 – virginie.tellenne@avenirpourtous.fr

    Xavier Bongibault, délégué général adjoint
    06 69 51 82 55 – xavier.bongibault@avenirpourtous.fr

    SOUTENIR L’AVENIR POUR TOUS, C’EST VITAL POUR L’HUMANITÉ BIO !

     

    L’Avenir pour Tous met à disposition des citoyens des moyens d’expression, d’argumentation et de réformes inédits face à l’explosion des technologies NBIC (NanoBioInformatiqueCognitives) qui réalisent la duplication de la vie naturelle en vie artificielle. En commençant par la reproduction marchande anonyme, épicentre de la mutation vers un être artificiel.

    L’Avenir pour Tous informe les populations depuis 2013 pour étendre la filiation et la procréation sexuée à tous, au-delà du couple homme-femme, pour conscientiser les parents homosexuels et célibataires afin qu’ils donnent un père ou une mère naturels à leurs enfants.

    L’Avenir pour Tous est ainsi complémentaire des partis et réseaux institutionnels qui informent depuis 1974 (IVG/FondationLejeune), 1998 (Pacs/AllianceVita), et 2013 (Mariage homo/LMPT) sur l’avancée des technologies NBIC en matière de reproduction et de post-humanité. Du fait de la Doctrine Sociale de l’Eglise (DSE) et de leur subordination à cette dernière, les réseaux de cette institution ne peuvent proposer face aux réalités NBIC que l’abrogation des lois nouvelles, sans proposition sociétale autre que la famille constituée par le couple sexué marié.

    C’est donc bien le rôle spécifique de L’AVenir pour Tous,
    avec l’union civile co-parentale depuis 2013,
    et avec la co-parentalité entre célibataires et pour couples de même sexe depuis 2017,
    de mobiliser pour encourager
    1/ le couple stable, homme-femme comme de même sexe, chez tous les adultes, et
    2/ la filiation naturelle de tous leurs enfants.

  6. Et si l’affaire benalla n’etait qu’une affaire cachant une autre affaire :

    Edition du rapport de synthèse des Etats Généraux de la Bioéthique du Comité Consultatif National d’Ethique
    (2 juillet 2018), avis du Conseil d’Etat sur la loi
    bioéthique (11 juillet 2018, au lendemain de la demi-finale victorieuse des Bleus (!)), annonce d’une proposition de loi de PMAanonyme ET GPA par la majorité LREM à
    l’Assemblée Nationale (15 juillet 2018, jour de la finale des Bleus (!)), publication de la proposition de loi (18 juillet 2018), vrai-faux retrait de la proposition
    de loi parlementaire redevenue projet de loi gouvernemental (19 juillet 2018), contenu du projet de loi PMA/GPA validé par le bureau exécutif LREM (23 juillet 2018),
    confirmation du contenu du projet de loi par la ministre de la Santé Agnès Buzyn (25 juillet 2018) …

    Ainsi, sous la baguette présidentielle hyper-active malgré la crise élyséenne, nombre d’institutions, profitant de la victoire des Bleus, du scandale Benalla-Macron et
    des vacances estivales, se sont coalisées pour fait prospérer en ce mois de juillet la révolution du mode de reproduction humaine par PMAanonyme pour toute femme. Les
    élus LREM l’ont même renforcée par l’extension de la filiation d’intention aux mères commanditaires de GPA à l’étranger et le remboursement de l’ensemble par la Sécurité
    Sociale.

    • Les politiques de droite, comme les réseaux laïcs d’Eglise, donnent de la voix mais sans jamais émettre LA MOINDRE CONTRE-PROPOSITION face à cette reproduction marchande
      anonyme, qui subtilise les corps et les personnes génitrices, pour les remplacer par un marché de fécondation et gestation d’enfants par semences et embryons sélectionnés,
      séquençables et modifiables. Et uterus loués… A ce rythme, demain, matrices comme semences seront tous artificiels.

      Si L’Avenir pour Tous a pu se féliciter que la sortie par LeMonde.fr le 18 juillet dernier (20h) de l’ »affaire Benalla » ait semblé permettre à l’exécutif de retirer dès
      le jeudi 19 juillet la proposition de loi PMAnonyme du député Guillaume Chiche, sa déléguée générale Virginie Tellenne constate ce jeudi 26 juillet que c’était reculer
      pour mieux sauter !

    • Dans un télescopage qui ne doit rien au hasard, Emmanuel Macron affirme mardi 24 juillet devant les députés LREM qu' »Alexandre Benalla n’est pas son amant » (sic !),
      laissant planer un doute évident sur son orientation homosexuelle, au lendemain du bureau exécutif de LREM arrêtant le contenu de la loi de reproduction destinée, entre
      autres, aux couples lesbiens et gays. Cette décision corrobore ce que Virginie Tellenne annonçait dès le 17 novembre 2012.

      Six ans plus tard, à l’automne 2018, la PMAanonyme pour toutes sera donc bioéthique, déposée en septembre par le gouvernement après l’avis du CCNE (qui s’y est déjà
      déclaré favorable en juin 2017) et comprendra en plus de la double filiation entre femmes sans homme, l’extension de cette filiation d’intention à la GPA faite à
      l’étranger et le remboursement de l’ensemble par la Sécurité Sociale – ce qui confirme l’abrogation de la filiation biologique des enfants, insitutionnalisée en mai 2013
      par la loi Taubira d’adoption plénière par les couples de même sexe.

    • A l’issue de cette séquence politique, on constate le profond mépris des pouvoirs publics pour les travaux des citoyens réalisés durant 6 mois lors de la consultation des
      Etats Généraux de la Bioéthique, qui concluaient exactement à l’inverse de ces récentes décisions : les Français consultés ont largement rejeté la PMAanonyme et lui
      préfèrent des contre-propositions opposées au projet gouvernemental, qui a été profondément renforcé lundi 23 juillet au soir par le parti présidentiel, faisant écho à la
      proposition de M.Chiche, aux propos intimes d’Emmanuel Macron et à l’avis prescripteur du Conseil d’Etat.

      CONTRE-PROPOSITIONS DE L’AVENIR POUR TOUS

      Devant la non-information manifeste des Français sur cette avancée au pas de charge, les citoyens étant tous subjugués par le mondial et désormais par la crise
      Benalla-Macron, L’Avenir pour Tous appelle les Français à redoubler de vigilance : ils doivent faire émerger une nouvelle demande sociétale en se rassemblant dès
      maintenant sur le CONTRE-PROJET à cette légalisation de la PMAanonyme et de la filiation non biologique des enfants nés de GPA :

    • Comme en 2012-13 avec le statut d’union civile des couples de même sexe face au mariage reproductif homosexuel,
      Virginie Tellenne et L’Avenir pour Tous proposent face aux PMAanonyme et GPA pour tous, la solution réaliste et humaniste qui reconnaît à toutes les personnes le droit
      d’avoir des enfants dans toute forme de familles, du moment qu’elles maintiennent la filiation biologique de ceux-ci, donc la nature sexuée de notre humanité.

      Il s’agit de la Co-parentalité des parents géniteurs inscrits dans l’acte de naissance de l’enfant et des parents éducateurs inscrits dans le livret de famille, par un
      accord prénatal qui respecte la réalité de fécondation et de gestation de l’enfant et la volonté des parents qui le désirent.
      Ce contrat de co-parentalité sera passé devant notaire.

      L’Avenir pour Tous invite les citoyens à prendre connaissance de ses dispositions déposées et votées massivement sur le site des Etats Généraux de la Bioéthique, et
      comme telles reprises dans le rapport et les synthèses du Comité Consultatif National d’Ethique, et mentionnées par le Conseil d’Etat, en cliquant ici.

      Pour les faire mieux connaître, Virginie Tellenne et L’Avenir pour Tous lanceront prochainement une web-TV. Elle aura pour but de faire comprendre au plus grand nombre
      de
      Français les tenants et les aboutissants de cette mutation de procréation sans précédent.

  7. L’Avenir pour Tous met à disposition des citoyens des moyens d’expression, d’argumentation et de réformes inédits face à l’explosion des technologies NBIC
    (NanoBioInformatiqueCognitives) qui réalisent la duplication de la vie naturelle en vie artificielle. En commençant par la reproduction marchande anonyme, épicentre de la
    mutation vers un être artificiel.

    L’Avenir pour Tous informe les populations depuis 2013 pour étendre la filiation et la procréation sexuée à tous, au-delà du couple homme-femme, pour conscientiser les
    parents homosexuels et célibataires afin qu’ils donnent un père ou une mère naturels à leurs enfants.

    L’Avenir pour Tous est ainsi complémentaire des partis et réseaux institutionnels qui informent depuis 1974 (IVG/FondationLejeune), 1998 (Pacs/AllianceVita), et 2013
    (Mariage homo/LMPT) sur l’avancée des technologies NBIC en matière de reproduction et de post-humanité. Du fait de la Doctrine Sociale de l’Eglise (DSE) et de leur
    subordination à cette dernière, les réseaux de cette institution ne peuvent proposer face aux réalités NBIC que l’abrogation des lois nouvelles, sans proposition sociétale
    autre que la famille constituée par le couple sexué marié.

    C’est donc bien le rôle spécifique de L’AVenir pour Tous,
    avec l’union civile co-parentale depuis 2013,
    et avec la co-parentalité entre célibataires et pour couples de même sexe depuis 2017,
    de mobiliser pour encourager
    1/ le couple stable, homme-femme comme de même sexe, chez tous les adultes, et
    2/ la filiation naturelle de tous leurs enfants.

  8. ni courageux ni téméraire notre PR.Il m’a vraiment fait penser au sale gamin de maternelle qui a fait une anerie et va vite se cacher derriere la maitresse pour tirer la langue impunement…
    il devrait faire attention car meme s’il ne le voit pas(de toute façon il ne voit que ce que sa dir. de comm. lui montre ),le mécontentement ne cesse de monter et comme le disait si bien Alexis C. hier, « s’il n’y a que ça, on peut aller le chercher » . Et à mon avis, on sera nombreux …E.reveille toi, la colere gronde , arrete de te boucher les yeux et les oreilles !!!

  9. Tout s’éclaircit pour Micron 1er, Benalla s’explique et les journalistes tombent dans le panneau, j’ai toujours pensé que Benalla avait fait une faute comme il le disait hier soir.
    Ils sont en train de lui chercher les poux dans la tête, si les coups étaient portés ou non le brassard police, le casque et pourquoi il était là.

    -Ce n’est pas sa faute qui est grave, c’est le reste, comment et pourquoi un président peut-il s’entourer d’un tel type qui court-circuite le GSPR?
    N’oubliez pas que le Président « Normal 1er » circulait en scooter exposant par là même la République et ses institutions au danger et que Macron ne veut pas reproduire les mêmes erreurs. Or comme Flamby, il n’a pas confiance en la discrétion du service d’ordre pour ses déplacements privés, donc il remplace ou éloigne les yeux et les oreilles qu’il ne contrôle pas.

    -Pourquoi Bruno Roger-Petit nous annonce des sanctions jugées par lui-même et par la suite par Micron 1er à la hauteur des faits alors qu’il semble que la sanction n’ait pas été entièrement exécutée (salaire plein contrairement à l’annonce) ou à été levée rapidement, par ailleurs, personne parmi de si brillants hauts fonctionnaires n’applique à la lettre la règle de rendre compte à l’autorité judiciaire des faits pouvant relever d’un délit.
    Ensuite, on trouve une excuse pour le licencier sans remettre en cause l’autorité chargée de la première sanction ainsi que son faible niveau, comme si on voulait botter en touche une situation d’enlisement politique.

    -Comment, alors que son niveau d’implication dans la coordination de la sécurité de l’Elysée est revu à la baisse et que l’on cantonne Benallagardère uniquement à l’organisation de l’événementiel élyséen, justifier le besoin de lui attribuer un logement de fonction à l’Alma, quai Branly, en raison des contraintes de travail (astreintes ?).

    -Pourquoi retrouve-t-on Benalla à Giverny aux côtés du couple Manu-Brizitte alors qu’il n’occupe plus de telles fonctions et qu’il a trahi la confiance du Président.

    -Pourquoi, après avoir sombrer dans le mutisme, s’exprimer uniquement devant les siens pour se désigner comme seul responsable en invitant on ne sait qui à venir le chercher. Il en profite pour faire l’éloge de la personne à l’origine des faits et, je le répète, qui n’est dans l’affaire Benalla-gate, que la poussière que l’on a voulue cacher sous le tapis du bureau présidentiel.

    Le problème est bien cela, si on cache la vérité sur cette affaire, surtout le déroulement et la véracité des faits, que peut-on cacher d’autres aux citoyens :
    – A-t-on voulu intimider des manifestants pour les dissuader
    de recommencer ultérieurement ?
    – Quels énergumènes toujours inconnus du public et pourtant
    sûrement filmés avant et après s’être grimés ont bien pu
    constituer les fameux Black-blocks ?
    – Qui avait intérêt à ce que les manifestations du 1er mai
    soient un fiasco ?

    En conclusion, pour les 50 ans de mai 1968,
    -qui avait peur de la tournure des évènements ?
    -Qui était prêt à tout pour que la colère cesse rapidement ?

    Alors qu’il n’est plus interdit d’interdire,
    -a-t-on voulu casser du casseur ou casser pour
    décrédibiliserr les manifestants pour mieux les envoyer en
    garde à vue et leur montrer la nouvelle méthode violente du
    nouveau monde ?

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *