La confiance dans les médias au plus bas !

Publié par le 22 Sep, 2019 dans Blog | 2 commentaires

La confiance dans les médias au plus bas !

Une des raisons d’être de notre blog tient dans le peu d’estime que ressent le peuple de droite dans les médias.

Avec Emmanuel Macron, toujours dans l’ambiguïté droite-gauche, on prend conscience que le strabisme de la presse ne s’étend pas tellement suivant l’axe droite-gauche mais bien plus sur l’axe progressisme-conservatisme.

La presse est globalement plus politiquement correct que de gauche. Très souvent les deux notions se recoupent mais pas tout le temps.

Quoi qu’il en soit, les médias ont mauvaise presse !

L’observatoire du journalisme, dont je recommande la lecture, vient de publier un article rapportant les résultats d’un sondage Ipsos sur la confiance des Français dans leurs institutions et corps intermédiaires :

L’Institut Ipsos a réalisé, en partenariat avec l’Institut Montaigne (réputé macédonien) et la fondation Jean Jaurès (réputée proche du PS) début septembre 2019, un sondage national sur la confiance des Français dans leurs institutions au sens très large du terme : police, gouvernement,entreprises, partis politiques, éducation, etc … Mais aussi sur leurs attitudes vis-à-vis de l’avenir et des grands problèmes du moment : immigration, violences, environnement.

 

Il s’en dégage une impression de pessimisme et de fracturations. Très significatif, la confiance dans les médias enregistre un point bas historique.

Pire que début 2019 !

L’enquête annuelle Kantar La Croix de début 2019, que nous avons analysée en son temps ici, marquait déjà un point bas. Eh bien, il va bientôt devoir creuser ! À la question avez-vous confiance dans les médias ? Ils étaient 30% à répondre oui en 2018 et seulement 23% un an plus tard.

 

Une minorité (voire une majorité, rêvons un peu) de journalistes sincères s’interrogera t-elle sur ce manque de confiance ?

En analysera-t-elle les causes :

  • manque de pluralisme idéologique,
  • fuite du réel
  • fin du journalisme d’information transformé en entreprise de rééducation des consciences,
  • etc…

L’enquête complète est disponible sur la page abonnés du quotidien Le Monde, un habitué du travestissement de la réalité comme nous l’analysions à travers un article des Décodeurs sur le pacte de Marrakech.

En complément voici des extraits d’un autre sondage paru sur le site Contrepoints :

Et 86 % des journalistes classés à gauche ou très à gauche :

Quant au réalisme des journalistes …

Merci de tweeter cet article :





2 Réponses à “La confiance dans les médias au plus bas !”

  1. Oh, c’est clair!

    En ce qui me concerne, il suffise que je lise sur la presse (vue sur le Web, puisque ne ne regarde pas la TV, n’achète pas les journaux -je suis seulement abonnée à V.A.)une info pour me dire que c’est exactement l’inverse de ce qui est écrit qui est la réalité.

    Je ne supporte plus les euphémismes, les oxumores, la novlangue, les sous-entendus, les mensonges, les bobards et la cire à faire briller ce personnage qui nous sert de président de la république temporairement et le moins longtemps possible!

    Lorsque je vois les personnalités de droite lynchées (bellamy dans « on n’est pas couché -lu sur V.A.), mises en examen, parfois 15 ans après les faits, tanduis que la majorité des ministres macroniens et une grosse partie des députés godillots ont encore pus de casseroles aux fesses mais sont relaxés…

    … je me dis que je ne comprends pas pourquoi, dans ce sondage, on ne parle pas de la justice.

    A mon sens, la justice française doit faire partie de l’une des plus pourries de la planète
    (j’aimerais connaître sa place dans ce genre de classement… Elle doit être à l’égale de la justice chinoise, qatarie, saoudienne, chilienne, vénézuélienne…)

    • Tellement vrai Suzanne mais comment faire pour changer les choses, tout est pourri jusqu’à la moelle par les idées dites progressistes parce qu’elles :

      – nous font avancer vers le progrès societal vues à gauche

      – sont malheureusement en progrès et deviennent la norme vues à droite.

      Nous ne pourrons jamais rétablir les symboles détruits, alors il faut se battre pour sauver les meubles et les piliers de la nation française.
      Je pense que c’est par le nationalisme que l’on peut limiter cette dérive qui nous entraîne vers les écueils.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *