La droite, ce canard sans tête …

Publié par le 14 Juin, 2020 dans Blog | 11 commentaires

La droite, ce canard sans tête …

Lâche, absente, autiste, inaudible, molle, déliquescente, en état de mort cérébral, à électrocardiogramme plat, moribonde, à l’agonie, morte, enterrée !

Vous l’aurez deviné, je parle de la droite !

Ce canard sans tête qui court sans but.

Nous n’avons jamais eu un gouvernement aussi gaffeur, avec un duo Castaner-Belloubet rarement égalé, suivi de peu par l’inénarrable Sibeth Ndiaye. Le tout cornaqué par un président qui commet faute sur faute en demandant au Garde des Sceaux d’intervenir dans une affaire individuelle et en poussant Castaner à prendre parti pour les Traoré et contre la police. Du Hollande dans le texte !

Le tout dans le silence quasi total de la droite !

Mais les Républicains seraient, parait-il, trop occupés à préparer l’adoubement de leur prochain candidat à la présidentielle, François Baroin … Un Chirac en plus consensuel !

Ça vous dirait un débat de second tour Baroin contre Ségolène ? Le choc des Titans !

Non, ce sera plus probablement une veste assurée dès le premier tour en 2022 !

Alors vers qui se tourner ? Faudra t-il bientôt débaptiser ce blog en l’appelant :

A l’extrême droite, désespérément ?

En fait, il n’y a qu’une seule voix qui persiste, celle de Nadine Morano !

D’ailleurs, voici son dernier communiqué :

Chers Amis,

Les Français ne sont pas dupes ! Il n’y a aucune dimension raciale dans l’affaire Traoré.

C’est l’histoire d’une famille composée de délinquants multirécidivistes qui ont choisi de se mettre en marge de la République par leurs exactions.

Il n’est donc pas question de Blancs contre des Noirs en France comme aimeraient le faire croire les Traoré et leurs complices mais bien de délinquants contre des gens honnêtes, de la République contre ceux qui méprisent ses règles et ses valeurs.

En organisant des manifestations illégales, Assa Traoré, incite en toute impunité, au désordre en pleine crise sanitaire.

En tolérant, ces manifestations illégales, Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur se place de fait du côté des délinquants, au lieu de soutenir les forces de l’ordre comme son devoir et sa fonction l’imposent.

Je soutiens la police ! Sans nos forces de l’ordre, il n’y a plus d’État de droit.

Face à ceux qui veulent abattre notre République et destabiliser la France, l’heure est à la résistance !

Le 27 mai dernier, je participais à la journée nationale de la Résistance à Laxou en Meurthe-et-Moselle. Je partage avec vous les images de cette cérémonie émouvante pour tous ceux qui sont fiers d’être Français.

Tiens le coup, Nadine ! Nous sommes avec toi !

Merci de tweeter cet article :





11 Réponses à “La droite, ce canard sans tête …”

  1. Richard Mauden dit:

    Les Français ne sont pas dupes ! Il n’y a plus aucune dimension de droite chez les LR prêts à s’acoquiner avec les LREM incompétents, médiocres et vulgaires pour se répartir les places en conformité avec la pire des pratiques politiciennes. C’est pourquoi Nadine Morano est la seule à tenir un langage clair.
    Moralité : Tiens le coup, Nadine ! Nous sommes avec toi !

  2. De mortuis nihil nisi bonum disaient déjà les Romains. On ne dit pas de mal des morts.

  3. Je reçois régulièrement la lettre de Nadine, à laquelle je suis abonnée.

    Bravo Nadine : la seule pour l’instant qui tient la route.

  4. Effectivement un grand coup de chapeau à Nadine j’ai entendu son discours à la télé , ce qui m’étonne qu’on lui a donné la parole, c’est un grand coup de gueule de sa part, et elle est restée fidèle à ses valeurs et son coup de cœur restera à mon avis Nicolas Sarkozy.
    Je viens de recevoir la cotisation pour renouvellement de ma carte au parti mais faut pas rêver pas un sous, ils nous emmènent droit dans le mur. Aux municipales je constate qu’ils font union avec LREM, et cela ne me donne aucune envie d adhérer. Sans union de la vraie droite aucune chance de revenir au devant de la scène.

  5. j ajoute que je lui ressemble avec mes coups de gueule
    tous des vendus

  6. la famille TRAORE va certainement l’attaquer en justice comme elle le fait avec Marion pour diffamation
    qui leur paie les avocats , les aides sociales??

  7. La Droite LR ?
    Elle avait deux choix possibles :

    1/ le ralliement à Macron, pour tenter d’influencer sa politique, au risque d’en devenir l’idiot utile servant de caution « libérale » (économique s’entend) permettant à Macron de ferrer l’électeur de centre-droit tout en menant une politique de gauche assumée sur tout le reste.
    C’est le choix des Le Maire, Darmanin, Philippe, Bergé, Montchalin, et de la quasi-totalité des LR juppéistes.
    Ce choix, s’il est assumé et pas uniquement motivé par la volonté d’aller « à la soupe » est tout à fait respectable et a le mérite de la clarté.
    On en voit le résultat :
    – c’est un succès d’un point vue tactique, l’électeur de centre-droit restant pour le moment bien accroché, comme la moule sur son rocher
    – politiquement c’est moins évident. LREM reste pour l’essentiel composé de socialistes défroqués,son ADN sociétal est clairement de gauche postmoderne : elle déroule donc logiquement sa feuille de route avec ses applicateurs zelés que sont Belloubet, Castaner, Schiappa & co. PMA, laxisme pénal, immigration, clins d’oeils appuyés au communautarisme, censure,… Le tout pour une politique économique très modérément de droite. On peut presque dire que finalement, à l’ISF près et une deux réformettes, on est presque équivalent à la politique économique de Hollande version Manuel Valls quand il a lancé le CICE (rare bonne initiative de Manu). Pour le reste (réforme de la fonction publique, effectifs de fonctionnaires, baisse des dépenses, retraites, …) on est très loin du compte, y compris par rapport au programme Juppé 2017 qui était bien plus modéré que la version Fillon.

    Donc question influence, ça existe peut-être, mais cela reste dans les faits tout à fait limité. Il est très probable que sans Le Maire & Co, Macron aurait mené une politique sensiblement équivalente.
    A t’il quelques freins côté sociétal pour ne pas décrocher l’électeur de centre-droit ? Sûrement quelques lignes rouges à ne pas franchir (pour le moment) mais dans l’ensemble il sent globalement qu’il peut aller assez loin.

    2/ Assumer une ligne de droite claire

    Refus du progressisme sociétal et de ses dogmes immigrationnistes, communautaristes, écolo-décroissants, pénalo-laxistes, pédagogistes, néo-féministes et théorie du genre, en allant au combat frontalement. (c’est là qu’on retrouve notre Nadine)
    Ligne économique « ordo-libérale » : priorité à la revitalisation de l’économie par la baisse de la dépense publique et de la fiscalité pesant sur la production et les ménages, soutien au capitalisme entrepreunarial plutôt qu’à sa version financière, décentralisation, réduction des contraintes pesant sur la production, et en Europe soutien à une politique industrielle de souveraineté (donc forcément protectionniste) vis-à-vis des géants Chinois et US.

    C’est la ligne qu’a plus ou moins tenté Wauquiez, maladroitement (et démoli par quasiment tous les médias). C’est celle que pourrait porter un Retailleau. Bellamy était intéressant mais trop tendre, et probablement trop marqué droite catho donc facile à flinguer – on en reparlera peut-être plus tard.

    Mais tous les autres, ceux qui se voient un potentiel avenir présidentiel – les Bertrand, Estrosi, Pécresse, Baroin, Larcher …- alors qu’ils auraient pu choisir ce créneau et l’animer avec talent, on préféré jouer une carte solo « entre deux » qui sera probablement perdante, sauf à miser sur la possibilité de prendre la place de Macron pour son propre éléctorat, dans l’hypothèse où celui-ci ne pourrait se représenter (façon Hollande).

    En face, la Droite souverainiste n’a rien de droite ou presque sur le programme économique, donc sera un probable choix par défaut pour moi.

  8. Etre de droite, l’afficher et le revendiquer, c’est une tare aux yeux des médias, et ça ne séduit pas l’électeur. Etre « d’inspiration libérale » en économie, là également, c’est un suicide politique : promettre du sang de la sueur et des larmes, quand en face on explique que le lait et le miel couleront, que c’est facile, il suffit de faire « payer les riches », personne n’a envie d’entendre ce discours.
    Donc, nous avons une droite, condamnée au placard pour encore longtemps, et qui ira, de plus en plus « à la soupe », plus pour tenter de ne pas disparaître, que pour imposer ses convictions*.
    Et nous allons continuer de patauger dans la fange centriste gauchisante, pour des années.

    *@ Vincent80 : peut-on parler de « convictions » pour les girouettes, retourneurs de vestes, pântalons et jupettes que vous avez cités ? je ne pense pas !

  9. Lâche, absente, autiste, inaudible, molle, déliquescente, en état de mort cérébral, à électrocardiogramme plat, moribonde, à l’agonie, morte, enterrée !

    J’ajoute hypocrite………… prête à toutes les trahisons comme leurs petits copains au niveau national et communal….

    Aprés la discrimination positive de Sarko…………
    l’egalité des chances de woertz!

    – Eric Woerth, député LR et président de la commission des Finances à l’Assemblée:

    «Bonne intervention et bonnes intentions dont on peut partager beaucoup d’objectifs, déjà proposés. Il va falloir passer des idées générales à la concrétisation courageuse, fin du chômage partiel, écoles obligatoires, décentralisation et déconcentration, égalité des chances» – Twitter

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *