La droite la plus bête pardon la plus conne du monde !

Publié par le 5 Juil, 2020 dans Blog | 8 commentaires

La droite la plus bête pardon la plus conne du monde !

Brisons le côté « bien élevé » de notre blog
pour appeler les choses par leur nom !

Car enfin, ce qui vient de se passer à Marseille ne relève pas de la bêtise légendaire de la droite mais de la « connerie » la plus crasse !

Le Front républicain, inventée par le machiavélique Mitterrand, a frappé de nouveau et vient de livrer la deuxième plus grande ville de France, Marseille, à la gauche et même à l’extrême gauche.

Le premier tour, même s’il avait vu la candidate du Printemps marseillais (gauche) arriver en tête, laissait un espoir sérieux à la droite de conserver Marseille.

En écartant LREM (1,6 % des voix) et même en considérant le ralliement de Samia Ghali à la gauche,  le rapport de force droite/gauche était le suivant :

  • Droite (LR, RN et Divers Droite) : 52,35 %
  • Gauche (Rubirola, Ecolos et S. Ghali) : 35 % des voix.

Et bien, avec 17 % d’avance, la droite a réussi à perdre la Mairie !

Et perdre Marseille est très grave ! Plus grave que perdre Lyon, Toulouse ou Bordeaux.

Marseille est un port ouvert sur la Méditerranée. Il est une quasi-frontière avec les pays du Maghreb et donc une porte privilégiée d’entrée des migrants.

Quand on connait la proximité de la nouvelle maire de Marseille avec l’islamogauchisme de la France Insoumise, on peut nourrir beaucoup d’inquiétude dans le domaine de l’immigration !

La direction des Républicains est très fière ! Elle a gardé son honneur !

Ce faisant, elle livre la ville à une équipe qui va arroser de subventions toutes les associations antiracistes et pro-immigration qui vont pouvoir allier leur force à celle des passeurs libyens et syriens pour mieux organiser le flot migratoire !

Les Républicains ont perdu la mairie en refusant les voix du Rassemblement national !

Il semble bien que le Rassemblement national et son candidat Stéphane Ravier, n’avaient revendiqué aucun poste à la mairie pour apporter leur soutien au candidat LR. Ils demandaient juste que ce dernier s’engage sur quelques mesures concernant la sécurité et la prospérité des Marseillais (voir vidéo en fin d’article).

 Une fois de plus, la Droite s’est couchée devant les diktats de la gauche et des médias.

J’appelle tous les militants des Républicains, à renvoyer leur carte d’adhérent coupée en deux, comme je l’ai fait moi-même, il y a quelques mois !

Il faut tuer définitivement ce parti qui, scrutin après scrutin, nous entraine dans l’abime au nom d’une morale dont les critères ont été imposés par la gauche !

Il faut repartir de la base, du peuple de droite et rebâtir un nouveau mouvement. Des personnalités comme Philippe de Villiers, Marion Maréchal, Eric Zemmour, Patrick Buisson et peut-être même, d’une certaine façon, Michel Onfray, y travaillent dans l’ombre.

Chers militants, et sympathisants de droite, prenez le temps de regarder la déclaration du candidat du Rassemblement national, Stéphane Ravier, après la victoire de la gauche à Marseille.

Cet homme a t-il le look et parte t-il comme un dangereux fasciste tel que le décrivent la gauche et les médias ?

Merci de tweeter cet article :





8 Réponses à “La droite la plus bête pardon la plus conne du monde !”

  1. Richard Mauden dit:

    Car enfin, ce qui vient de se passer à Marseille ne relève pas de la bêtise légendaire de la droite mais de la corruption UMPS islamo-juppéiste la plus crasse !

  2. C’est plus que la connerie, cela s’apparente a de la corruption, ou de collaboration avec la gogoche.

  3. Christian 54 dit:

    Le mot connerie n’est pas assez fort pour décrire le niveau atteint par les représentants marseillais de LR !

  4. Et ce n’est pas fini quand on voit que Castex aurait rendu sa carte LR justement à cause du front républicain cassé à Perpignan.:)
    Comme le pense Onfray, la droite est une somme de petits seigneurs féodaux incapables de compromis. Souvenez vous NDA qui a fait perdre Fillon pour le 2 ème tour de 2017.
    NDA malgré ses excellentes interventions reste un sacré connard! des exemples comme Marseille il y en a à la pelle en 2020

  5. Hélas, je viens de voir le « nouveau » gouvernement.
    Hormis le jeu de chaises musicales habituelles, on assiste à des « de droite » qui vont aller manger dans la gamelle de Nemo!

    Notamment :
    **Roselyne Bachelot, célèbre ministre de la santé, devenant ministre de la cul-ture… et qui rencontrera au Conseil des Ministres celle qui a écrit « Il faut beaucoup aimer les hommes » (cela raconte une histoire d’amour brûlante entre Solange, l’héroïne de « Clèves », son précédent roman, devenue actrice à Hollywood, et Kouhouesso, un acteur noir né en Afrique) et Truismes (qui explique qu’on peut être femme et devenir cochonne) .

    ** Darmalin qui est à l’Intérieur (de qui de quoi?) et auprès de lui, très au près…
    ● Mme Marlène Schiappa, chargée de la Citoyenneté!!!
    Quelle belle citoyenne.
    Elle va adorer papoter avec Bachelot et Darrieussecq !!

    ** LeMaire qui va continuer à nous ponctionner

    ** Amélie de Montchalin transfuge de la droite, et Juppéiste, cela va de soi, ministre de la Transformation et de la Fonction publique.

    Et puis des socialauds :
    ** Elisabeth Bornée, ancienne Conseillère technique chargée des transports au cabinet du Premier ministre Lionel Jospin
    ** G Attal Militant au Parti socialiste de 2006 à 2016, il est membre du cabinet de la ministre de la Santé Marisol Touraine de 2012 à 2017

    Et un certain nombre de médecins ou de pharmaciens, à en avoir honte de nos diplômes!

    Bref, que du beau monde :

    – des idiots,

    – des comédiens,

    – des véreux,

    – des fausses droites…

    – une écolo
    (faut bien, surtout pour la transition écologique! Il va falloir se mettre à la trottinette, électrique, hein, la trottinette…, c’est plus écolo),

    – quelques gauchos,

    – des adorateurs de bonne gamelle (au propre et bien remplie, la gamelle, en attendant, je l’espère, s’en prendre une de gamelle)

    Un rêve.

    Tout changer pour que, en même temps, rien ne change!
    Que de la crème, juste moins chocolatée, la crème….
    Il est vrai que nous n’avons pas encore le nom des secrétaires d’état…
    N’y aurait il pas une discrimination par des non-racisés dans cette composition?
    ___________________________________

    Gérard Darmanin succède à Christophe Castaner à l’Intérieur, Éric Dupond-Moretti est nommé Garde des Sceaux à la place de Nicole Belloubet.

    – Barbara Pompili hérite du ministère de la Transition écologique.

    Geneviève Darrieussecq est nommée ministre de la mémoire et des anciens combattants, auprès de Florence Parly, qui reste ministre des Armées.

    Frédérique Vidal est nommée ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation.

    Roxana Maracineanu est nommée ministre déléguée aux Sports

    Elisabeth Moreno est nommée ministre déléguée chargée de l’égalité femmes-hommes

    Bruno Le Maire est nommé ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance.

    Amélie de Montchalin, est nommée ministre de la Transformation et de la Fonction publique.

    Franck Riester, ancien ministre de la Culture est nommé ministre délégué au Commerce extérieur.

    Gabriel Attal est nommé secrétaire d’Etat porte-parole du gouvernement.

    Annick Girardin est nommée ministre de la Mer

    Olivier Véran nommé ministre des Solidarités et de la Santé.

    Julien Denormandie nommé ministre de l’Agriculture.

    Roselyne Bachelot est nommée ministre de la Culture.

    Elisabeth Borne est nommée ministre du travail, de l’emploi et de l’insertion.

    C’est une surprise ! L’avocat Eric Dupond-Moretti est nommé ministre de la Justice, en remplacement de Nicole Belloubet.

    Florence Parly reste au ministère des Armées

    Gérald Darmanin est nommé ministre de l’Intérieur. Il succède ainsi à Christophe Castaner

    Jean-Michel Blanquer reste ministre de l’Éducation.

    Barbara Pompili est nommée ministre de la Transition écologique.

    Jean-Yves Le Drian, est nommé ministre des Affaires étrangères et de l’Europe.

    • Tout ces mouvements ne sont à lire que dans un seul objectif : 2022.
      Il est peu probable que le réel intérêt du pays soit au coeur de ces choix.

      On verra réellement s’il y a un changement de ligne dans un sens ou dans l’autre, mais je parie que le en même temps et l’opération d’anesthésie générale des français va continuer.

      Une écolo gauchiste mais qui n’a rien d’un poids lourd bombardée no2 pour endormir l’électeur écolo (même si je doute que cela marche vraiment)
      Des mouvements « à droite » pour rassurer le bourgeois de centre droit et conserver la masse des électeurs qui votent LREM. Rappel : parti de socialistes défroqués et élu en 2017 en majorité par des électeurs de Hollande mais aujourd’hui 2/3 d’électeurs « de droite ». Il faut bien leur donner des illusions.
      Deux évictions inévitables (l’inénarrable duo Casta / Belloubête) et Darmanin aura du mal à faire pire que le kéké de la République.
      L’énigme Dupont-Moretti : pourquoi un tel bras d’honneur aux magistrats à priori acquis aux progressistes ?

      Reste une question : à quoi joue Sarkozy ? Castex, Darmanin, Bachelot sont tous proches de NS. Et visiblement il semble jouer un rôle de conseiller de l’ombre. Dans quel but ?

      • Nicolas vous répondra la main sur le cœur qu’il fait ça dans l’intérêt du pays, pour lui éviter la catastrophe – qu’il avait prédite à l’élection de Macron -et pour aider « le petit jeune » à apprendre la métier … 😉
        Sacré Nicolas !

  6. Les Juppéistes ont exécuté Nicolas Sarkozy avec le soutien de 500000 voix progressistes lors de la primaire de la droite. Les Sarkozystes ont abattu Fillon en révélant à la presse, au profit de Jupiter, les casseroles que traînait l’ex-premier-ministre.

    Cette guerre des leaders des courants divers de cette coalition a exacerbé les différences et divisé les électeurs en trois courants différents.

    Certains se sont retrouvés dans l’offre de Macron et notamment les Juppéistes et autres libéraux bobos. D’autres seraient tentés par une union des droites souverainistes que Zemmour qualifie de « Bonapartiste ». Les derniers, Sarkozystes et grands nostalgiques de l’UMP, actuels inconditionnels électeurs des LR se sentent lâchés par les deux autres courants, décidés à en découdre en 2022 ont déjà fait deuil des LR.

    Marseille, union des courants LR et macro-compatibles ont préféré laisser la mairie à la goche plutôt que de s’allier au RN (Samia Ghali, faiseuse de roi, leur a même fait croire qu’elle aurait pu leur donner la majorité).

    Les dindons de la farce sont les électeurs qui, la prochaine fois, voteront différemment et enterreront un peu plus les restes de la grande coalition de droite des années 2000. C’est en ça qu’ils sont cons et ils se justifient en disant que faire des accords electoraux avec le RN entraînerait leur disparition. Je crains que ce soit l’inverse…

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *