La faillite du modèle social français

Publié par le 27 Avr, 2020 dans Blog | 8 commentaires

La faillite du modèle social français

Je sais qu’après un précédent article intitulé, le Grand Déclassement, enfoncer à nouveau la France en pointant ses mauvaises performances sanitaires, peut apparaitre comme démoralisant voire anxiogène.

Sauf si on pense que cette terrible crise peut et DOIT être l’occasion de remettre en cause tout notre système social que je me refuse à qualifier, comme la gauche le fait, de « modèle social  français ».

La France représente 1 % de la population mondiale et
redistribue 15 % des prestations sociales de la planète !

Mais pour quel résultat ?

Je suis le premier à reconnaitre qu’en cas de crise économique majeure ( cf la crise financière 2008) le système social français est un formidable amortisseur qui atténue les effets de la crise pour les plus pauvres. Mais, à l’inverse, la France sort toujours des crises moins vite que ses partenaires européens, globalement plus affaiblie et toujours plus endettée.

Mais sur le plan de la santé, lors de cette crise épidémiologique, nous n’avons bénéficié d’aucun matelas amortisseur. Nous avons pris la crise de plein fouet et nos résultats en matière de mortalité sont terrifiants.

J’enrage souvent devant mon téléviseur quand j’entends Jérôme Salomon annoncer que les Etats-Unis sont le pays le plus touché par le coronavirus, alors que comme le montre le graphique suivant, rapporté au nombre d’habitants, les USA n’arrivent qu’en 10 ème position et qu’ils déplorent au moins deux fois moins de morts que la France !

Comment expliquer qu’avec le meilleur système de santé du monde, la France arrive en quatrième position des pays comptant le plus de décès ?

Avec sa population qui ne pèse que 1 % dans le monde,
la France compte 10 % des morts dus au coronavirus !

Il faut tout remettre à plat.

On a réduit sans cesse le nombre de lits dans les hôpitaux publics mais a t-on bien réduit où il le fallait ? Rien n’est moins sûr ! La France compterait, dans les hôpitaux publics, 34 % d’administratifs (personnels non soignants) alors qu’en Allemagne, on n’en compte que 17 %, avec un nombre de morts 4,7 fois inférieur à la France !

On sait que dans nombre d’hôpitaux, les maires qui en ont la charge, utilisent ces établissements comme pure réserve d’emplois …

L’OCDE a évalué à 20 % les dépenses de santé inutiles en France (voir ici) !

Il faudrait faire pratiquer un audit du système français en comparaison avec le système allemand. Un audit par une autorité indépendante, si possible non française !

La politique et l’idéologie expliquent aussi la surmortalité

Dans un article paru dans Boulevard Voltaire, Thomas Bertin écrit :

La Hongrie d’Orbán, cette affreuse Hongrie qui réinventait les frontières lors de la crise migratoire, un peu moins de 10 millions d’habitants, n’a à déplorer que 250 décès, soit 26 par million d’habitants.

La très identitaire Pologne, pratiquement 38 millions d’habitants, compte moins de 500 morts, soit 13 morts par million d’habitants.

L’Autriche, 8,9 millions d’habitants, ne déplore que 530 décès, soit 59 par million d’habitants.

Mais, voilà, dans ces pays, on ne s’est pas interdit – par pure idéologie – de fermer les frontières !

Emmanuel Macron aura à répondre personnellement des probables milliers de morts que son idéologie européiste aveugle aura entrainés.

Que va t-il se passer après la crise ?

On parle déjà de remaniement et de changement du premier ministre. Selon le principe bien connu du « en même temps », après Edouard Philippe – réputé de droite (la molle) – c’est forcément dans les rangs de la gauche que sera recherché le nouveau premier ministre.

On parle de Bernard Cazeneuve et même de Manuel Valls … On aurait même ressorti NKM de la naphtaline !

Mais dans ce contexte de faillite du système de santé français – dont il faut évidemment exclure tout le personnel soignant – quel premier ministre aura le courage de mettre à plat tout le système et de ne pas se laisser aller à seulement augmenter les dépenses ?

La gauche trace déjà la voie de sortie de crise :

Changer de premier ministre ne changera rien. C’est toute la Macronie qui doit partir, derrière et avec son gourou !

Au minimum une dissolution, maisplutôt de nouvelles présidentielles à la rentrée …

Mais je rêve … On va continuer avec Macron et la barre plus à gauche …

Merci de tweeter cet article :





8 Réponses à “La faillite du modèle social français”

  1. Il n’y a pas que la macronie à renouveler, il va falloir s’occuper de cette administration pléthorique qui vit sur la bête comme un chancre mou, essayer peut être les Girondins à la place des Jacobins.

    Il va falloir introduire aussi la démission obligatoire de la fonction publique pour toute candidature aux élections. C’est facile, on est élu, la carrière continue, on est battu, pareil. Trop de fonctionnaires dans les instances représentatives, pas assez du privé, ceux qui savent que le risque est toujours présent et qui savent le gérer.

  2. Mais la crise sanitaire c’est l’arbre qui cache la forêt,
    l’éducation est aussi catastrophique (équivalent de 55 mds plus coûteuse qu’en Allemagne, avec des profs (gauchisés)mais écoeurés, moins payés, et un niveau scolaire en chute libre,
    l’industrie tombée à 10% du PIB au lieu de 20% la norme Europe..
    police, justice calamiteuses .etc..

    et toujours le même dénominateur commun le GAUCHISME (socialo- écolo- macrono communo CGTo…) et autres idéologies.qui ont démontré partout leur échec…
    Pire il y a des gens en ce moment qui justement demandent encore plus d’état…plus d’escroquerie écologique…plus d’immigration… toujours les mêmes !!!!!
    Pas gagné le jour d’après !!!

  3. Tout à fait d’accord avec vous (et les autres commentaires).
    La catastrophe industrielle ne va que s’accroître avec l’effondrement d’Airbus – qui sera heureusement sauvé car trop stratégique et symbolique, mais à quel prix social et pour le contribuable ? Et d’autres secteurs entiers (automobile, sous-traitance, …) risquent d’être réduits à peau de chagrin.
    Et dans la misère il faut ajouter l’armée, la police,… ce qui n’augure rien de bon en cas de probable déflagration dans les « quartiers ».

    S’il y bien quelque chose que je ne supporte plus (avec le « prenez soin de vous » qui conclue chaque mail, message TV, …) ce sont ces discours, toujours des mêmes écolo-altermondialo-socialo-gauchistes qui nous parlent du « monde d’après » où vont pousser les cerises et couler le lait et le miel, dans la plus parfaite égalité de tou.te.s.

    Ce qui est certain, c’est que dans l’immédiat la très grande majorité des gens vont regretter le « monde d’avant » où on pouvait voyager, échanger, aller au match de foot, ou tout simplement où on avait un emploi.
    Et le monde d’après que nous préparent les gauchistes / les utopistes avec toujours plus d’Etat, de socialisme et de distribution d’argent public, d’immigration et de « vivrensemble », d’éoliennes et de bio, ne sera que contrainte, pénurie, restriction des libertés, chômage, pauvreté, déclassement. Sans parler de la violence qui deviendra endémique (c’est déjà pas terrible actuellement).

    S’il faut absolument écarter Macron et sa clique, et tous les bureaucrates qui gravitent autour, ce ne sera sûrement pas pour confier le pays à ces irresponsables qui nous conduirons droit à l’enfer.

    Quel que soit celui qui pilotera le pays dans 2 ans, la situation sera de toute façon très complexe et explosive. La seule chose qui est sûre, c’est que ça n’est pas à coup de RTT, d’assistanat, d’immigration illégale, de laxisme à tous les niveaux, que l’on aura une chance de redresser la situation.

    La France s’en sortira, comme elle l’a toujours fait dans l’Histoire à un moment où à un autre, si elle sait conjuguer : liberté, responsabilité, travail, fermeté, et vraie solidarité. Ce impliquera de remettre à l’endroit quelques-unes des valeurs aujourd’hui inversées, ce qui arrivera un jour où l’autre si l’avenir nous préserve d’une évolution à la Vénézuélienne.

    • S’il y bien quelque chose que je ne supporte plus (avec le « prenez soin de vous » qui conclue chaque mail,

      Dans ce cas, je réponds systématiquement, oralement ou par mail !

      1 J’ai toujours pris soin de moi, je suis encore autonome
      2 De toute façon, je suis bien obligée de prendre soin de moi, puisque, malgré les impôts, cotisations, contributions et taxes que je lui paye quotidiennement, l’Etat n’est pas capable de prendre soin de moi

      Je puis vous affirmer que pas un seul de mes interlocuteurs ne me le redis ou ré-écrit!

      La TV, je ne la regarde pas.

      Les mails officiels?
      Quand je peux répondre, je leur envoie ces 2 phrases ( comme je l’ai fait pour l’écriture inclusive, et ajoutant les réponses du Conseil d’Etat et de l’Académie française c’est radical, ça fonctionne aussi)et cela fonctionne

  4. La goche s’insinue insidieusement et hypocritement dans le debat politique, pour reaparaitre une fois de plus comme une « force » capable de retourner les situations catastrophique en France…

    La macronie a prouvé et demontré brillamment son incompetence, comme la goche avant elle…

    La droite molle, prete a toutes les compromissions avec la goche et la macronie, se tient prete pour continuer le « progressisme » a deux balle et a geometrie variable…

    La vraie droite battu en breche constamment par les merdias, est empetrée par les problemes interne, entretenu savamment par les merdias, qui focalise exagerement ces problemes, pour favoriser la goche et la macronie.

    Le RN,
    dont MLP est gochiste, puisque elle a repeté avec force qu’elle est laïque et que l’islam est compatible avec la republique, et de plus a nié le grand remplacement de la population par les migrants,
    continue a soutenir indirectement par ses attaques virulantes contre la droite, la macronie et la goche…
    Ses attaques envers la goches etant toujours d’un cran inferieur a ceux envers la droite… comme toujours.

    MLP
    qui a demontré brillament son incapacitée a gouverner, sert le pouvoir progressiste en place grace a sa meconnaissance, et sa reelle incapacitée a diriger un pays,
    et dont les merdias ( et les progressistes) soutiennent constamment sa candidature, contre leurs seul vraie adversaire : la vraie droite ( pas la molle, ou ultra ramollie)…

    La pseudo justice qui s’en prend particulierement a des citoyens non favorable aux progressisme, et qui impose sa dictature ideologique, permet a la racaille, et aux progressistes, de continuer leurs effets…
    d’ou une serie a la TV,
    pendant le confinement, sur des juges vertueux, honnetes,
    sans ideologie, sans parti pris, pour entretenir la fausse idée d’une justice juste, honnetes .etc…
    Bref le contraire de la realité, en general…

    Pour toutes ses raisons, il est plutot difficile de croire que le francais, livré a lui meme, sera capable de rester unis pour le bien de la republique.

  5. hélas, l’anti-américanisme, reste très à la mode, et désormais, plus virulent dans les médias de droite, par pur démagogie, parce que « ça rappelle de Gaulle »…
    J’en veux pour preuve, les très réguliers éditos de cette momie de P. Labro dans le Point ainsi que les nombreux articles racoleurs voire putassiers, comme ce dernier titrant « Le coronavirus a tué plus d’Américains que la guerre du Vietnam »
    https://www.lepoint.fr/monde/coronavirus-la-france-planifie-un-deconfinement-tres-progressif-pour-eviter-l-ecroulement-de-l-economie-28-04-2020-2373298_24.php

Répondre à pseudo49 Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *