La fin de la démocratie ?

Publié par le 31 Juil, 2020 dans Blog | 5 commentaires

La fin de la démocratie ?

Nous sortons de trois mois de crise sanitaire, grandement aggravée par l’incurie de notre gouvernement, et l’idéologie mondialiste et sans-frontiériste de notre président.

Nous entrons dans une crise économique sans précédent avec une chute du PIB au deuxième trimestre atteignant … 13,8 %, l’une des pire de l’Europe !

Dans ces dramatiques conditions, quelle est l’urgence affichée par l’agenda de l’Assemblée nationale ?

La PMA sans père, et le bricolage des embryons !

Une loi, votée en catimini, sans vote solennel, pendant les vacances, va laisser le champ libre aux chercheurs pour créer des embryons mi-homme mi-animal, ce qu’on appelle des chimères !

J’ai hésité à utiliser cette image, qui personnellement m’as mis très mal à l’aise. Mais elle est à la hauteur des violations des valeurs auxquelles procède la majorité progressiste au pouvoir !

Ce qui est incroyable c’est que cette même image illustre le site d’une association favorable au transumanisme : l’Association française Transhumaniste.

La démocratie est tombée bien bas dans notre pays sous les coups redoublés des progressistes et, il faut bien le dire, par le silence coupable de la droite !

Voici ce qu’en dit Christian54, une de nos contributeurs parmi les plus actifs :

Finalement, la démocratie moderne n’aura pas réussi à survivre plus de 200 ans. De Robespierre à Mitterand, en somme. Mais ne vous y trompez surtout pas : ce titre ne fait que décrire une réalité bel et bien entrée dans nos mœurs (dépravées).

On veut nous faire croire que nous vivons dans une démocratie parlementaire, mais cette soit disant démocratie n’a qu’une seule obsession : détruire la véritable démocratie, sous couvert de, devinez quoi – j’ose à peine le dire – démocratie. Des lois fondamentales pour notre société peuvent être votées par 20% des députés, pendant les vacances, sans véritable débat ! J’ajouterai que, malgré des promesses faites depuis des années, nous n’avons pas même un embryon de proportionnelle ! Le procédé est une forfaiture pure et simple. 

Les sujets sociétaux importants devraient recueillir les suffrages de plus de 60 % des députés, être votés de jour et non nuitamment comme par effraction, et faire l’objet d’un large débat public, au lieu de quoi on escamote tout débat et on attend les vacances pour faire passer des textes qui ne profitent qu’à une minorité des plus réduites, mais dont on veut faire financer les coûts par tous. 

La période est à la remise en cause de tout, au nom d’une égalité prétendue. Comment oser dire que la P.M.A. sans père est une exigence démocratique ? Comment oser dire que les familles homo parentales sont indispensables à la liberté ? On interdit les OGM au nom du respect de la nature, mais on veut créer des familles a-naturelles.

Le comble du comble est la méthode ROPA (une variante du traitement de Fécondation in Vitro qui s’adresse à des couples de femmes mariées qui décident d’avoir un bébé ensemble et veulent toutes deux participer activement à la grossesse: l’une se soumet à une stimulation ovarienne et l’autre reçoit, dans son utérus, l’embryon et porte la grossesse à terme. Grâce à cette méthode, les deux femmes sont mères: l’une est la mère biologique -elle apporte l’ovule- et l’autre se charge de la gestation -elle est enceinte).

Souvenons nous : le PACS a été créé pour que les homosexuels ne se sentent pas discriminés et on nous a promis juré que jamais au grand jamais il n’y aurait de mariage homosexuel. On a vu ! De promesse non tenue en reniements, nous en sommes arrivés bien bas. Et tout cela pour une minorité ultra bruyante et, évidemment, de gauche. Tout ce qui peut déstabiliser la société est bon à voter. Et, en pleine période de COVID il n’y a rien de plus urgent que de satisfaire des minorités frustrées et qui d’ailleurs le resteront toujours puisque leur pensée est totalement anti naturelle.

Le choix du mode de vie est fondamental  et ne doit pas, en aucun cas et sous aucun prétexte, dépendre du caprice de groupuscules activistes au nom de la démocratie. Encore une fois, agir autrement n’est rien d’autre qu’une forfaiture, comme d’ailleurs le fait de ne pas défendre les citoyens honnêtes contre des hordes barbares, de tolérer des zones de non droit, de mentir constamment à la population (cf le scandale des masques).

Que le président, qui suit le détail de tout, laisse faire – voire encourage – ces dérives est plus que concernant, c’est inquiétant.

Christian54 pour A droite, fièrement !

Merci de tweeter cet article :





5 Réponses à “La fin de la démocratie ?”

  1. Il y a quelque temps déjà que nous ne sommes plus en démocratie, mais en ochlocratie, du moins si la foule va dans le sens progressiste.

    • je ne pense pas que la PMA/GPA soit la principale préoccupation de « la foule » (l’ochlocratie est un régime politique dans lequel la foule (okhlos) a le pouvoir d’imposer sa volonté). Par contre le microcosme parisien en est persuadé, et comme il croit en son destin messianique, il l’impose à tous, car lui seul sait ce qui est bon pour la foule.
      Après, sur le demi million d’homos (h+f) celles qui voudront en bénéficier ne doivent pas dépasser la dizaine de milliers, alors, ça reste très, très marginal.
      Par contre, en faire un sujet majeur et clivant, est une manœuvre volontaire, qui permet d’occulter les vrais problèmes, comme les hausses sournoises de taxes et d’impôts …

  2. J’ai tenté de lire jusqu’au bout l’article du site cité en référence de l’image.

    Choquée, non par l’image (nous allons y arriver, il suffit de voir la figure de certaines anciennes ministresses… Enfin, moi, je vois une ressemblance), mais par certaines réflexions telles que :
    Au refus du sénateur Alain Milon (LR),qui estimait qu’il fallait « mettre un frein à une manipulation sans bornes du vivant. » Le rapporteur estimant que nous allions sinon franchir « des interdits éthiques fondamentaux sur la manipulation du vivant qui ne peuvent évidemment pas être acceptés en France. »,

    l’auteur de l’article répondait, après multiples circonvolutions passant par l’explication de texte de la Planète des singes, la Vallée de l’Etrange, et « elephant Man, par exemple… :

    Poser ce genre de questions, en sous entendant que seule une réponse négative faisant suite à une réaction révulsée est envisageable, me paraît donc revenir à entériner comme définitivement indépassable la xénophobie la plus primaire.

    Ma crainte à moi, c’est qu’en acceptant cette xénophobie « naturelle », on la valide.

    La suite de l’article va jusqu’à stigmatiser les chrétiens qui reconnaissaient des humains chez les indiens d’Amérique, mais pas chez les africains!!!
    En réalité, les critères selon lesquels les Amérindiens furent reconnus par les Européens comme personnes dignes de droit quand les Africains étaient réduits en esclavage nous paraissent aujourd’hui largement irrationnels, biaisés par les croyances religieuses, pseudo-scientifiques ou encore par une mentalité colonisatrice qui allait s’imposer durant plusieurs siècles.

    Mais bien sûr, en plus, on arrive aux esclavagistes, oubliant que ce sont les africains qui les premiers, ont vendu leurs frères pour se faire un pognon de dingue!

    Et, finalement, ce monsieur attend que « une « neuro-amélioration » nous aide à mieux contrôler nos pulsions xénophobes

    C’est comme cela que ça commence : par une loi honteuse et immorale, votée en plein cœur de l’été, tandis que le peuple est bâillonné.

    Démocratie, où es tu?.

    Partie jouer avec l’Intelligence?

  3. Tiens, comme c’est curieux… En russie dans les années 1935, il voulait tranformer les etre humains, en partie…en singes ( animaux),
    sous pretexte que ces creatures, mi homme mi singe serait plus resistant…

    Qui dirige ces entreprises criminelles, sans aucune valeurs morales et deontologiques.

    Deja en 1935 ( environ) les communistes etaient pour la theorie du genre…

    Quels sont ces fous qui dirigent le monde.

  4. L’esclavagisme est à la mode,ce n’est par pour autant que selon ce que je lis ci dessus,il soit bien connu.
    Il est évidant que ce sont les africains qui sont venus proposer et vendre leurs congénères en Europe,en occident!!!
    Instruisez vous et vous découvrirez entre autre,que les slaves ont été les premières victimes de l’esclavage organisé au moyen age.Le point de passage majeur a été Verdun vers le moyen orient et l’orient.
    Mais, les Grecs,notamment les Athéniens ont usé de cette méthode avec grand profit.
    Néanmoins ils ont inventé la démocratie… très sélective!

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *