La France, ce sont les étrangers qui en parlent le mieux

Publié par le 6 Fév, 2020 dans Blog | 8 commentaires

La France, ce sont les étrangers qui en parlent le mieux

J’ai un faible pour l’humoriste Gaspard Proust que j’ai eu la chance de voir dans un théâtre parisien.

Il me rappelle furieusement et aussi douloureusement Pierre Desproges qui me manque énormément.

On imagine sans peine ce que le comportement d’Emmanuel Macron et de sa Macronie aurait pu inspirer au trio Coluche, Pierre Desproges et Thierry Le Luron …

Je suis tombé par hasard sur un texte de Gaspard Proust qui a été publié dans le Point. Un texte où lui, immigré slovène, crie son amour pour la France.

Malheureusement, un amour dramatiquement déçu.

Vous verrez que sous plusieurs aspects, l’humoriste rejoint Eric Zemmour notamment avec cette phrase :

La France, ce n’est pas seulement une vague idée fumant au-dessus de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, c’est une réalité brute, c’est une terre, un peuple, une culture.

Je vous laisse avec Gaspard Proust :

 » Vous n’avez jamais demandé la nationalité française ? « 

Non. En 1990, j’étais au lycée français d’Alger. J’étais un petit Slovène, un ex-petit Yougo. A cette époque, je regardais la France, admiratif, me disant que, si un jour j’avais le passeport français, je pourrais dire à mes enfants : « Voyez, maintenant vous faites partie d’une nation immense où vos ancêtres – même si vous avez chopé le train en route – s’appellent désormais Charlemagne, Louis XIV, Napoléon, De Gaulle; vos écrivains, Hugo, Molière, Baudelaire, Camus, Zola, Pascal, La Fontaine; vos artistes, Sisley, Monet, Rodin, David, Poussin, Pissaro, Le Nôtre. Quand vous visiterez Orsay, le Louvre, Versailles, la cathédrale de Strasbourg…

Quand vous visiterez les grottes de Lascaux, les gorges de l’Ardèche, les vignobles de Bourgogne, où une parcelle minuscule a la gloire d’exhiber au monde son cru comme on exhibe le Graal… Quand vous verrez au-dessus de Chamonix s’élever les flèches de granit ou contemplerez l’aube qui monte au-dessus de la baie du Mont-Saint-Michel… Eh bien, vous aurez cette chance incroyable, invraisemblable, folle de pouvoir murmurer intérieurement :

« Cela, c’est mon pays ! » 

La France, ce n’est pas seulement une vague idée fumant au-dessus de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, c’est une réalité brute, c’est une terre, un peuple, une culture; bref, un monde. Avec sa musique, sa respiration. Tourmentée, diverse, fabuleuse.

Aujourd’hui, je connais peu de personnes venant des pays de l’Est – et je ne parle même pas des amis suisses – qui voudraient du passeport français. Car un pays qui se méprise à ce point-là, qui s’incline devant tout n’est plus attirant.

Qu’est-ce qu’être français ?

Sincèrement, moi, je ne sais plus. Si on me donnait le passeport demain, je ne sais pas très bien dans quelle communauté nouvelle j’entrerais. On va dire : « La France, c’est la laïcité ! » Mais l’organisation d’un culte, ce n’est pas une valeur, ça ne fait rêver personne ! De la même manière, je vois du matin au soir les hommes politiques sautiller sur leurs chaises en éructant : « La République ! La République ! La République ! » Mais, des républiques, il y en a plein dans le monde. Ce qui m’intéresse, ce n’est pas le mode d’organisation de votre démocratie mais ce qui fait que la France est la France et non pas la Slovénie, l’Allemagne, l’Algérie ou la Corée du Sud !

Prière de rue à Clichy

La réalité, c’est que la France – même si certains le vivent très mal – est devenu un pays multiculturaliste, alors quel intérêt du coup de devenir français, si, de toute façon, on me fait l’éloge de pouvoir tout le temps la ramener avec mes origines ? J’ai même changé mon prénom et mon nom, car je ne voulais qu’on me renvoie d’où je viens. Je veux me fondre parmi les Français. Or ce n’est plus audible aujourd’hui.

Du coup, j’aime mieux rester à l’écart et vous regarder faire. Même si j’aime profondément ce pays, je préfère que mon rapport à la France se limite aux impôts et aux choses de l’ordre du travail. Et on reste bons amis.

Alors que, paradoxalement, il n’y a sans doute pas plus français que moi.

Gaspard Proust pour le Point

Merci de tweeter cet article :





8 Réponses à “La France, ce sont les étrangers qui en parlent le mieux”

  1. Christian 54 dit:

    Comme cela fait chaud au cœur ! Merci, Monsieur.

    • Je ne savais nullement que cet artiste du mot, ce provocateur, mélange de Devos et Desprosges était Slovène et je ne lui connaissais qu’un seul défaut, celui de faire partie de la communauté C+/Ardisson.

      Comme quoi, lorsqu’une personne veut vivre, travailler, fonder une famille et (payer ses impôts en France), elle n’a pas besoin d’obtenir de façon automatique la nationalité française. Lorsque cette même personne (et sa famille) embrasse la culture, l’histoire, les règles et la constitution de la République francaise au point de vouloir devenir citoyen français elle peut faire la demande et prétendre la mériter. Je ne vois pas pourquoi l’État et ses institutions, au regard du passé, du présent et en se projetant dans l’avenir pourrait refuser la naturalisation. « Les pleins droits en récompense de devoirs accomplis » devraient être la règle et non pas une naturalisation comme promesse de bien voter.
      La gôche en agissant de la sorte a dévoyé la naturalisation en communautarisme et a du toujours aller plus vite, plus fort et plus loin tant les participations à la vie électorale de cette population était faible.
      De nos jours, la crainte est une emergence du vote communautaire, chassant par la même les apprentis sorciers de la politique.

      Bravo Gaspard pour ce parcours menant à la double-nationalité Suisso-slovène permettant de ne pas subir le sort de certains bon français, artistes et politiques.
      Ceux-ci ayant fait les démarches inverses de
      -cacher de l’argent en suisse car résidant francais
      -payer leurs impôts en Suisse en y devenant résidant

  2. Je suis toujours admirative devant des émissions sur la francophonie avec ces étrangers connaissant mieux notre Histoire et notre langue que beaucoup d’autochtones!

    • hijodearagon dit:

      Vous avez vu le niveau intellectuel de certains autochtones ? Ceux qui passent la journée à se mitrailler d’auto-portraits narcissiques,ceux qui passent leur temps à se gueuler dessus dans des émissions de télé réalité en débitant des co….ries à longueur de temps , les millions d’ébaubis qui s’extasient devant une magicienne ange gardien payée avec un salaire digne d’une star Hollywoodienne ,des étudiants post bac qui tentent de participer à des jeux télévisés avec un bagage équivalent tout juste à une 3 ème ( et encore ) , sans compter les désespérants retraités qui reconnaissent idiotement avoir voté Macron parce que sa femme était bien habillée (Sic ) . Avec ça , la France avance …….mais vers le gouffre.

      • « Notre pays est au bord du gouffre: pour avancer, votez pour moi! »
        Je ne sais pas si les retraités ont voté Macron, on fait dire ce qu’on veut aux sondages!

        • hijodearagon dit:

          Ceux dont je parle si , et avec la raison que j’ai indiquée:les tailleurs de son épouse (d’ailleurs est ce que je ne devrais pas dire sa mère de substitution , that is the question ? )

  3. Il parle de « la France » comme de nombreux étrangers devenus français dans l’âme………..

    Personnellement, j’ai des noms!
    Mais ça c’était avant! Gaspard et d’autres l’expliquent très bien avec sincérité.

    C’est quand même terrible de se sentier étranger dans son propre pays!

  4. Ce qui en parle le moins bien de la france:
    les immigrés qui d’office ont tout les droits, et ne veulent pas s’assimiler,
    la goche et la bien pensance, avec leur ideologie a deux balle et a la moralité a geometrie variable, selon leurs verité a sortir,
    les politiciens en general,
    Les journalistes sans deontologie ( = 99 % en moyenne, voire plus).

    Ce qui en parle le mieux de la france:
    Le peuple,
    les elu tres locaux qui n’ont pas encore abandonné leurs racines.
    Les immigrés assimilés qui aime la France.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *