La France, l’une des plus grandes menaces
mondiales contre la liberté d’expression

Publié par le 8 Juil, 2019 dans Blog | 10 commentaires

La France, l’une des plus grandes menaces mondiales contre la liberté d’expression

De nombreuses voix s’élèvent contre les coups portés à la liberté d’expression par l’arrogante macronie.

La loi « contre les contenus haineux » sur Internet, va ouvrir des possibilités infinies pour les censeurs de tout poil !

Le site SputnikNews, bête noire d’Emmanuel Macron, a rapporté des extraits d’un article publié par un professeur de droit à l’Université George Washington.

Il est toujours intéressant de voir le point de vue d’une personne étrangère à la France, surtout venant d’une pays où la liberté de la presse a encore un sens :

Le gouvernement français tente de « restreindre la liberté d’expression », déclare dans son article d’opinion pour The Hill, Jonathan Turley, un professeur de droit à l’Université George Washington. Selon lui, les États-Unis et d’autres pays peuvent aussi en subir les conséquences.

Alors que nos politiciens aux États-Unis peuvent applaudir Macron comme des idiots, la plupart des Américains sont de fervents partisans de la liberté d’expression. C’est dans notre sang. Cependant, sans se laisser décourager, Macron et d’autres en Europe s’apprêtent à imposer unilatéralement le contrôle de la parole sur Internet avec de nouvelles législations en France et en Allemagne. Si vous pensez qu’il s’agit d’une question européenne, détrompez-vous.

Macron et son gouvernement tentent d’éliminer unilatéralement les pensées haineuses sur Internet. Le Parlement français a adopté une nouvelle loi qui donnerait aux entreprises comme Facebook et Google seulement 24 heures pour supprimer les propos haineux de leurs sites, sous peine d’une amende de 1,4 million de dollars par violation.

Les Français et les Allemands n’essayent plus de convaincre les États-Unis de renoncer à leur liberté d’expression. Ils se sont rendus compte qu’ils n’ont pas à le faire parce qu’en imposant de lourdes amendes, les grandes entreprises seront forcées de censurer la parole selon des normes mal définies.

La décision des Européens frappe dans l’angle mort de la Constitution des États-Unis. Le Premier Amendement fait un excellent travail pour empêcher les actions du gouvernement contre la liberté d’expression, et la plupart des lois qui restreignent la liberté d’expression en Europe seraient inconstitutionnelles aux États-Unis. Cependant, bien que protégés contre Big Brother, nous sommes complètement vulnérables devant Little Brother, composé de sociétés privées qui ont un large pouvoir sur la réduction et le contrôle de la parole à travers le monde.

(…) Ces lois criminalisent la liberté d’expression selon des normes vagues faisant référence à l’« incitation à la haine » d’autrui fondée sur la race ou la religion.

(…) Le résultat de ces lois mal définies est prévisible. Un récent sondage a révélé que seulement 18 % des Allemands estiment pouvoir s’exprimer librement en public. Plus de 31 % ne se sentent même pas libres de s’exprimer en privé parmi leurs amis. Seulement 17 % des Allemands se sentent libres de s’exprimer sur Internet, et 35 % déclarent que la liberté d’expression est limitée à de petits cercles privés.

Les Nations Unies renouvellent également leurs appels à faire de la diffusion de « propos haineux »un type de crime international. Les pays musulmans veulent que le blasphème soit inclus, et Israël veut que l’antisémitisme soit criminalisé. Même dans notre propre pays, des politiciens comme Howard Dean et divers universitaires ont déclaré que les propos haineux ne sont pas protégés par le premier amendement. La députée Frederica Wilson a demandé que des gens soient « poursuivis » pour s’être moqués de membres du Congrès. Un récent sondage a révélé que la moitié des étudiants aux États-Unis ne croient pas que la propagande haineuse devrait être protégée.

La triste ironie est de voir la France prend la tête des pays visant à restreindre la liberté d’expression. Autrefois bastion de la liberté, la France est aujourd’hui devenue l’une des plus grandes menaces mondiales contre la liberté d’expression.

Jonathan Turley pour The Hill

A lire aussi, cet article de Boulevard Voltaire :

La France est-elle encore la patrie de la liberté ?

Merci de tweeter cet article :





10 Réponses à “La France, l’une des plus grandes menaces
mondiales contre la liberté d’expression”

  1. Richard Mauden dit:

    Ils se sont rendu compte : c’est mieux comme ça !

  2. J’aimerai savoir quand, à quelle période la France a été un bastion de la liberté.

    • Voyons, enfin tout de même!
      En 1789 (L’article 2 proclame quatre « droits naturels et imprescriptibles de l’homme » à savoir la liberté, la propriété, la sûreté, et la résistance à l’oppression.)

      Et surtout 1793 et suivantes…

      Les plus belles périodes, qui ont fait de la France un fleuron de la planète, un pays modèle de tolérance, de liberté », de fraternité…

      Devise inscrite dans le marbre en 1848.

      je plaisante, mais avec un humour quelque peu acidulé….
      En relisant les textes d’origine, je m’aperçois que jupiter s’est assis sur pas mal de ces articles!!!

  3. Christian 54 dit:

    Une erreur fondamentale entache cependant cet article : les contenus haineux diffusés par les musulmans peuvent s’exprimer sans la moindre restriction, et aucune égalité n’est respectée. Le gouvernement a totalement baissé les bras et n’a aucune intention de tenir compte d’une opinion majoritaire. A ses yeux, seules sont légitimes les minorités qui luttent contre l’ordre établi.

    • Dommage que je ne sais pas coller une image.
      je tente d’écrire ce tweet de Guihlem Carayon

      la proposition de @Laeticia Avia contre la Cyber haine intègre l’islamophobie comme délit, mais pas la christianophobie.
      Or, en 2018, il y a eu 100 actes anti-musulmans, 541 actes antisémites et 1063 actes anti-chrétiens. Pourquoi ce deux poids deux mesures?

      • Tant qu’il sera soutenu par les bobos des metropoles, le patronat et la bourgeoisie, il continuera sa politique de transformation du pays en une fédération de minorités elles même noyées dans l’Europe.

        Au diable les gilets jaunes, les blouses blanches chères à Suzanne et autres minorités franchouillardes.

        Le pognon de dingue, c’est pour les autres, avec les taxes et impôts de « ouf » des gaulois réfractaires.

  4. Les « propos de haine », ce prodédé d’une pseudo justice, incluant le deux poids deux mesure, se mesure tous les jours.

    Ceux qui on des interets expriment une lois anti fake new, anti haine et compagnie…
    Ce blabla sert la cause de certains et non la democratie.

  5. ça y est, c’est fait.
    Cette loi liberticide a été votée en première lecture.

    Et Oh Honte, Oh désespoir, elle a été votée par les 3/4 des députés LR.

    Finalement, j’espère que mon parti va exploser totalement et que renaîtra de ces (ses) cendres, un homme ou une femme qui sauront =créer une vraie droite, non extrême et incompétente genre RN, et pourra nous sortir de la crasse, en nettoyant ces écuries d’Augias.

    Sinon, je crois, hélas que je vais être obligée de me tourner vers la marine, que je déteste pourtant presque autant que jupiter!

    Ou plutôt son programme surtout économique.
    Néanmoins, j’avoue que sa façon de parler, de se tenir est d’un vulgaire!
    J’aurais encore plus honte d’elle à l’étranger que lorsque j’y vois parader bribri et son gamin!

Trackbacks/Pingbacks

  1. Liberté, j’oublie ton nom | A droite fièrement ! - […] La France, l’une des plus grandes menaces mondiales contre la liberté d’expression […]

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *