La gauche a gagné la bataille du sociétal !

Publié par le 23 Sep, 2019 dans Blog | 11 commentaires

La gauche a gagné la bataille du sociétal !

Oui, la gauche, bien aidée par les médias, a gagné la bataille du sociétal car la droite semble avoir déposé les armes.

Dans la bataille contre la PMA pour toutes, la droite baisse le regard et fixe la pointe de ses chaussures …

La droite est tétanisée par la peur de défendre ses valeurs (jadis) fondamentales. Elle a peur d’être ringardisée.

Aujourd’hui, il est beaucoup plus valorisant de défiler avec les drag queens de la gay pride, qu’aux côtés de la Manif pour tous pour défendre le droit des enfants à avoir un père !

Etre contre la PMA pour toutes, c’est « un avis daté  ». C’est le seul argument qu’a pu opposer Agnès Buzyn, ministre de la santé, à la prestigieuse institution qu’est l’Académie de médecine qui a osé estimer que « la conception délibérée d’un enfant privé de père n’est pas sans risques pour son développement psychologique et son épanouissement  » (plus d’info dans cet article de la lettre patriote).

Le principe de précaution est sans arrêt brandi pour l’écologie, pour l’alimentation, mais, étonnamment, il ne vaut pas, pour ce qu’on est censé avoir de plus cher, nos enfants !

Ce qui compte par dessus tout, c’est la satisfaction des besoins individuels ! 

L’opinion publique suit mollement cet affaiblissement continu des valeurs. L’adoption du mariage pour tous – véritable dénaturation du mariage traditionnel – a rompu une digue. Le droit à l’adoption pour les homosexuels a suivi. Demain ce sera la PMA, après demain la GPA. C’est écrit !

Voici un très bon édito de Guillaume Roquette paru dans le dernier Fig Mag sur ce sujet :

Filiation à la carte

Quand on passe les bornes, il n’y a plus de limites,

et la formule ne prête pas toujours à sourire. Elle s’applique parfaitement à la loi de bioéthique actuellement en préparation : pour satisfaire les désirs d’une minorité, ce texte est porteur de bouleversements dont les Français commencent seulement à discerner l’ampleur. Et ce sont les protagonistes du texte qui en parlent le mieux.

Nicole Belloubet, garde des Sceaux :

« Nous créons un mode de filiation qui est totalement déconnecté de la vraisemblance biologique. »

Jean-Louis Touraine, député LREM, rapporteur de la loi :

« Il n’y pas de droit de l’enfant à avoir un père. »

Agnès Buzyn, ministre de la Santé :

« faire rembourser la PMA pour toutes par la sécurité sociale, c’est ouvrir les yeux sur ce qu’est la famille aujourd’hui ».

Au moins c’est clair: la famille traditionnelle cesse d’être la normalité. Plus besoin d’un homme et d’une femme pour faire des parents, plus besoin d’accoucher pour être mère, plus besoin d’un père et d’une mère tout court : place à une filiation en libre-service et aux parents à la carte. Bien sûr, des situations de ce type existaient déjà, mais elles étaient des exceptions, pas une norme nouvelle. Et les parents qui avaient recours à la PMA (ou adoptaient) corrigeaient ainsi la situation qui empêche parfois un homme et une femme en âge de procréer d’avoir un enfant. Avec la nouvelle loi, tout lien avec une réalité biologique sera coupé.

De tels bouleversements obligent à une créativité sémantique inédite. Un enfant pourra ainsi avoir deux mères et la filiation sera fondée sur « un acte de volonté et un projet parental ». Mais qu’expliquera-t-on aux enfants venus au monde sans être voulus ? Ont-ils moins de valeur ? Sont-ils ou non les enfants de leurs parents ? Et pourquoi mentir en dissimulant l’existence du père biologique ? Toute personne qui a été privée de son père sait les souffrances que cela occasionne. Cacher à des enfants leur identité les coupe de leur histoire, au risque d’en faire des déracinés.

Tout cela se fait au nom du progrès, de l’égalité, de la lutte contre les discriminations, et ces mêmes arguments serviront d’ailleurs très vite pour légaliser la gestation pour autrui: si on reconnaît aux lesbiennes un « droit à l’enfant », il faudra faire de même pour les hommes homosexuels qui pourront recourir aux mères porteuses. En revanche, les promoteurs de la loi ne parlent jamais de la discrimination imposée aux enfants qui seront privés de parents naturels.

Comme s’ils voulaient occulter cette inégalité-là.

POST-SCRIPTUM : On a souvent relevé ici la politisation de la justice française, en voici deux nouveaux exemples : quand des militants d’extrême droite manifestent (sans violence) contre l’immigration à la frontière italienne, ils sont condamnés à six mois de prison ferme et 75 000 euros d’amende (jugement du 29 août). Mais, quand des militants écologistes investissent (sans violence) des mairies pour décrocher le portrait d’Emmanuel Macron, ils sont relaxés (jugement du 16 septembre). C.Q.F.D.

Guillaume Roquette pour Le Figaro Magazine.

Quand on lit les déclarations provocatrices des deux ministres et du rapporteur du texte de bioéthique, on est pris de dégoût. Ces trois personnes ont-elles eu la chance d’appartenir à de vraies familles ? Ont-elles eu un père et une mère ? Ont-elles eu des enfants à part entière ?

Je rappellerais juste à Jean-Louis Touraine qui déclare qu’Il n’y pas de droit de l’enfant à avoir un père, l’alinéa 1 de l’article 1 de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant :

L’enfant est enregistré aussitôt sa naissance et a dès celle-ci le droit à un nom, le droit d’acquérir une nationalité et, dans la mesure du possible, le droit de connaître ses parents et d’être élevé par eux.

Les progressistes forcenés nous jettent souvent à la figure des traités internationaux pour parvenir à leur fin, mais en l’occurence, ils se permettent de fouler au pied ce droit de l’enfant reconnu internationalement.

Toujours le deux poids deux mesures de la gauche progressiste.

Merci de tweeter cet article :





11 Réponses à “La gauche a gagné la bataille du sociétal !”

  1. Le Figaro, 16 septembre
    Selon une enquête Ipsos Sopra-Steria pour Le Monde, 32% des sympathisants de droite sont favorables à l’ouverture de la PMA aux femmes célibataires. Ils étaient 62% en 2018.
    Qu’importe l’opinion, not’ bon Maître a déjà décidé pour les manants.
    Que meure la société, devenue le hochet d’un prince pervers ! Et vous le peuple, devez applaudir.

  2. Un jour, les enfants seront achetés dans les magasins comme les chats dans des animaleries.

  3. maria-miguel Bechet dit:

    L’Europe a perdu son âme.
    La Droite n’est plus la Droite des Valeurs mais un groupe d’Individus ambitieux qui ne pouvant détenir le pouvoir, court après lui pour conserver, à titre individuel une petite part de ce pouvoir. Les trahisons chez les LR sont plus nombreuses que ce qu’il en reste. Il était á prévoir que ces gens là seraient prêts à toutes les compromissions.
    Et pourquoi dis-je que l’Europe a perdu son ãme: parce que la mojorité des pays eueopéens et celui oû je vis, se conduit de la même manière et a renié son précieux héritage sans rien avoir gagné en retour. Honte à la Droite..

    • Hélas, tellement de votre avis!

      je ne me reconnais plus dans la droite, parti dont j’avais la carte (renvoyée coupée en morceaux à ce qui fut mon parti).

    • Qui a voté pour ce jeune étalon qui occupe ce qu’est devenu le palais présidentiel?

      Pour l’emploi fictif d’une épouse, deux costumes et une passion pour les courses de voiture, les électeurs de la droite traditionnelle ont préférer transformer le pays avec le conseiller, ministre de l’économie et félon du pire président de la République francaise contemporaine.

      Ces mêmes électeurs doivent se réjouir de leur choix lorsqu’ils regardent un peu dans le rétroviseur de la mutation du pays:

      -la politique fiscal qui consiste à un jeu de bonneteau pour vampiriser toujours plus les mêmes contribuables plutôt que les fortunes qui « perfusent » l’économie du pays avec un petit pourcentage des intérêts de leur patrimoine.

      -la crise des gilets jaunes et surtout le traitement de cette crise qui ne s’ est fait que sur des manoeuvres politiques, des mensonges, un ersatz de débat et de fausses promesses.

      -ce nouveau monde consulte le peuple pour des broutilles et impose le reste par sa majorité lorsqu’elle se comporte comme des godillots et par ordonnances lorsqu’il y a risque de fronde.

      -ce president méprise tout opposant et ne tire aucune leçon du présent comme du passé qu’il aime bien renier, culpabiliser et contraindre les descendants à la repentance par ses déclarations.

      -la fête de la musique est devenue sous son règne une soirée porte ouverte élyséenne pour dragqueens et autres hurluberlus ou une tentative d’étouffer les responsabilités des services publics suite à une malheureuse nuit d’affrontements entre les forces de l’ordre et les « raveurs ».

      Prenez garde, la prochaine fois que les medias et autres corporatismes comme le star-système ou la justice vous désigneront leur « favoris »…

  4. Lu sur V.A.
    « l’hétérosexualité est la pierre angulaire de la construction du patriarcat ».

    Pire, « elle est au fondement de la structuration de la binarité des genres et des sexes ».

    Et enfin, elle est « en lien étroit avec la construction du capitalisme », puisqu’elle permet de ne pas salarier le « travail de reproduction », terme utilisé pour désigner la grossesse.

    Juliet Drouard quant à elle, plaide pour une négociation des « salaires de reproduction pour toutes »

    Elle dénonce la « production des morphologies, des hormones ou du génome », qui serait donc conditionnée par « des politiques de contrainte des mouvements ou de l’alimentation des femmes » menant à une « binarisation des corps »

    Pour Tamar, autre militante interrogée, sortir de l’hétérosexualité, qui « n’a rien d’une évidence », revient s’affranchir d’un asservissement.

    Pauvre époque, où seules et seuls (les dégénérés vicelards et psychotiques ont le droit de parole et proposent des lois qui sont ensuite votées, même par la droite!

    Pour le reste, je n’arrive pas à comprendre cet engouement pour les « racisés » débiles , avec un QI inférieur à 80, et en contre partie une violence supérieure à la norme, appartenant quasi tous à la même secte barbare (pour beaucoup, car certains sont, je dirais, normaux et vivent à Rome comme les romains)

  5. Hors sujet, enfin presque puisque cela va payer le remboursement de la PMA des folledingues et les subsides pour les migraznts (et accessoirement l’esthéticienne de Brbri et manu)

    L’express : Fiscalité
    Emploi à domicile : le gouvernement veut limiter les avantages pour les personnes âgées
    Par LEXPRESS.fr , publié le 23/09/2019 à 08:30 , mis à jour à 11:34
    • facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    Le gouvernement veut mettre fin à l’exonération totale de cotisations sociales sur l’emploi à domicile pour les personnes de plus de 70 ans.
    afp.com/JEFF PACHOUD
    L’exécutif souhaite que désormais uniquement les personnes de plus de 70 ans en situation de dépendance ou de handicap bénéficient d’une exonération totale.
    Le gouvernement veut mettre fin à l’exonération totale de cotisations sociales sur l’emploi à domicile pour les personnes âgées de plus de 70 ans, selon des informations obtenues par Les Echos.
    Dans le cadre du nouveau projet de loi de finances, l’exécutif souhaite en effet que cette aide pour faire le ménage, la cuisine ou encore les courses, soit désormais réservée aux seniors en perte d’autonomie, c’est-à-dire aux personnes en situation de dépendance ou handicapées. Un coup de rabot qui aurait pour conséquence de faire 310 millions d’euros d’économies en 2020 d’après nos confrères, puis 360 millions les années suivantes.
    Mieux cibler les exonérations
    Cette nouvelle mesure risque de déplaire aux familles, dont certaines sont déjà mobilisées contre la sous-indexation des pensions et l’augmentation de la CSG des retraités.
    De son côté, le gouvernement justifie cette décision par la nécessité de mieux cibler les exonérations : « Donner plus d’argent à des retraités qui paient l’impôt sur la fortune pour payer leur jardinier qu’à une mère célibataire pour payer la nounou, c’est totalement injuste et c’est le système actuel », souligne auprès de nos confrères une source proche du dossier.
    Ce lundi matin, la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye, invitée de LCI, a confirmé ces informations. « Nous souhaitons recentrer les choses pour que les aides s’adressent aux personnes qui en ont le plus besoin », a-t-elle expliqué avant d’assurer que ce n’était pas « un coup porté aux retraités » et qu’il y a aujourd’hui « d’autres aides pour employer les personnes à domicile ».
    Sibet Ndiaye a d’ailleurs assuré que les autres dispositifs existants ne seraient pas modifiés et qu' »‘un budget se construit en faisant des choix ».
    Actuellement, les plus de 70 ans bénéficient d’une exonération totale de cotisations patronales pour leur employé à domicile – sauf pour les cotisations accident du travail-maladie professionnelle. Un dispositif dont le coût sur l’année 2019 est estimé à 1,8 milliard d’euros.

    je crois vraiment qu’il va falloir ressortir fourches, faulx, poutres, goudrons et plumes…

    • « Les retraités qui paient l’impôt sur la fortune … » ah, bin, c’est une espèce en voie de disparition d’extermination !

    • fallait l’oser quand même « les retraités qui paient l’impôt sur la fortune » ! c’est tout simplement ignoble ! et pour non pas économiser, mais récupérer 310 millions de charges sociales … par contre faire des économies, réduire les dépenses de l’état, ça, non, jamais ils n’y pensent ! à vomir !

  6. jacques boudet dit:

    Zen,
    Les peuplades liquident « élites » politicards et al puis
    retournent en forêt.

    Les singes en pleurent de honte

  7. En réponse au titre de notre ami Christian, une parole de Bertolt Brecht: « celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu ».
    Il est important de réagir face au délire de ce gouvernement et de se manifester dans les rues le 6 Octobre prochain contre l’ensemble de ce projet de loi qui ne concerne pas uniquement la PMA pour toutes :
    http://www.lefigaro.fr/vox/societe/loi-bioethique-une-derive-peut-en-cacher-une-autre-20190923

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *