La grosse fake news de la presse française

Publié par le 13 Août, 2020 dans Blog | 6 commentaires

La grosse fake news de la presse française

Toute la presse française est en phase pré-orgasmique.

Pour les élections présidentielles américaines, tous les préliminaires se présentaient bien avec les difficultés rencontrées par leur diable de Donald Trump.

Et voici que leur excitation est relancée avec le choix de Joe Biden de prendre Kamala Harris comme colistière.

Pensez donc, celle que les médias français voient déjà comme vice-présidente d’une élection déjà jouée, coche presque toutes les cases !

  • Elle est femme!
  • Elle est noire !

Dans le contexte des affaires George Floyd/Adama Traoré, Joe Biden met tous les atouts de son côté ! Vous avez dit démagogie ?

Mais pour la presse française, cela ne suffisait pas ! Il fallait faire de Kamala Harris une icône, un symbole. Alors elle a décidé, unanimement,  que ce serait la première femme noire sur un ticket présidentiel américain !

Mais voilà, c’est faux !

Et la Lettre patriote a dénoncé cette énorme fake news :

Les organes de presses français subventionnés par nos impôts sont en permanence à l’affut des supposées fake-news (“infox”) de la presse libre en ligne. Certains organes comme Le Monde ou – ne riez pas – Libération (!) – sont même chargés par Facebook de sanctionner ce qui ne correspond pas à la doxa officielle en apposant des avertissements sur les contenus que vous publiez, et en vous condamnant au silence si vous recommencez à publier quelque chose qui n’est pas validé par cette presse ultra-politisée.

Or, réagissant au choix du candidat américain démocrate Biden de Kamala Harriscomme colistière pour l’élection présidentielle de cette année, la presse française donneuse de leçons, unanime dans son inculture et sa paresse, a publié une énorme fake news.

Kamala Harris, 55 ans, devient ainsi la première femme noire sur un “ticket” présidentiel dans l’histoire des Etats-Unis.

Le Monde

Sénatrice, ex-procureure de Californie, Kamala Harris accumule les titres de pionnières depuis le début de sa carrière. Elle devient la première femme noire colistière d’un candidat à la présidence américaine.

Le Figaro

La sénatrice de 55 ans, devient ainsi la première femme noire sur un ticket présidentiel dans l’histoire des États-Unis.

Ouest France

Un choix historique. Le candidat démocrate à la Maison Blanche Joe Biden a choisi la sénatrice Kamala Harris pour défier avec lui Donald Trump le 3 novembre, première femme noire colistière aux États-Unis qui pourrait aussi devenir la première vice-présidente.

L’Express

Dans une décision historique, le candidat démocrate à la Maison Blanche Joe Biden a choisi la sénatrice Kamala Harris pour défier avec lui Donald Trump le 3 novembre, première femme noire colistière aux Etats-Unis qui pourrait aussi devenir la première vice-présidente.

La Dépêche

Si ces encartés, pour certains diplômés de Sciences-Po, avaient eu la moindre once de culture – ou, au moins, l’envie de travailler un peu – ils se seraient souvenu d’Angela Davis, qui n’est pas une illustre inconnue, et qui est, accessoirement, toujours en vie !

Angela Davis (2017)

Professeur de philosophie et militante du mouvement des droits civiques aux États-Unis, membre des Black Panthers, Angela Davis est une icône de la gauche de la gauche américaine.

Or, elle fut par DEUX FOIS candidate à la vice-présidence américaine, en 1980 et 1984, pour le compte du Parti communiste américain.

Julien Michel pour la Lettre patriote.

J’apprends, par ailleurs, que le clan démocrate présente Kamala Harris comme une femme noire alors que son père est jamaïcain et sa mère indienne. Lorsque’elle a prêté serment, elle l’a fait en tant qu’amérindienne !

Mais noire, par les temps qui courent, c’est beaucoup plus porteur !

Merci de tweeter cet article :





6 Réponses à “La grosse fake news de la presse française”

  1. Oui, mais bon le « Parti communiste américain », comment le dire poliment … ah, si, MDR 😀

  2. Donc on ne saura pas si elle est compétente, il suffit qu’elle soit « femme et noire » pour qu’elle soit élue. Si comme pour beaucoup de choses, la France copie les USA au bout de quelques années, nous aurons lors des prochaines élections du beau monde sur les rangs, je ne cite pas de noms pour éviter que ce blog ne soit fermé!

    • Oui, quelles que soient les qualités réelles ou supposées de cette dame, de même ses défauts, ses positions, etc… on ne va retenir que le fait qu’elle aura été choisie parce que « noire ». Meme si on peut imaginer que son choix ne sera pas approuvé par les plus ultra, à l’heure où une actrice noire s’excuse d’avoir joué Nina Simone, car n’étant pas assez noire et seulement Portoricaine (et non afro).

      Pauvres Etats-Unis, tombés bien bas à devoir choisir entre un insipide Biden de 77 ans qui a déjà mis un genou à terre devant le progressisme ultra et qui pliera à coup sûr rapidement le 2e tout en ramenant dans le jeu cet establishment démocrate hypocrite et affairiste; et un Trump inculte et mal élevé, qui a accentué les divisions du pays et l’a spectaculairement isolé et affaibli vis-à-vis du reste du monde et de ses alliés.

      Cela dit, c’est bien ce qui nous attend en France si se reproduit le duel Macron – MLP…

  3. Sauf à considérer les Indiens comme étant des Noirs, ce qu’ils ne sont pas.

  4. les démocrates refont le coup du « Black Messiah » qui avait réussi avec Obama, le nouveau messie noir. Là en plus, c’est une femme, alors tout le monde exulte …

    Le monde a bien changé depuis Sammy Davis Jr qui déclarait avoir cumulé de sérieux défauts défauts « nègre, juif et borgne » !

Trackbacks/Pingbacks

  1. Kamala Harris : le boomerang qui, peut faire mal ! | A droite fièrement ! - […] déjà consacré un article au choix de Kamala Harris comme colistière de Joe Biden aux prochaines élections présidentielles […]

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *