La lutte contre le terrorisme autorise-t-elle à
contrecarrer l’état de droit ? Vous avez 4 heures.

Publié par le 7 Juin, 2018 dans Blog | 9 commentaires

La lutte contre le terrorisme autorise-t-elle à contrecarrer l’état de droit ? Vous avez 4 heures.

Oui, cela ferait un excellent sujet de dissertation …

mais uniquement pour les gens de droite !

Car à gauche, l’état de droit est devenu un alibi, un bouclier que les bien-pensants brandissent dès qu’on propose une mesure un peu efficace pour défendre notre pays !

Pour eux, il n’y a pas de débat ! Au nom des sacro-saintes valeurs de la République !

Chaque jour, l’état de droit rétrécit un peu plus nos droits. Pour être précis, ce sont les droits des honnêtes gens qui sont régulièrement réduits ! Car les bandits, les délinquants et bien sûr les terroristes n’ont que faire de notre état de droit. Ou plutôt, si, ils s’en servent en profitant des dispositions qui leur sont favorables.

Par exemple, qui sont les députés qui ont osé voter la loi qui autorise les squatteurs de biens immobiliers à rester maîtres des lieux si le propriétaire officiel ne réagit pas dans les deux premiers jours de l’occupation illégale ? Qui cette loi protège t-elle sinon les délinquants ?

Et que dire des vices de procédure, une date erronée, un tampon manquant, qui entraînent la remise en liberté de dangereux malfaiteurs, même si par ailleurs leur culpabilité est établie ?

L’Europe n’a rien arrangé à l’affaire avec sa Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH), dont la légitimité reste très théorique et qui nous impose de plus en plus de contraintes (PMA, GPA, Immigration forcée) incomprises par une bonne part des peuples européens.

Pour en revenir au sujet de notre dissertation, en matière de terrorisme, l’état de droit est souvent brandi par la gauche pour limiter les moyens mis en oeuvre dans la lutte anti-terroriste. Et chaque nouvel attentat est l’occasion de nous faire la leçon :

  • Au nom du padamalgam et du vivrensemble, on nous interdit de nommer les choses par leur vrai nom, et de parler de terroristes islamiques. Il est par exemple reproché à Robert Ménard d’avoir donné le nom d’Arnaud Beltrame à une allée de Béziers en précisant sur la plaque : « héros français, victime du terrorisme islamiste ». A Montfermeil, l’adoption du vocable « terrorisme islamiste » a conduit trois élus du Front de gauche à quitter la salle du conseil au moment de la délibération !

  • On prétend que violer les règles de l’état de droit pour lutter contre le terrorisme constituerait une victoire pour les terroristes qui détestent la démocratie.

L’Occident et ses valeurs sont attaqués par le terrorisme islamique mais il est peut-être encore plus menacé par certains groupes (les islamo-gauchistes, notamment) qui défendent le communautarisme et aussi par ses propres lois qui le privent de moyens de lutte efficaces contre ses ennemis.

Le procureur de Paris, François Molins, peu connu pour ses outrances, et respecté de tous et tenu pour un grand professionnel, vient de jeter un pavé dans la mare :

Il semble bien que l’on soit totalement démuni face à cette gravissime menace et que l’on ne puisse rien faire ! Même le « principe de précaution » ajouté par Jacques Chirac dans la Constitution, semble impuissant à permettre toute mesure conservatoire vis-à-vis de ces personnes dangereuses ! A l’inverse, de bonnes âmes s’émeuvent de la situation de cette jeune femme partie faire le djihad en Irak et qui vient d’être condamnée par la justice irakienne à la prison à vie …

Mais combien de temps cette situation sera t-elle acceptée par les Français ? Si les attentats terroristes se multiplient, combien de morts innocents faudra t-il pour que l’on se réveille, pour que l’on nettoie notre arsenal législatif de toutes ces protections qui ne protègent que les délinquants et les terroristes ?

Si l’on ne fait rien, deux dangers nous menacent :

  • Que des partis extrémistes soient portés au pouvoir,
  • Que la justice se fasse dans la rue (représailles contre les mosquées par exemple).

Mais, on ne sent pas une volonté politique de devancer ces deux menaces !

Cet article a surtout pour objectif de lancer un grand débat sur le sujet … Alors, tous à vos commentaires !






9 Réponses à “La lutte contre le terrorisme autorise-t-elle à
contrecarrer l’état de droit ? Vous avez 4 heures.”

  1. Stéphane B dit:

    De quoi nous rabattez ils les oreilles avant au niveau nourriture et pollution ? Hummm attendez que je me souvienne. Ca y est, j’y suis ! Du principe de précaution. Alors, pour certaines choses, ce principe est valable mais pas pour des gens qui pourraient commettre un jour des attentats. En effet, hormis des radicalisés, il n’y avait pas un seul musulman parmi les auteurs des derniers drames en France.

    • Stéphane B dit:

      Purée la faute. Faut que je me relise. Je vous présente toutes mes plus plates excuses.

      Il fallait que j’écrive: « De quoi nous rabattaient ils les … »

  2. La belloubête parle même de 450 radicalisés libérés avant fin 2019… Mais bof! Pas grave! Quand on se déplace dans un véhicule aux vitres blindées entre des gardes du corps, on est moins concerné par le principe de précaution que celui qui prend le métro tous les jours! Quoi? Ma remarque est « populiste »? Tant mieux! Je fais partie du peuple!
    Il paraît qu’on a prévu de les tenir sous haute surveillance, dès qu’ils seront sortis! La belle affaire! Les mêmes qui nous disent après chaque attaque »: comment voulez-vous mettre un policier derrière chaque fiché S? » et qui ont supprimé l’état d’urgence..
    Il ne faudrait pas mettre à la disposition des maires les listes de fichés S? Il paraît que ça entraverait les services de surveillance. Pourquoi? Un maire serait-il assez débile pour dire à un gus: « Euh non! Je ne t’embauche pas, tu es fiché S, mon gars! ».
    J’ai fait partie des cadres de scouts à une époque. On avait à notre disposition (et à notre entière discrétion), les listes des personnes condamnées pour pédophilie. Quoi de plus naturel, quand on a la responsabilité d’enfants qui nous sont confiés? Devait-on considérer que c’était une atteinte aux droits de l’homme de jeter un oeil sur la liste en cas de doutes?
    L’objectif était clair: ne pas faire courir de risques aux enfants.
    Quelqu’un peut me dire quel est l’objectif du gouvernement et de la justice française?
    Défendre les droits de l’Homme avec la complicité de la CEDH, contre la sécurité des citoyens, s’il le faut?
    Les droits de l’Homme ne s’appliqueraient qu’à une partie de la population au détriment de l’autre?
    A vrai dire, on ne comprend rien aux buts recherchés par Macron et sa clique! Le « en même temps » est la garantie d’un flou que je peux difficilement qualifier d’artistique!
    Et c’est valable dans tous les domaines.

  3. La France est elle en guerre ? Que dit Emmanuel Micron ?
    Quel est notre ennemi ? l’État islamique ?
    Y a-t-il une cinquième colonne ? Si oui, où la situer ?
    Les attentats partent ils de nos quartiers ? Combien de terroristes ont la nationalité Française, combien ont la double nationalité et combien sont étrangers ? Combien sont fichés FSPRT, combien sont connus des services de police, combien trafiquent les stupéfiants ou les consomment ? Combien portent ou ont porté les attributs du parfait musulmans ou combien se sont convertis à l’islam et combien se sont cachés en musulmans moins assidus ? Combien ont dénigré la France ou ses valeurs, combien veulent appliquer la charia plutôt que les lois républicaines ? Combien travaillent, sont au chômage, vont voter, payent leurs impôts, fraudent la République, roulent en belle voiture sans travailler ?

    Tant de renseignements qui peuvent produire autre chose que des fiches « S » (mélange des genres) ou des fiches « FSPRT » (trop vagues). Hiérarchisation par plus de critères de la dangerosité de ces énergumènes ou radicalisés ou terroristes induisant des réactions diverses selon le cumul de critères cochés sur la fiche.

    Etrangers les plus dangereux
    —> expulsés,

    Français les plus dangereux
    —> article 411-4 code pénal (30 ans de réclusion),

    Doubles nationalisés les plus dangereux
    —> déchéance de nationalité Française et expulsion.

    Ça fera déjà du monde en moins à surveiller en n’oubliant pas de créer des peines intermédiaires, alors épargnez nous l’excuse avancée déjà trop souvent du nombre trop important pour tous les surveiller. Il n’y a pas trop de fichés (FSPRT) , il n’y a pas assez de réaction pour les traiter comme il se doit !!!!!
    N’oubliez pas le même traitement pour les délinquants multi-récidivistes, prison pour les Français, expulsion pour les autres pour faire de la place en prison pour les Cahuzac et autres margoulins de la politique !!!!!

  4. BOUDET Jacques dit:

    Trahir est consubstantiel à toutes les gauches

    Suède : la police annonce impavide: des femmes seront violées cet été par des immigrés. Ne pas sortir seules le soir; slip blindé de rigueur

    Norvège : un ministre déclare que les droits des terroristes prévalent la sécurité des norvégiens.

    France : politicards et juristes font assaut d’inactions envers les tueurs islamistes et séides.

    Pas d’extradition du criminel de guerre irakien qui a obtenu un titre de séjour de 10 ans

    Droits de l homme, état de droit dit de malfrats s’y opposent

    qu’a dieu ne plaise si attentats il y avait : ni ratonnades ni guerre civile

    Politiciens magistrats fonctionnaires et comparses : il serait congru que leurs peaux en répondent la vie d’un seul français prévaut les leurs.

  5. Disons simplement que l’etat ne fait plus son travail par son laxisme inacceptable et ses excuses bidons, 20 Fichiers S expulsés le demontre.

    Si c’était un manque de volonté personnelle reelle, cela ce verrait selon que les ministres changent, mais c’est bien une politique qui ce poursuit qu’ils appliquent au depend continuellement des Français, ceux qui est bien trop visible.

    Donc au nom des droits, de la liberté et d’un manque de volonté politique et d’une impossibilité a les surveiller tous, les excuses bidons, et a peine a les renvoyer, ils peuvent continuer les attentats pour n’agir qu’apres assassinat.

    Est-ce une vision politique acceptable ?

    Donc, on a à chaque fois un berger qui laisse beaucoup trop faire et laisse le feu s’étendre dans la maison et de plus ramenent des immigrés en masse ou parmi eux ce trouvent des terroristes, sans l’accord du peuple qui est superbement ignoré, ou l’on a pratiquement que des devoirs et de la femer, et l’étranger des droits du sol automatique qui font grimper le chomage, la dette nationale, les impots, la precarité, la delinquance, le terrorisme, la bien pensance, l’interdiction de nommer les choses sous peine d’une justice expeditive corrompu, avec comme excuse, l’humanisme mal placé qui nous conduira au tombeau, et avec l’Europe contre le droit des peuples a disposer d’eux meme et a ce defendre.

    Voila la situation generale ou le berger ce presente en fait comme l’ennemi du peuple, mais subtilement, ou pour mieux le brider impose la bien pensance aider par une justice pourri a sa botte, medias comprit comme complice.

    C’est clair, ils agissent CONTRE le peuple et veulent obliger, sous peine de sanction economique les autres nations de l’est qui refusent leur dictat, a suivre le meme chemin qui mene a la destruction et meme le remplacement des peuples en passant par la violence et le terrorisme.

    Ces individus agissent tous contre les peuples et partage la meme pensée ou le peuple n’a plus son mot a dire et qui le mene a sa perte.

    Traduction, c’est une guerre caché contre les peuples qui commence, auquels participent les medias et la justice corrompu.

    Voila pourquoi un tel laxisme, si peu d’action efficace dans la lutte contre le terrorisme et cette volonté, ou là ils savent la trouver contre les peuples, pour amener en masse une immigration qui mettra en peril meme notre avenir sous l’œil complaisant de nombre d’élites, de medias, qui connaissent aussi bien que nous les dangers qu’ils importent chez nous.

    Un manque de volonté ? non ! car lorsque la corse s’est rebellé contre des musulmans islamisés pour ce defendre, sous hollande, la reactivité de la gauche a été immediate, ceux qui montre, entre autre exemple, que lorsque c’est le peuple qui ce defend ou l’immigré, il y a deux poids deux mesure, politiquement, médiatiquement et judiciairement.

    Ex, un blanc a passé 40 ans prison et a été libéré sous peu alors qu’il aurait du beneficier depuis longtemps de la peine a 20 ans de reclusion, contre a peine quelques années pour des individus dangeureux et potentiellement terroristes ou pour eux sont mis en avant leur droits, comme excuse au lieu d’appliquer un simple principe de précaution.

    Le politique et le judiciaire, medias comprit ont tranchés derriere leur façade de droit et humanisme bidon mal placé comme excuse, les peuples devront subir et insensiblement, pour ne pas avoir un sursaut, voir reduire leur avenir et si l’on ne fait rien, nous perdrons tout, et tous le savent, politique comprit, alors, manque de volonté ? ou immense trahisons de nos droits sacrés par des politiques, suivit des medias et d’une justice corrompu et immorale, de meme au niveau europeen ?…

    C’est pourquoi, ils doivent tous rendrent des comptes a titre personnel devant la justice europeenne pour trahison de la nation dans ce qu’elle a de sacré, qu’ils détruisent sans vergogne en rendant chacun des comptes.

    Esperont que ce jour viendra au plus vite.

  6. La « justice » europeenne, ne vaut rien.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *