La revanche éclatante du général de Gaulle, par Eric Zemmour

Publié par le 13 Juin, 2017 dans Blog | 3 commentaires

La revanche éclatante du général de Gaulle, par Eric Zemmour

Ce matin, sur RTL, Eric Zemmour a montré la solidité de la V ème République qui, quelles que soient les circonstances – et ces temps-ci elles sont très spéciales ! – fait en sorte que la France puisse être gouvernée. Voici cette chronique :

Lancement d’Yves calvi : Le premier tour des législatives annonce une assemblée dominée par une majorité énorme du parti du président. de quoi rappeler l’efficacité des institutions de la V ème République, si décriée …

Eric Zemmour : T’as voulu voir la VI ème République, t’as vu la V ème République ! La crise de régime annoncée s’est transformée en plébiscite. La V ème République est morte, vive la V ème République ! De Gaulle rit de se voir si beau en ce miroir … Sa revanche est éclatante sur tous ceux qui crachaient sur sa tombe. Il avait déclaré la guerre aux partis, ils ont été exterminés ! Il se moquait des hommes politiques, les « politi-chiens », comme il disait, ils ont été laminés ! Et ils ne pourront pas revenir avec la loi qui interdira le cumul des mandats et qui plafonnera les possibilités de réélection. Il voulait un parlementarisme rationalisé, pour que les querelles idéologiques si françaises, n’empêchent plus le gouvernement de gouverner.

Grâce au scrutin majoritaire, le président Macron aura une majorité hégémonique alors que ses partisans n’ont recueilli que 32 % des suffrages, même pas 15 % des inscrits ! Il aura même un parlement automatisé, avec des députés godillots, plutôt presse-boutons, candidat En marche ! recrutés sur CV, comme dans une entreprise ! Des députés anonymes, et qui le resteront !

C’est l’Administration qui dirigera le pays. Avec le couple Macron-Philippe, l’énarchie revient en majesté ! Dans les ministères, les technocrates, plutôt ceux de droite, d’ailleurs, tireront les ficelles des ministres soumis à l’Elysée ! C’était déjà le projet colbertisme du général de Gaulle. Mais qui dit Colbert, dit Louis XIV, alors Macron se ballade au Louvre et dans la salle des Batailles de Versailles, comme Mitterrand allait se recueillir sur la tombe des rois à Saint-Denis et sur celles des héros au Panthéon ! Il faut se souvenir que le général de Gaulle avait envisagé de quitter l’Elysée pour s’installer au château de Vincennes, celui de Saint-Louis, sous son chêne … Macron joue au petit roi et assume sans états d’âme l’esprit monarchique qui imprègne les institutions.

Relance d’Yves calvi : ce qui nous rappelle aussi, Eric, que la V ème République est une forme de monarchie républicaine …

Eric Zemmour : Oui, et c’est, là encore, un retour aux sources après que le pays a connu et subi deux rois qui avaient jeté la couronne dans le ruisseau. Sarkozy, comme Hollande, fut désacralisateurs, deux déconstructeurs, le premier au nom de l’argent, le second par un refus très soixante-huitard de toute verticalité ! E le peuple n’a pas aimé, le peuple s’est vengé ! le peuple a laissé faire Macron. L’abstention a été certes massive, mais ce fut une abstention de tolérance.

Mais la V ème République est fondée sur en Etat en majesté, un Etat souverain. Les institutions européennes lui ont depuis longtemps coupé les ailes. Dans le gouvernement Macron, les fédéralistes européens dominent, qui veulent toujours plus d’Europe et toujours moins de France. Les libéraux les approuvent, qui veulent toujours plus de marché et toujours plus de droits ! Les multiculturalistes, qui ont, eux aussi, soutenu Macron rajoutent qu’ils veulent une histoire qui réconcilie les mémoires, celle d’ici, et surtout celles d’ailleurs et pas vraiment une histoire qui exalte les Gaulois ou Saint-Louis. Macron aura de plus en plus de mal à être le roi de la France éternelle, et, « en même temps » le patron de la startup « Nation » !

A concilier le Puy du Fou, et, « en même temps » la Silicon Valley ! Comme on le vit en mai 68, dans la V ème République, les conflits se règlent dans la rue puisqu’il n’y a pas d’autres voies de contestation.

En France, on aime tellement les rois, qu’on montre parfois leur tête au peuple !

Eric Zemmour pour RTL







3 Réponses à “La revanche éclatante du général de Gaulle, par Eric Zemmour”

  1. Soyeux Jean-Jacques dit:

    Bonne route à ce blog et à son instigateur

  2. Autrement dit, de Gaulle voulait que les institutions ou les structures transcendent les calculs politiciens et les partis.
    Mais ça ne fait pas une politique. Et on court vers la « sclérose en plaques » comme avait titré le Canard enchaîné.
    Mais peu importe au fond pour le projet de Macron. La Ve, c’est la façade, les colonnes, la majesté, de quoi prolonger l’illusion. la Politique, elle est ailleurs.

  3. Le commentaire principal est en bleu, cela permet de mieux se situer, je verrais bien les articles sur le coté droit etre d’une couleur.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *