La standing ovation scélérate

Publié par le 20 Oct, 2017 dans Blog | 8 commentaires

La standing ovation scélérate

Pierre Desproges disait :

« Inutile de relire tout Sartre ! En lisant un seul numéro de Minute, vous avez la Nausée et les Mains sales ! »

Mais, ce matin, c’est moi qui ai la nausée !

J’apprends, dans un article de 20 minutes, que Richard Ferrand a été accueilli par un standing ovation par les députés de la République en marche !

Les mêmes députés qui ont voté, comme un seul homme, la loi de moralisation de la vie publique, glorifie un homme qui vient de bénéficier de la décision du Parquet de ne pas le poursuivre.

Dans ses motivations le Parquet a déclaré qu’une part des griefs contre Ferrand était couvert par la prescription et que pour le reste, le préjudice n’était pas avéré …

Les députés LREM savent-ils que cette décision émane de la partie de la justice, le Parquet, qui est directement sous les ordres de l’exécutif via le Garde des Sceaux qui rapporte … au président de la République, dont Richard Ferrand était très proche

Bref, en l’occurence, la standing ovation était pour le moins déplacée !

Richard Ferrand aurait déclaré au cours de cette réunion :

« Merci pour ce moment sympathique. Merci aussi pour la confiance et le soutien dont vous avez témoigné ces dernières semaines. Tout ça est maintenant derrière vous et derrière moi. Contrairement à ce que disent les gazettes, je suis parmi vous, j’y suis bien et j’y reste (…) Comme on se l’est dit souvent pendant la campagne, on continue et on ne lâche rien ».

Les députés et le secrétaire d’Etat aux Relations avec le Parlement, Christophe Castaner, qui était à côté de lui à la tribune, ont alors de nouveau applaudi le président de groupe. La vidéo de la standing ovation a ensuite été rapidement postée via le compte Twitter du groupe LREM.

Vive la prescription !

« J’étais assez ému que mes collègues m’accueillent si chaleureusement. J’y étais habitué mais en général ce n’était pas avec des applaudissements debout », a ensuite déclaré à la presse Richard Ferrand à la sortie de la réunion.

En privé, certains députés continuaient de s’interroger sur leur président de groupe. « Est-ce que la décision de justice va avoir un effet psychologique et rendre moins bougon, moins négatif et plus dans l’animation du collectif » ce « type extrêmement intelligent » que « l’affaire a changé », se demandait l’un d’eux, persuadé que « Richard Ferrand ne retournera pas au gouvernement ».

Le président du groupe LREM, un ex-socialiste, s’est aussi attiré quelques foudres d’opposants, tel Sébastien Denaja, porte-parole du PS, qui a demandé sur Twitter si les élus LREM avaient applaudi « au cri de  »vive la prescription » ? ».

Une association anticorruption va déposer plainte

Le procureur de Brest a annoncé vendredi le classement sans suite de l’enquête visant Richard Ferrand. Sur un des volets de l’affaire, un éventuel délit de prise illégale d’intérêts, le procureur a invoqué la prescription de l’action publique. Quant aux infractions d’abus de confiance et d’escroquerie, il a estimé qu’elles n’étaient « pas constituées, faute d’un préjudice avéré ».

L’association anticorruption FRICC va déposer plainte avec constitution de partie civile pour délit d’entrave aux fonctions de commissaire aux comptes dans cette affaire, a-t-on appris par ailleurs samedi. Une telle plainte permet de saisir un juge d’instruction et de demander l’ouverture d’une information judiciaire.

Article de 20 minutes.






8 Réponses à “La standing ovation scélérate”

  1. l'amalgameur stigmatiseur dit:

    Il y a quelques années, la gauche bien pensante aurait parlé de la république des copains et des coquins.
    Aujourd’hui, un parquet à la botte du ministre de la justice nommé par le président, vient de refuser de poursuivre un proche du même président. Tout ceci fleure bon la république bananière. Au moment ou on passe une loi sur la moralisation de la vie publique dont le promoteur a démissionné pour cause de soupcons sur son parti, ca serait à se taper le coccyx dans les palétuviers si ca n’était pas symptomatique de l’immoralité du monde politique francais.

  2. Et chaque joue vers l’enfer nous descendons d’un pas,
    sans horreur à travers des ténèbres qui puent.

  3. On atteint là le fond.. Comment une telle indécence de la part d’un homme politique peut-elle être possible, lui qui sait parfaitement ce dont il s’est rendu coupable.. Aucune vergogne, aucun sens de l’éthique! Et le troupeau de moutons bêlant, debout sur leurs pattes arrière, applaudissant à tout rompre la quintessence de cette lie de la société que rien n’arrête et sûrement pas les juges asservis. J’ai honte pour eux. J’ai honte pour les Français qu’ils représentent et qui les ont élus.

  4. Le petit maréchal note les noms au passage pour la prochaine investiture après la réélection de micron pour un second mandat!
    Pas fous les petits nouveaux!

  5. jacques boudet dit:

    Explicitant l’Empereur Napoléon I° :
    « Je ne connais plus corrompu qu’un juge »,
    COLUCHE déclarait « Le Bon Avocat Connait le Juge »
    Jurisprudence Ferrand : QUE DU BONHEUR !

  6. Encore le deux poids deux mesure qui a frappé, les pseudo juges ont encore jugé comme d’habitude, mou pour la goche, moins pour le centre, et dur pour la droite.

  7. Quelle promotion pour le juge

  8. Christian 54 dit:

    Il n.y a que le raisin qui connaisse la pourriture noble…

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *