La transition écologique ? En France, c’est déjà fait !

Publié par le 30 Juin, 2020 dans Blog | 3 commentaires

La transition écologique ? En France, c’est déjà fait !

A provocateur, provocateur et demi !

Hier soir, sur CNews, Eric Zemmour, en grande forme, a habillé les Verts pour l’hiver.

Il a pointé l’étonnante coïncidence qui voit, dimanche soir, les écologistes emporter de nombreuses grandes villes et le lundi, la déconnexion du réseau électrique de la centrale nucléaire de Fessenheim.

Car, n’est-ce pas un non-sens provocateur de mobiliser tout le monde pour réduire le CO2 émis par la France, et en même temps de fermer une centrale nucléaire, c’est à dire la source d’énergie la plus économe en CO2 ?

Rappelons nous que c’est François Hollande qui avait promis aux écolos de fermer cette centrale. Mais il y avait une condition à cette fermeture, c’est que l’EPR de Flamanville soit opérationnel.

L’EPR ne produit toujours pas mais Macron a quand même fermé Fessenheim !

Je propose que messieurs Hollande et Macron soient les premiers accusés à répondre du crime d’écocide introduit par la Convention « citoyenne » pour le climat !

Donc, provocateur, je le suis à mon tour avec le titre de cet article !

Oui, la transition écologique ou plutôt énergétique – ce qui a plus de sens – a déjà eu lieu !

Elle date de trois quarts de siècle ! En effet, c’est le 18 octobre 1945 que le général de Gaulle crée le Commissariat à l’énergie atomique (CEA), ce qui débouchera vers un programme d’équipement massif de la France en centrales nucléaires.

Et 75 ans plus tard, les chiffres sont là qui consacrent le choix stratégique du général de Gaulle et placent la France parmi les meilleurs pays s’opposant au réchauffement climatique.

En fin d’article, un tableau regroupe les émissions de CO2 des 23 pays qui en produisent le plus (Source Wikipedia pour l’année 2017).

Qu’y voit-on ?

  • La France arrive en 19 ème position sur 23,
  • Elle émet 30 fois moins de CO2 que la Chine,
  • et 28 fois moins que l’Allemagne !
  • Ses émissions représentent seulement 0,9 % des émissions mondiales !

Je ne voudrais pas décourager les bonnes volontés, mais à quoi peut bien servir de réduire les émissions d’un pays qui n’émet que 0,9 % du total mondial des émissions ?

Imaginons que, nous réussissions à réduire nos émissions de CO2 de moitié, ce qui serait déjà un fantastique exploit !

On épargnerait dont 0,45 % du total mondial, c’est à dire que la production mondiale en milliards de tonnes de CO2 :

  • qui est de ….. 32,84
  • passerait à … 32,69  !

Je vous pose la question : cela vaut-il le coup de mettre par terre l’économie française pour quelques décimales derrière la virgule ?

La compétitivité de la France est déjà faible par rapport aux pays concurrents. L’écart ne cessera de croitre si nous faisons des efforts non partagés par les autres pays.

Le seul argument que je vois pour nous contraindre à réduire nos émissions, c’est le devoir de montrer l’exemple aux autres nations qui, elles émettent le plus de CO2. Il ne me parait pas extrêmement convainquant …

Revenons à la fermeture de Fessenheim !

Voici un graphique qui compare les différentes sources d’énergie en fonction de leurs émissions de CO2.

On voit qu’une centrale à charbon émet 1 060 grammes de CO2 par Kwh produit alors qu’une centrale nucléaire n’en émet que 6, soit 177 fois moins.

Avant que les énergies renouvelables puissent remplacer un jour Fessenheim, il faudra bien utiliser des centrales à charbon qui vont donc émettre 177 fois plus de CO2 !

Le calcul donné en fin d’article montre que cela augmentera l’émission de CO2 de la France de 0,73 %. C’est peut-être pas énorme mais quand on sait que d’ici à 2030, il est question de fermer 10 centrales nucléaires qui doivent probablement être plus puissantes que la vieille centrale de Fessenheim, on mesure le risque ! Entre 7 et 10 % d’augmentation d’émission de CO2 !

Cela démontre toute l’incohérence des thèses des écologistes !

Tableau des pays qui émettent le plus de CO2

 

Combien de CO2 en plus après la fermeture de Fessenheim ?

Le Mix énergétique en France est le suivant:

  • Combustibles fossiles : 70 %
  • Energie nucléaire : 17 %
  • Energies renouvelables : 13 %

L’énergie nucléaire produit 62 400 Mw dont 1800 Mw pour Fessenheim qui représente environ 3 % du parc nucléaire et 0,51 % de la puissance totale, toutes énergies confondues.

L’utilisation de centrales à charbon pour remplacer Fessenheim va donc devoir compenser les 0,51 % perdus ce qui augmentera d’autant la part des centrales à charbon. Elle passera de 70 % à 70,51 % et donc le surcroit relatif de CO2 émis sera de 0,73 % (0,51 / 0,70).

A lire aussi pour déboulonner définitivement les écolos :

La déferlante écologiste est une catastrophe pour la planète !

Merci de tweeter cet article :





3 Réponses à “La transition écologique ? En France, c’est déjà fait !”

  1. Qui, à Droite, chez LR en particulier a jamais osé énoncer ces vérités élémentaires, qui ? personne ! au contraire, ils ont baissé pavillon devant les écolos, et localement, leurs élus, à coups de mesures vexatoires, de taxes et de brimades envers les administrés, et automobilistes, ils ont perdu leur électorat, sans pour autant gagner des voix chez les écolos …

    Le problème est que le gauchisme a transformé le débat politique en lutte entre le Bien et le Mal : qui voudrait être assimilé au mal ? personne ! donc personne ne moufte contre l’anti-racisme, ni contre l’écologisme punitif, tout le monde se tait, et au final ils gagnent, et nous subissons.

  2. La goche, les plus cons et les plus tordu du monde, a demontré en allemagne que le remplacement des centrales nucleaire se ferait effectivement par le charbon innfiniment plus pollueur… 177 fois plus.

    Un des buts de la goche est de fzire mettre un genpoux a terre a notre economie deja vacillante, afin de rendre dependant notre pays aux systeme qui convient a la goche.

    En allemange, la pollution deversé par les centrales a charbon,
    grace aux ecolos,
    a amplifié les problemes sur la santé de la population europeenne, ce dont se fout cette goche « altruiste et humaine ».

    177 fois plus de pollution, c’est l’agravation des maladies, de son nombre, et des problemes au quotidien…

    Ce dont ne parle jamais la goche et les econ_los, sur cette allemagne qui a abandonnée, a cause des econ_los une energie propre, au profit d’une energie « sale » et chere a l’achat.

    L’incoherence de ses debiles de goche, qui veulent une eneregie propre et qui choisisse une des pires ( voir allemagne),
    est dans l’adn de cette goche arrogante, qui ( parait ‘il) detient la verité.

  3. Le nucléaire n’était pas au menu de la convention. Deux lectures possibles. Soit Il ne voulait qu’on en parle pour éviter qu’il ne ressorte comme La solution pour réduire le Co2. Possible mais, ce cas aurait été peu probable vu la composition et l’orientation du panel d’experts et d’encadrants.

    L’autre option est qu’il ait justement été écarté pour éviter que la commission, qui a largement dépassé le strict périmètre du Co2 puisque proposant des hausses d’impôts sur le revenu par ex, ne ponde une proposition pour en sortir plus vite et définitivement.
    Pas exclu non plus.

    Là aussi Macron qui espère gagner sur les 2 tableaux, satisfaire une base d’électeurs plutôt de droite et de militants et d’élus bien à gauche, fait du en même temps.

    En même temps je tiens la mauvaise promesse de Flanby et je ferme Fessenheim.
    Et je conduis des études sur des projets de nouveaux EPR.

    Car Macron n’est pas idiot. Il sait très bien la réalité. Donc il gagne du temps.
    Au risque de laisser gagner les ayatollahs verts qui eux stopperont les chantiers Epr et tueront notre parc.
    A moins qu’il ne choisisse aussi la terre brûlées en préférant acheter des voix écolos en sacrifiant la France.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *