L’Agence Française de Propagande, la main dans le sac !

Publié par le 26 Nov, 2019 dans Blog | 0 commentaire

L’Agence Française de Propagande, la main dans le sac !

Toute vérité n’est pas bonne à dire !

C’est une maxime qui n’est pas dénuée de sens si l’on convient que la vie sociale deviendrait impossible si l’on disait à chacun ses quatre vérités.

Mais quand cette maxime est la devise d’une agence de presse, il y a un problème !

Et avec l’AFP, il y a un très gros problème !

Ce n’est pas la première fois que l’AFP est épinglée pour diffuser des informations tronquées, déformées, voire fausses. D’ailleurs, l’AFP est très régulièrement récompensée par les désormais célèbres Bobards d’or !

L’Observatoire du Journalisme vient de confondre à nouveau cette agence « d’information » dans un intermède qu’on pourra ranger dans la catégorie de l’arroseur arrosé !

La bien-pensance, la gauche et les médias détestent aujourd’hui Donald Trump au moins autant qu’ils avaient adoré Barak Obama.

Mais parfois cette haine de Trump les aveugle …

L’AFP voit 100 000 enfants détenus sous Trump … avec 4 ans de retard !

Les journalistes de l’AFP, comme la majorité (pas tous, entendons-nous bien) de leurs confrères ont volontiers des œillères libérales-libertaires. Comment accabler un peu plus une de leurs bêtes noires (qui s’y prête volontiers), Donald Trump ? En lui prêtant le rôle de geôlier de cent mille malheureux enfants, on pleure déjà dans les chaumières, sauf que …

Au gnouf les petits !

Le 19 novembre 2019, l’AFP annonce que « cent mille enfants sont en détention administrative aux États-Unis ». Sous-entendu : le tortionnaire anti-immigration Trump s’attaque aux enfants, le vilain.

Rétropédalage, c’est pas lui, c’est l’autre !

Moralité : à trop vouloir prouver …

C.Q.F.D !

Ce qu’on jubilait de placer sur le dos de l’horrible Trump, on s’interdit de le mettre à la charge du bien-aimé Obama !

Pourtant, initialement, l’information était jugée importante puisqu’elle avait été classée Breaking News ! Mais dès qu’on découvre qu’elle pourrait être mise au débit du camp du bien, vite, on la retire !

Et tout ça dans le pays de Voltaire et des Droits de l’Homme !

Merci de tweeter cet article :





Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *