Le grand plan d’investissement : Pitié pour les contribuables !

Publié par le 28 Sep, 2017 dans Blog | 4 commentaires

Le grand plan d’investissement : Pitié pour les contribuables !

Je ne sais pas si vous êtes comme moi mais ce que je retiens de la politique économique d’Emmanuel Macron c’est que chaque jour une nouvelle taxe ou un nouvel impôt s’abat sur les Français ! C’est l’APL qu’on baisse, la CSG qu’on augmente, le diesel qu’on veut tuer, le tabac qu’on veut éradiquer, etc … etc …

Oui, certes il y a des baisses de cotisation pour les salariés, mais les bonnes nouvelles sont noyées dans un mouvement brownien de mauvaises.

Il est pathétique de voir le pauvre ministre du budget, Gérald Darmanin – transfuge des Républicains – courir les antennes et les plateaux pour tenter de combattre ce qui est le sentiment général : c’est un budget pour les riches !

Du coup, le grand plan d’investissement promis par le candidat Macron se prépare dans l’indifférence générale !

Mais l’Institut de Recherches économiques et fiscales (IREF) a examiné ce projet de plan d’investissement et en publie les résultats dans l’article suivant intitulé :

« Le grand plan d’investissement : Pitié pour les contribuables ! »

Encore un projet d’avenir pour la France. Encore des dizaines de milliards d’euros à dépenser. Et des propositions faites par des hauts fonctionnaires qui ne règleront pas les problèmes économiques et sociaux de la France. Au contraire.

M. Pisany-Ferri remet le rapport de France Stratégie au premier ministre Edouard Philippe

57. C’est le même chiffre que le pourcentage de dépenses publiques par rapport au PIB. Les 57 Mds d’euros sont prévus dans le Plan d’investissement (2018-2022) que vient de présenter le Rapporteur principal, M. Pisani-Ferry, qui a dirigé France Stratégie, « l’organisme de réflexion, d’expertise et de concertation, autonome, rattaché au Premier ministre. Chargée d’inventer les politiques publiques de demain et d’animer le débat public ». A noter que sur les cinq autres rapporteurs, trois sont inspecteurs des finances et aucun ne travaille dans le privé.

Que trouve-t-on dans ce Plan ? Tout d’abord, nous sommes très étonnés par la première phrase de l’Avant-propos : « Pourquoi engager un effort d’investissement, alors que l’économie française se porte mieux et que la croissance avoisine actuellement 2 % l’an ? ». En effet, si la France va si bien que ça, pourquoi changer ? Il n’y a que les hauts fonctionnaires pour penser que l’économie se porte vraiment mieux. Mais comme ils doivent justifier l’existence de leur organisme, rien de plus pratique qu’un…nouveau Plan. En juin 2014, France Stratégie avait déjà rendu public un Rapport intitulé « Quelle France dans dix ans ? Les chantiers de la décennie ». Ces « chantiers » pour la France auraient-ils tellement changé depuis trois ans ?

190 000 euros par emploi créé ! Qui dit mieux ?

Les objectifs du Plan sont donc les suivants : « Accélérer la transition écologique (20 milliards d’euros), Édifier une société de compétences (15 milliards d’euros), Ancrer la compétitivité sur l’innovation (13 milliards d’euros), Construire l’État de l’âge numérique (9 milliards) ». Ca fait 57 milliards d’euros. Pour quels effets ? « 300 000 emplois et une baisse d’un point du taux de chômage structurel, Une division par deux du nombre de passoires thermiques occupées par des ménages modestes propriétaires ou locataires du parc social, Le remplacement de 500 000 véhicules polluants, Une augmentation de 70 % de la production d’énergie renouvelable, La conversion de 5 000 PME à la lutte contre le gaspillage, L’achèvement de la couverture du territoire en Très Haut Débit, 100 % de services publics dématérialisés, Le doublement du nombre de maisons de santé. »

A première vue, les objectifs semblent très nobles mais regardons de plus près. 300 000 emplois créés représentent environ 190 000 euros par emploi créé ! C’est un peu cher… La Grande-Bretagne qui a 7 millions emplois privés de plus que la France n’a pas mis en place un Plan d’investissement mais a préféré supprimer 600 000 postes de fonctionnaires…. Les passoires thermiques dans le parc social, pourquoi pas, mais pourquoi ne pas réformer vraiment le logement social en privatisant ? Les 500 000 véhicules polluants seraient de toute façon remplacés par le…marché. Comme il le fait depuis des années. La voiture d’aujourd’hui n’a plus rien à voir avec celle d’hier. En ce qui concerne le confort, la sécurité ou la pollution. C’est toujours à la mode de parler d’investissements dans les énergies renouvelables mais elles coûtent très cher (l’Allemagne en a pris conscience) et contribuent à l’augmentation de la consommation d’autre matière premières polluantes. Les importations de charbons ont augmenté de 214 % au premier trimestre en France, de 94 en Allemagne, et de 282 % en Grande-Bretagne.

Ce qu’il faut c’est stopper le « gaspillage » d’argent public !

Convertir 5 000 PME à la lutte contre le gaspillage ? Ce dont la France a besoin c’est surtout de 5 000 PME supplémentaires afin de faire baisser le chômage. Pour ce qui est « gaspillages », ce sont bien l’Etat et ses administrations qui gaspillent l’argent public. C’est là qu’il faudrait agir ! Transformer la France en installant le Très haut débit, belle initiative ! Mais laissons cela aux entreprises privées du secteur et d’ailleurs sait-on si le très haut débit ne sera pas déjà dépassé en 2022 ? En seulement quelques années, on est passé du « réseau téléphonique commuté » à la fibre optique.

Enfin, doubler les maisons de santé, oui, si c’est fait avec le privé. Des services publics dématérialisés, on en parle depuis longtemps : même l’Italie l’a fait. Mais c’est toujours bien de le rappeler…

M. Pisani-Ferry est aussi celui qui a été un proche de François Hollande soutenant son programme économique. Avec les résultats que l’on connaît.

Il est très probable que ce nouveau Plan n’apporte rien, ne serait-ce que le « gaspillage » de l’argent des contribuables. Comme d’habitude.

Nicolas Lecaussin pour l’IREF





4 Réponses à “Le grand plan d’investissement : Pitié pour les contribuables !”

  1. Bien sur qu’il faut réduire le gaspillage…

    Genre :
    — suppression des aides aux migrants-faux réfugiés,

    —suppression de l’enrichissement des labos (et donc de la mère Bouzin) par des obligations vaccinales (payées à 60% par la sécu et 40% par les mutuelles, donc gratuit à la sauce socialo qui oublie que nous cotisons..),

    —suppression totale des subventions aux associations (il paraitrait que Mme Schiappa a supprimé une grosse partie de ces subventions… C’est vrai?)

    –Quant aux maisons de retraites publiques (EHPAD), le budget est diminué de 400 millions cette année… avec une augmentation de 200 millions l’année prochaine (soit 200 millions de moins qu’avant mai 2017, mais c’est présenté comme un cadeau de Sa Majesté Jupiter Le Grand).
    je pense par ailleurs que bon nombre de personnels aimeraient que ce soit pricvé : il y aurait peut être moins de cadence pour un salaire dérisoire et des RTT impossibles à récupérer… Quant aux heures sup, c’est du bénévolat, ben voyons.
    Jupiter n’a sans doute jamais travaillé dans un EHPAD..
    Tiens je le vois bien dans une blouse blanche en train de laver une vieille personne qui n’a pas de maquilleuse et qui n’a pas eu de lifting, dans un EHPAD public, avec manque d’aides soignants pour l’aider dans sa triste tâche..
    je pense qu’il préfèrerait se déguiser en Professeur ou Chef de service : c’est plus noble! (et miuex payé, encore que, entre ce qu’on dit dans les journaux et la réalité, il y a une marge!!!)

    Aussi, la suppression de fonctionnaires : oui!
    Mais je parie à 10 contre 1 qu’ils vont (ils le font déjà) supprimer les fonctionnaires de terrain (une IDE pour 60 lits en EHPAD, c’est relativement courant)et garder les parasites qui ne font rien dans leur bureau tout en se réveillant de temps en temps pour nous pondre une cotisation ou une taxe entre deux petits fours!

  2. Melanie Hasbro dit:

    Supprimer les gaspillages à loger les djihadistes dans des hotels trois étoiles (3000€ par mois sans compter RSA et autres), ou mieux dans des résidences de standing (comme il y a quelques mois au Morne Rouge en Martinique, 10000€ par mois plus deux gendarmes affectés à sa protection soit au bas mot 2×3500€ par mois, total: 204000€ par an sans compter le transfert en hélicoptère, l’argent de poche et la CMU) tout cela pour des terroristes patentés et qui revendiquent leur action. Alors la lutte anti-terroriste c’est vraiment des bobards au frais des cons tribuables.

  3. Je les entends tous journaleux, escrosnomistes (Cohen et cie), politiques adorateurs du petit maitre de monde fardé que ce qu’il fait, ce qu’il annonce, il l’a présenté dans son programme!

    Quel programme, chacun s’accordait à dire que justement il n’avait pas de programme!
    J’ai dû rater un épisode et même plusieurs.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *