Le « Grand Remplacement » n’existerait pas
pourtant les chiffres officiels en attestent !

Publié par le 13 Juil, 2020 dans Blog | 6 commentaires

Le « Grand Remplacement » n’existerait pas pourtant les chiffres officiels en attestent !

La réalité du concept de «  Grand Remplacement », créé par Renaud Camus, est farouchement niée par la gauche et la plupart des médias.

L’invoquer vous range immédiatement parmi les diables de l’extrême droite avec l’accusation de diffuser des Fake News de la pire espèce.

L’interdiction des statistiques ethniques arrangent beaucoup de monde surtout à gauche et cela prive la droite d’un outil pour justifier ses craintes concernant l’immigration.

Cette interdiction est parfois contournée comme par exemple dans les maternités dans lesquelles des petits malins comptent certains tests de la drépanocytose, maladie génétique présente uniquement en Afrique du Nord !

Mais il semble que même officiellement certains organismes sont à même de fournir des statistiques sur l’évolution de la population.

C’est le cas de France Stratégie, une institution rattachée à Matignon qui étudie la « ségrégation résidentielle » qui mesure l’inégale répartition dans l’espace urbain des différentes catégories de population.

Il semblerait donc que les statistiques ethniques soient autorisées quand leur objectif est de prouver que la ségrégation sévit contre les immigrés, mais interdites si l’on voulait les utiliser pour critiquer l’immigration.

Vous ne verrez probablement jamais ces données présentées et commentées sur une chaine de radio ou de télé. Car elles ont un côté subversif pour la pensée dominante ! D’une certaine façon, il s’agit d’une véritable bombe que les médias ne feront jamais sauter !

Exemple du département de la Seine-Saint-Denis qui, en 47 ans, a vu la proportion d’immigrés parmi les enfants de moins de 18 ans passer de 6,5 % à 36,6 % (multiplication par 5,6)

C’est la Lettre patriote qui a eu le courage de présenter ces données dans cet article passionnant :

Sur le site de France Stratégie, la Lettre patriote s’est intéressée à la catégorie de population « 0-18 ans » enfants de parents immigrés ou enfants immigrés eux-mêmes (Hors d’Europe).

Les données se présentent sous la forme de cartes avec la légende des couleurs (jaune, orange, violet, bleu) en fonction de la proportion d’immigrés dans la population 0-18 ans.

Pour chaque ville, les cartes sont présentées en double avec la situation actuelle (2015) comparée à la situation plusieurs années auparavant.

ATTENTION : chaque carte possède sa propre échelle de couleur. Il ne faut donc pas comparer par couleurs les cartes les unes avec les autres.

Dans la suite de l’article, on utilise le vocable « immigré » à la place de « enfant d’immigrés ou immigré lui-même de moins de 18 ans« .

Voici quelques cartes extraites de l’article de la Lettre patriote :

1 – Unité urbaine de Besançon

On voit par exemple qu’en 25 ans, le jaune (< 15 % d’immigrés) a presque totalement disparu au profit du violet (de 45 à 60 % d’immigrés).

2 – Unité urbaine de Bordeaux

Bordeaux semble avoir été moins impactée avec seulement deux communes Lormont et Cenon qui atteignent de 36 à 42 % d’immigrés. Mais en moyenne, la part d’immigré en40 ans a été multipliée par 4,6.

3 – Unité urbaine de Creil

Dans les communes de Nogent-sur-Oise, Montataire et Creil, la proportion d’immigrés a été multipliée par 7,1  !

4 – Unité urbaine de Grenoble

5 – Unité urbaine de Le Mans

6 – Unité urbaine de Limoges

7 – Unité urbaine de Lyon

8 – Unité urbaine de Paris intra muros

9 – Unité urbaine du Grand Paris

10 – Unité urbaine de Saine-Saint-Denis

C’est sans surprise que l’on constate que tout le département 93 abrite entre 52 et 78 % d’immigrés. Avec une multiplication de la proportion d’immigré par 5,6 en 47 ans !

Conclusion

On ne peut que constater que la progression de la population immigrée est générale, aussi bien dans la région parisienne que dans les villes de province.

Le plus grave est que ces statistiques ne portent que sur les moins de 18 ans qui représentent l’avenir démographique de la France.

Qui peut prétendre, après consultation de ces cartes, que le Grand Remplacement n’est pas en route ?

Mais qui peut s’étonner de la progression de l’immigration quand on lit le titre de cet article de Valeurs actuelles :

Plus de 112 000 étrangers ont obtenu la nationalité française en 2019 pour … 75 refus

Ces 111 925 demandeurs maitrisaient-ils tous le Français. Avaient-ils tous une connaissance de l’histoire de France ? Avaient-ils un travail, une résidence fixe ?

Merci de tweeter cet article :





6 Réponses à “Le « Grand Remplacement » n’existerait pas
pourtant les chiffres officiels en attestent !”

  1. Malgré les avertissements des réseaux sociaux, 40 ans de mensonges d’état, des politiques, et des médias et puis la réalité ne peut plus être cachée ….!!!

    Encore un petit effort pour révèler le vrai coût de l’immigration et la catastrophe  de la non assimilation.

    Drôle de période qui laisse apparaître les MENSONGES D’ETAT les uns après les autres ( Santé, transition escrologique, insécurité-violence, justice politisée? GRAND REMPLACEMENT etc ….°

    • jacques boudet dit:

      ZEN
      Il serait farce que ces « chances pour la France », à l’instar des révolutionnaires de 1789, liquident la canaille politique, s’emparent des possessions des « élites ». !
      Rien à perdre, belles occasions à saisir.
      La France perdure depuis deux mille ans.

  2. Grand Remplacement ?
    On peut éventuellement discuter du concept, de son caractère planifié ou non, etc… mais les chiffres sont têtus, et l’IMMIGRATION DE MASSE depuis 1/2 siècle est un fait qui ne peut être nié. Que ce soit à travers les rares statistiques autorisées, ou celles qui courent sous le manteau, ou bien tout simplement un constat visuel, elle est aussi évidente que la fonte de la Mer de Glace.

    L’immigration en tant que telle est un processus qui n’est ni bon ni mauvais par nature pour le pays d’accueil, mais cette balance avantages / inconvénients peut basculer franchement d’un côté ou de l’autre suivant le contexte des pays d’accueil et de départ , la qualité de cette immigration (qualification,…) et son origine (moeurs, religion,…).

    D’évidence en France elle penche depuis longtemps du mauvais côté : massivement extra-européenne et de plus en plus de cultures non-francophones et lointaines(Afghans, Tchétchènes, Soudan,…), très peu qualifiée et motivée par la mieux-disance sociale de la France, majoritairement islamique, de pays aux moeurs mafieux (Albanie, …) ou tribaux. Certains pays d’origine gangrénés par l’islamisme, la guerre. Le tout dans un contexte général de revanche et de haine de l’occident prêché dans de nombreux pays de départ.

    On attribue à Laurent Fabius la maxime « Le FN pose les bonnes questions mais y apporte les mauvaises réponses ».
    Certes. Peut-être était-ce vrai, et encore, il n’est même pas sûr que lesdites réponses aient toutes été mauvaises. En fait, le vrai problème est que le FN de l’époque, parti qui a compté en son sein (dont son Président) nombre d’authentiques racistes, négationnistes, antisémites, etc… posait le bon constat et les bonnes questions, apportait certaines bonnes réponses (et d’autres plus douteuses), mais probablement pour de mauvaises raisons. C’est le problème que l’on retrouve avec nombre de groupes identitaires aujourd’hui (fantasme du retour à une France pure).

    Or, loin de s’être attelé à apporter ces fameuses « bonnes réponses », les partis au pouvoir, et la Gauche politique (à de rares exceptions près), médiatique et judiciaire tout particulièrement, se sont attelés à interdire de poser les bonnes questions.

    Depuis 30 ans, et les affaires du voile de Creil tout d’abord, puis les événements algériens suivi des attentats de 95, elle utilise ad nauseam l’accusation en fascime et en racisme en l’endroit de tous ceux qui tentent d’alerter sur la situation, dans le but de les faire taire. Bien aidée par la gauche culturelle « people » toujours à la recherche d’un combat à la Zola pour se racheter sa condition de grande bourgeoise.

    Fascistes, tous les politiques qui ont tenté d’appliquer même à dose homéopathique la loi et de renvoyer au pays les clandestins (Pasqua, Sarkozy, Hortefeux, …, même Valls ou Collomb qui ont fait plus semblant qu’autre chose)

    Fascistes, ces journalistes, chercheurs, … qui ont alerté il y a 20 ans sur les territoires perdus de la République, la mise sous coupe réglée de quartiers entiers par les caids et les barbus qui ont trouvé refuge chez nous après les événements algériens.

    Raciste, ce chercheur pourtant de gauche, qui a eu le tort de mettre en évidence la prépondérance du facteur culturel dans l’échec scolaire des enfants immigrés, la déliquance et la non-intégration.

    Fascistes et réactionnaires, tous ces intellectuels, journalistes, issus de la gauche républicaine (Finkielkraut) , Chevènementiste (E. Lévy), ou autres (Onfray) qui ayant ouvert les yeux, osent décrire le réel.

    Fasciste celui qui ose dire l’évidence à la télé, à savoir que la majorité des trafiquants sont issus de l’immigration. Celui-là aura même un procès. De même, fasciste la Nadine Morano, qui décrit simplement ce qui se passe sous nos yeux dans son quartier d’enfance.

    Fasciste et arabe de service de sucroît, une Zineb El-Razhoui, qui ose défendre la vraie laïcité. De même une Lydia Guirous, un Amine El-Kathmi, …

    A force d’avoir systématiquement disqualifié, jugé, condamné, voire agressé tous les gens « raisonnables » et républicains qui avaient le courage d’énoncer la réalité, et face au recul toujours plus important de l’Etat, arrivera le jour où le Peuple à bout se trouvera au point de bascule, et n’aura plus d’autre choix que de confier son destin à un régime autoritaire, voire à d’authentique fascistes, car ce seront alors les seuls dans lesquels il pensera trouver son salut. Et là…

    • Christian 54 dit:

      D’accord à 100 %. La responsabilité des dirigeants successifs depuis VGE (inclus) est colossale mais aucun n’aura ni l’honnêteté ni le courage de l’endosser.
      Et c’est de pire en pire au fil des mois.

  3. Le grand remplacement fut nié par marine lepen, lors d’une intewie donné par C Tasin, de riposte laique.

    Une gochiste ou une ^seudo bien pensante qu ne dit pas son nom…

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *