Le jeu élégant mais dangereux de Macron
avec les catholiques par Eric Zemmour

Publié par le 12 Avr, 2018 dans Blog | 6 commentaires

Le jeu élégant mais dangereux de Macron avec les catholiques par Eric Zemmour

Eric Zemmour ne pouvait pas rester silencieux après le discours d’Emmanuel Macron devant la Conférence des Evêques de France.

Et c’est un décryptage en règle qu’il nous a proposé ce matin sur RTL. Il y montre (démontre ?) que loin d’être favorable aux catholiques – comme le dénonce la gauche laïcarde – les propos du président préparerait un assouplissement de la loi de 1905 au profit unique des musulmans …

Yves Calvi : Le discours du président Macron aux Bernardins sur le catholicisme et la France a provoqué des réactions outragées des partisans de la laïcité républicaine.

Eric Zemmour : Et oui, ils ont hurlé, crié au sacrilège, à l’attentat contre la laïcité … La République en danger ! Pour la première fois depuis longtemps, les deux gauches irréconciliables se sont réconciliées sur le dos d’Emmanuel Macron. Tous les gardiens du temple laïque, toute l’arrière-cour de la franc-maçonnerie est en ébullition. Le président avait blasphémé ! Il s’était comporté comme un vulgaire Sarkozy ! Son discours était pourtant d’une plus haute tenue, d’une plus grande élévation spirituelle, son crime était donc pire !

Il faut dire que Macron a beaucoup pêché !

Reconnaitre que le catholicisme avait une place éminente et même prééminente dans l’histoire de France, faire l’éloge de l’oeuvre des chrétiens dans la République, sans ajouter son petit couplet repentance sur les accointances de l’Eglise avec Vichy ou la contre-révolution, enfin évoquer le rôle spirituel de l’Eglise sans équilibrer le discours en mettant sur le même plan celui des LumièresBref, une vraie déclaration de guerre !

Yves Calvi : Et alors, vous pensez que les catholiques peuvent être satisfaits ?

Eric Zemmour : Ils devraient se méfier … Parce que derrière le texte, il y a le sous-texte ! Et pas seulement sur les querelles autour de la PMA ! Ce n’est pas le catholicisme qui est au coeur des préoccupations d’aujourd’hui. On n’est plus en 1792 ou en 1905 ! Le catholicisme est, en France, une religion déclinante, minoritaire. Il y a de moins en moins de catholiques mais il y a de plus en plus de musulmans ! Derrière le texte sur le catholicisme, on peut déchiffrer un sous-texte sur l’islam. L’islam qui, dans d’innombrables banlieues françaises, se répand dans l’espace public avec une jubilation ostentatoire. Le concept de laïcité n’existe pas en langue arabe. Il est traduit par incroyance ou athéisme.

On devine le message que transmet Emmanuel Macron

La République a été tellement dure et impitoyable dans le passé avec la religion catholique – souvenons-nous de l’armée que le Petit Père Combe envoyait pour chasser les congrégations – qu’il faut désormais réparer le lien abimé ! Nous ne ferons pas la même chose avec l’islam. Nous serons conciliants et compréhensifs. Nous transgresserons la stricte laïcité pour mieux intégrer l’islam dans la République. Nous financerons des mosquées sur fonds publics et nous pratiquerons les accommodements raisonnables au nom de la paix civile.

Caricature d’Alain Juppé parue pendant les primaires de la droite et du centre.

C’était déjà la stratégie d’Alain Juppé, s’il avait été élu ! Pour Macron, il le dit souvent, la religion n’est pas le problème, mais la solution ! Mais sa proximité intellectuelle avec le catholicisme l’aveugle. L’islam n’a jamais connu d’institutions hiérarchisées comme l’Eglise. « Et il n’est pas seulement une religion, une simple croyance en Dieu , comme l’explique le philosophe Rémi Brague, spécialiste des religions, dans le Figaro de lundi dernier, l’islam, derrière toutes ses variétés, est un système juridique qui se présence comme d’origine divine et ou tout, en conséquence, n’est pas négociable.

Un Républicain pur et dur aurait tenu le discours inverse !

Le catholicisme, qui pourtant avait fait la France, s’est plié, de gré ou de force, à la loi d’airain républicaine. Le judaïsme et le protestantisme ont fait de même. L’islam devra donc, à son tour, se soumettre ou se démettre !

Mais n’est pas Gambetta qui veut !

Eric Zemmour pour RTL.






6 Réponses à “Le jeu élégant mais dangereux de Macron
avec les catholiques par Eric Zemmour”

  1. Merci M Zemmour.
    Et par pitié, mes amis catholiques, méfiez vous du serpent (de la con-n-aissance).

  2. Du grand Eric,comme d’habitude.

  3. UN E Zemmour toujours aussi « pointu » sur la politique.

  4. Tout est masqué dans le brouillard de la grève perlée, la procédure sur l’héritage de Johnny et maintenant les frappes en Syrie juste avant l’arrivée des experts internationaux.

    C’est le Pearl Harbor de l’empereur Macron contre le pouvoir médiatique et l’opposition par la tactique de saturation de l’info.

    Quid de Wauquiez, Pécresse et Le Pen pour la droite….

    Seules les goches surnagent par leur soutien aux grèves que couvrent les médias très largement.

    Du coup les citoyens véhiculés par d’autres moyens que le train, le tram, les bus et autres Métro ne sont même pas au courant qu’ils peuvent aller manifester samedi pour les provinciaux et dimanche pour les îliens de France contre la loi « Philippe » de limitation à 80 km/h.

    On aurait voulu enterrer ce sursaut populaire que l’on n’aurai pas procédé autrement, c’est pour ça que je l’affirme:  » Les média sont de connivence avec le pouvoir exécutif ainsi que le législatif qui est trop majoritairement à la botte.
    Ou alors on supprime les médias publics pour incompétence et tout ça avec nos impôts !!!!!

    Citoyens automobilistes , motards et catholiques méfiez vous du fin tacticien qui est en train de vous hypnotiser !!!

  5. Je vois cite:
    c’est pour ça que je l’affirme: » Les média sont de connivence avec le pouvoir exécutif ainsi que le législatif qui est trop majoritairement à la botte.

    Beaucoup de personne ici le savent.

    Quand a moi je voyais deja cette connivence dans les années 1993 et 1994..
    et meme en 1986, pendant la venue de la droite au pouvoir, ou j’avais remarqué A chabot chuchoter quelque chose en douce a roland dumas, ravis d’entendre ce quelle disait.

    Ca avait l’air d’etre :
    Rassurez vous, on fera tout pour que vous revenniez au pouvoir…

    Les medias on prouvé depuis qu’il etait a goche et surtout militant de goche avant d’etre journaliste.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *