Le multiculturalisme anglais est dans la loi, le nôtre est dans les faits

Publié par le 6 Juin, 2017 dans Blog | 0 commentaire

Le multiculturalisme anglais est dans la loi, le nôtre est dans les faits

Voici une nouvelle chronique d’Eric Zemmour tenue ce matin sur RTL, une chronique (vidéo disponible ici) qui vient faire écho au billet de Jacques Sapir que j’ai relayé hier !

On y retrouvera la même dénonciation du refus de nos dirigeants de nommer précisément la menace islamique …

Lancement d’Yves Calvi : « Peut-être que notre multiculturalisme est un problème » : la phrase du premier ministre britannique sonne comme un douloureux mea culpa après les attentats de Manchester et de Londres.

Eric Zemmour : Et oui, Theresa may n’a jamais aussi bien porté son surnom de Theresa May be, madame « peut-être » ! ce n’est qu’un peut-être, mais ce peut-être ira droit au coeur des Français, depuis le temps qu’on subissait les leçons de morale des anglo-saxons, lorsqu’on interdisait le voile à l’école, et leurs sarcasmes lorsqu’on s’horrifiait de voir des burkinis à la plage et qu’on se faisait traité de ringard liberticide parce qu’on défendait notre bon vieux système d’assimilation.

Mais notre satisfaction sera de courte durée. Nous avons connu, nous aussi, des Londres et des Manchester ! Nous avons entendu, nous aussi, les Allah Akbar ! Nous avons eu, nous aussi, nos dirigeants et nos intellectuels qui parlaient pudiquement de terrorisme, d’extrémisme, de radicalisation, mais surtout rien à voir avec l’islam, nous dit-on dans les deux langues. Anglais et Français, tout nous distingue et tout nous rapproche ! Chez eux comme chez nous, il y a des grandes métropoles cosmopolites qui regardent avec commisération les territoires périphériques qui ont l’outrecuidance d’être attachés à leur culture nationale. le maire de Londres est, comme la maire de Paris, prêt à tous les accommodements pour sauver un « vivrensemble » qui n’existe que dans leurs discours.

Le multiculturalisme britannique est dans la loi, le nôtre est dans les faits !

Ils ont leurs charia-zones avec leur police islamique et même leurs tribunaux islamiques. Nous avons nos territoires perdus de la République où toutes les boutiques sont hallal, où des jeunes caïds surveillent ceux qui mangent pendant le ramadan et les filles aux jupes trop courtes. Les mots et les principes nous éloignent, la réalité nous rapproche !

Relance d’Yves Calvi : Mais alors, quelle est la cause, selon vous, Eric ?

Eric Zemmour : on ne peut même pas répéter avec les souverainistes que le mal réside dans la disparition des frontières voulue par cette funeste Union européenne. L’Angleterre n’a jamais été dans Schenguen ! Elle a conservé ses frontières et ses douaniers, les habitants de Calais en savent quelque chose !

Nous payons nos guerres au Moyen-Orient, nous diront d’autres et nous payons aussi notre passé colonial mais ces explications ne convainquent que les convaincus. Les Suédois, les Belges, les Allemands, qui ont subi, eux-aussi des attentats sur leur sol, n’ont bombardé personne et n’ont pas non plus d’histoires coloniales à se faire pardonner ! Quand Daesch est puissant, il y a des attentats, quand Daesch est moribond, on annonce encore plus d’attentats ! Le problème n’est donc pas le califat islamique. La structure n’est rien, l’esprit est tout ! Daesch a inventé l’Uber du terrorisme. La main d’oeuvre est inépuisable et pas chère puisqu’elle est formée d’enfants de l’immigration qui vivent dans nos banlieues, petits voyous qui rêvent de devenir grands. Et la plateforme, c’est le djihad, c’est à dire la guerre sainte islamique.

« L’islam a du sang à toutes ses frontières !« 

L’Américain Samuel Huntington avait fait scandale en écrivant cette phrase dans son célèbre livre sur le choc des civilisations. L’Angleterre comme la France, et toute l’Europe sont devenues un de ces frontières de l’islam.

Mais il est de bon ton, en France, et en Europe, de se gausser de l’analyse prophétique de l’écrivain ! Peut-être parce que c’est la seule explication lucide de ce qui nous arrive, peut-être parce qu’il est trop difficile de regarder la réalité en face, peut-être parce qu’il est tellement plus agréable de psalmodier les « padamalgam » et le « vivrensemble » !

Peut-être … A chacun son peut-être …

Eric Zemmour pour RTL





 

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *